laurent13

collectif Sky Quality Meter

Messages recommandés

Un petit message pour Carine:

Je vient de regarder un peu le tableau et le formulaire. Plutôt que de rentrer un seul chiffre pour le SQM, ca serait bien de pouvoir entrer une fourchette, plus réaliste, car je pense que suivant les conditions de ciel clair et la saison, les sites peuvent facilement varier de 3 à 5/10 ème de magnitude, avec éventuellement une possibilité de corriger les valeurs au fur et à mesure que l'on multiplie les mesures pour un site.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Bah oui moi quand c’est bouché je reste couché… Donc je vois vraiment pas l’intérêt de faire des mesures ciel bouché…"
Hé relis le post. Il s'agit pas d'observer par ciel bouché non de non...
21,5 à 22, on a pas les mêmes ciels c'est clair.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai relu mais je ne vois toujours pas l’intérêt...
Carine a fait une bonne remarque, il y aura une grosse variation suivant la hauteur et le type de nuages.
Pour moi la seule valeur intéressante est celle du ciel clair.
Un coup pour rigoler, j’étais dans la mega purée chez moi, résultat : 22.5 au SQM. super…
D’ordinaire, avec des nuages plus haut, ca aurait du s’inverser vu que toute la PL de la cote d’azur s’y reflète.
Le seul cas ou la présence de nuage a un intérêt chez moi, c’est quand il recouvre tout la cote, car je suis généralement au dessus, avec un beau ciel, là ca bloque bien la PL, j’ai toujours pas eu l’occasion de mesurer le gain au SQM à cette occasion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On a pas tous la chance de profiter de ciels coronaux à chaques sorties sur le terrain. Les mesures faites sous ciels nuageux contribuent à mieux connaître la clarté d'un site. Je trouve ça tout aussi interressant que l'étalonage de l'échelle de Borttle avec le sqm par temps clair.
Les mesures seront variables mais on peut en tirer beaucoup d'enseignements.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mouis : toujours est il que l'utilisation de ce truc n'est pas suffisamment mature pour une 'appropriation systématique' dans les colonnes du GRESAC pour le moment ou encore pour corréler les cartes de PL bien que les mesures de David semble aller dans le bon sens , de part la méthodologie employée. Je doute que bcp de monde soi aussi rigoureux. et combien même cette rigueur est un peut juste du fait des condition hygro / poussiere du moment; d'ou l'intérêt de la moyenne, 5 mesure (par le même appareil me semble la limite basse acceptable)
j'ai reçu un étonnant courriel hier

avec la permission de sont auteur (Bertrand Lavile) je me permet de le citer
extrait

quote:
[...]Voici mes premières mesures comparatives entre le SQM que j'utilise depuis 2 ans, et le nouveau SQM-L que j'ai reçu il y a 10 jours. (Je pense que "L" veut dire "Lensed", car il y a une lentille devant la diode, qui a manifestement pour but de concentrer la largeur du cône de lecture)
Les mesures montrent des valeurs du SQM-L en moyenne inférieures de 0.06 à celles mesurées avec mon SQM, et avec des écarts extrêmes de 0.00 au minimum, et 0.13 au maximum.
Les 3 nuits mesurées ont été bonnes, mais pas exceptionnelles pour le Petit Telle. En particulier, je n'ai pas fait de mesures après 01h du matin, pour cause de dernier quartier. Or la pollution de la vallée de la Durance, lointaine mais présente, baisse significativement en deuxième partie de nuit. Ceci me laisse à penser que j'atteindrai probablement 21.70 avec le SQM-L.

J'ajoute pour Carine que:
1) les mesures faites aux mêmes moments (Janvier 2008), et au même endroit (le Petit Telle) entre le SQM de Laurent, et le mien, ont donné une différence de 0.20 +/- 0.02, donc remarquablement constante. (Exemple: 21.30 pour LF, et 21.50 pour BL)
2) les mêmes mesures, faites en février, entre le SQM de Michel Besson (Ciel Extrémiste venu passé qqs jours au Petit Telle)
et le mien, ont donné un écart moyen de 0.13 (exemple 21.40 pou MB et 21.53 pour BL), avec des extrêmes de 0.05 et 0.18

J'en tire comme conclusion qu'un même SQM est fiable dans la répétitivité de ses mesures, mais que la différence entre des SQM différents est supérieure aux 0.10 annoncés par Unihedron.
Ceci a aussi pour conséquence que les valeurs indiquées ici et là sur Astrosurf, Webastro, Amastro, ne permettent pas des comparaisons précises.
Exemple: si Dupont a mesuré avec SON propre SQM 21.40 pour un site, et Durand a mesuré avec SON propre SQM 21.30 pour un autre site, il n'y a pas de certitude que le site de Dupond soit plus noir que le site de Durand (même si c'est probable).
Ca relativise beaucoup les affirmations péremptoires qu'on lit sur les forums cités plus haut.


Donc voilà messia dixit les écarts de valeurs son relativement significatif pour prendre avec précautions les valeur données

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce problème de comparaison des mesures sqm tient surtout au fait que les piles d'origines sont tres faibles (déjà abordé plus haut). Peu de gens les ont changées.
Est ce que l'idée qu'un apparreil puisse intégrer la pollution lumineuse d'un site te choque à ce point ? La méthodologie est abordable par un enfant de cinq ans, y a pas de quoi en faire un fromâge.

[Ce message a été modifié par gabal (Édité le 04-04-2008).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca vaudrait le coup de le vérifier cette histoire de piles, car 0.2 de différence, ca commence à faire beaucoup.
L’idéal serait de prendre la même pile, neuve tant qu’à faire, et la faire circuler de SQM en SQM.
Pour ceux qui vont aux RAP, ca vaudrait le coup de le faire, sur le nombre de participants, vas bien y avoir une dizaine d’appareils à comparer, et la peu importe qu’il y ai du ciel clair ou non, du moment que tous les SQM mesurent la même chose.

Pour la méthodologie, ca va c’est pas la mort, ou alors faut arrêter l’astro si on bute sur ce genre de chose…

Sinon un petit test que j’avais fait dans mon coin, c’est voir si dans les très faibles flux, le SQM a tendance a déconner.
Première manip : faire une mesure dans le noir complet, là il ne sort plus de valeur, l’affichage se met en erreur en affichant des UUUUUUU
2ème manip : me mettre de nuit dans mon garage, avec pour seul éclairage la lueur nocturne qui provient de la fenêtre pour voir jusqu'à quand il affiche des valeurs.
Je me suis peu à peu éloigné de la fenêtre et le SQM a logiquement affiché des valeurs de plus en plus importantes, jusqu'à 24.08, au delà, il décroche.
Donc ca va, même pour de très bons sites on a de la marge…

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 04-04-2008).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai dit que l'essentiel était que ca mesure la même chose. Si le ciel est à ce moment est vraiment trop variable, comme un passage incessant de nuages il y a toujours possibilité de se replier vers une solution de mesurer un fond uniforme, en intérieur.
Mais ca vaudrait de tout façon le coup de faire des mesures croisés, sur un max de SQM dans les mêmes conditions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Fredogoto : Je viens de voir votre fil sur le Gresac dans astro pratique. L’initiative est intéressante, et je suis allé voir ce qui était rentré comme sites en PACA et j’en connais quelques uns.
Comme je veux pas le polluer sur un débat autour du SQM, je continue ici.
Quand je lis sur ce fil, que tu ne veux pas rentrer les valeurs du SQM parce que « pas fiable » mais que vous rentrez une note qui paraît bien subjective pour évaluer la qualité du site, et quand je regarde de près les notes, par rapport aux sites que je connais, c’est clairement du n’importe quoi, et pour le coup, même avec une certaine imprécision, le SQM apporterait un plus indéniable…

Quelques exemples : Saint Véran au Pic de Chateaurenard comme le Restefond, noté 10. Bon là pas difficile ils font probablement parti des meilleurs sites pour la noirceur de leurs ciel. Le pic de Chateaurenard étant meilleur que le Restefond, on regrette le manque de nuance entre ces 2 sites…
Par contre là ou ca commence à être comique : Observatoire du Chiran également noté 10… donc mis au même niveau que St Véran, le ciel y est pourtant nettement plus pollué, il s’est beaucoup dégradé ces dernières années.
Observatoire de Calern : 9.5… Doit y avoir au bas mot 1 à 1.5 magnitudes de différence avec St Véran, Idem pour le Col de Vence, plus près de Nice, encore moins bon que Calern, noté tout de même 9…

Encore plus amusant, les Chalets Cocody à Jausiers, noté 9.6, à mourir de rire quand on sais que c’est plein de lampadaires… Pour gagner seulement 4/10 ème de point, on se demande vraiment l’intérêt de monter au Restefond…
L’OHP à 9.1… Pour un ciel qui est devenu quasi périurbain, c’est gentil…
Pour les autres sites PACA, je connais moins, mais beaucoup de notes au dessus de 9, probablement peu crédibles si on prend comme référence la qualité du ciel du Pic de Chateaurenard à St véran, et pour le coup, sauf à être une vraie buse à faire ses mesures comme un pied, le SQM ne peux apporter que plus de crédit à l’évaluation de la qualité d’un site, même si on utilise son SQM avec une pile naze qui donne 0.2 magnitude d’imprécision …

Un exemple : Grasse, site de l’OCA à Roquevignon, noté 5.6. SQM autour de 19.8, Calern, noté 9.5, SQM autour de 20.8, 4 points d’écarts pour 1 magnitude de différence. Restefond noté 10, SQM (pessimiste) d’au moins 21.6, 0.5 point d’écart seulement pour quasiment 1 magnitude d’écart à nouveau avec Calern…
Une note c’est sensé être linéaire, on devrait retrouver cette linéarité sur le terrain, au moins à la louche or c’est pas du tout le cas.

Je lis dans ce fil, que ces chiffres sont issue d’une échelle Avex ? C’est lié aux couleurs de tes cartes ? tout ce que je peux te dire, c’est que ces valeurs, en aucun cas ne permettent de donner une hiérarchie crédible entre les différents sites…. Ca ou rien, pour moi vaut mieux ne rien mettre, au moins chacun se fera sa propre opinion sans être influencé par des chiffres à l’évidence fantaisistes qui ne représentent absolument pas le gain que l’on peux constater d’un site moins bon, à un autre meilleur…

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 05-04-2008).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ouf, j'avais pas regardé ce post depuis quelques jours et que de choses interessantes depuis !
Bon en vrac:
Je suis tout à fait d'accord avec David et Laurent.
Le SQM est très interessant pour hiérarchiser les sites.
D'accord aussi avec Fredo pour dire que cela n'est interessant POUR UNE PUBLICATION sur site de Carine ou dans Gresac que si on a un nombre suffisant de mesure (5 mini ?) pour avoir plusieurs conditions météo du même genre.

C'est dans la répétition des mesures qu'on peut vraiment juger du site.
Sur ce point, tout le monde est d'accord il me semble.

Donc effectivement le site de Carine gagnerait à avoir une quinzaine de colonnes SQM qui seraient remplies au fur et à mesure qu'on donne les mesures.
Y mettre en plus des mesures d'humidité ? , bof...
En dehors de la PL (bien sur) il n'y a pas que l'humidité qui dégrade les mesures. Un léger voile nuageux d'altitude suffit à dégrader la qualité d'un site à l'instant t et donc sa mesure SQM. En plus les capteurs à quelques euros sont bien imprécis.

Les tableaux excel du gresac se prêteraint d'ailleurs facilement à noter plusieurs valeurs de SQM, leur moyenne dans une colonne à part et l'écart type dans une autre.
Et n'intégrer dans le fichier google earth du Gresac une FOURCHETTE SQM que quand on a au moins 5 mesures dans le tableau excel.
Je précise que nos amis fredogoto et Eric Démarrez feront aux RAP une conf sur la PL et le gresac et cela pourrait être l'occasion d'enrichir le fichier avec les différentes valeurs SQM si les gens ont les infos sur eux.
Au passage, effectivement David, j'essaierai d'organiser une mesure collective de SQM aux RAP histoire d'avoir une idée des différences entre appareils (et on pourra demander aux gars qui ont des mesures stange s'ils ont déjà changé les piles).
Gabal : quand les piles sont vielles, cela donne une mesure plus forte ou moins forte?
Si c'est mesure pile vieille> mesure pile neuve, peut être que Bertrand n'a pas changé ses piles depuis 2 ans? Si oui, et vu qu'il l'utilise très fréquemment, il est peut être décalé. Les 2 SQM de Laurent et je ne sais plus qui sont inférieures à celles de Bertrand.

C'était avec Carine et Philippe Morel qu'on avait comparé nos mesures à Valdrome en 2007 : il y avait mieux que 0.1 d'écart entre nos 3 SQM (fraichement acheté pour moi et je crois aussi pour Carine)
Pour la corrélation avec MVLONUmi ou Z, d'accord avec les avis précédents: "trop physiologiquement sensible" et j'avoue que je ne m'embête plus à estimer la MVLONUmi alors que le SQM te donne une valeur plus précise en 1 s...

Pour la corrélation avec l'échelle de Borttle, pour moi celle ci me semble aussi assez subjective. Les quelques fois ou j'ai essayé de l'estimer (au passage ça prends aussi du temps), je trouvais par ex 1 ou 2 critères qui me disaient "échelle 4" et 1 ou 2 critères qui me disaient échelle 3 par ex...

En tous cas, cet appareils est vraiment un plus indéniable.
Nota : le nouveau SQM mesure un angle de 20° au lieu de 80°

Si on mutualise les mesures, histoire d'avoir des statistiques par site, cela permettra de compléter les cartes de fredo pour choisir les sites très bons (même avec les cartes "spéciales ciel noir", pas toujours facile de choisir).

Raphaël

[Ce message a été modifié par rguinamard (Édité le 05-04-2008).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est interressant pour moi pour comparer avec des mesures ou pointés sur un ciel de banlieue tout comme Nicolas, mais un peu plus loin, je parle des méthodes du grand papa auquel je me réfère souvent.
A priori, le SQM c'est un engin qui lit une luminosité du ciel, au zenith!.
Sans vouloir répondre à chacun, où est -il disponible?
J'ai eu une discu avec un US qui avait un scope auto, piloté par PC pour le stellaire.
Pendant qu'il tournait, monsieur était...au lit. Tout s'arrétait quand le ciel menaçait.
C'est cela qui m'interresse un peu, vous savez le soho amateur.
Stanislas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si mes souvenirs son exact, on avait observé une divergence de mesure de l'ordre de 0,2 (pour des mesures inférieur à 21), plutôt optimistes pour les piles d'origines, nazes au testeur.
Hier soir mes mesures sur site ont été plus élevé que d'habitude, 21,38 pour du 21,3-21,35 d'habitude. La pile date d'octobre et je la testerai aprés le round de ce soir.
Vous ne semblez pas connaître de situation oû le ciel est voilé (pas bouché hein !) et le sqm optimiste. Ca arrive par ici sur les grands causses tres peu peuplés.
Sinon d'accord avec david Vernet sur la relative inéxactitude des appréciations du gresac pour les sites que je connais et la difficulté d'application des cartes de pollution lumineuse à l'estimation, à priori, de la clarté d'un site.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous,

Ma mesure au petit Telle était de 0,20 inférieure à celle de Bertrand. Ma pile était celle d'origine, il faudrait que je la change rien que pour voir si cela fait changer sensiblement mes résultats par rapport à ce que j'ai déjà obtenu sur plusieurs sites.

Pour ce qui est de faire une moyenne SQM par site, je suis d'accord. C'est pour cela que je compte envoyer plusieurs prises de valeur par site à Carine .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Gabal : "on avait observé une divergence de mesure de l'ordre de 0,2 (pour des mesures inférieur à 21), plutôt optimistes pour les piles d'origines, nazes au testeur.
"
Tu veux dire par ex : pile naze, mesure= 19.2
pile neuve, mesure = 19
C'est dans ce sens ?

Stanislas : pas compris ton message. ?????

[Ce message a été modifié par rguinamard (Édité le 05-04-2008).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A propos du nouveau SQML, celui qui ne mesure plus que sous un angle de 20°, j'ai plutôt l'impression que c'est un désavantage non ? l’idéal étant d'avoir une mesure sur la totalité du ciel. Ou alors cela obligera à multiplier les mesures suivant les régions du ciel.

Sinon, j'ai noté sur mon SQM une petite imperfection lors de la mesure au zénith quand la pollution n'est pas uniforme, mais plus importante sur un horizon que sur un autre ce qui arrive souvent. Mon SQM dirigé au Zenith, ne me donne pas la même valeur si je le tourne de 90°, cette nuit j'avais par exemple 20.95 dans un sens, même valeur si je le tourne de 180° autour de l'axe vertical, mais si je le tourne de 90° à gauche ou a droite, je tombe a 20.85, soit 1/10 ème d’écart, comme si le faisceau, au lieux d’être circulaire était en fait ovale. D'autres ont noté ce problème?
Du coup, pour ma mesure au zénith j’ai pris l’habitude de faire une moyenne de 4 mesures en tournant à chaque fois le SQM de 90° autour d’un axe vertical, ce qui dans ce cas me donne une moyenne à 20.90.

Sinon pour revenir un peu sur les cartes de Fredogoto et les couleurs qui la composent, en y regardant de plus près, j’ai l’impression qu’elles souffrent d’une évaluation, qui me paraît assez linéaire, du plus mauvais jusqu'à une qualité qui serait au 2/3 de la qualité max ce qui est bon, puis qui deviendrait asymptotique ensuite, ou les différences entre sites corrects, bons et excellent serait très écrasé, jusqu’a ne plus pouvoir faire la différence entre bons sites et excellents sites.

Si l’on prend comme référence une échelle qui irait de mag 17 de fond de ciel qu’indique le SQM pour les sites les plus mauvais en plein centre ville, à mag 22 pour les meilleurs sites que l’on peux espérer en France, soit 5 magnitudes d’écart, ses cartes manquent visiblement de nuance pour les 2 dernières magnitudes, ce qui rend difficile le choix entre un site correct, un bon site et un site excellent.
Du coup une pondération par le SQM des cartes de Fredogoto, me paraîtrait vraiment intéressant.

Stanislas : http://www.galileo.cc/GALILEO-france/descriptif_accessoires.php?ref=SQM

Et en plus il a baissé de 18 euros par rapport à septembre 2007.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une autre remarque en vrac, qui milite dans le sens qu’il ne faut pas donner un chiffre mais une fourchette SQM.
Quand j’observe, je fais systématiquement des mesures au SQM, du début jusqu’au fin de nuit, heure par heure.
Quand la nuit est complète et la météo stable, j’ai toujours noté une amélioration de la qualité de la nuit du début vers la fin de nuit. Cette amélioration, est en général de 2 à 3 dixième de magnitude, ce qui n’est pas négligeable, ca correspond en général à la tombée d’humidité et à la chute de la température.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

David : ce que tu dis sur l'échelle des cartes de fredo qui ne sont pas assez dilatées pour différencier un très bon site d'un excellent site est vrai et c'est pour cela qu'il a fait les cartes spéciales ciel noir.
Malgré ces nouvelles cartes, cela reste vrai.

Pour le SQML, effectivement le faisceau à 20° est un désavantage pour des mesures à diffuser à l'ensemble des gens. Moi je trouve aussi très bien le fait que le SQM "normal" ait un angle de 80° !
Je ferai le tet d'orientation 90° pour voir (et aux RAP aussi. J'espère juste que les gens viendront car quand tu dis RDV à 23h, la plupart des gens oublient ou sont occupés à autre chose)
A noter que j'ai vu que les mesures du site du SQM sont désormais visuable dans google earth (voir les fichier kml de http://www.unihedron.com/projects/darksky/downloads/ )
Raphaël

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite manip ce soir pour voir si une pile neuve influence les mesures du SQM par rapport à la pile d'origine.

Pile d'origine 9.39V
Pile neuve 9.54V

Dans les 2 cas aucun changement, la moyenne des mesures ne bouge pas au centième près.Je retenterais quand la pile sera plus déchargé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je serai également intéressé par le SQM.
Ou est-ce qu'on peut le trouver au meilleur prix en France?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En dehors du fait que David a mis un lien il y a 4 mails de cela, c'est quand même pas dur de trouver dans google...
"Sky quality meter" avec recherche en France.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

rguinamard:
"En dehors du fait que David a mis un lien il y a 4 mails de cela, c'est quand même pas dur de trouver dans google...
"Sky quality meter" avec recherche en France".

Je demandais simplement ou est-ce qu'on pouvait le trouver au moins cher en France!
Vu qu'au US c'est 2 fois moins cher!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rguinamard, ce qui m'interresse dans cet engin c'est, peut-être, la possibilité de l'utiliser comme switch pour stopper un programme d'acquisition de vues en automatique, quand le ciel menance ou se couvre.
Stanislas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Stanislas, ça ne te dit pas si le ciel se couvre, ça mesure juste la luminosité d'un cône de 80°. Voir du coté des infra rouges pour la détection des nuages.
David, une pile même naze te donne toujours les bonnes tensions, à peu de chose prés. Vois du coté de l'ampérage plutôt (c'est une question de débit). Mais je suis sûr que tu dois avoir une pile faible quelques part, je les gardes longtemps avant de les mettre au recyclage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant