Berniquesursonrocher

Renvois coudés

Messages recommandés

Bon une j'ai une petite question qui a dûe être posée pas mal de fois, mais j'ai des difficultées avec la fonction "recherche".

Que choisir comme renvoi coudé au coulant 50.8? A prisme ou miroir? Quelle différences? A visser sur l'instrument ou pas? Avec un traitement dielectrique?
C'est pour un c8

Désolé d'être chiant

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut bernique,

Je me suis posé cette question il y a quelques mois pour mon SCT.
J'ai finalement acheté un renvoi coudé William Optics à traitement diélectrique.
J'en suis très content, car je ne vois aucune différence avec la visée directe. Il me semble en revanche que l'image est plus lumineuse qu'avec mon ancien RC Celestron qui équipait le télescope à l'origine.
Concernant le mode de fixation, j'ai opté pour le modèle qui se visse. Ça me semblait beaucoup plus robuste, et je n'ai plus de sueurs froides en utilisant un gros oculaire depuis.

A+

Alexandre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir

Pardonnez mon arrivée en retard pour donner un élément de réponse à la question RC à miroir ou à prisme.
Un miroir plan est stigmatique, achromatique aussi et donc ne modifiera pas la qualité des images dans l'absolu sauf s'il a de la rugosité en surface. Le prisme, même en position de réflexion totale, ne travaille pas sur un faisceau parallèle, de plus il n'est pas achromatique car son indice dépend de la longueur d'onde, et pas stigmatique. Il dégrade donc la qualité de l'image obtenue, par rapport au miroir plan.
Ces propriétés du prisme ont été utilisées il y a longtemps justement pour corriger l'achromatisme et le stigmatisme de certaines jumelles très haut de gamme, moyennant la prise en compte et le calcul des propriétés de l'instrument avec le prisme dès le début de la conception.
Cordialement
Pierre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut.

La réponse n'est pas simple. Théoriquement un RC à miroir est meilleur qu'un RC à prisme. Mais en pratique, tous les RC à miroirs hauts de gamme sont-ils réellement parfaits? (cf. un test dans Astronomie Magazine).

J'ai un RC Takahashi à prisme sur ma lunette achromatique 90/1000, et je ne vois pas de différence sur l'image, avec et sans cet accessoire.

A mon avis la qualité de réalisation est bien plus importante que le fait que ce soit un prisme ou un miroir. N'oublions pas que la lame de Schmmidt et les Nagler ne sont pas apochromatiques...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens il faudra que je passe mon RC WO donné pour L/10 à l'analyseur. Je pense que cela va être drôle !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah ça oui!!!

Tu nous tiendras au courant. Ça m'intéresse, le mien est son cousin.
Sinon, visuellement, tu en es content?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,
Je possède aussi un RC à prisme zeiss sur ma lunette apo 105/650 pas de différence avec le miroir, l'avantage est qu'il n'y a pas échange thermique avec l'intérieur du tube lors du changement d'oculaire.
yann

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,
j'ai le rc Brnadon, 2“, l/20, argenté, zygo, certificat de planeïté
Excellent. Non distribué en France (achat USA seulement)

Z
http://www.vernonscope.com/

[Ce message a été modifié par Zaroff (Édité le 25-09-2010).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

PierrePA28: mais je ne suis pas à la minute, pas de soucis pour le "retard"

Merci à tous pour vos infos.

Ah oui je voudrais bien connaitre tes résultats chonum.

Sinon quels sont les critères de qualité pour les RC?

Je vous présente ce renvoi, vous en pensez quoi, il tien la route? http://www.scopemania.eu/achat/produit_details.php?id=26

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça doit être le même qu'on retrouve sous 10 000 autres marques. Telle que la mienne: Starway Mirror Diagonal Quartz 99% Dielectric Taiwan(je ne fais que recopier l'indication sur le renvoi).

Pas à me plaindre. Mais à moins d'avoir vraiment une m...., je crois qu'on pinaille.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les RC à prisme ont quelques avantages :

- fermeture hermétique du tube
- excellente transmission pas très loin de la transmission diélectrique
- quasi totalité du champ exploitable en hte résolution contre la partie centrale seulement sur les miroirs à traitement diéléctrique
- moins de diffusion que le miroir

Le chromatisme est à évaluer en fonction du type d'instrument utilisé : parfois, le prisme est favorable (APQ, TEC) ou alors il est défavorable sur certaines lunettes très courtes. Mais sur un instrument de F/D 6/7 ou plus c'est pratiquement imperceptible.

Par contre un prisme de qualité moyenne peut être bien pire qu'un miroir de qualité moyenne avec ajout de divers défaut et notamment astigmatisme. Autrement dit, hors du haut de gamme, mieux vaut opter pour un miroir, c'est plus sûr... et il n'existe plus beaucoup de choix. J'ai un RC que Baader vendait il y a quelque temps muni d'un prisme Zeiss mais peut être n'en ont ils plus en stock. J'aime bien (sauf la collimation qui était foireuse). Taka en avait un aussi.

[Ce message a été modifié par Laurent (Édité le 25-09-2010).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,
Je suis de l'avis de SCC, je crois qu'on pinaille! un RC de 97% ou 99% de réflectivité, nous sommes bien incapable d'en déceler les différences ! même avec nos meilleurs oculaires!
Par contre, lorsque j'ai remplacé le mien, ce qui a été déterminant pour moi, et ce qui m'avait manqué sur le WO quartz,c'est 2vis de serrage sur le 2", ça permet de mieux maintenir les bino et objets lourds, avec un serrage beaucoup plus concentrique, enfin c'est mon avis! mais force est de constater qu'il y a très peu de modèles qui le proposent,dont un seul chez WO!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Si vous en avez le temps, faites donc l'essai suivant sur vos RC.
1°/ Centrez une étoile pile poil au centre du champ sans RC avec un oculaire donnant un fort grossissement.
2°/ sans déplacer le télescope, mettez le RC et regardez si l'image de l'étoile se décale dans le champ.
Je serais curieux de connaître le résultat de cet essai, chez moi cela décale de un peu à beaucoup selon le RC testé.

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui c'est un bon essai, mais sincèrement j'hésite à le faire, si ça décale je vais me pourrire la vie avec çà et ne penser qu'à çà, donc je considère que c'est bon! la politique de l'autruche quoi!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir
Juste quelques compléments à la réponse de Laurent.
Le prisme travaille par transmission, il vaut mieux que les faces soient traitées anti-reflet; la transmission de la silice ou autre BK7 sur plusieurs cm de trajet sera en dessous des 98 ou 99% de réflexion d'un miroir diélectrique qui travaille par réflexion sur un empilement de couches diélectriques vraiment très minces.
Concernant la diffusion, elle provient des interfaces d'entrée et sortie et de toute inhomogénéité d'indice ou de structure en volume du matériau: en particulier elle est quasiment nulle pour une surface polie avec une rugosité d'une fraction de nanomètre, on ne voit pas le point d'impact d'un laser sur une telle surface.
Pour un miroir diélectrique, la lumière traverse plus d'interfaces comparé au prisme et la rugosité de l'interface premier (support- première couche) intervient aussi mais l'épaisseur totale traversée, donc le volume, des couches diélectriques déposées est faible. La partie de diffusion due aux défauts de volume sera plus faible que celle du prisme: bien réalisé, l'empilement réfléchit plus que 99,99%; c'est le cas des miroirs utilisés pour les lasers de puissance. Ce n'est pas le cas pour ceux destinés à l'astronomie. Le prix n'est pas comparable non plus!
Je ne discute pas les arguments de planéité dont l'influence est comparable que ce soit par réfraction ( prisme) ou par réflexion (miroir). Chaque choix a des avantages et des "inconvénients", en fonction de l'usage que l'on veut en faire.
Cordialement, Pierre
P.S. Déformation professionnelle: ce n'est pas parce que l'on ne voit pas de différence à l'oeil qu'elle n'existe pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour,
Merci pour ces précisions, d'accord sur le principe de la différence qui existe même si on la voit pas à l'oeil! mais moi qui ne fais que du visuel c'est ce qui m'importe, que cela ne se voit pas à l'oeil! et me contente de faire confiance aux caractéristiques techniques, étant incapable de juger par moi-même du petit "pouillème" de différence!

[Ce message a été modifié par JP60 (Édité le 28-09-2010).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces explications, mais toutes ces différences reste tout de même imperceptible à nos yeux. Du moins je pense que l'on ne verra pas de différences entre un RC diélectrique de marque X et un autre diélectrique de marque Y.
Ce sera surtout les ressentis des utilisateurs le budget qui tranchera.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai un RC à miroir et un RC à prisme.
J'avoue ne pas voir trop de différence entre les deux. Par contre, j'ai eu des difficultés au début ... image sensiblement astigmate (avec, sans pas de problème), du à une fixation "en force" du miroir. Une fois corrigé, plus de trace d'astigmatisme.
Par contre il n'est pas parfaitment incliné, et le centrage est mis en défaut. Là encore cela se corrige petit à petit en ajoutant des couches de scotch cellophane (quelques dizièmes) d'un coté pour corriger l'inclinaison sur les fractions de degrés qui manquent.

Mais (j'ai un modèle Celestron) il a l'avantage de se visser sur le SC et est fourni avec une bague 2" ... donc je peux l'utiliser en visuel léger (sur le C11 direct) ou en configuration "lourde" après le crayford ou sur la lunette.
Il permet aussi de conserver un tirage correct avec le réducteur.


Marc

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Précision supplémentaire à ce qu'à dit Pierre : un prisme ajoute une aberration de sphéricité sur un front d'onde qui n'est pas plan (rayons non parallèles), ce qui est le cas sur nos instruments puisque c'est l'oculaire qui rend les rayons parallèles (mise au point à l'infini). Et plus à fortiori ils sont les instruments ont un F/D court, plus l'AS sera importante.

Frédéric.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous
Les aberrations sphérique et chromatique ajoutées dans l'image par un prisme, même en 2", ne sont pas decelables sur un SC à F/D : 10.
Les images entre un prisme et un miroir de bonne fabrication seront identiques.
Seul l'ecart de prix motivera l'achat : s'il faut compter sur environ 130€ pour un RC dielectrique quartz en 2", il faudra au moins 350€ pour le renvoi 2" à prisme BAADER. D'ou la dispariion progressive de ces derniers. et oui...il faut un verre très homogène(car il sera traversé), de qualité optique, et trois faces à tailler avec précision, là ou un miroir n'à besoin que d'une surface correcte et un verre qui ne sert que de support.
sur les F/D courts (inferieurs à 6)ces défauts pourront être plus sensibles.
Cependant, sur le site "astroforen.de", les défauts engendrés par la traversée d'un renvoi coudé à prisme 2" peuvent compenser les défauts de certaines lunettes ED, notament les skywatchers 80/600.
on y constate que l'ecart de mise au point entre le rouge et le bleu est fortement resserré, avec moins d'aberration sphérique...
Encore utile parfois donc...

[Ce message a été modifié par heliescope (Édité le 28-09-2010).]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Bonsoir,

Si vous en avez le temps, faites donc l'essai suivant sur vos RC.
1°/ Centrez une étoile pile poil au centre du champ sans RC avec un oculaire donnant un fort grossissement.
2°/ sans déplacer le télescope, mettez le RC et regardez si l'image de l'étoile se décale dans le champ.
Je serais curieux de connaître le résultat de cet essai, chez moi cela décale de un peu à beaucoup selon le RC testé.

A+"


Salut.

Je viens de faire le test avec mon renvoi-coudé Takahashi à prisme, à 263 X de grossissement avec ma lunette 90/1000. Bilan: ce RC est parfaitement collimaté, la variation est négligeable, elle est tout au plus comprise entre 1' et 2' (peut-être due à la crémaillère de la lunette ou à la mise en station approximative).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant