Sign in to follow this  
Jean-Philippe Cazard

Que voit-on dans une grande APO ... suite

Recommended Posts

C'est vrai avec un 600mm, on peut descendre jusqu'au grossissement utile d'une lunette de 100mm si la turbu le nécessite mais on peut aussi monter jusqu'au grossissement utile d'un télescope de 2m si la turbu le permet.
Je n'en dirai pas autant pour le télescope de 2m dont le grossissement minimum est de l'ordre de 350 fois.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

....ce match du siècle......ya du nouveau ?!?!?!?
huuuuuummmmmm..... J'prendrais bien un ticket.....

ce qu'on voit,ce qu'on observe....
je commence a être convaincu que c'est un triptique Ciel/instrument/bonhomme. Chacun a sa place, son importance. En prendre un et ignorer les autres donnera une analyse incomplète.

Sur l'instrument, et encore une fois, c'est sur qu'un truc mal réglé ne marche pas bien !!!!!! et ce n'est pas la grosseur du truc ou l'utilisation "pro" qui fait que c'est obligatoirement bien réglé.
A St véran, Pierre à fait une ananlyse très fine du T600 l'année dernière pour notre mission. http://www.astrosurf.com/magnitude78/st_veran/optique.htm
Nous étions étonné d'avoir une image.... de merde. Ben oui, l'engin était complètement dans les choux (propreté, collim, bafflage). Depuis combien de temps ? visiblement, ça n'avait pas géné les missions précédentes. Il a fallut une mission 100% visuelle pour s'en rendre compte... étonnant non ?!?
Cela étant, même dans les choux, il y avait de nombreuses cibles qui "fonctionnaient" pas trop mal dans ces piètres conditions, ou le diamètre par son simple apport de lumière supplémentaire mettait tout le monde d'accord sur la pertinence de l'option dimensionnelle.

Une autre chose m'étonne,
quand un p'tit tube de 115 surpasse l'image de celle offerte par un plus gros - à qualité instrumentale égale - la qualité du ciel n'annonce-t-ele pas l'heure d'aller se coucher ? ou dit plus clairement, quand le ciel est merdeux, n'y a-t-il pas d'autres choses à faire que de s'entéter sur du planétaire ?!?!?!?!?

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et je ne pense pas Serge Vieillard, que tes magnifiques dessins de galaxies entre autres, notamment de M51, aient pu être fait avec un 115, ni même avec une lulu de 180, fût-elle magique ... en planétaire je ne sais pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
l'engin était complètement dans les choux (propreté, collim, bafflage). Depuis combien de temps ? visiblement, ça n'avait pas géné les missions précédentes. Il a fallut une mission 100% visuelle pour s'en rendre compte... étonnant non ?!?

Notez, en a-parté, qu'il s'agit de choux, et pas de roses. Hein JD

Ben non, c'est pas étonnant. En tout cas moi ça ne m'étonne plus
C'est exactement ce que je voulais dire tout à l'heure. En ce sens qu'il y a une certaine indigence dans l'utilisation des optiques. Ne jetez pas la pierre hein, bon, je me sens concerné aussi. Partant de là, faire des comparaisons si les fondamentaux ne sont pas acquis... et à l'oculaire en plus, pas grâce à une "pseudo culture" marketing dans lequelle on baigne

Ça me rappelle un séjour lointain dans un observatoire austral. J'avais été ahuri par l'état des optiques et de la mécanique, alors que des légions d'observateurs s'étaient succédées. Le Gault et Millaut s'était transformé en bistroquet...et ça ne gênait personne.

Profitant de l'enthousiasme des débuts de séjour et de la capacité de persuasion qui en découle, j'avais démonte tout ça, notamment le malheureux 400. Liquide vaisselle, produit a vitre, PQ, graisse, huile... J'vous dit pas la tête des copains. Un qui bosse, dix qui regardent

Au final, je me demande bien comment les précédents observateurs auraient pu évaluer les qualités respectives des instruments dans ces conditions s'ils avaient voulu le faire honnêtement.

Au risque de me répéter, toute une culture d'observateur à refaire! Faut juste quitter les considérations mathématiques et le consensus mou marketing, avoir deux yeux, deux mains, ...et aucun préjugé. Et ça, c'est peut être le plus dur comme préliminaire

[Ce message a été modifié par Bernard Augier (Édité le 16-12-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je comprends pourquoi les images des super lunettes sont magiques...

Non seulement elles le sont "par construction", disons 1 D = 1.5 D peut-être, mais en plus elles bénéficient de l'état des télescopes sales et déréglés, donc on peut imaginer 1 D = 2 D ou 3 D.

Ca commence à faire sens, tout çà...

S

PS : David, oui, tu as absolument raison : mes observations dans les grandes machines, du fait de leur focale un peu excessive (50 mètres pour le deux mètres...) étaient limitées en grossissement "faibles", il y avait peu d'oculaires à la 83 cm, et les Clavé du 1 m (certains avaient été volés) étaient disparates.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon, les téléscopes naissent dans les choux et les lunettes dans les roses, on a au moins appris un truc utile !

Des tests en aveugle me semblent une bonne idée.
N'était-il d'ailleurs pas question, cet été à Mons, d'un test fulgurant entre la 500 ou la 760 mm de Nice et un 600 dont je ne citerais pas le propriétaire ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chut JD!!!!
Un match du siècle mérite un peu de progression dramatique et de suspens.

D'ailleurs pour la 760, je sais pas comment la faire rentrer dans la voiture vu qu'il y déjà la 50, la 60, la 80, la 90, la 106, "le" 115 de référence, le 300, le 400.
Je me demande d'ailleurs si elle en vaut vraiment la peine...
Peut être qu'en la démontant?

Sinon, JD, tu peux fournir deux mal voyants pour les tests (double aveugle oblige...) ?

[Ce message a été modifié par Bernard Augier (Édité le 16-12-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Une lunette de 160 (mais sans la monture), cela équivaut à un dobson de 600, tout compris...mais attention, c'est en Euros..."


oui à une bouse de 600 lol donc finalement tant qu'à choisir

David tu l'évalue à combien le tiens ?

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Concernant les télescope de la classe T600 je rejoins, à Buthiers régulièrement observent avec le télescope complétement déréglé et ça ne choque pas, pire encore beaucoup utilisent le C8 guide sans regarder dans le 600.
Le site est turbulent c'est une chose mais surtout il est très difficile de maintenir un télescope "publique" en parfait état, si je prends l'exemple du T500 d'à coté, une seule personne en a la charge il est donc plus souvent dans de meilleurs conditions.
Pas de doute sur les optiques, elle sont de mr Vernet et on été testée. mais il est clair que le site ne supporte pas les forts grossissements le plus souvent.
par contre il m'est arrivé une fois d'avoir des images très bonnes de jupiter et le C8 en // était loin derriere à ce moment la.

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je ne me tairai que si je suis invité !
Sinon je dis tout !
Et je veux bien servir de double aveugle ; déjà que ma femme me traite de triple idiot...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Au fait je vends mon 610mm au cas ou çà intérèsserait qq'un , par contre je garde précieusement le chercheur 8X50 de mon C14

Share this post


Link to post
Share on other sites
« David : c'est quoi « l'aspiration du 1 mètre » ? Sa ventilation ? »

Oui, il y avait a l’époque dans la pièce en dessous un gros aspirateur, et 3 tuyaux qui arrivaient sur le barillet du 1m et qui aspirait l’air pour provoquer un flux laminaire dans le tube du 1m.

« PS : David, oui, tu as absolument raison : mes observations dans les grandes machines, du fait de leur focale un peu excessive (50 mètres pour le deux mètres...) étaient limitées en grossissement "faibles", il y avait peu d'oculaires à la 83 cm, et les Clavé du 1 m (certains avaient été volés) étaient disparates. »

Bah c’est sur que si t’as pas les oculaires qui vont bien pour adapter le grossissement, ca le fait pas. Sur le 1m du Pic, avec 16m de focale, le grossissement mini était de 213x avec le clavé de 75, ca donnait une bonne possibilité de faible grossissement. Même 50m sur le 2m, avec le clavé de 75, ca te fais un grossissement de 667 fois, ca doit bien le faire
Bon c’est sur si on vous a torché les oculaires qui vont bien, ou si ils ont été beurrés avec du gras de jambon, comme on le voit assez régulièrement, ca le fait beaucoup moins . Mais dans ce cas c’est pas le diamètre qu’il faut accuser c’est les conditions dans lesquelles tu fais l’observation.

Alors on en revient à ce que dit Bernard :

Tu vois une mauvaise image dans un 1m ou dans un 2m, et tu conclut : c’est de la faute à la turbu et au diamètre.

Alors qu’il faudrait te dire : Bon l’image est pourrie ok… Pourquoi est telle pourrie ?

1ere question : Es ce que j’observe dans un télescope optiquement bon et correctement réglé ? allez hop petit star test vite fait sur les satellites de Jupiter ou Saturne, pas forcément besoin de pointer sur une étoile. Ca prend 10 secondes.

2eme question : est ce que je ne grossis pas trop par rapport à la turbulence ?
Donc tu essaie de descendre en grossissement pour voir si ca arrange l’image.

3eme question : est ce que les oculaires que j’utilise sont propres ? riez pas, ca a vraiment son importance, on peut complètement pourrir une image planétaire avec des oculaires nettoyés au gras de jambon…

4eme question, est ce que la turbulence est démentielle au point de perdre mon temps à l’oculaire ?

Question subsidiaire : j’observe avec un type qui a une grosse expérience en observation planétaire et qui en voit 10 fois plus que moi à l’oculaire, là ou je vois qu’une rondelle blanche merdique et floue, lui voit une tonne de détails. Es ce que j’aurais pas une vue pourrie ? (bah oui ca arrive). Ou alors suis je une tanche en observation visuelle ? (ca peut arriver aussi…)

A ce propos, un pote avait un gros problème de corps flottants dans l’œil, et l’observation planétaire dans un gros diamètre lui posait problème par la luminosité diffusé dans l’œil qui lui bouffait complètement la qualité de l’image. Parfois, l’observation astro, en particulier planétaire, peut révéler des défauts optiques de l’œil, alors qu’on s’en aperçoit pas forcément de jour.
Autre anecdote, un autre pote, il devrait se reconnaître ici trouvait qu’il y avait de l’astigmatisme au star test. Je passais derrière et je voyais rien. On cherche un peu l’origine de cet astigmatisme, et à un moment je lui dit : Tourne la tête pour voir si l’astigmatisme tourne avec ? Ben ca a pas loupé ca tournait avec. Par moments avec la fatigue son œil devenait astigmate.

A mon avis, quand on a la chance d’observer dans un 1m ou dans un 2m au Pic du Midi, ben ca vaut le coup de se poser ce genre de questions

« David tu l'évalue à combien le tiens ? »

Ben Erick, je dirais que le l’échangerais pas contre une 160, c’est clair, ni même contre une 232

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 16-12-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Autre anecdote, un autre pote, il devrait se reconnaître ici trouvait qu’il y avait de l’astigmatisme au star test. Je passais derrière et je voyais rien. On cherche un peu l’origine de cet astigmatisme, et à un moment je lui dit : Tourne la tête pour voir si l’astigmatisme tourne avec ? Ben ca a pas loupé ca tournait avec. Par moments avec la fatigue son œil devenait astigmate."

ouais, maintenant je le sais et j'oublis jamais de tourner la tête maintenant, c'était d'ailleurs sur le tube de JD

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
"jp, tu ne l'auras pas beaucoup utilisé ton 600 ..."

bah non effectivement!!!! çà fait 1 an au moins que je ne l'ai plus utilisé!!!! la cause : je ne fais presque plus de visuel

je vais retailler mon 510 mm à un F/D trés court avec une structure carbone pour pouvoir l'utiliser aussi bien en visu qu'en photo sur la Titan

Share this post


Link to post
Share on other sites
"ouais, maintenant je le sais et j'oublis jamais de tourner la tête maintenant, c'était d'ailleurs sur le tube de JD "

Oui, sur le XT 12 à Mons en effet, je me souviens.

Share this post


Link to post
Share on other sites
serge vieillard : J’aime bien votre lien, ca résume bien pourquoi dans certains cas, malheureusement assez courant un diamètre plus petit prend l’avantage. Bon il manque une évaluation de la qualité optique intrinsèque de l’instrument .

Sinon à propos des tests en aveugle, en fait on le fait assez régulièrement malgré nous quand on fait des animations avec du public. Quand il y a sur le site une quarantaine d’instruments différents, des lunettes des télescopes etc… les gens même néophytes, savent très bien faire la différence entre les instruments.
Le public sait très bien dire ou il trouve l’image la plus belle. Alors parfois ils disent : « ah ben l’image est meilleurs dans la petite lunette que dans le gros télescope à coté » et on s’aperçoit alors que le gros télescope à coté est une bonne bouse décollimaté, mais dès qu’il y a un gros dob de bonne qualité, bien réglé, avec un grossissement adapté, il remporte à chaque fois les suffrages en observation planétaire auprès du public quelque soit le degré de turbulence sur le site.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut à tous ! Pour répondre plus concrètement à la question , voilà un pt'i dessin de Mars observée cette nuit avec ma LuLu . Toutes les infos sont sur la planche.

Ce que je retiens de cette obs , c'est vivement de meilleurs conditions de stabilité. Par curiosité j'ai poussé mémère à un grossissement pas très raisonnable et bien c'est moi qui a été surpris, car elle tenait toujours la route. A suivre ...

Place à mon 1er dessin de la saison :

Au plaisir, Yohan nb : je soupçonne un petit voile nuageux dans la région de Chryse, vous confirmez ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Encore un superbe dessin !

Tu la vois aussi rouge que ça ? Moi, quand je regarde Mars, je la vois plutôt jaunâtre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
erge vieillard : J’aime bien votre lien, ca résume bien pourquoi dans certains cas, malheureusement assez courant un diamètre plus petit prend l’avantage. Bon il manque une évaluation de la qualité optique intrinsèque de l’instrument .
Sinon à propos des tests en aveugle, en fait on le fait assez régulièrement malgré nous quand on fait des animations avec du public. Quand il y a sur le site une quarantaine d’instruments différents, des lunettes des télescopes etc… les gens même néophytes, savent très bien faire la différence entre les instruments.
Le public sait très bien dire ou il trouve l’image la plus belle. Alors parfois ils disent : « ah ben l’image est meilleurs dans la petite lunette que dans le gros télescope à coté » et on s’aperçoit alors que le gros télescope à coté est une bonne bouse décollimaté, mais dès qu’il y a un gros dob de bonne qualité, bien réglé, avec un grossissement adapté, il remporte à chaque fois les suffrages en observation planétaire auprès du public quelque soit le degré de turbulence sur le site.
Bonjour à tous,
J' ai justement eu l'occasion de regarder Jupiter dans le beau dobson de David Vernet (encore merci David et aux autres participants ) lors de la nuit des coupoles ouverte au plateau de Calern à coté de Grasse.C'était la première fois que je regarder dans un 600 ou bien un 500 ou un 350 (C14 ).Je suis resté jusqu'au petit matin derrière le 600 pour attendre mon tour.L'image de Jupiter dans la bino était tout bonnement magnifique! A Mons village, j'ai encore eu l'occasion de regarder Jupiter dans une belle lunette astrophysics de 130 et dans un C14 .L'image dans le C14 était riche en petits détails comparé à la 130 mm.Voila mon témoignage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai encore beaucoup de marge de progression! J'débute moua! En plus il y avait une bande de saltimbanques de l'observation visuelle qui ne lâchaient pas l'oculaire... Ça n'aide pas à faire de la science!

Et justement, je me demandais si l'exigence de qualité ne s'exprimait pas de manière empirique pour certains et de manière plus théorique pour d'autres (je pense à Stanislas...). La notion de "qualification de l'instrument" et de "qualification des conditions" (du ciel) sont liées à une exigence de qualité. C'est peut-être un autre chemin pour arriver au nirvana...

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai encore beaucoup de marge de progression! J'débute moua! En plus il y avait une bande de saltimbanques de l'observation visuelle qui ne lâchaient pas l'oculaire... Ça n'aide pas à faire de la science!
Et justement, je me demandais si l'exigence de qualité ne s'exprimait pas de manière empirique pour certains et de manière plus théorique pour d'autres (je pense à Stanislas...). La notion de "qualification de l'instrument" et de "qualification des conditions" (du ciel) sont liées à une exigence de qualité. C'est peut-être un autre chemin pour arriver au nirvana...

Pierre
Bonsoir,
Pas si débutant que ça ! Je possède les deux lulus et dobson (pas de strock pierre) .En tous les cas ceux qui s'expriment de manière plus théorique j'ai du mal à les comprendre .

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai encore beaucoup de marge de progression! J'débute moua! En plus il y avait une bande de saltimbanques de l'observation visuelle qui ne lâchaient pas l'oculaire... Ça n'aide pas à faire de la science!
Et justement, je me demandais si l'exigence de qualité ne s'exprimait pas de manière empirique pour certains et de manière plus théorique pour d'autres (je pense à Stanislas...). La notion de "qualification de l'instrument" et de "qualification des conditions" (du ciel) sont liées à une exigence de qualité. C'est peut-être un autre chemin pour arriver au nirvana...

Pierre
Bonsoir,
Pas si débutant que ça ! Je possède les deux lulus et dobson (pas de strock pierre) .En tous les cas ceux qui s'expriment de manière plus théorique j'ai du mal à les comprendre .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yohan et Fred,

Etant tout deux voisins, il pourrait être intéressant de vous réunir sur un même site d'observation puis de dessiner chacun votre tour Mars dans le T410 puis dans la L178. Vous pourriez ainsi présenter au final quatre dessins réalisés sur le même site et sous des conditions de stabilité identiques mais avec vos deux perceptions personnelles. Je trouve que ce serait une comparaison très fiable entre deux instruments intéressants. Je ne sais pas si cet exercice serait également réalisable sur par exemple Uranus. Ce serait également une bonne expérience pour voir en temps réel les différences en planétaire, étoiles doubles et ciel profond entre la lunette et le télescope. Quand pensez-vous ?


Jean-Noël


[Ce message a été modifié par Jean-Noel (Édité le 16-12-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this