Jean-Philippe Cazard

Que voit-on dans une grande APO ... suite

Messages recommandés

>Ça veut dire qu'en CCD, faute de filtre méthane qui doit bouffer trop de lumière, on aurait intérêt à travailler avec un filtre 650 nm ou 700 nm, et peut-être aussi un filtre rouge.
C'est ça ?

Oui Christian, je pense que c'est notre seule chance de détecter des trucs. Un filtre R+IR, style RG610 ou même simplement le W25, sera très bien.
C'est de cette façon que plusieurs amateurs ont détecté une surbrillance sur le pôle sud d'Uranus entre 2004 et 2006, en cohérence avec des images pro (Pic, HST etc).

Au Pic, par les pros, 2002 (IR)

Au pic, par Cyril Cavadore en 2004 (IR) :

Et en amateur :
Christophe Guillou, 2004, R+IR :

Ed Lomeli, 2006, R+IR et IR :

Il y a bien d'autres exemples tous cohérents.
Le fait que nous ayons réussi à sortir ce type de détail dans les dernières années, pour moi n'est pas compatible avec l'hypothèse d'un échec des caméras CCD à sortir une hypothétique bande centrale dans le visible. Les deux détails sont de même nature, du même ordre de grandeur et de contraste.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Christophe.

En regardant ces images, je me demandais si la surbrillance du pôle, ne pourrait pas être interprété par le cerveau (en observation visuelle) comme une / des bandes.
Autrement dit un phénomène d'illusion optique, mais bien basée sur une réalité (= la surbrillance du pôle)

Juste une hypothèse comme ça ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Christophe.

En regardant ces images, je me demandais si la surbrillance du pôle, ne pourrait pas être interprété par le cerveau (en observation visuelle) comme une / des bandes.
Autrement dit un phénomène d'illusion optique, mais bien basée sur une réalité (= la surbrillance du pôle)

Juste une hypothèse comme ça ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si, je pense que c'est possible, mais cette région n'est pas détectable dans le visible (du moins à l'échelle de nos instruments). De plus, avec le changement d'orientation de la planète, c'est un détail qui a aujourd'hui quasiment disparu...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous,
Je remonte ce topic car j'avais dit que des images d'Uranus avaient été prises par le HST en 2009, pour comparer avec les observations terrestres de cette année-là. Le run est disponible ici : http://archive.stsci.edu/proposal_search.php?id=11573&mission=hst
Et voilà quelques-unes des images :

J'ai pris 3 filtres. Il y en a d'autres mais à des longueurs d'onde qui ne nous intéressent pas pour ce débat (IR et méthane surtout). Malheureusement, il n'y a pas le jeu de filtres qui nous aurait apporté une correspondance directe avec la vision humaine.
- Le F467M : filtre bleu médian, pas extrêmement large (dans les 30 nm) mais relativement proche d'une bande bleue complète
- Le F547M : filtre vert large (dans les 70-80 nm), similaire donc à un filtre vert amateur, et situé sur le centre de la vision humaine)
- Le F658N : seul filtre rouge disponible dans ce run, il correspond à la raie Azote II, et très étroit, en réalité il ne rend sans doute pas bien compte de ce que l'oeil humain peut percevoir dans le rouge sur cette planète.
Les deux filtres les plus proches de notre oeil (467 et 547) ne montrent rien, à moins de traiter à fort contraste, et alors apparaît effectivement une vague bande centrale. Serait-elle visible en conditions terrestres, en visuel dans des instruments amateur ?

[Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 18-06-2011).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en même temps si tu éclaires une scène successivement avec deux lampes ayant une température de couleur quasi identiques mais dont l'un des deux possède un spectre contenant des raies tu n'auras pas le même rendu en visuel alors qu'en numérique ce sera probablement imperceptible.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ben en gros l'oeil n'est pas un ccd et il est certain qu'il n'est pas sensible de la même manière aux photons rouges de l'azote II qu'aux photons rouges du continu de part et d'autre de cette raie, mais je ne sais pas si cela implique une meilleure détection du détail ou pas. il faudrait pouvoir tester au sol avec deux lampes dont l'une a un spectre de raie et mais je ne vois pas trop comment fabriquer l'objet à éclairer ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense qu'on peut se référer à d'autres images du HST aussi - de toutes façons quand ils imagent dans une bande étroite, ça veut dire qu'il y a plus de détails à voir que dans la bande large...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

si tu images en bande large des détails spécifiques à ta bande étroite tu en dilues le contraste. pour l'oeil ce n'est pas pareil, je sais que cela joue mais je ne sais pas dans quel sens ou de quelle manière.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant