Phil91590

Séquence nostalgie: 9 janvier 1982

Recommended Posts

Tu as raison mon cher contemporain ms!, nous n'avions pas encore fêté nos 27 ans! ...

"Pas né non plus en 1982..."... certes mon nouvel ami, tu as un âge où il est fréquent de retomber en enfance! , n'oublie pas tes gouttes ça va aller ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Moi je faisais du ski à Montgenèvre cette année là et je l'ai bien vue. Mais ma première éclipse de lune remonte à 1971...

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'étais à Mongenèvre et je l'ai bien vue. Mais ma première éclipse de soleil remonte à juin 1973....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je prends connaissance de ce forum relancé par Phil à chaque date anniversaire du 9 janvier 1982.
Cette éclipse de Lune me laisse aussi un souvenir empreint d'émotion. En déplacement chez des amis astrams dans le Nord de la France durant les vacances de Noël, nous avions été invités à une réunion préparatoire du club Uranie de Saint-Saulves, près de Valenciennes.
Le jour J, avec la Société Astronomique de l'Hérault où je m'investissais alors dans la renaissance astronomique de l'Observatoire de la Babote à Montpellier, une observation publique était organisée sur l'Esplanade du Peyrou par notre Président Pierre Vauriot, professeur de Mathématiques, avec une lunette installée sur le cadran solaire analemmatique établi près du château d’eau par Pierre Humbert depuis 1927. La météo ne s'annonçant pas très favorable, avec quelques jeunes observateurs, nous décidions d'embarquer pour une expédition improvisée sur les hauteurs des Cévennes.
Nous étions un groupe de jeunes nîmois et montpelliérains âgés de quinze à une vingtaine d’années. Gravissant dans la nuit une petite route escarpée vers Ganges et Le Vigan, au fur et à mesure que l’on s’élevait entre les montagnes, le ciel nous dévoilait une éclipse splendide. Elle était majestueuse, avec la Pleine Lune, très haute dans le ciel d'hiver. Non seulement elle fut l'une des plus longues dans la durée, mais surtout, elle était incroyablement spectaculaire, tant par son diamètre apparent qu’avec une couleur orangée très marquée, dont je garde un souvenir unique. La nuit avançant, un peu à regret, mais tant il faisait froid, nous décidions de rentrer vers Nîmes. Il me reste ces images fugitives en traversant des paysages éclairés par la Lune cette nuit-là avec cette connotation orange que je n’ai jamais revue.
De toutes les éclipses de Lune que j'ai observées depuis une quarantaine d'années, aucune ne m'a semblé atteindre une telle luminosité, la plupart étant certes fort belles avec des teintes plutôt roses ou cuivrées, mais souvent d’un aspect plus ténu, voire légèrement perceptible comme la dernière, celle de la "SuperMoon" en septembre, Lune éclipsée au plus près de la Terre depuis 1982. Ce n’est que 33 ans plus tard que j’ai compris pourquoi cette éclipse m’avait tant marqué. A l’époque -du moins en France- on ne parlait pas encore de SuperLune, expression pourtant introduite par un astrologue américain dès 1979. Mais elle relevait des éclipses de SuperLune, son maximum survenant 32 heures environ après le périgée, alors que l’éclipse du 30 décembre de la même année survenait 10 heures avant. Un phénomène qu’on retrouvera le 21 janvier 2019, donc bien avant 2033 comme cela a été abondamment diffusé !
Le secret de cette nuit mémorable réside dans l’alchimie entre la découverte du ciel autour d’un phénomène rare, ces moments partagés de la jeunesse et les radiations de la lumière solaire par cette Lune orangée qui traversaient même les nuages et irradiaient totalement de bonheur les noctambules qui étaient sortis.
Pour moi également, cette éclipse est source de nostalgie… Avec le recul du temps et les relations peu fréquentes qu’on en rencontre, je mesure la chance que j’ai eu de l’admirer et je tenais à vous en offrir ce témoignage. Emergeant des brumes et des frimas inhérents à cette saison hivernale, chaque année en janvier, son souvenir devient un peu plus mythique !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je tombe dessus par hasard aussi ...
Premiere année ou j'ai fait de l'astro et je l'ai vu en Gironde, il a fait tres beau cette nuit la.
Effectivement un samedi soir... donc ca fait 34 ans.
Cyril

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bien moi je suis du cru 68 et j'ai commencé l'astro en 1983 avec un 114/1000 donc pas de bol pour l'éclipse de 82

Bon je me rachète j'ai vu Halley en 86

Bonne journée les zamis

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui Tecumseh! C'est exactement ce genre d'émotions que j'ai voulu traduire initialement, celles de la découverte de l'astronomie, pendant l'adolescence, avec une bande de copains avec lesquels on partage ces moments inoubliables.
Ce sont ces souvenirs qui marquent, et qui rendent nostalgiques...

Phil

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à tous,

Ces temps-ci j'interviens peu sur le forum, mais à cette date anniversaire je ne peux m’empêcher de relancer le sujet: c'est ma façon à moi de rendre hommage à certaines personnes qui étaient là...
Cette ambiance pour une éclipse, je l'ai retrouvé avec quelques-uns de la même bande ce fameux 11 août 1999. Ce n'était plus la Lune cachée par la Terre, mais le Soleil derrière la Lune.
Et un cycle de Saros plus tard, je me réjouis d'avance d'aller chercher celle du 21 août de cette année. Que le temps passe vite...

Phil

Share this post


Link to post
Share on other sites
et moi 53

une merveille à Fécamq

[Ce message a été modifié par eeva (Édité le 09-01-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
14 ans en 1982 et si je m'intéressais déjà aux astres, j'ai eu mon premier scope l'année suivante, un 114/1000 catadioptrique que mes parents avaient payés 3300 F, je leur avait fait un gros caprice pour mon anniversaire
Je ne me souviens pas de cette éclipse de Lune, en revanche à fond pour Halley en 1986, un grand moment.
Ah si un moment de nostalgie quand en 1977, Pif Gadget sortait son numéro avec une lunette astro à construire sois même et mon impatience à observer la Lune, j'étais excité comme un fou furieux du haut de mes 9 ans

Allez encore un an et je deviens quinquagénaire

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
18 ans en 1982... J’habitais à Orbey (Haut-Rhin) dans le Pays Welche qui est une enclave francophone en Alsace... Avec mes économies, je venais d'acheter à Marc Dietrich (le fondateur d'Optique Unterlinden) un Perl Nova 114/1000, une bestiole catadioptrique sur une monture équatoriale propulsée par un moteur synchrone. Monture que l'on qualifierait d'approximative aujourd'hui... Mais j'ai quand même réussi à photographier les anneaux de Saturne après avoir grillé une chié de films Kodachrome 64 ... Au voisinage d'Orbey, et donc la région de Colmar, il existe des lieux propices pour l'observation astronomique notamment le lieu dit le Glasborn situé entre les communes d'Orbey et de Munster où le ciel est finalement bien noir. Et sur les cartes de pollution lumineuse on voit bien que c'est au moins aussi bon que le Champ du Feu. En vacances, j'y suis allé l'an dernier encore avec un T300 l'été... C'est pas mal du tout

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous !

Encore une année de plus, et depuis mon dernier passage sur ce fil. J'en profite pour vous souhaiter à tous une très bonne année astronomique !

Depuis un an, il y a eu cette éclipse totale de soleil aux USA. Elle était magnifique ! 18 ans après celle de 1999, c'est un cycle qui se boucle ...

Phil

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut.

cette éclipse je m'en rappelle comme si c'était hier. Âgé de 15 ans et ne disposant que d'une petite lunette en laiton que le facteur du village m'avait donnée, j'avais bidouillé un trépied pour la circonstance. La météo jouait déjà avec mes nerfs. Quelques minutes avant le premier contact le ciel était complètement bouché, ne laissant aucun espoir d'amélioration.  En sortie avec des potes j'étais à deux doigts de jeter l'éponge. Je suis quand même retourné chez moi, avec mes potes. L'incroyable s'est produit. 15mn avant le début du phénomène les nuages se sont déchiraient laissant entrevoir la lune. J'ai pu ainsi observer ma première éclipse totale de lune en totalité. Quelques mois plus tard je cassais ma tirelire pour acheter un 115/900.

Pour l'anecdote : j'ai encore cette petite lunette en laiton de diamètre 50mm avec son tube en bois.

La même chose s'est produite un certain 11 août 1999, j'avais roulé la veille 800 km pour me retrouver sous la pluie 30mn avant le premier contact. Au final j'ai pu observer toute l'éclipse. Ouf

Edited by astromoine

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Astromoine,

 

C'est marrant, tes souvenirs ressemblent aux miens sur plusieurs points. Déjà, 15 ans en 1982, on a donc le même âge. Ici il y en a une flopée d'autres de 1967...

Le ciel qui se débouche 1/4h avant de début de la totalité, je ne l'ai pas vécu pour l'éclipse de lune de 82 mais pour la totale de soleil de 99. De la pluie 1h avant, une trouée de ciel bleue à l'horizon 30mn plus tard, et ce trou béant qui s'ouvre entre le soleil et notre site d'observation à coté de Verdun peu de temps avant le spectacle magique.

Pour en revenir à 1982, j'ai passé mon samedi dehors avec une bande de copain, sur un sol gelé encore couvert de neige, et dans un brouillard à couper au couteau. L'éclipse avait lieu vers 19h. La nuit arrivant, le brouillard persistait mais plus l'espoir. L'ambiance, elle était restée au beau.

Et en 1983, j'achetais un 115/900 Ganymède...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Incroyable en effet toutes ces similitudes.

J'avais la chance d’habiter à 10 km de l'observatoire d'Aniane, je profitais bien des installations et de l'accueil de Roger Leblond, le permanent de l'époque.  Je n'avais pas vraiment besoin d'un instrument personnel avec tout ça, mais je garde un souvenir indélébile de mes premières observations sur ma terrasse avec mon 115/900. Ma chambre donnait sur la terrasse. Y avait plus qu'à...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 16/01/2011 à 00:36, fguinepain a dit :

Salut les quadra wink.gif

Moi aussi j'avais 15 ans en 1982 !

Je faisais mes premiers pas avec mon Ganymède 115/900 et mon meilleur souvenir c'est Saturne à l'oculaire... et pourtant en 1982, les anneaux étaient quasiment de profil...

Par contre cette éclipse ne me rappelle rien...
Il y en a eu tant d'autres depuis ! wink.gif

@+

 

Pareil de 67, on a même été en primaire ensemble, ça ne rajeunit pas.... Un 115/900 aussi mais pas à Loury à Donnery.

 

Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais... cinq ans en 1982! Aucun souvenir de cette éclipse évidemment...

 

Par contre, je me souviens très bien d'une autre éclipse de Lune, en sortant d'un conseil de classe au collège vers les 20h, une magnifique Lune rouge cuivrée: c'était le 17 octobre 1986.

 

C'est à cette époque que j'ai commencé à utiliser la 60/700 familiale... Plutôt compliqué sachant qu'il n'y avait pas d'oculaire! J'ai donc commencé par observer avec une loupe!

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais à peine 12 ans et je ne me souviens absolument pas de cette éclipse. La dernière dont je me souviens est celle de  Janvier 2000.

 

Mon dieu que c'est loin déjà :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'avais 20 ans en 82 et je pratiquais l'astro depuis  1976..Je n'ai malheureusement pas de souvenirs de cette éclipse... J'étais au service militaire en Allemagne... bien loin de ma Vixen 93/1300......

Par contre je me souviens bien  de l’apparition de la comète Hall_Bopp l'année suivante.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hale-Bopp en 83 vous devez confondre. Je l'ai observée pour la première fois en août 96 au mewlon180 à la magnitude 4, ... On sait ce qu'elle est devenue fin 96 début 97.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now