Sign in to follow this  
Jean-Philippe Cazard

Que voit-on dans une grande APO ... suite

Recommended Posts

Et pourtant, même du temps de Flammarion, Encke et aussi les spokes étaient connus et parfois représentés sur les dessins. Pour Uranus par contre, Flammarion dit dans son astronomie populaire de 1880 : "une observation de pure curiosité car on ne distingue rien dans cette pâle lumière qui gît à sept cent millions de lieues de nous"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

ouais faut pas déconner quand-même stanislas, le 355 de Peach est probablement un des meilleurs C14 en fonction, vas voir son site et notamment ses Jupiter à la Barbade! j'avoue que je ne comprends pas trop tes posts, c'est très "opaque" tout çà, tu te tritures trop le cerveau avec la théorie optique...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour la citation de Flammarion en 1880, c'est normal puisqu'à l'époque il n'existait qu'un seul rapport d'observation de taches à la surface du disque d'Uranus par un certain Buffham en 1870-1872.
Il faut attendre les années 1883-1884 pour avoir plusieurs observations "positives" ( Young, Schiaperelli, Denning, les fréres Henry, Perrotin)
Puis ensuite il y a des observations réguliéres de bandes ou de taches à sa surface.


Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui oui, mais ça pour dire qu'il semble encore plus difficile de distinguer des détails sur Uranus que de voir Encke ou des spokes... alors avec une 150, voire Encke me paraît compliqué ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Encore un magnifique dessin d'Uranus réalisé à peu prés à la même époque que l'image de Peach (12 septembre 2009] et avec la lunette de l'observatoire Lowell à Flagstaff

Toujours une grande différence avec les images CCD...

La page web est ici:http://www.britastro.org/saturn/uraobs.html
-----------------------------
éditée par bb pour l'image

[Ce message a été modifié par bruno beckert (Édité le 08-01-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
stephane31 : Un réfracteur de 600 quand même. On est assez loin des performances d’une lulu de 150. Mais ca me laisse une impression un peu bizarre ces dessins qui représentent 2 bandes comme pour Jupiter, alors que sur toutes les images, certes pas prises au même moment que ce dessin a part celles de Peach, on ne voit pas ces 2 bandes.
Mais comme dit Serge, la discussion vas au moins avoir le mérite de tenter plus sérieusement Uranus avec de gros diamètres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quelques éléments de réflexion supplémentaires.
Dessins mis à part, il est quand même intéressant de remarquer que les bandes observées avec certitude sur Uranus ne sont pas sur l'équateur, mais aux latitudes tempérées moyennes à élevées (au moins 50-60°). Je viens de trouver une page web qui présente des résultats du Keck :
http://www.ssec.wisc.edu/planetary/uranus/science/

Bien sûr, les observations des pros sont faites dans l'IR et pas dans le visible. Néanmoins, on trouve ce graphique de vents dans la page qui est intéressant :

Où l'on voit que les vents forts sont plutôt aux latitudes élevées. On ne constate pas vraiment de circulation marquée et rapide à l'équateur, et ceci pourrait s'avérer peu compatible avec l'existence d'un bandage marqué sur ces régions...
Sur Jupiter, les bandes marquées autour de l'équateur correspondent bien aux circulations les plus puissantes de la planète, par exemple. Sur Saturne, c'est la même chose, la brillante zone équatoriale est la région où les vents sont les plus rapides.

[Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 08-01-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
David s'investie!
Il y eu hier soir une proposition d'observations hexagonales auquel j'ai répondu, et vous autres avec du hst!
J'attend les votres, surtout de david, on a jamais rien vu par là!
Ms en prenant la cible style uranus synthétique placée à 1 km (sur la colline en face de chez moi)je vois jusqu'au contraste de 5 % des bandes faisant 0.4-0.5" de large sur un disque de 3.5" avec éclairage lunaire et images mini 7-8/10.
Faite les cibles (2 bandes sombres, le milieu clair, les hémisphères plus sombre que le milieu, cf les dessins) avec un contraste décroissant des bandes.
Seulement faut pas observer uniquement le samedi soir.
Désobligeant, ici, vous déployez le cynisme des lunes. Alors Serge tjs pas de réponse aux questions posées?
Christophe je confirme le C14 est une bouse dans ces domaines marginaux, peus-tu tout lire, spécialement pour des contrastes inférieurs à 5%?
Surtout avec des scopes pas/jamais caractérisés et une turbulence tout autant, affaire de grands pour des data inutiles, ils "maitisent".
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
>Christophe je confirme le C14 est une bouse dans ces domaines marginaux, peus-tu tout lire, spécialement pour des contrastes inférieurs à 5%?

J'avais bien lu Stanislas, sauf que cette donnée ne prend pas en compte le traitement d'image. Le contraste inférieur à 5% il sort au traitement, à condition que le détail soit suffisamment gros pour être résolu. Et si tu le vois avec une 150, il l'est forcément avec un 355.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Intéressant l'essai avec la cible placée à 1km, le problème est que sur la cible sont dessinées des bandes si j'ai bien compris, mais que sur Uranus il n'y en a pas dans le visible... donc sur la cible il y a des bandes à voir mais pas sur la vraie Uranus ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et oui c'est ce qu'on disait plus haut : un test ne pourra jamais prouver que les bandes existent réellement
Tiens Stanislas, ta cible simulée Uranus, tu penses qu'en CCD un C14 ne sortirait pas la bande dessinée dessus ? Fais l'expérience rien qu'avec ton C8...

[Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 08-01-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ms en prenant la cible style uranus synthétique placée à 1 km (sur la colline en face de chez moi)je vois jusqu'au contraste de 5 % des bandes faisant 0.4-0.5" de large sur un disque de 3.5" avec éclairage lunaire et images mini 7-8/10.
Faite les cibles (2 bandes sombres, le milieu clair, les hémisphères plus sombre que le milieu, cf les dessins) avec un contraste décroissant des bandes.
-----------------------------------------------------------------------------
Oui c'est une piste intéressante cette Uranus synthétique.
Elle peut permettre de vérifier si un instrument donné avec l'opérateur qui va bien, est capable de sortir sous faible contraste des bandes correspondant à 10-15% du diamètre de la cible.
Un test pourrait être fait en prenant un C11 ou un C14 obstrué à 33% puis une lunette de 130mm ou 150mm le plus parfaitement polie possible pour éviter toute diffusion.
Donc la première étape c'est de trouver l'instrument qui va bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
attention, il faut faire des tests en...double aveugle..
ce qui n'est pas simple en astro, vous l'avourez..

test 1 : cible "vierge" placée par un technicien "aveugle"

test 2 : cible avec bandes, placée de même

les observateurs au télescope ne doivent pas savoir
1 quelle cible est en place
2 qui a placé la cible..

alors, le test POURRA avoir une valeur statistique...

bonne chance

Share this post


Link to post
Share on other sites
« David s'investie! »

Il est bien bon

« J'attend les votres, surtout de david, on a jamais rien vu par là! »

Ahh bin tu vas attendre encore un peu alors, parce que je tenterais cette observation quand je verrais le pic central de la tache de diff au 600, et ca n’arrive pas tous les jours, parce que dans des conditions moins bonnes j’ai jamais rien vu d’autre qu’une boule bleue…

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 08-01-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je vous propose les dessins de Uranus par O'Meara dans le livre "Observing & photographing the solar system"

Dessins avec la lunette de 23cm de l'observatoire de Harvard en 1976 (haut gauche), septembre 1981 avec filtre bleu (haut droite).
Les dessins du bas date du 8 janvier 1955 avec un télescope de 10cm (!) à gauche et télescope de 15cm à droite par 2 observateurs de l'ALPO. La légende indique que les deux ont notés les deux zons brillantes au centre du disque et sur le limbe sud-est.

Le dessin de 1981 semble "too much", on dirait une image de voyager 2 surtraitée pour faire apparaitre les rares spots visibles...
Et pourtant O'Meara est reconnu outre atlantique comme un observateur performant à l'acuité visuelle performante. Je suis toujours resté perplexe face à ce dessin...


[Ce message a été modifié par stephane31 (Édité le 08-01-2010).]

[Ce message a été modifié par stephane31 (Édité le 08-01-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah voilà, et bien celui au 15 cm me paraît le plus réaliste, en gros on ne voit rien qu'un disque ... avec le 10cm j'y crois pas, de mieux en mieux, plus performant encore que la lunette de 150... on en revient à ce qui s'est dit plus haut, une lunette de 40mm doit donner encore mieux ... et avec 23cm c'est presque Jupiter l'Uranus ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et au passage, sur ces images les bandes ne ressemblent pas du tout à celles des dessins de Stanislas. Si elles existent tel que, elles doivent donc beaucoup changer d'aspect non?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui... C'est... étonnant...

On va être prudent, parce que bon... mais quand même le dessin de Stephen semble montrer des détails très en dessous de la limite de résolution d'une 23 cm, çà ne semble pas possible... Il doit avoir une vue exceptionnellissime, mais à ce point... Je me souviens que Stephen avait été le premier a retrouvé la comète de Halley, en 1985, je crois avec le 60 cm de l'observatoire de Hawaï, à une magnitude (21.5, je crois) qui m'avait semblé, à l'époque, abracadabrantesque... Si d'autres astroufs se souviennent...

Je suis gêné, entre l'envie explicite de dire "OK, il veut être le premier observateur du monde, il invente des détails, l'équivalent du dopage, métaphoriquement, chez le champion sportif" et le "Il a une vue extraterrestre, il est extraordinaire". Au vu de l'image de Uranus, jamais vue, jamais faite par personne d'autre, ni homme, ni télescope, ni sonde, j'avoue être un peu gêné... pour lui.

S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this