Sign in to follow this  
typhoons

Avis sur achat Dobson Haut de gamme Suite

Recommended Posts

"Après si c'est une question de choix "marketing et financier" de limiter les possibilités au suivi visuel simple axe je comprends."

Oui c'est la seule raison. Un fabricant ne va pas investir dans de la R&D coûteuse pour développer une nouvelle table ou automatisme si il n'est pas certain de son retour sur investissement. Par contre JD tu as raison le dobson au départ c'était que pour du visuel mais pour quoi cela ne changerai pas ? Parfois les fabricants peuvent créer le besoin où au moins converger vers le besoin d'une minorité sachant que vu son potentiel il a de forte chance de se démocratiser. Donc à mon avis on y arrivera un jour, déjà les gds fabricants (orion, skywatcher) ont amélioré leurs produits en ce sens ces derniers temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Ebondoux
"Celui qui sortira une table imagerie efficace fera la différence."

Franchement les "Tom O" sont des bonnes tables, elle assurent un bon suivi et autoguident tres bien. Par contre J ai un probleme de flexion différentiel avec mon Dobson et la Lunette guide.
Il y aurai bien sur 2 ou 3 choses a améliorer comme un arret automatique en fin de cycle, ou un mécanisme pour renitialiser la table plus confortablement et surtout un systeme qui protègerai les secteurs lisses et les roulements pendant les transports.

J ai deja eu un C11 sur une EQ6, et bien je suis bien plus satisfait du suivi de ma table.

Voila, donc personnellement j encourage Skyvision a sortir un modele double axe encore plus précis que les Tom O...a l image de leur Dobson quoi

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Franchement les "Tom O" sont des bonnes tables, elle assurent un bon suivi et autoguident tres bien. Par contre J ai un probleme de flexion différentiel avec mon Dobson et la Lunette guide."

En fait je ne voudrais pas raconter de conneries smais il y en avait une sur un autre dobson, (une simple axe) a restefond une année (je crois que c'est l'année ou nous avions fait la tète de cheval a la CCD) et c'etait loin d'être aussi bon que le machin en bois a David.
peut être elles ont évolué?

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Peut-être que la plupart des possesseurs de Dobson l'ont acquis pour faire du visuel et rien que du visuel et ne se posent pas trop la question de faire de l'imagerie avec. Soit ils n'en font jamais, soit ils ont un autre instrument pour ça...

Ils savent que ce n'est pas possible actuellement faute d'une table équatoriale fiable. Surtout que vu les longues focales que l'on a forcément avec un dobson (plus de 1000mm) l'imagerie c'est du très chaud pour le suivi! Faire une table équatoriale efficace en imagerie longue pause (disons au moins 5mn voire 15mn) sera très dur. Par contre à F/4 et avec le diamètre on peut poser moins c'est vrai. Bref compliqué. Alors ils attendent le miracle. D'ailleurs Noël approche, peut-être que...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon constat concernait le présent. Bien sûr si la technologie suit ça changera. Reste qu'une table EQ est un engin assez encombrant qui s'ajoute au dobson dans un véhicule déjà ras la gueule...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ebondoux,

Ma Table doit dater de 2 ou 3 ans maxi. Peut etre que les anciens modèles etaient moins bon.
Pour ma part je pourrai faire des poses unitaire de 10min si je n avait pas ce probleme de flexion.
Et encore une fois, sur leur site on voit que pour les utilisateurs d un systeme d autoguidage il n y pas de probleme de suivi.

[Ce message a été modifié par Billyjoe (Édité le 25-11-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon dobson actuel est d origine Americaine,c est un "MC Telescope" acheté chez ASTROTELESCOPE.
Bon je suis tres content du miroir(JML), mais moins de la meca du Dob (cage secondaire tres voilée(j ai du recouper les tubes a des longueurs differentes), et sutout le barillet a sangle et la collim pas toujours tres stable et précise.

Mais recemment j ai craqué pour la structure d un SKY version classique.
C est pas tres raisonnable, mais bon tout ce carbone et cette belle mecanique ça fait rever et c est bientot Noel .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très bien tu devrais pouvoir poser plus long avec une meilleure structure. A mon avis ce sera largement assez stable optiquement pour poser 10 min, affaire à suivre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Super tes images Billyjoe ! Là pour le coup on en voit pas souvent des comme ca avec une table EQ.
La Tom O qu’on avait vu au Restefond était une double axe tout métal. C’était celle de JML qu’il venait d’acheter c’était en 2006.
Ce qui sauvait cette table c’était clairement l’autoguidage, car sans autoguidage, la mécanique approximative ne permettait pas de faire des temps de poses de plus de 5 secondes sans que ca merdouille à l’image.
Le processus de remise a zéro de la table, c’était n’importe quoi, car on ne pouvait pas débrayer le galet tracteur, (pourtant on a cherché un moment dans la doc, ou alors on est complètement cons…) du coup il fallait ripper le secteur lisse sur le galet tracteur cranté qui bouffait du copeau à chaque fois…

On voit le patin rond qui monte et descend sur une faible amplitude, c’est comme ca que se fait le 2eme axe.

Comment ca se passe sur ta table Billyjoe ? as tu essayé des poses sans guidage ?
Tu aurais des photos de ton setup a nous montrer ?

Sur l’imagerie en général avec du Dobson, ca fait un moment que ca me trotte et que je lance régulièrement l’idée d’une bonne table EQ. Mais peut être qu’avec le 1m on vas s’apercevoir qu’une motorisation altaz avec dérotateur de champs sera en fait plus pratique, car avec la table EQ il y a toujours la rotation de champs a gérer entre chaque remise à zéro de la table.
Ce que j’espérais avec la table EQ et qui sera à mon avis pas possible avec une motorisation altaz, c’est de pouvoir faire des poses à l’APN sans guidage de 2 ou 3 mn et sans déchet. Sur ma table actuelle qui n’a jamais été prévu pour de l’imagerie au départ, j’arrive à faire des poses entre 15 et 30’’, au delà je butte sur les imperfections de la portion de cône. Du coup ca me donne des images assez bruités. Donc passer à des poses de 2 à 3 mn pour un F/3.3 (F/3.8 avec Paracorr) avec une très bonne mise en station serait un sacré progrès. Je pense que c’est tout à fait à la portée d’une table correctement usiné, même avec 2m de focale, car par rapport à une monture équatoriale, on a beaucoup plus de tolérances du fait que le secteur est une portion de cône ou de cylindre bien plus grand que pour les montures équatoriales. Sur la mienne, rien que la portion de roue dentée fait 1.20m de diamètre, du coup une vis usiné au centième donne une EP inférieur à la seconde d’arc… regardez combien coûte une monture EQ avec une EP de ce niveau
Les structures Dobson les plus propres actuellement permettent sans trop de problème de faire de l’imagerie avec APN ou CCD pas trop lourde en 2’’, genre ST10, avec un bon PO et un Paracorr, ca le fait bien, par contre je pense qu’on pourrait concevoir des Dobsons un peu plus robustes, d’emblée pensé et taillé pour l’imagerie avec gros correcteurs type astrooptik et STL 11000. Dans ce cas, je pense que moyennant un bon démonstrateur, il y a moyen pour les fabricants de Dobsons, d’accrocher la clientèle des imageurs Et ca à ma connaissance ca n’a pas encore été fait, à une époque ou l’on cherche les bonnes niches, ca peut valoir le coup d’y penser
Bref commencez à coller dans de très bons sites des Dobson de 500 ou 600 en itinérant, spécialement conçus pour l’imagerie, et on risque de voir fleurir des images inédites .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon ... j'ai l'impression que l'on n'est pas encore rendu avec les Dobson en imagerie.

Comme le dit Erick, il y a un gap considérable entre le niveau de tolérance suffisant pour le visuel, et celui nécessaire pour l'imagerie. Le monde des observateurs /constructeurs de Dobson a une intersection très faible avec celui des imageurs, ce qui ne facilite pas la convergence.

La solution table équatoriale, même si elle est presque là (on voit que ce n'est pas encore top comme qualité), me parait un peu limitée par nature.
1h30 de pose... ce n'est pas de la longue pose ... mais de la moyenne pose ;-)
Le temps de faire le centrage du champ, la recherche de l'étoile guide, la mise au point, on aura du mal à enquiller du LRBG, et puis s'il faut se retrouver l'étoile guide toutes les 1h30 mn ... déjà qu'un basculement au méridien avec une vraie monture allemande ce n'est pas très marrant à faire.

La solution altaz + rotateur me semble plus puissante, le premier qui va la sortir va gagner ;-)

Mais déjà, s'il pouvait y avoir un solution pour de l'imagerie planétaire / lunaire, cela serait pas mal. Je serai le premier à revendre mon C14 + AP1200 pour passer à un Dodson de 450 mm utilisable en itinérant pour le planétaire / lunaire :-)


Share this post


Link to post
Share on other sites
Les plateformes Osypovsky reprennent le principe de secteurs nord verticaux, en forme de côniques, avec entrainement direct sur la portion de cône.

Or, si je ne me trompe pas, pour un angle de rotation donné en un temps donné, la portion de chemin parcourue sur la cônique n'est pas la même, comme c'est la cas pour un cercle. Pour ce système d'entrainement direct, il faudrait donc prévoir une commande du moteur pas à pas qui envoie des ordres non constants, mais suivant la courbe correspondante. Au dela des problèmes purement mécaniques (flexions, patinage, précison d'usinage de la portion de cônique, etc), c'est certainement l'une des raisons pour lesquelles les plateformes O ne permettent pas de "longues" poses.

Un entrainement par vis tangente est par nature bien plus plus précis, me semble t'il.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Christian : En fait pour des dobsons à F/D court, on peut faire de la table jusqu’à 2h de pose, ca reste stable, j’avais fait des essais dans ce sens avec ma table qui n’a que 1h de suivi, mais en l’inclinant pour simuler une inclinaison de 15° et voir comment tout ca se comportait. En fait ca reste bien stable. Par contre une table de 2h augmente son encombrement en hauteur, ca peut être un handicap.
Mais l’idée que j’avais pour de la table EQ, c’est bien de faire de la pose sans guidage, donc tu perd pas de temps a chercher une étoile guide. Après quand t’as des optiques autour de F/D 4 t’as déjà de quoi faire en 2h de pose, ca ramasse. Ca va déjà permettre de faire un paquet d'objets avec un APN. Ensuite, pour faire plus, c’est sur faut remettre à zéro la table, recentrer l’objet, voir compenser en tournant l’APN la rotation de champs pour ne pas trop perdre du champs total. Ca se fait, mais c’est vrai qu’un imageur pur et dur vas préférer une motorisation altaz avec dérotateur, pour le coup c’est probablement plus cette piste qui est à creuser pour du Dobson vraiment taillé pour l’imagerie, alors que la table correspondra plus a une activité mixte visuel/imagerie sans se prendre le chou, parce que pour le coup sur de l’altaz, je suis bien content d’avoir un Bondoux sous le coude sur le 1m pour me débroussailler la motorisation qui n’est pas vraiment tout droit à aborder

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu l'as eu où ton Bondoux, il en reste en stock? Bon rapport Qualité prix?
Il enlève les moufles des fois?
JMarc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Au dela des questions liées à la plateforme équatoriale, je crois, comme il a d'ailleurs été déjà dit, que le problème vient essentiellement de l'instrument lui-même.

Je suis en train de penser tout haut, mais je crois que cela en vaut la peine...

Comparons la structure d'un dobson de 500 mm, fd 4, avec un astrographe haut de gamme, par exemple, un 500 mm Alluna, Ritchey Chretien, fd 8 (en dehors de toute considération optique, bien sur): http://www.alluna-optics.com/rc-telescopes-20-inch.html , prix 28 000 euros.

Le dobson aura un demi serrurier dont la hauteur ne sera pas très éloignée des 2m. Le 500 Alluna a un demi serrurier dont la hauteur est de 1 m. Or, la rigidité d'une structure serrurier est fonction du cube de la hauteur des triangles. Cela signifie, que pour obtenir une rigidité équivalente à celle du RC Alluna, le dobson 500 devra compenser par une structure 8 fois plus "solide" que celle du RC ! Pas facile et surtout, cela coutera très cher...

De même, la réactivité du système d'autoguidage va dépendre de l'inertie de l'ensemble. Même avec un système d'autoguidage efficace et impeccable, avec une flèche de 2m, le dobson sera très pénalisé par rapport au RC de même diamètre, mais beaucoup moins long, 1,20m environ.

Ceci dit, toutes les fois que quelqu'un a dit que c'était impossible, quelqu'un l'a fait...

[Ce message a été modifié par Kentaro (Édité le 25-11-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ahhhh il fait plein de choses mon Bondoux, un véritable couteau suisse, si tu peux t’en procurer un tu seras pas décu. Garanti Concordia, Toitoine et Bure proof.
Pour l’entretient c’est facile, une boite de haribos pour la bouffe, et un carton pour dormir, c’est parfait.
De plus, plus le plan est mou et plus il aime.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le bondoux arrive, il est dans le train....

de toute façon moi je ne jure plus que par l'altaz

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Ceci dit, toutes les fois que quelqu'un a dit que c'était impossible, quelqu'un l'a fait... »

Et même que c’est ca qui est amusant.
En fait tu me filerait un télescope classique sur une bonne monture équatoriale pour faire de l’imagerie que je m’ennuierais très vite avec
Depuis des années que je bosse avec Labeyrie et ses montages improbables fait de bric et de broc qui finissent malgré tout par marcher, alors que tout le monde (y compris moi) lui avait dit que ca n’avait aucune chance de marcher, je me méfie des calculs tout fait et des idées préconçus .
Bref, à mon avis faut tenter le coup. Le truc aussi, c’est qu’avec l’altaz par rapport à de l’équatorial classique, tu vire tous les porte à faux, et ca c’est pas rien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci David, je vais voir...Désolé Erick pour la vanne, la fatigue sûrement...

Avec vos conneries, je vais avoir fini mon bousin en charbon que mon Dob fera des meilleures photos...

Si en tout cas tout ça peut donner dans quelques mois/années un système du commerce auto-guidé façon Tom O en mieux, il faut me mettre sur la liste des permiers intéressés...J'avoue avoir regardé il y a quelque temps mais déçu par l'offre.

JMarc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre,

Pour le coup de la raideur, c'est vrai, mais en même temps je pense qu'un 500 de 2m de haut triangulé avec des barres carbone bien dimensionnées peut s'en sortir avec les honneurs. Dit autrement, les Aluna et autres bousins à 30k€ sont bien dimensionnés, mais on peut faire plus costaud sur un Dob.
Pour l'inertie, le 500 serait posé sur la table, voire à mon sens même "fabriqué avec", c'est à dire solidaire, ou en tout cas bien boulonné dessus. Avec son miroir (donc une grande partie de sa masse) au plus près du centre de mouvement, tu t'affranchis pas mal de l'inertie.

Bien sûr il reste l'ensemble haut perché à 2m, mais le plus gros est en bas quand même.

Moi j'y crois, et bien même.

JMarc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kentaro :
C'est sûr que les Alluna vont être plus rigides qu'un Dobson, d'autre part le foyer va être plus stable en fonction de la température, la collimation beaucoup plus stable, les axes de rotation bien perpendiculaires, les axes vont bien tourner rond, etc ... Ce sont des instruments (comme d'autres) conçu pour du remote, on les règle une fois, puis on n'a plus à y revenir (ou presque). C'est un peu normal puisque le truc est conçu pour cela ;-)
Cela étant, tout cela est un peu au deuxième ordre par rapport aux questions d'entraînement avec la précision requise, ainsi que les problèmes de mise en station ...

David : je comprends tout à fait ton approche ... je garde un souvenir émus de Mars avec Phobos et Deimos dans ton 600 mm :-)) et ... surveille bien le Bondoux pour qu'il dépote ce problème rapidement :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kentaro,
la comme ça sans avoir fait de calcul, il faut p'tetre quand même prendre en compte la formule optique, le RC étant il me semble un poil (grand poll même) moins tolérant que le newton.
Et l'altaz limite quand même pas mal les pb de flexions par rapport a un équatorial.

à creuser...

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Entièrement d'accord, David!

En effet, les contraintes sur un dobson a plat ou faiblement incliné ne seront pas les même que sur un tube sur équatorial. Tout à fait d'accord.

Pour la plateforme, avec les bons calculs, une bonne fraiseuse et une bonne potence bien solide, on peut faire une plateforme pour grands diamètres parfaitement usinée qui doit tenir la route. Y pas de raisons.

POur le guidage sur l'autre axe, je pense que le plus simple, c'est de prévoir une motorisation indépendante sur un tourillon.

[Ce message a été modifié par Kentaro (Édité le 25-11-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Par rapport à la stabilité d’un tube Dobson en imagerie, avec le 600 j’ai maintenant un peu de recul.
Mes limitation en imagerie n’a jamais été la structure du Dobson lui même mais de la table en dessous. Les tubes du serrurier sont en carbone de 40 mm de diamètre et de 1.5 mm d’épais je crois.
La mise au point ne bronche pas sur plusieurs heures, pourtant je la fait aux aigrettes avec une sensibilité de l’ordre de 1 à 2 centièmes. Ceux qui font de l’imagerie avec un C14 à coté, se font largement plus chier coté mise au point
Pareil pour la collimation, ca bouge pas sur la nuit. Donc si on met ce 600 sur une table conçue pour l’imagerie, je suis pas inquiet ca sortirait des résultats à la hauteur.
Maintenant refais un 600 du même genre, en un poil plus balaise, genre on prend comme section les tubes carbone de 60 mm de diamètre du 1m, on fait une cage secondaire double anneau bien rigide, on met un peu plus de matière là ou il faut, et à mon avis ca peut rouler pour une grosse config imagerie type STL 11000.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this