Sign in to follow this  
Hyperfocale

Appareil numérique pour l'astronomie, entre autres choses...

Recommended Posts

Bonsoir,

Je réponds de façon groupée.

Effectivement, j'ai toujours fait de la diapositive avec de la KII, puis de la K25, et plus rarement avec de la K64, pour la défintion (110 traits au millimètre, pour la K25), la stabilité des couleurs (même après des décennies), leur saturation et leur relative neutralité (surtout la K25), etc., etc., et je n'ai jamais été motivé par les films Ektachrome pour les mêmes raisons (mais en inversé).

Mon erreur initiale a été de penser que, maintenant, avec des petits compacts numériques de bonne qualité (Leica, par exemple), je pouvais faire aussi bien qu'avec mon Rollei 35T ou mon Minox ML, et vos messages indiquent bien que je me suis trompé ; autant pour moi...

Pour la prise de vue en IR et en UV, avec des appareils numériques, un petit coup de Google vous permettra vite de trouver des sites où vous verrez que cela marche très bien, et vous saurez même comment s'y prendre, sans se ruiner...

Pourquoi vouloir quitter l'argentique ?

Allez voir combien coûte un rouleau de 36 poses, en K64, avec développement compris, et vous aurez déjà une raison (sans parler du coût d'expédition en Suisse, au tarif de la Poste, pour les petits paquets, désormais...).

Il n'y a pas si longtemps, j'ai fait un tri sans complaisance des centaines de diapositives accumulées en quelque décennies, avec un critère : ne garder que ce qui était excellent, au pire très bon, ou bien qui gardait un intérêt documentaire, et jeter le reste.

Et bien, il n'est pas resté une diapositive sur vingt, après ce tri, et le sac poubelle pesait lourd (pourtant, je n'ai jeté que le film, et j'ai gardé toutes les montures sous verre), et il était gros...

Du coup j'ai réalisé ce que j'avais inutilement dépensé en films, par rapport à ce qui restait de réellement valable, et j'ai alors compris qu'en numérique, j'aurais perdu bien moins d'argent, en "munitions", car une image numérique ratée, elle ne coûte rien, et elle s'efface pour laisser la place à une autre, dans la carte mémoire...

En numérique, comme je l'ai déjà dit, je pourrai prendre des risques (faire des images dont le résultat n'est pas garanti), sans penser qu'à chaque fois que j'appuie sur le déclencheur c'est 80 centimes d'euro (je crois) qui viennent d'être consommés...

Il peut arriver que lors d'une même séance, on prenne facilement cinquante images, en quelques heures, faite le compte, avec de la K64...

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hyperfocale,

Si je comprends bien tu n'as pas scanné tes dias pour les traiter numériquement et en tirer le maximum (je parle de photo astro). Maintenant, si tu passes au numérique, tu devras passer aussi à du traitement numérique si tu veux en tirer quelque chose de valable (à quelques exceptions près). C'est pas tout de maîtriser tous les paramètres techniques (alignement de la monture, autoguidage, MAP, cadrage, etc), il te faudra passer pas mal de temps à traiter le résultat. Sous peine de déceptions.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Mon erreur initiale a été de penser que, maintenant, avec des petits compacts numériques de bonne qualité (Leica, par exemple), je pouvais faire aussi bien qu'avec mon Rollei 35T ou mon Minox ML, et vos messages indiquent bien que je me suis trompé ; autant pour moi...

Tu vas vite en besogne, car personne ici ne t'a dit que tu ne pourrais pas faire aussi bien avec un compact. On te dit simplement que quitte à passer au numérique autant prendre un reflex. Mais même avec leurs petits capteurs, les compacts haut de gamme feront aussi bien, voir mieux qu'en argentique tout simplement parce qu'ils ne connaissent pas le défaut de réciprocité.
Prendre compact Leica n'est pas forcément gage de qualité astro (à moins d'être sur la série M à grand capteur mais à plus de 4000€ !), sur les plus petits Leica, l'optique, l'ergonomie, la qualité de construction OK, mais en terme d'électronique et de traitement du signal, plusieurs marques ont pas mal de coups d'avances et font mieux, surtout en basses lumières et en hauts zizos.
Et puis tu parlais de budget serré donc à mon avis Leica n'est pas la meilleure crèmerie dans tous les cas, ...
Ce qui ressort de tout ça, c'est que vu que tu sembles attaché à la petite taille de l'appareil, le bon compromis pour toi semble être les compacts à objectif interchangeable (ou reflex à visée électronique, je ne sais pas comment il faut les appeler), type Olympus Pen EPL1. Ils sont vraiment légers et petits, mais tu devras compter au minimum sur un budget de près de 600€. Le mieux c'est que tu ailles dans une boutique. Regarde à quoi ressemble un S90, un Pen EPL1, un EOS 1000D, et fait toi ton idée. Tu as là 3 solutions rangées à la fois par ordre de taille et de qualité d'image. Le EPL1 reste vraiment compact pour un capteur de cette taille (17mm de large), je ne pense pas que ton Rollei soit plus petit, ça doit être assez comparable en fait à vue de nez.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hyperfocale>
Pour la prise de vue en IR et en UV, avec des appareils numériques, un petit coup de Google vous permettra vite de trouver des sites où vous verrez que cela marche très bien, et vous saurez même comment s'y prendre, sans se ruiner...

Hahaha!

Pardon c'est nerveux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans la série des micro 4/3 il y a aussi le panasonic GF1.
De la taille d'un Canon G11 mais avec objectifs interchangeables. Il y a en particulier un 20 mm (équivalent 40 mm) ouvert à 1,7.
J'envisageais un tel achat : Pour la photo de tous les jours avec un petit zoom 14-45 (équivalent 28-90), et le 20 mm pour des photos de constellation, filé d'étoile...
Mais il faut compter 900 € avec les 2 objectifs.

Je suis dans la même réflexion que toi et j'en viens à me demander s'il ne vaut pas mieux acheter deux appareils.
Un compact à 200/250 €,
Un reflex 500 €.

[Ce message a été modifié par smithfr2000 (Édité le 22-04-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

Et merci pour les nouveaux avis, qui font avancer...

Non, je n'ai jamais scanné mes diapositives, pour la bonne raison que je n'ai pas de scanner. En plus, un scanner de diapos et de film 35 mm, ce n'est pas donné, il me semble, et cela ne règlerait pas, non plus, les problèmes de coût à l'image, sans parler de l'écart à la loi de réciprocité, etc.

Bon, maintenant, j'ai déjà une vue nettement plus précise des choses, en matière de photographie numérique, utilisé en astrophotographie simple (sans couplage avec un instrument d'optique).

Je ne veux pas allonger inutilement ce thème, mais il faudra que je détermine certains points, comme la nécessité ou pas du format RAW.

Une autre de mes interrogation, sur des poses longues, c'est que l'on doit vite pomper les piles ou les accumulateurs, puisque l'obturateur et toute l'électronique travaillent en continu, tant que la pose dure...

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,
-----------------------------------------------------
Une autre de mes interrogation, sur des poses longues, c'est que l'on doit vite pomper les piles ou les accumulateurs, puisque l'obturateur et toute l'électronique travaillent en continu, tant que la pose dure...
-----------------------------------------------------
Oui mais il y a des tas d'accessoire à bricoler (5€) ou à acheter pour régler ce phénomène (2 batteries canon ou grip ou batterie additionnelle 12v minuscule ou 220v).
Sur un 350D je tiens la nuit avec une batterie mais attention au froid, la capacité s'effondre.

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this