Sign in to follow this  
Jean-Noel

Ciel profond au LB300mm optique JML sud Belgique

Recommended Posts

Bonne années à tous.

J’avais posté le 22 décembre dernier un CROA sur la lune au Lightbridge de 300mm dont l’optique a été reprises par Jean-Marc Lecleire à L/18 PTV + traitement Hilux (voir le post http://www.astrosurf.com/ubb/Forum15/HTML/000801.html).

ATTILA_08 et moi-même avions commencés l’évaluation de ce télescope par une série d’observations sur Zêta Cancri, Saturne à 500x et la Lune de 600 à 740x. Toutes ces observations ont été réalisées à Givet dans les Ardennes, site en adéquation avec l’observation haute résolution mais soumis à une pollution lumineuse notable.

Nous sommes allé voir, dans un périmètre de 25-30km, ce que cet instrument donne sur les objets communs du ciel profond, dans des conditions moyennes d’observation. Le site le moins soumis à la pollution lumineuse dans le coin est situé dans le sud de la Belgique, pays ou ciel profond rime généralement avec consternation.

Comme le temps reste désespérément couvert et que j’ai un peu de temps, je vous propose donc ce CROA ciel profond, réalisé en octobre dernier sur une optique de 300mm JML.

J’en profite pour féliciter HaleBopp pour son beau site, triée par constellations : http://astrosurf.com/agerard/observ.html.

J’ai rappelé quelques données principales afin de contextualiser les conditions d’observation. Bonne lecture.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Dimanche 14/10/2007 :
Site situé non loin de la Tour du millénaire en Belgique, province de Namur.
Télescope LightBridge 300mm, miroir D=301mm F=1501mm repris par JML à L/18 (Optiques traitées Hilux 96%).

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Début 22h30 : Transparence bonne à excellente, diffusion lumineuse des villages avoisinants bien perceptible à l’horizon. M15 est juste visible à l’œil nu (Mvlon~6.4). Turbulence sensible au T300 mais non gênante pour l’observation du ciel profond.


 M15 : (Pégase) α = 21h 29m 58s ; δ = +12° 10′ ; AO ; Mv=6.2 ; diam. 12,3’.

Très brillant, cet amas globulaire présente une large périphérie au tour d’un noyau petit et éclatant. Bien résolue au T300x167 (Nagler 9), l’image se présente plus contrastée et lumineuse que celle obtenue la veille au T560 à Rumigny sous un ciel fortement brumeux. Malgré les mauvaises conditions d’observation, l’image du T560 était encore nettement mieux résolue et les étoiles plus fines. Le T300 montre une périphérie très large et piquée lorsque le noyau de l’amas sort du champ.

------------------------------------------

 M57 : (Lyre) α = 18h 53m 35s ; δ = +33° 02′ ; NP ; Mv=9.7 ; dim. 1,4’x 1,0’.

La forme annulaire, bien visible au Nagler 9 (T300x167), montre un affaiblissement d’éclat bien marqué aux anses. L’image manque de luminosité en regard des images obtenues au T560. Deux étoiles de 13 et 14.7 sont facilement perceptibles aux abords de la nébuleuse.

------------------------------------------

 M27 : (Petit Renard) α = 19h 59m 3s ; δ = +22° 43′ ; NP ; Mv=7.4 ; dim. 8,0’ x 5,7’.

Superbe au T300x60 (Nagler 26). La nébuleuse brillante et complexe semble flotter dans un champ riche en étoiles. Sa forme bibelotée est bien visible. Quelques étoiles apparaissent en sur impression dont la centrale de Mv=11, à la limite de visibilité (clignotante).

------------------------------------------

 NGC6960 : (Cygne) α = 20h 45.7' ; δ = +30° 43' ; ND ; dim. 70’x 6’ ; Mv~7.0.

La petite dentelle, presque centrée sur l’étoile repère 52 cygne de Mv=4.3, dessine deux fines ailes dans lesquelles s’entrecroisent des filaments tenus est complexes dans un champ très riche en étoiles. Une fois l’étoile jalon sortie du champ, la structure de la nébuleuse se prolonge très loin vers le nord et se termine en un large éperon filamenteux et complexe. L’image est splendide au Nagler 26mm+filtre OIII.

------------------------------------------

 NGC6995 : (Cygne) α = 20h 57.1' ; δ = +31° 13' ; ND ; dim. 12’x12’ ; Mv~7.0.

Nettement moins lumineux que la petite dentelle, le triangle de Pickering est parfaitement visible sous NGC6960 au T300x60 et filtre OIII. Les détails de structure sont également perceptibles, moins évident que sur NGC6960 mais bien visible, surtout dans sa partie nord orientée S-N. La présence d’une partie de la petite dentelle en bord de champ et le fourmillement d’étoiles fines donnent à l’image une beauté exceptionnelle.

------------------------------------------

 NGC6992 : (Cygne) α = 20h 56.4' ; δ = +31° 43' ; ND ; dim. 60’x 8’ ; Mv~7.0.

Plus brillante que NGC 6960, la grande dentelle se révèle au T300 comme une vision inoubliable. On resterait vissé à l’oculaire pendant des heures ! Le boomerang s’étire sur plus de 1° (NO-SE) sous la forme d’un long fuseau d’environ 10’ de largeur moyenne. Le Nagler 26mm+OIII montre une structure enchevêtrée et complexe, où les filaments diffus se torsadent sur toute la nébuleuse. Cet objet contraste magnifiquement avec le champ particulièrement riche en étoiles fines. C’est superbe !

------------------------------------------

 NGC7000 : (Cygne) α = 20h 58.8' ; δ = +44° 20' ; ND ; dim. 120’x100’.

La nébuleuse North America est bien visible depuis le sud de la Belgique. C’est possible ! Le « Mexique » apparaît très lumineux et complexe au T300 équipé Nagler 26mm + OIII. Les côtes du golf du Mexique apparaissent facilement. Plus au Nord et perdu aux milieux d’un champ très riche en étoiles, NGC7000 se noie dans une immense nébulosité dont la luminosité décroît doucement au fur et à mesure que l’on se rapproche du « Canada ». L’image au nagler 26mm manque de champ pour apprécier la nébuleuse North-America et le Pélican en même temps. NGC7000 est bien visible au chercheur 50*9+OIII.

------------------------------------------

 IC 5070-67 : (Cygne) α = 20h 50.8' ; δ = +44° 21' ; ND ; dim. 80’x70’.

Le Pélican, nettement plus faible que NGC7000, se dévoile mieux en faisant sortir du champ 56 et 57 Cygne. Le cou du Pélican est bien visible au T300x60 (Nagler 26 + OIII). Le reste de la nébuleuse reste relativement diffus et le bec est assez difficile. Le Zeiss UWF 30+OIII permet de voir simultanément les yeux du pélican et la très lumineuse « cote est » de la nébuleuse North-America. L’image est splendide. Nous n’avons pas vu avec certitude IC5070 au chercheur 50*9+OIII..

------------------------------------------

 M71 : (Flèche) α = 19h 53m 46s ; δ=+18° 46′ ; AG ; Mv=8.2 ; diam. 7,2’.

Ce petit amas globulaire irrégulier se résout assez facilement, en une vingtaine d’étoile sur fond laiteux, dans le champ très riche de la voie lactée. L’image est remarquable au T300x60 (Nagler 26mm).

------------------------------------------

 NGC7789 : (Cassiopée) α = 23h 57.0m ; δ = +56° 44′ ; AO ; Mv=6.7 ; diam. 16’.

Le T300x60 révèle 200 étoiles fines, serrées et d’éclats comparables dans le champ fourmillant d’étoiles de la voie lactée. Cet essaim composé d’étoile de 10 à 12ème est splendide au Nagler 26mm. Il est l’un de mes amas préférés.

------------------------------------------

 M52 : (Cassiopée) α = 23h 24m 48s ; δ = +61° 35′ ; AO ; Mv=7.3 ; diam. 13’.

La constellation du Cassiopée contient une autre perle également située en pleine voie lactée. M52 est moins étendu que NGC7789 mais les étoiles de 10-11ème sont plus lumineuses à l’oculaire. Le Nagler 26 (T300x60) offre une très belle vision de cet essaim.

------------------------------------------

 M81 : (Grande Ourse) α = 09h 55m 33s; δ = +69° 04′ ; SA(s)ab ; Mv=6.9 ; diam. 13’.

Noyée dans les résidus de pollution lumineuse du village de Willerzy, la galaxie spirale est visible comme une belle nébuleuse elliptique ornée d’une condensation centrale petite mais non stellaire (T300x60). Deux étoiles de 11ème sont visibles en surimpression au bord sud.

------------------------------------------

 M82 : (Grande Ourse) α = 09h 55m 52s; δ = +69° 41′ ; G Irrégulière ; Mv=8.4 ; dim. 9’x 4’.

Egalement noyée par la pollution lumineuse de Willerzy, la galaxie irrégulière se révèle sous la forme d’un beau fuseau sur lequel se présente une condensation axiale plus marquée, légèrement excentrée et étranglé en sont milieux. L’image des deux galaxies, simultanément visible à 60x (Nagler 26mm) est esthétique malgré la présence de la pollution lumineuse.

------------------------------------------

 M31+M32+NGC205 : (And) α = 00h 43m ; δ = +41° 16′ ; SA(s)b I-II ; Mv=4.4 ; dim. 190’x 60’.

Visible comme une large condensation elliptique lumineuse, la galaxie d’Andromède montre des irrégularités d’éclat et deux bandes sombres situées sous le noyau. NGC206 est perceptible comme une zone légèrement plus claire, contrastant avec l’ensemble. Les trois galaxies tiennent dans le champ du Zeiss UWF30mm (T300x50). Image est superbe malgré la coma bien visible en bordure du champ. Faute de repère, Jean-Marie et moi n’avons pu tenté de pointer Mayall II.

------------------------------------------

 M33 : (Triangle) α = 01h 33m 51s ; δ = +30° 40′ ; SA(s)cd ; Mv=6.3 ; dim. 70,8' × 41,7'.

Au Nagler 26mm, la galaxie est clairement visible comme une pâle hélice blanchâtre dans le sens rétrograde, situé sur un fond de ciel clair. Le bras situé au Sud est le plus facile à voir, présente deux condensations et montre trois étoiles en surimpression. L’extrémité du bras Nord montre clairement NGC604, petite nébuleuse diffuse, visible comme une condensation près d’une étoile de 9ème magnitude. L’image est splendide.

------------------------------------------

 NGC7320 : (Pégase) (α = 22h 36.1m ; δ = +33° 58′ ; Sd ; Mv=12.65 ; dim. 2,2'×1,2')
 NGC7319 : (α = 22h 36.1m ; δ = +33° 59′ ; SBb+p ; Mv=13.1 ; dim. 1,7'×1,3'.)
 NGC7318B : (α = 22h 36.0m ; δ = +33° 58′ ; SBb+p ; Mv=13.1 ; dim. 1,9'×1,3')
 NGC7318A : (α = 22h 35.9m ; δ = +33° 58′ ; E2p ; Mv=13.28 ; dim. 1,0'×1,0').

Le quintet de stephan est difficilement perceptible au Nagler 26. Très pâles et très peu contrastées, la perception des galaxies s’améliore au fur et à mesure que l’amplification croît. L’image, reste fantomatique et le Nagler 9mm (T300x170) ne permet pas de compter précisément le nombre d’objets observable compte tenu du très faible contraste. Le Nagler 7mm (215x) assombri encore le ciel et quatre galaxies sont maintenant clairement identifiables. Nous poussons l’amplification à 300x (Pentax XW5), c’est la folie, ça tient et le quintet prend tout le champ !

------------------------------------------

 NGC7331 : (Pégase) α = 22h 37.1m ; δ = +34° 25′ ; Sb I-II ; Mv=9.51 ; dim. 10,7'×4.0'.

Visible comme une ellipse laiteuse, la belle galaxie de Pégase, présente une condensation centrale bien marquée et ressemble à M31 dans un petit instrument. Les 3 galaxies satellites NGC7335 (Mv=14), NGC7337 (Mv=14.6) et NGC7340 (Mv=14) sont visibles avec difficultés. NGC 7340 est dans le prolongement de deux étoiles. Nous n’avons pas perçu NGC7336 (Mv=14) ! ses dimensions sont-elles trop petite pour être identifiées ? NGC7331 tient 300x avec succès (Pentax XW5mm)

------------------------------------------

 NGC 7332 : (Pégase) α = 22h 37.4m ; δ = +23° 48′ ; E7 ; Mv=10.95 ; dim. 4,2'×1.3'.

La galaxie est visible sans difficulté sous la forme d’un fuseau orné d’un centre ponctuel et brillant au T300x125 (Nagler 12mm).

------------------------------------------

 NGC7339 : (Pégase) α = 22h 37.8m ; δ = +23° 47′ ; S(B)b+ ; Mv=12.14 ; dim. 3,0'×0.9'.

Nettement plus pâle et sans noyau marqué, cette galaxie montre un fuseau nettement plus fin et allongé, que celui de NGC7332, au T300x125 (Nagler 12mm).

------------------------------------------

 M36 : (Cocher) α = 05h 36m 12s ; δ = +34° 08′ ; AO ; Mv=6.5 ; diam. 16'.

Bas sur l’horizon NE, l’amas paraît un peu pauvre mais les étoiles sont assez lumineuses.

------------------------------------------

 M37 : (Cocher) α = 05h 52m 18s ; δ = +32° 33′ ; AO ; Mv=5.8 ; diam. 24'.

Large amas de centaines d’étoiles déjà assez spectaculaire près de l’horizon.

------------------------------------------

 NGC884/869 : (Persée)
α=02h 22m ; δ=+57° 07′ ; AO ; Mv = 4.4 ; diam. 30'.
α=02h 19m ; δ=+57° 09′ ; AO ; Mv = 4.3 ; diam. 30'.

Grandiose ! Situé en pleine voie lactée, le champs du double amas du Persée se révèle être particulièrement spectaculaire au Nagler 26mm. NGC869, plus dense que NGC884 montre un centre formé d’étoiles brillantes, de 6 à 7ème magnitude, se détachant d’une large périphérie composés de plus d’une centaine d’étoile d’éclats inégaux. Le champ du Nagler 26 permet d’observer simultanément NGC884, NGC869 et l’étoile rouge sombre située à l’orée de NGC884 : l’image indescriptible de beauté.

------------------------------------------

 M45 : (Taureau) α = 3h 47m 24s ; δ +24° 07’ ; AO ; Mv=1.6 ; dim.~110'.

Nous attendions l’observation de M45 afin voir l’apport du soin apporté par JML aux polis de ces miroirs, vous savez…le superpoli. Les nébulosités sont effectivement bien visibles comme une diffusion nette autour des étoiles principales de l’amas. La petite nébulosité IC 349 s'étend au sud de Mérope avec quelques condensations à la limite de la perception. NGC 1435, plus large, autour de Mérope montre clairement des stries au T300x60, c’est incroyable ! NGC 1432 (Maia nebula) est également perceptible comme une diffusion de l’étoile. Les autres étoiles principales de M45 semblent baigner dans une sorte de diffusion, surtout au sud d’Electra. Nous avons vérifié, les autres étoiles brillantes du ciel de magnitude 3-4 ne génèrent pas de diffusion, Jean-Marie détient une sacrée optique. Le centre de M45 est noir d’encre au Nagler 26. Cela donne une image splendide au Nagler 26mm mais M45 ne tient pas dans le champ sans son intégralité.

------------------------------------------

 Albeïro = β Cygni = Σ43 App I = ADS12540 = WDS19307+2758 : (Cygne)
α = 19h 30m 43s; δ = 27° 58′ ; ED (K3II+(B9) / B8Ve ; Mv=3,1/5,1; Sép. 34,4’’ Ro=54.

La belle étoile double colorée est au couchant. Elle
diffuse un peu dans un champ riche mais déjà atténué par la faible hauteur zénithale et le brouillard naissant dans la vallée de la Meuse.

------------------------------------------

 Mars :

Trop près de l’horizon, mais un regard pour le Fun au Nagler 26mm. Disque petit et lumineux bien visible.

------------------------------------------


Nous avons terminé notre observation à 0h30’ avec le souvenir d’une très belle soirée.

Voici pour teminer une photo de l'engin à Jean-Marie, seul l'interieur est modifié !

Je laisse le clavier à Jean-Marie pour la suite,
Bon ciel à tous et bonnes observations.

Jean-Noël

[Ce message a été modifié par Jean-Noel (Édité le 21-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

15/10/07 CROA axé principalement sur PEGASE.

Même site que la veille; excellent ciel, pollution lumineuse légère au sud, turbulence acceptable, température douce, faible vent d'est.


Je quitte mon domicile vers 17 heures, je roule sans chauffage, glaces ouvertes (le BK7 est long). 35 Km de routes assez tortueuses. Arrivé sur le site, je monte le LB, et branche le ventilo immédiatement. Un peu plus tard, à l'entrée de nuit, je vérifie la collimation sur la double-double et sur TAU du Cygne à X400 ça bouge un peu, mais c'est bon.
Pour la petite histoire, j'ai dû presque justifier ma présence auprès des gardes chasse en 4X4 ( m'ont-ils pris pour un braco?)
Entre-temps, la nuit est tombée sans se faire de mal pour remplacer le jour qui, c'était visible, ne passerait pas la nuit!
Comme la veille, on devine M15 à l'oeil nu. C'est beau dans un site belge! (à 2km de la France).
Après quelques classiques déjà vus la veille, j'ai une attention particulière pour les dentelles du Cygne au nagler 26 et OIII.

PEGASE

Après avoir installé le nagler 12 (X125) avec mon crayon laser, je pointe la région de NGC 7331. Très brillante, cette galaxie sert de repère pour ses 4 principaux satellites, situés sur sa droite à l'oculaire. En bas à droite après deux étoiles, on tombe sur NGC 7335 mag 14 vue petite et faible. Située plus haut à droite d'une étoile, on découvre NGC 7337 mag 14,6. Elle est très faible , plus petite, mais bien vue.
Encore plus à droite et alignée sur deux étoiles de mag 10, NGC 7340 apparaît très faible. NGC 7336 mag 14, située plus bas et à droite de NGC 7335 reste invisible! (trop petite?.

En gardant NGC 7331 de référence, je me daplace sur la gauche pour trouver le quintette de Stephan. Celui-ci apparaît dans le nagler 12 comme un ensemble de taches assez pâles. Un peu mieux défini au nagler 9, mais ça reste pâle quand-même.
En cheminant avec les étoiles, je tombe sur NGC 7332 mag 12 ovalisée avec un centre brillant et NGC 7339 mag 13 disposée presque transversalement et très près de l'autre. Elle est plus pâle, plus allongée. Le couple est magnifique au nagler 9 (grossissement 167).

Pour la suite, je consulte l'atlas à la lumière rouge.
Prenant Markha comme étoile repère, je pointe NGC 7479 mag 11,6. Elle est assez pâle, avec une étoile faible à sa gauche.
Puis NGC 7448 mag 11,7 vue pâle, mal définie avec NGC 7454 mag 11,8 en bas à droite, vue faible également. Je cherche toujours NGC 7465 (non vue) mais suis-je au bon endroit?

Pratiquement au centre du carré de Pégase, en prenant l'étoile numéro 68 comme jalon, je pointe les deux Makarian (NGC 7673 et 7677 mag 13) sans résultat. Alors, je manifeste ma déconvenue de façon très sonore! j'imagine le ridicule de la situation : un mec seul dans les bois qui insulte le ciel. Je mesure là mon incompétence!

Toujours équipé du nagler 12, car il me faut du champ, je pointe un amas de galaxie en limite des Poisssons (sud et centre du carré). NGC 7619 mag 11,2 avec 7626 mag 11,2 aussi, forment un couple assez serré. Située directement plus bas, NGC 7623 mag 13 est plus petite et plus faible.
Enfin, NGC 7631 mag 13,1 et NGC 7612 mag 12,7 sont vues également très faibles. Cet amas est riche sous 40'. A vois absolument!
Autre jalon l'étoile Sirrah qui forme l'angle haut gauche du carré. En descendant vers le sud, je tombe sur NGC 23 mag 12,5 mais je cherche toujours sa compagne NGC 26 mag 13,5. Ensuite NGC 16 mag 12 apparaît. Je pense avoir trouvé NGC 1 mag 13 mais non vus NGC 2 mag 14,2. Ces galaxies sont assez faciles mais peu connues.

2h. Le Cocher grimpe à son tour. Je tente une petite folie. Je pointe l'étoile double OMICRON du Cocher, qui doit être à presque 40° de hauteur (2" de séparation, mais mag 7,2/2,7!). ça bouge à X300. Je décide de diaphragmer à diamètre 235mm (j'en ai plusieurs). Ok, c'est calme. Je décide de pousser le grossissement; j'installe le nagler 7 et la barlow 2,5 (X535). L'image est magnifique : une bille brillante bien centrée sur plusieurs anneaux, avec à côté une infime piqure d'aiguille. On resterait longtemps à l'oculaire.

J'arrête pour ce soir. Je démonte en pensant que Pégase ne m'a pas tout donné. Mais il en faut pour les prochaines fois. Je suis satisfait du site et de mon scope.
A propos de diaphragme, j'en ai fait un de 115mm excentré, de manière à ce qu'il passe pile poil entre les pattes de l'araignée, ce qui me donne une apo ouverte à F/D 13! A essayer les jours où la turbulence nous agace! ça marche du feu de Dieu!

A savoir encore que j'utilise l'astroatlas Herald- Bobroff; c'est un monument et certains objets sont immanquables (idéal en ciel profond pour un 300). JM.

[Ce message a été modifié par attila 08 (Édité le 21-01-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonne année a vous deux , je vois que vous prenez bien du plaisir , et quels beaux croas on s y croirait . amicalement frederic

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Fredo. Et bonne année à toi aussi. Disons qu'on essaie de faire le max dans un des meilleurs sites que peut nous offrir la région. JM

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour attila , en parlant de site je suis entrain de preparer mon voyage au chili , je crois qu il n y aura pas trop de mal a trouvé un bon ciel !! amicalement frederic

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certainemant. Il existe encore des coins non lumineusement pollués sur la planète! Où est le ciel des années 50? Enfin, bon voyage, et bon séjour au Chili.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this