Sign in to follow this  
chonum

Mesure d'un SC 8" : des surprises !

Recommended Posts

"Enlevez une vis, mesurez là et vérifiez son pas, et puis hop : bricovis !"

OK mais moi j'y connais rien en pas de vis. Qui pourra me déterminer de quel type est le pas de vis ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Encore plus simple : si tu as un boulon métrique d'un diamètre proche de ta vis, essaie le : si ça se visse sans pb, c'est du métrique. Si ça se bloque complètement au bout de même pas 1 tour, c'est de l'américain.

Pour du pas américain, tu prends ta vis et tu la traînes un peu sur une feuille de papier

Elle va laisser des marques parallèles : tu traces un trait perpendiculaire aux traces et tu mesures le nombre de "graduations" pour une longueur donnée

Enfin, tu appliques une règle de trois pour avoir le nombre de graduations par pouce c'est à dire pour 25.4 mm.

Tu compares au tableau suivant : http://www.marleva.net/conversion-pouce-mm.html

A tous les coups, je pense que tu vas avoir une vis américaine avec un pas UNC

C'est le bronx côté format de vis aux US : tu as soit du pas large (UNC : C pour Coarse) soit du pas fin (UNF : F pour Fine). Côté diamètre, ils ont encore plus compliqué. C'est soit un n° pour les diamètres < 5.5 mm soit en pouces au dessus !!! ils auraient voulu faire plus emmerdant qu'ils ne s'y seraient pas pris autrement. J'imagine qu'il y a des raisons historiques dans tout ça ...

Pour mon C14 récent de 2005, j'ai des n°6 (diamètre 3.5025) et un pas UNC de 32 Tours Par Inches (TPI) soit une vis 6-32. J'ai commandé chez Marleva ce qu'il me fallait. La longueur était de 5/8 e de pouce soit presque 16 mm.

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très bonne astuce en effet, à faire une fois pour s'en souvenir !

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

j'avais regardé il y a plus d'un an les effets de déplacement du secondaire sur la collimation par le modèle du C14 avec OSLO.
Pour le calcul de la PSF dans l'axe, la lame et le primaire étant parfaitement axés, j'avais obtenu les résultats suivant :

translation PSF
0 0.9999
0.1mm 0.9689
0.2mm 0.8806
0.3mm 0.7501
0.4mm 0.5976

dans le modèle, le secondaire est supposé sphérique donc une translation équivaut à une rotation. les C14 récents possède des vis de collimation de type M4, donc avec un pas de 0.7mm. Lorsque l'on tourne une vis, le miroir pivote autour d'un axe situé approximativement à 43mm de la vis. Donc, un tour de vis correspond à un angle de ATN(0.7/43), soit 0.93°.
Le secondaire a un rayon de 440mm, un angle de 0.93° correspond à une translation de 440*tg0.93=7.14mm.
Donc une translation de 0.1mm correspond à 0.1/7.14 = 0.014tour soit 5°, ce qui me parait très faible mais ne m'étonne pas.
Je ne sais pas si mon calcul est exact mais voilà ce que j'ai trouvé.

translation PSF Tour
0 0.9999 0
0.1mm 0.9689 1/71
0.2mm 0.8806 1/36
0.3mm 0.7501 1/23
0.4mm 0.5976 1/18

J'ajouterai que j'ai lu que les anciens C14 avec des vis américaines avec des pas plus importants dans la page qui suit :
www.bobsknobs.com/page3/assets/CelestronSCTinfo.pdf

A+
Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Thierry,

J'ai l'impression que ce que tu trouves n'est pas aberrant.
Quand je fais la collimation, je termine en "sentant" à peine le mouvement de rotation, donc certainement plus fin que 1/32 de tour et probablement autour de 1/64 de tour.

[Ce message a été modifié par christian viladrich (Édité le 13-12-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Juste un détail... L'épaisseur de la lame ne joue pas sur le sphérochromatisme contrairement à ce que j'ai pu lire ici ou là.

Schématiquement une lame de Schmidt, c'est une lame parallèle suivie d'une lame déformée. Une lame // quelque soit son épaisseur, ne modifie pas le faisceau, reste la partie déformée.

Là il faut savoir si la lame a été réalisée pour que le rouge et le bleu se croisent vers (sqr(3))/2. En principe c'est la meilleure compensation mais elle n'est pas parfaite, en particulier avec un primaire aussi ouvert que F/2.

Une fois que tout est parfaitement collimaté, le fait d'avoir un secondaire sphérique entrainera des performances qui seront en gros celle d'un Dall Kirkham avec un grossissement secondaire de x5, la lame ayant pour but de suppléer au fait que le primaire est sphérique.

Il faut savoir qu'un DK a une coma (G²+1)/2 plus grande que le Cassegrain, soit ici x13 !!! Si le primaire était ouvert à F/3, alors ce serait "seulement" x6 avec une lame moins déformée donc moins de sphérochromatisme, mais hélas une obstruction plus grande. D'où l'intérêt des versions avec secondaire asphériques, ce qui au moins arrange l'aspect coma mais avec sans doute un sphérochromatisme légèrement plus élevé...

[Ce message a été modifié par Rydel_Charles (Édité le 15-12-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this