Sign in to follow this  
jlucbjl

Miroir en verre organique, en composite

Recommended Posts

Bonjour,

Question de néophyte: Existe-t-il d'autres matières susceptibles de remplacer le verre d'un miroir primaire ? Je pense au "verre" organique, polycarbonate ou au matériaux composites. Est que l'aluminure y est possible ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Coefficients de dilatation énormes, absorption d'humidité, etc.
Ca me parait peu crédible pour l'astronomie.
Mais on fabrique quand même en Zeonex (et en moulage par injection) des optiques de petites dimensions (quelques cm) limitées en diffraction, c'est un polymère plus stable.

Je m'étais posé la question avec les miroirs métalliques, il y a eu des progrès en métallurgie depuis le 19ème siècle.
Comparer le coefficient de dilatation de l'invar à celui du Pyrex.
Mais il doit y avoir d'autres inconvénients (coût? masse?)

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a abandonner les miroirs en bronze de Cléopâtre pour la raison que le métal est un matériaux cristalin. Chaque cristal se déforme sous la pression du polissoir différemment et se relaxe après le passage de l'outil.

Ce qui fait que la surface n'est pas assez plate pour l'astronome et diffuse la lumière.

On n'a pas ça sur le dépôt de l'aluminure. Je ne suis pas certain de la raison. Quelqu'un peut dire ?

Mais la couche d'Al ne masque pas les défauts des cristaux, donc c'est pas bon.

Alors que le verre est vitreux et sans ce problème... sauf que les zérodur et autres bazars ont des cristaux inclus (trop petit pour influencer?)

Pour les plastique la question est bonne. Faut juste que toutes les autres propriétés soient au même niveau: Rigidité, homogénéité de dilatation thermique, polissabilité, ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

, l'avait pas un truc composite le clavius ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces liens

Apparemment chez Clavé l'alumine repose sur une couche de céramique, elle même soutenue par une épaisseur de composite carbone.

Chez cfoam il y a fort à parier que se soit identique même s'ils ne mentionnent pas un intermédiaire céramique.

A propos du critère de dilatation, me vient la question: Est ce que la couche d'alumine a le même coefficient de dilatation que son support, verre ou céramique ? Peut être est ce négligeable ?

D'après Pierre il y aurait à creuser du coté des plastiques. Faut donc que je me mets en relation avec des spécialistes du domaine.

JMBeraud,
jlucbjl: jluc pour jean-Luc, bjl pour Beaujolais

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je fabrique assez souvent des lentilles en PMMA ou PC, asphériques ou de formes plus complexes, en usinant une ébauche à la commande numérique et ensuite en polissant manuellement.
Le PMMA est un matériau tendre qui se poli très facilement.
Par contre, les polymères sont beaucoup plus instables que le verre : coefficient de dilatation bien plus élevé, faible rigidité, et surtout, ils absorbent l'humidité.
Pour ce qui est des traitements, il n'y a pas de problème, on dépose très bien des traitements d'aluminure, et même des traitements argent à R=97%, on peut donc en faire des miroirs.
Il me faut 2-3h pour ébaucher et polir une lentille de 150mm depuis une plaque de PMMA, mais pas à un niveau suffisant pour l'astronomie, il s'agit plutôt de collecteurs de flux pour de l'éclairage.
Peut-être qu'en poussant un peu plus loin la mise en forme, j'arriverais à me rapprocher de la limite de diffraction, mais même comme ça, je doute que l'instabilité de ce matériau se prête à l'astronomie.
Par contre, il y a des polymères plus récents, qui ont de meilleurs propriétés, et sont plus stable, comme le Zeonex.
Voir ici: http://www.zeonex.com/applications_optical.asp

Seul petit problème : on trouve facilement des plaques de PC ou PMMA (prendre des
plaques coulées, surtout pas de l'extrudé), mais pas de Zeonex en demi-produit
(seulement les granulés pour les moulistes)

Pour ceux qui veulent essayer le PMMA, ça ne coute pas une fortune: http://radiospares-fr.rs-online.com/web/search/searchBrowseAction.html?method=getProduct&R=0680886
Pour des plaques plus épaisses, voir chez Abaqueplast.
Commencer par le PMMA, qui se poli plus facilement que le PC.
Remarquer que la combinaison PMMA/PC permettrait en théorie de faire des doublets achromatiques.

[Ce message a été modifié par lambda0 (Édité le 05-04-2011).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

lambda0, connaîtrais-tu la matière (plastique ?) dans laquelle sont moulées les paraboles a l'intérieur des optiques de voitures ainsi que la précision de l'état de surface ? Car ça chauffe pas mal là dedans

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le PC peut tenir jusqu'à 100-120°C, suivant les grades, et a de bonnes propriétés mécaniques.
L'ABS monte moins haut en température, plutôt vers 80-90°C.
Pour des miroirs, j'ai déjà vu utiliser les deux, suivant les applications, mais il peut y en avoir d'autres intéressants pour les feux automobiles.

Etat de surface: très dépendant du procédé de fabrication du moule, la rugosité des pièces injectées peut être de quelques nm si le moule est fabriqué par usinage diamant, bien plus si c'est de l'électro-érosion.
Le procédé d'injection tend à lisser la rugosité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this