Sign in to follow this  
Dryn

Autoguidage, encore des problèmes

Recommended Posts

Bonjour,

Hier soir, en voulant faire fonctionner l'autoguidage avec Guidemaster, j'ai rencontré un problème. J'installe mon matériel, je centre une étoile dans la lunette, je lance la calibration pendant 15 secondes et GM m'affiche deux fenêtres en plein milieu de l'écran dans le genre message d'alerte, me disant "jeu asymétrique (plus de 20%)" et "jeu important (plus de 1s)" en fait le jeu est d'un peu plus de 3s.

Malgré ça, je lance le guidage et sur une pose de 10min à 750mm de focale, je constate une légère dérive qui ovalise les étoiles.

Les jeux que détecte GM, je suppose qu'ils sont dans l'axe en déclinaison mais est-il possible de les réduire et de les rendre symétriques ? Et surtout comment faire ?

Clément.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Si tu veux de l'aide, il faudrait spécifier quel type de monture.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut, guidemaster a la détestable habitude de qualifier toutes les montures de bouses (jeu trop important etc...), déjà c'est un point acquis.

Le meilleur moyen pour ne pas avoir de soucis avec la déclinaison, c'est d'éviter au maxi que le soft fasse des corrections.

ça vient d'où les dérives en déclinaison ? de la mise en station et c'est tout (quelques cas rares d'erreur périodique d'ascension droite dues à des contraintes et qui se transmettent sur l'axe de déclinaison, parait il, jamais vu ça en vrai même sur des montures pouwies).

D'où vient le besoin du logiciel de corriger en déclinaison ? de la mise en station bien sur, mais aussi éventuellement de la turbulence qui fait que l'étoile guide se balade un peu partout.

Pour la mise en station, c'est relativement simple, d'abord il faut chiader la mise en station, ce n'est pas parce que l'autoguidage peut corriger que tu n'auras pas de filé, car sur des temps de pose longs, un défaut de mise en station va générer de la rotation de champ qui se traduira par un léger filé qui n'a rien à voir avec un défaut d'autoguidage. Ca veut dire que même avec un autoguidage de tuerie, si tu as un défaut de mise en station, ça va filer.

Un défaut de mise en station se corrige assez bien avec l'autoguidage, car la dérive étant toujours dans le même sens, le moteur tournera toujours dans le même sens et même s'il y a du jeu les engrenages seront toujours en prise donc pas d'effet du jeu. Faut juste attendre un peu que le jeu se ravale et ensuite ça s'améliorera.

Sauf si tes corrections sont trop importantes (agressivité du guidage, vitesse de guidage), et dans ce cas là l'autoguidage verra qu'il est allé trop loin, et va demander un retour en arrière, et avec le jeu c'est là le début des emmerdes. Faut donc y aller tout doucement pour les corrections en déclinaison, y'a le temps, ce sont des dérives faibles et lentes pour peu que la mise en station soit potable.

La turbu, ça ça peut faire partir le guidage en yoyo, il cherche à suivre l'étoile. Pour cela il faut soit moyenner plusieurs images de la caméra de guidage, soit baisser l'agressivité, soit aussi ne pas prendre une lunette guide avec une focale trop longue (forts déplacements de l'étoile à l'écran).

Donc bref, mis en station au poil, vitesses de correction en déclinaison pas trop forte, moyennage des images (2-3 à voir) et tu peux aussi tenter de couper une direction en De, c'est à dire ne pas autoriser les rattrapages autres que ceux pour corriger la légère erreur de mise en station.

Voilà quelques idées, c'est très souvent la déclinaison qui pose problème en autoguidage, et j'espère que ces deux trois trucs te donneront des pistes à expérimenter. Et il faut expérimenter, il n'y a pas de recette miracle, ça dépend de ta monture, de la précision de la mise en station, il n'y a que des voies à explorer

Pour les jeux en De détectés par GM, tu le laisses dires et tu corrige comme plus haut. Tu peux quand même régler les jeux sur la couronne dentée/vis tangeante, mais ce n'est pas gagné, souvent sur les montures la partie déclinaison est un peu plus négligée que la partie ascension droite (palliers, bagues etc...)

Bon ciel


[Ce message a été modifié par epsilonzéro (Édité le 01-09-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,
Tu donnes peu d’éléments sur le contexte qui conduit a cette erreur et les sources sont multiples.

je vais te faire part de ma modeste expérience sur les difficultés que j'ai rencontrés sur l'autoguidage qui vont je l'espère te donner des pistes pour résoudre tes problèmes (jeux asymétrique, échec du calibrage, mauvaise valeur de l’EP, perte de l’étoile guide …)

Je n’ai pas la prétention dans ce qui suit de donner une liste exhaustive mais seulement de faire part de ma démarche pour éliminer bien des problèmes de l’étape de guidage.

Avant de parler des problèmes d’autoguidage et de se lancer sous Guidemaster, il faut au préalable vérifier si les conditions préalable permettront de faire du guidage :

Problèmes liés au choix de matériel :
Le trépied doit pouvoir absorber les vibrations et supporter le poids de la monture, une évidence ?
Il doit pouvoir également absorber les vibrations des moteurs. Une petite tape sur le télescope et l’observation visuelle du temps d’oscillation pour l’absorber en dit long.

La monture, si tu lis la notice technique et si tu charges la monture a sa charge maxi sans prendre 30% de marge de sécurité tu t’exposes a des déceptions. Fais un bilan de la monture a pleine charge, tu sera surpris du poids total.
L’équilibrage des masses sur les deux axes en configuration maximale est très important, le réglage du contre poids est primordial.
Les jeux de la monture sur les deux axes doivent être réglés et vérifiés périodiquement. Pas de jeu ne signifie pas que tout va rouler, c’est le contraire ! Il faut du jeu mais pas trop.

La stabilité du terrain, et la mise a niveau du trépied doivent être assuré durant toute la séance ; attention au terrain herbeux.
La mise en station doit être effectuée avec beaucoup de soins, sans quoi le guidage ne fera pas de miracle. Avec une monture possédant un interface PC, l’utilisation de la mise en station avec ASCOM est un vrai plaisir et d’une bonne précision autrement il reste la méthode manuelle. Le viseur polaire doit être préalablement réglé sans quoi la mise en station sera mauvaise.

L’instrument de guidage ne doit pas être choisir au hasard, sa focale doit être choisie en fonction de la focale de l’instrument principal. Sa qualité ne doit pas être négligée, un optique pas collimatée (figure de airy), un PO qui donne un centrage approximatif, ou un réglage de la mise au point sur l’étoile de guidage donnera de mauvais résultats. J’en ai fait les frais.

Voila les quelques éléments qui sont un pré requis avant de parler de problème de guidage. Mon impatience du début m’a fait « bruler » des étapes et perdre du temps en chercahnt a comprendre pourquoi le guidage marchait mal.

En vérifiant et en trouvant une solutions au problèmes ci-dessus la majorité de mes problèmes de guidage ont disparu, je me suis réconcilié avec Guidemaster, et j’ai pu consacrer un peu plus de temps a faire de l’astro !
Maxime

[Ce message a été modifié par maxip (Édité le 01-09-2010).]

[Ce message a été modifié par maxip (Édité le 01-09-2010).]

[Ce message a été modifié par maxip (Édité le 01-09-2010).]

[Ce message a été modifié par maxip (Édité le 01-09-2010).]

[Ce message a été modifié par maxip (Édité le 01-09-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,
--------------------------
"jeu asymétrique (plus de 20%)" et "jeu important (plus de 1s)"
---------------------------
"Jeu asymétrique" ce n'est pas normal et "jeu important" cela le fait sur TOUTES les montures.

Comme Espi sur la MES à soigner et allonger les temps de calibration à 30 S

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
ah ben ça fuse ! guidemaster c'est du top mais comme tu le vois ça ne fait pas tout. C'est vrai que je n'ai pas parlé de l'équilibrage mais d'un autre côté, je préfère justement mettre un très léger déséquilibre sur les axes pour justement "forcer" le rattrapage des jeux, il faut juste que le déséquilibre soit bien sur dans le bon sens, à tester et retester.
On a tellement de nuits pourries avec une seule étoile dans le ciel qu'on peut s'entrainer toute l'année, et ne pas louper "Ze Nuit" à cause des problèmes d'autoguidage elle est pas belle la vie ?

EDIT: ça va trop vite lol ! bboulant, je pense que quand il te met jeu asysmétrique c'est pas trop grave, c'était souvent même sur ma tite HEQ5 qui marche du tonnerre (le gars qui me l'a achetée fait de super photos sans autoguidage), je n'en ai jamais tenu compte et ça a toujours bien fonctionné. J'ai toujours accepté mollement les vecteurs calculés sans aucun problème, et bien souvent si les vecteurs étaient vraiment pouwis, je refaisais une calibration et ça me donnait un résultat meilleur que j'acceptais.

Ah, un autre truc, tant que j'y pense. J'ai résolu pas mal d'embrouilles au début en orientant la cam d'autoguidage de façon à ce que l'étoile se déplace (à la raquette) pile sur les axes horizontaux et verticaux de la mire sur l'écran. Ca prend quelques secondes à régler (faut juste faire gaffe de ne pas perdre l'étoile guide chèrement acquise) en faisant tourner doucement la caméra. Pourquoi j'en sais rien mais ça marchait bien. Du coup avec l'habitude j'orientais systématiquement la cam avant de démarrer.

[Ce message a été modifié par epsilonzéro (Édité le 01-09-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Avec un instrument guide il faut se méfier des flexions... D'autant plus que la pose est longue (si tu as des flexions, 10mn, c'est chaud!).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à tous pour ces réponses rapides et détaillées.

Question matériel, j'utilise une EQ6 et la lunette guide est une Orion 80/400 montée sur une platine en parallèle d'un Newton 150/750, le tout est relié au PC avec une webcam SPC 900 non modifiée et une interface USB Guider de Pierro Astro'.

Pour le guidage, il faut que je peaufine la mise en station, mais voilà, comment faire ? Le viseur polaire sur l'EQ6 est du type calage sur les étoiles (un des moins précis paraît-il), même en règlant la date et l'heure le plus précisément possible et en mettant la polaire bien au milieu du petit cercle, je ne peux pas faire des poses de plus de 30s sans qu'il y ait un bougé (une fois j'ai atteint 2min mais c'était un coup de bol). Je sais que les méthodes de Bigourdan et de King permettent d'affiner la mise en station mais il me semble qu'elles sont plutôt longues à mettre en oeuvre et qu'il faut un oculaire réticulé.

Maxime, tu parles de mise en station avec ASCOM. GM a une fonction de correction de la mise en station que je n'ai pas très bien comprise, faudrait que je l'essaie.

D'ailleurs, j'ai aussi remarqué que les vis de réglage en altitude de l'EQ6 ont tendance à se tordre, surtout celle qui supporte le poids du matos. Pour éviter de les tordre, je fais la mise en station à vide, mais je me demande si, en ajoutant les 12kg de télescope et de lunette guide, ça ne contraindrait pas les vis et dérèglerait la mise en station.

Voilà, j'espère que vous pourrez m'aider à règler ces problèmes.

Clément.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

La mise en station au viseur polaire devrait te permettre de faire des pauses d'au moins 2 à 3 minutes sans autoguidage, avec ta focale de 750.
Si tu n'y parviens pas c'est peut-être que ton viseur polaire est mal réglé. La mise en station permet de mettre l'axe de la monture parallèle à l'axe de rotation de la Terre. Mais cela se fait par l'intermédiaire du viseur polaire. La chaine est: l'axe de la monture est parallèle à l'axe du viseur polaire qui est rendu parallèle à l'axe de rotation de la Terre par les vis de réglage AZ et Hauteur.
Maintenant si ton viseur polaire n'est pas parallèle à l'axe de la monture, ta mise en station est fausse.
Tu dois au préalable le régler, de jour, sur un objet lointain. Procédure dans la notice de la monture ou sur le net. C'est un des réglage de base les plus important, et à vérifier régulièrement, comme on vérifie le parallèlisme du chercheur.

Cordialement,

Guy.

Share this post


Link to post
Share on other sites
+1, avec une focale de 600 j'ai toujours pu imager sans soucis avec une mise en station faite avec ce type de viseur sans dérive appréciable. Pour peu que e viseur soit bien réglé.
Vérifie aussi que tu n'as pas de problème de serrage des tubes du trépied, quand ça s'enfonce lentement la mise en station suit le mouvement pareil pour la stabilité du sol

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'accord, il faut que je revoie le réglage du viseur polaire.

Concernant les vis de réglage en altitude, n'y aurait-il pas un risque qu'elles se tordent lorsque j'ajoute le télescope et le système de guidage, ce qui conduirait à un dérèglement de la MES ?

Clément.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,
si tu as connecté ta monture avec ton PC via EQmod, jette un coup d'oeil la ça va te facliter la vie !
http://www.astrolabo.com/?p=2879

En 3 minutes c'est fait.

La mise en station se fait avec la charge a supporter, pas a vide. Les vis ne doivent pas être serrée comme une brute, si non ... elle se torrdent !

PS : avec une SPC 900 non modifiée ça doit pas être facile de trouver des étoiles.
Maxime

[Ce message a été modifié par maxip (Édité le 03-09-2010).]

[Ce message a été modifié par maxip (Édité le 03-09-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Tu es sûr que les vis ne peuvent pas se tordre lors du réglage en altitude ? Pourtant, vers de 50° de latitude, la vis forme un angle très aigu avec la butée et lorsqu'elle doit soulever une charge importante, les contraintes qu'elle subit lui sont presque perpendiculaires.
D'ailleurs, on m'avait conseillé de faire la MES avec le tube démonté si j'utilisais un appareil lourd comme un C11 car les vis risquaient de se tordre.

Clément.

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vrai qi'il est fortement recommandé de faire la MES avec une monture en charge.

A "vide" on risque de dérégler la visée en mettant le matos en place, l'ensemble de la charge puis les contrepoids peuvent également provoquer un leger affaissement du support ou créer des petites flexions au sol qui déreglent également la visée.

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour que les vis ne se tordent pas il faut modifier l'EQ6 et lui rajouter un "TALON" à l'intérieur de telle manière que Les 2 vis poussent chacune sur quelque chose bien verticalement. Avec cette modif le réglage est enfantin.
Sur le forum AVEX tu dois pouvoir retrouver leur tuto.

Jm

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai trouvé le tuto sur le site AVEX mais comme il est en travaux, les images n'apparaîssent pas. Par contre il ne dit pas où trouver le talon à mettre dans la monture, il faut une pièce de métal dur mais savez-vous quoi utiliser ?

Clément.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Re,
le talon:
à la même dimension que l'ancien
comme tu le positionnes au bon endroit, ta vis SUD pousse à 90 ° dessus donc elle ne se tord plus.
n'importe quel parallelépipède en métal dur de récup 20*25*40 est parfait.

Une scie à métaux, une lime, des tarauds de 6, une perceuse en 2 h c'est fait....

Après tu fais ta MES en CHARGE sans forcer nulle part

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this