Sign in to follow this  
typhoons

Avis sur achat Dobson Haut de gamme

Recommended Posts

bonjour les dobsonnien


un ami a un SCT 8" et ne s en sert qu'en visuel pour faire du dessin.
moi je possede une FSQ106/GEMINI pour photo.

je me pose comme lui la question d acheter un dob.
Je connais un possseur d un light bridgt meade 400, lumineux certe mais ses images manquent de punch par rapport à ma petite FSQ106ED...ou les images sont à couper au couteau


Sommes donc à la recherche d'un BON dob,
- laissant apparaitre une image punchée, fine, contrastée ...images comme dans ma FSQ quoi...hihihi...

- avec Quel dimamètre il y a une grosse différence par rapport à un SCT 200mm.
on a deja essayé un 250 pas vu la différence avec un 200...

et tant qu'à faire je voudrais y mettre un GOTO ou truc dans ce genre...

d après vos expériences, ou lectures, avis...
1 - quel diamètre . un 300 mérite t'il le coup par rapport à un 200. ou différence faible.

pour visuel si 300 ..autant prendre un C11 mettre sur GEMINI non ? meme résultat ? C11 avec réducteur = focale à 1700..

prendre un 400...

Il nous faut un instrument avec qui puisse donner qualité optique très contrastée, nette, tranchée...
quelle marque, instrument, miroir, correspond à nos attentes...
Bref on voudrait un très bon dob.
Est ce que cela existe ?

(mon ami a 65 ans donc faut pas non plus un truc qui soit intransportable)
pouvez vous faire une propo d'après Vos connaissances et analyses deja faites sur ce sujet...

budget à voir...je sais pas... 4000 euros par exemple... 5000...
au pif

j ai repéré les sky vision et dob factory.. mais lesquels ?
y a t il une grosses diff avec les productions chinoises ?
(à part que ceux ci sont magnifique...mais en pratique...)
votre avis sur ces marques ou d autres... bref un petit help....
comme vous l avez compris on voudrait taper dans du sérieux...ou du moins le bon rapport qualité prix dans la gamme +

Comparaison faite entre par exemple Dob artisanal (skyvision, dobfactory...) et une production chinoise lorsqu'on met l oeil à l oculaire ?
piqué au RDV ou pas si flagrant ?

Pour résumer
un dob lumineux permettant d'observer autre chose que des taches floues.
étoiles piquées avec Naglers, beaucoup de contast comme dans une lunette.

"Pas du poussif"

Merci de ne poster Que d'après du vécu svp, ceci afin de n'avoir que du concret.


Merci
typhoons

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Salut, j'ai fais un topic sur le Skyvision UC 400 que j'ai commandé en mai dernier, la structure est finis mais Thierry Ruiz attend le miroir (il y a du retard chez le fournisseur). Après réception et test sur Amos je ferai un compte rendu. J'irai le chercher à Libourne et je ferai un compte rendu dès que possible. La bonne nouvelle c'est que j'ai vendu en 1 mois mon dobson Kepler de 305 mm donc si tu veux mes impressions, je te raconterai.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, entre un 300 et un 200 il y a une grosse différence .
J'ai eu l'occasion d'observer avec un 300 chinois Orion qui fournissait de très belles images . De là à dire que tous sont du même niveau ... hum! Après, mécaniquement, faut pas être très exigeant .
Avec un artisan français, tu as l'assurance d'avoir un bon miroir et une mécanique qui tient la route .

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut pierre,
suis effectivement interressé
peux tu me contacter via email
benoit.robert2'arobas'numericablepointfr

merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour avoir une image punchée, fine et contrastée, je crains qu'il faille se limiter à un petit diamètre, car un gros diamètre sera en général affecté par la turbulence. À grossissement équivalent (au sens du même G/D), une étoile devrait présenter à l'oculaire le même diamètre apparent (car le grossissement est alors proportionnel à D, tandis que la taille théorique du disque de l'étoile est inversement proportionnelle à D), donc donner la même impression de piqué, mais comme la taille du disque de l'étoile est en général plus grosse qu'en théorie à cause de la turbulence, ce ne sera pas le cas, d'où cette impression de manque de piqué alors même qu'on voit réellement plus de détails.

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 14-11-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

"je crains qu'il faille se limiter à un petit diamètre, car un gros diamètre sera en général affecté par la turbulence."

on en revient donc aux 40mm ultimes

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bruno, même si la turbulence ne permet pas d'exploiter le potentiel d'un gros diamètre tous les soirs, ma propre expérience me fait plutôt penser à mon 300, davantage qu'à mon apo de 105, quand il s'agit de finesse et contraste .

Share this post


Link to post
Share on other sites

En terme de conception Skyvision c'est devant, il n'y a que les PO de la marque qu'il faut éviter, mais sur demande ils mettent ce que tu veux. Après, il faut voir les prix. Le 300 c'est un très bon rapport diamètre / emmerdement. Après, en ce moment ils sont à la traine sur les délais, j'espère que ça va se corriger, ce n'est pas bon pour l'image de marque.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
un gros diamètre sera en général affecté par la turbulence

Ce qu'il faut pas entendre quand même, et ça dure depuis longtemps, longtemps, trop longtemps....

Du vécu? Ouais vous voulez du vécu? Alors on y va.....

Un dobson, avant toute chose, c'est un Newton. Et un Newton c'est quand même une sacrée machine à observer.

Polyvalente déjà. C'est à dire que ,bien collimatée bien sur, c'est un outil excellent en Ciel Profond ET en planétaire. Je dis bien Ciel Profond ET planétaire.

D'un rapport qualité /prix (quelle que soit la gamme de l'instrument) imbattable. Ce qui fait qu'au dessus de 250mm, de toute manière c'est une option incontournable versus Schmitt-Cassegrain, les lunettes étant depuis longtemps retournées dormir bien sagement.

Pour la turbu, on va un arrêter de (re re re re re re ....)dire des âneries. Je vais retourner la situation en disant que si ton matos ne montre pas la turbu, c'est qu'au final, il ne voit vraiment pas grand chose, ok . Du diamètre, un point c'est tout! Tu verras toujours plus et mieux, que tu sois en Atacama ou en centre ville, que tu observes la Lune ou le Sextete de Seyfert, que tu vagabondes en grand champ avec le grossissement équipupillaire ou que tu dissèques avec acharnement les variations d'albédo sur Ganymède ou les subtilités du cœur de la nébuleuse Catseye.

Pour l'obstruction, parce que celle là je l'attends aussi au tournant c'est pareil. En dessous de 30%, tu es tip top et "Apo like". Le facteur limitant c'est le ciel... Si si si, je le rappelle.

Pour le F/D, en visuel, plus c'est court plus c'est maniable et avec une barlow ou une powermate, tu as un cassegrain.

Pour ce qui est du GoTo, je vois pas bien l'intérêt. Pourquoi, parce que déjà une grande partie du plaisir de l'observation avec un Dobson, c'est la navigation, le "star hoping". Parce qu'aussi, le pointage avec un Dobson, c'est d'une simplicité biblique et d 'une grande rapidité (entre 15 et 30 secondes...), quelle que soit la tachouille hyperlointaine que tu recherche. A condition d'utiliser un viseur type telrad et un Atlas correct, du Pocket Sky Atlas à l'Uranometria. Quel bonheur d'ailleurs que de fureter sur ces ouvrages pour préparer la soirée. Et puis au moins, ils ne t'en foutent pas plein la gueule comme un écran de PC qui te ruine la vue pour au moins une demi-heurs à chaque fois, même en rouge. D'ailleurs je me demande comment on peut faire sérieusement du ciel profond visuel avec ces bidules.

Pour ce qui est du suivi des objets, pas forcement nécessaire d'ailleurs grâce aux oculaires Nagler ou Ethos, nul n'est besoin d'une monture qui limite le diamètre nomade à 300 (et encore....)et qui, il faut le dire complique sacrement les choses pour ce qui est de l'installation d'une part, et d'autre part pour l'observation elle même. En alt azimutal, l'oculaire est toujours accessible facilement sans contorsion étant toujours horizontal. Une plate forme équatoriale remplit très bien son office permettant toujours de faire en "bonus" de la webcam planétaire par exemple, et parfois de l'imagerie ciel profond intéressante avec un APN.

Ceci dit, je préfère largement pour l'observation visuelle, un dobson non motorisé qui me permet d'observer confortablement assis à un Newton (qui n'est plus alors un dobson )monté sur une monture ,allemande par exemple ,certes motorisé mais dans des positions qui permettent tout sauf une observation confortable soutenue.

Pour le diamètre, si je devais tout recommencer avec mon expérience de 40 ans et des poussières (d'étoiles....) d'astro, je commencerais avec un 300
qui est le minimum pour commencer à vraiment y voir des trucs sur ces fichues taches floues tant décriées. L'idéal, le standard, en terme d'observation et de facilité de transport, étant un 400. Là cela devient sérieux et motivant.

Pour la qualité optique, mon expérience m'incite à te dire qu'une fois de plus le facteur limitant, en général, à moins de n'avoir vraiment pas de bol, c'est le ciel. Et que si tu as une chaine optique à Lambda/4 pour faire simple(Toute la chaine optique hein...)et bien ce n'est pas si mal, et que ce n'est vraiment que sous des cieux d'exception ,les jours exceptionnels en plus , que tu feras vraiment la différence.

Ah oui, j'allais oublier, c'est important ça. Les qualités requises en photo ça n'a rien avoir. Faut pas mélanger les genres.

Aller une piqure de rappel
http://www.astrosurf.com/altaz/qualitoptique.htm
http://www.astrosurf.com/tests/image/image.htm

Pour la qualité mécanique, c'est rudement important. C'est ce qui fait que ton instrument va être agréable à utiliser. Parce que si en plus de l'inconfort de la nuit, du froid, du manque de sommeil tu as un instrument désagréable et difficile à vivre... Rigidité et précision (micrométrique) du porte oculaire, rigidité de la structure du tube ou de "serrurier" qui garde la collimation quelle que soit la cible visée et qui permet un pointage et un suivi sans hystérésis (sans élasticité...). Un suivi digne de ce nom quoi. Un suivi de Dobson! Même si tu as monté un Paracorr+une Powermate+un Nagler 26

A propos de la structure, on est nombreux à ne plus démonter nos dobson 300 "serrurier" F/D 4 parce que finalement ça se transporte très bien (15kg) et ça rentre dans toutes les voitures.

Mon expérience perso, voilà...

Bon cieux....


Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que j'ai dit est du vécu. Par exemple la nébuleuse d'Orion, au 495 mm, est extraordinaire de détails et de couleurs, n'empêche que ça bouillonne souvent même à grossissement raisonnable (un peu en-dessous de 1xD) et que les étoiles ne sont pas des têtes d'épingle. Je me souviens avoir dessiné M82 en ayant l'impression de faire du planétaire : les espèces de petites nodosités de la galaxie ne cessaient d'apparaître et de disparaître au gré de la turbulence. Il y a l'étoile trentuple au coeur de M5, que la turbulence peut transformer en un petit noyau compact, et je l'ai déjà vue « hésiter » entre les deux visions. Je n'appelle pas ça du piqué, c'est pourquoi je préférais prévenir.

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 15-11-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Merci de ne poster Que d'après du vécu svp, ceci afin de n'avoir que du concret.

C'est pas compliqué, du diamètre avec le ciel qui va avec sinon il faut se mettre à la vidéo ou au tricot.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Rien, vraiment rien à ajouter à ce qu'écrit Bernard. Je suis de son école et, bien que je me considère comme encore débutant, je confirme pouvoir pointer au telrad à peu près tout ce qui est visible et repéré sur le PSP en quelques secondes.

Si, juste un tout petit truc.
C'est vrai que les étoiles très lumineuses sont moins ponctuelles dans mon dobson 400 que dans ma Megrez 80. C'est un phénomène que j'ai observé même dans les meilleurs dobsons.

Bien entendu, la répartition de la lumière reçue, entre le spot central et les anneaux d'Airy, dépend de la qualité du miroir, mais je suppose que ces anneaux ne deviennent visibles qu'à partir d'une certaine intensité qui elle, dépend de la taille du miroir.
C'est une supposition que j'aimerais voir confirmée (ou non) par un spécialiste.

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1 avec Bernard....
Je ne reprendrai pas ce que j'ai écrit de l'autre côté mais insisterai sur le point de la précision mécanique, et je peux reprendre tout ce qu'il énonce à ce sujet sans rien modifier "Pour la qualité mécanique, c'est rudement important. C'est ce qui fait que ton instrument va être agréable à utiliser. Parce que si en plus de l'inconfort de la nuit, du froid, du manque de sommeil tu as un instrument désagréable et difficile à vivre... Rigidité et précision (micrométrique) du porte oculaire, rigidité de la structure du tube ou de "serrurier" qui garde la collimation quelle que soit la cible visée et qui permet un pointage et un suivi sans hystérésis (sans élasticité...). Un suivi digne de ce nom quoi"...
C'est seulement avec une une telle mécanique à la hauteur que tu profiteras de la précision de ton optique. C'est ce que je retrouve à chaque fois avec le 300UC SkyVision...sauf quand le ciel n'est pas de la partie, mais là on ne peut rien y faire
J'ai observé dans des gros scopes faits artisanalement ou non, et avoir un tube qui se balance 30s à chaque fois que tu y touches, qui coince, qui manque de précision, qui ne tient pas la collim, qui est une galère à monter / démonter / transporter, bref...c'est crispant et te décourage d'observer...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je n'ai pas de SkyVision, juste un 300 de Dobson Factory et un 400 à monture Dieter Martini.
Il faut sans doute un peu bricoler pour que ça soit à sa main, mais ça fonctionne aussi.

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais dans le même sens que Bruno. Plus le diamètre est grand plus les grossissements employés seront élevés, d'où une perte de piqué en cas de forte turbulence. Je ne vois pas pourquoi certains se sentent agressés dès qu'on ose dire un truc sur le diamètre

Sinon, je confirme qu'un Dobson de 300 c'est un instrument puissant, polyvalent et relativement transportable, si le ciel est noir il donnera de très bonnes images en ciel profond. Si le ciel est moyen il montrera quand même des choses intéressantes.

[Ce message a été modifié par bruno thien (Édité le 15-11-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Je vais dans le même sens que Bruno. Plus le diamètre est grand plus les grossissements employés seront élevés,"

heu ???
le grossissement c'est pas lié aux oculaires ? on m'aurait mentis ?

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Après, en ce moment ils (Skyvision) sont à la traine sur les délais, j'espère que ça va se corriger, ce n'est pas bon pour l'image de marque."

Ce n'est pas la faute à Skyvision mais à Mirrosphère. En effet Franck GRIERE à beaucoup de retard (problème perso) mon miroir pour mon UC400 devrait être dispo en janvier au lieu d' octobre. Ce n'est pas la mort non plus !! Sachant que Mr Grière est très compétent et donc très sollicité c'est normal. Un GRIERE ça se mérite et on doit faire voeux de patience...

De plus pour régler le problème Thierry RUIZ va embaucher et former une personne au sein de son équipe pour tailler les miroirs selon leurs critères de qualité, on devrait retrouver des délais normaux d'ici le 1 ère trimestre 2011.

Comme ça tout ceux qui voulait un chassis et un miroir de chez SKY seront aux anges. Ce n'est pas du pipeau j'ai reçu un mail de Skyvision le confirmant.


Share this post


Link to post
Share on other sites

OUi Bruno, c'est vrai on y revient la lulu de 40 c'est l'instrument ultime, tu as raison pour grossir 30x...
dans ce cas ne vous emmerdez pas avec un dobson une paire de jumelle de 100mm (peut être est ce déjà trop gros ?) sur pied et puis voilà

A mon avis, 300 ça reste l'instrument idéal en transportablité, efficacité et plaisir
je met dans efficacité la "finesse" des détails entre autres.
mais la lulu de 40 c'est très bien aussi, d'ailleurs on peut la monter en chercheur et utiliser la base su scope comme monture.

le plaisir de la balade au dobson avec l'efficacité dans faille de la 40 l'instrument ideal !!!!
l'autre variante c'est de prendre un 300 et de le diaphragmer hors axe ! et la 40mm d'ouverture sans chromatisme assuré, on arrive au rêve de tout observateur

On peut même se payer le luxe de voir la tache d'airy comme dans les bouquins presque à chaque observation !!!! elle est pas belle la vie


Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites

La question que j'abordais n'est pas de savoir si un grand diamètre est mieux qu'un petit, mais si c'est possible d'avoir dans un grand diamètre la même impression de piqué, de punch, etc. que dans une petite lunette apochromatique. Pour moi la réponse est oui, mais à condition d'avoir la même qualité optique et la même turbulence relativement au diamètre.

C'est le deuxième point qui pose problème (pas le premier puisque Typhoons envisage de la qualité haut de gamme), une turbulence faible pour un 80 mm, ça arrive tout le temps ; une turbulence faible pour un 400 mm, c'est rare. D'où en général l'impression que les étoiles sont moins piquées (car en pratique on utilise un grossissement « équivalent » - au sens de la pupille de sortie) et la vision de la turbulence dès qu'on monte un peu le grossissement (x400 dans un 400 mm est équivalent à x80 dans une 80 mm en terme de pupille de sortie, mais pas de bouillonnement !). Celui qui recherche l'esthétique d'image d'une lunette apochromatique (piqué) pourrait être déçu sur ce point.

Sa déception sera probablement compensée par l'énorme gain en richesse d'images, mais je pense qu'il est utile d'en parler parce que je sais qu'il existe des personnes qui, en connaissance de cause, préfèrent les images esthétiques des petits diamètres d'exceptions aux images richissimes mais moins « pures » des très grands diamètres.

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 15-11-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petit diamètre >>>>>>> faible résolution, faible grossissement, belle image, souvent .
Gros diamètre >>>>>>>> forte résolution, grossissement important,couleur, très belle image, pas souvent .

A chacun de voir suivant ses besoins et son vécu .

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this