Sign in to follow this  
bruno thien

Taille d'un miroir de 500, c'est parti!

Recommended Posts

Sacré Bruno! J'admire ta constance et ta persévérance pour mener à bien un tel projet.
La dernière fois que nous nous sommes vus devait être lors d'une observation au sommet du Ventoux...en 2009 environ!
Je suis toujours dans la région et si tu viens à la Montagne de Lure (car elle ne viendra pas à toi!) fais-moi signe. Nous sommes une bonne équipe là-haut.
Salutations provençales, et chapeau l'artiste!
Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Salut Pierre, je suis content d'avoir de tes nouvelles. Désolé, je n'avais pas vu ton message!

La première lumière de mon T500 a enfin eu lieu! La première fois j'ai monté l'instrument sur le balcon (il n'y a pas beaucoup de marge pour bouger l'instrument, c'est tout juste suffisant pour tester), histoire de vérifier si l'instrument pouvait former une image, et pour tester la collimation et divers détails. La seconde fois, c'était hier soir, sur le balcon également, j'ai pu observer Jupiter et constater qu'il y a encore des choses à régler.

Le temps de montage est d'une vingtaine de minutes, mais comme il faut être deux pour le transporter, le montage s'effectuera à deux et sera donc raccourcis. Pour diverses raisons (l'instrument pèse 70 kg, il a fallut faire des choix), le miroir se transporte dans sa boite, il faut donc le monter à chaque fois, et installer le diaphragme qui masque le bord rabattu. 500 mm n'est que le diamètre mécanique, le diamètre optique utile est donc de 482 mm. La collimation, à l'aide d'un laser, est rapide et facile. Mais je vais quand même acquérir un collimateur en 2 pouces, pour une meilleure fiabilité.

L'instrument est utilisable puisqu'il donne une image exploitable de Jupiter à 233X, avec les 2 bandes principales bien visibles et bien contrastées, ainsi que quelques fines bandes dans les pôles. Mais çà reste bien entendu loin de ce qu'on est en droit d'attendre d'un bon 500. Certes la turbulence était assez élevée, mais çà n'explique pas tout. La mise au point n'est pas franche, comme avec certains miroirs industriels mais la diffusion en moins. Mais tout s'explique : en défocalisant sur les lunes de Jupiter, l'astigmatisme est évident.

Je tourne le miroir dans son barillet, plusieurs fois pour être sûr, et la bonne nouvelle tombe : l'astigmatisme ne provient pas du miroir! Au moins çà, c'est donc réussi! L'astigmatisme provient donc certainement du barillet. Le miroir secondaire (Mirrosphère) est présumé hors de cause, mais il n'est pas impossible que l'une des pattes de fixation soit trop serrée.

La collimation est stable en fonction des changement de hauteur de l'instrument, c'est la première fois que çà m'arrive mais j'ai pu mettre à profit l'expérience acquise lors de la réalisation d'instruments plus petits. L'araignée à 3 branches en tension, dont la réalisation et les pronostics étaient incertains, fonctionne finalement à merveille.

Le premier essai était désastreux, les lumières parasites directes (cage ouverte et non bafflée) pénétrant dans le PO. J'ai installé un diaphragmme à l'entrée du PO, dont la dimension a été rigoureusement calculée. je n'ai plus aucun problème, malgré la cage toujours ouverte. Mais je pense quand même fermer à terme l'arrière de cette cage, mais juste ce qu'il faut, je n'aurai pas besoin d'une grande voile comme certain aiment bien.

Je vais donc voir de plus près le barillet. Vers la fin de la séance test, l'un des triangles du barillet avait le contact léger avec le miroir. L'un des contrepoids du système astatique n'est pas dans le même plan que les autres, car le piston associé est légèrement plus long que les autres.

J'ai hâte de réviser le barillet et de faire sortir la bête au grand air, pour voir ce qu'elle peut donner en ciel profond! Des photos suivront.

[Ce message a été modifié par bruno thien (Édité le 12-05-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bravo! J'aime beaucoup la finalisation de cet instrument. Avec force détails lors de la mise au point de l'astatique, on sent l'expérience, cela me rappelle des souvenirs
Et voilà, un instrument astatique de plus! Bravo à toi. Au niveau amateur (après on peut chipoter sur la notion "d’amateur" mais on s'en fout), j'évalue leur nombre entre 10 et 20 en France.

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 12-05-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hâte de voir les photos du bestiau, et félicitations pour ta belle persévérance !
Le miroir est réussi : c'était de loin le challenge le plus audacieux quand tu as commencé !
Le barillet sera facile à arranger en comparaison
D'après les photos qui figurent sur ton site, les contrepoids astatiques semblent passer près du fond (compacité en hauteur oblige, j'imagine ?), ça leur laisse peu de débattement vertical lorsque tu collimates : se peut-il que l'un d'entre eux touche le fond après collimation ?
En tout cas il faut commencer par ajuster la hauteur des pistons à l'identique pour que les 3 leviers soient // au fond quand la collim. est approchée.
Ensuite dégrossir le réglage des CTP astats pour annuler au mieux le tréfoil en essayant de conserver pour les 3, le même bras de levier.
Puis itérer les 3 réglages pour affiner jusqu'à obtenir la meilleure image de diffraction possible.
Sur un 500, faudra déjà disposer du seeing qui va bien...
A moins que comme David tu saches régler ça en observant les tavelures, mais moi je sais pas faire

[Ce message a été modifié par Alain MOREAU (Édité le 12-05-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Félicitations Bruno pour cet admirable travail !!

C'est incroyable ta persévérance car c'est aussi , au delà
de l'aspect technique, un gros travail physique !!

Les épaules n'ont pas trop souffert ?

C'est super d'avoir une première lumière, même sur le balcon !!

Concernant l'astigmatisme, possédant un 350 "astigmate" car très mince
(3 cms d'épaisseur environ) , j'avais comme toi des images
pas dignes de ce nom.

Il fallait un barrillet parfait, ceci étant ton miroir est plus épais ?

En refaisant un barrillet 18 points et surtout en faisant bien
le contrôle que le poids est bien réparti sur ses 18 points,
j'ai pu vérifier la fiabilité de mon barrillet maison
et améliorer sans équivoque possible les images.

maintenant les lunes de jup sont des petites billes contrastées
et c'est parfait comme ça

ma méthode est de passer doucement les doigts sous chaque
triangle pour évaluer au toucher le degré de frottement ,
et ce , dans plusieurs positions : 10 degrés , 45 , et 80.

les supports latéraux sont aussi peut être en cause ?

Avoir le moins de frottement possible (roulements a bille)
et un angle a 90 est la règle admise je crois.

En tous cas c'est celle que j'ai appliquée.

en tous cas, encore bravo,
c'est assez admirable d'en arriver là
surtout avec ce diamètre peu facile à tailler !

stef

Share this post


Link to post
Share on other sites

bravo bruno et bon courage pour tes petits problèmes restants!
polo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce ne sont plus que quelques ajustements, on va bientôt pouvoir assister à ton premier véritable CROA

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à tous pour vos commentaires!

Stef, mon miroir fait 34 mm d'épaisseur, étant donné son diamètre il est donc encore plus flexible que le tien. Mes supports latéraux sont bien à 90 degrés. Il ne s'agit pas de roulements, mais de pastilles de Téflon.

Effectivement, je vais devoir vérifier chacune des pièces du barillet. J'ai déjà raccourcis le piston de l'astatique qui était trop long de quelques mm.

[Ce message a été modifié par bruno thien (Édité le 13-05-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pastilles de téflon ? ah dommage... Ce n'est pas suffisant. Cela va accrocher sur le flanc du miroir et générer de l'astigmatisme si le miroir est peu épais.

Le mieux du mieux, c'est le roulement, dont on peut régler la hauteur, de manière à être pile poil au niveau du plan de gravité du miroir (à régler quand on a fait une première collimation). Pour un miroir très peu épais, il semblerait même que le mieux du mieux du mieux, c'est le balancier, avec deux roulements sur les branches (attention, faire très solide, sinon, c'est le balancier qui se tord).

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut Bruno,

comme dit Pierre, le téflon est insuffisant pour les supports latéraux,

Il faut absolument un frottement NUL pour tout le poids se répartisse
sur son support, donc le mieux est effectivement le roulement à bille,
sauf meilleure idée.

Pour mon 350 j'avais mis du téflon au départ sur le barillet de merde
orion optics (il faut appeler un chat un chat..) mais les supports étaient à 120 degrés, jusqu'à ce que je me rende compte qu'il fallait tout refaire..

Maintenant ça va mieux

J'avais étudié aussi une piste à base d'aimants puissants pour contraindre
le miroir à répartir son poids (évitant ainsi le barillet astatique)
mais finalement cela n'a pas été utile, mais pour mon prochain scope
j'utiliserai cette idée, qui semble intéressante,

Sinon pour du mince c'est du mince ton miroir !
déjà que 30mm je trouvais ça léger pour un 350, alors pour un 500 !

Donc oui soigner ton barillet est vital..

Bon courage, mais le plus dur est fait

stef

Share this post


Link to post
Share on other sites
La première lumière du T500 a eu lieu hier soir, enfin!

Celà fait un an que j'ai fait les premiers essais sur mon balcon. Juste des essais sur les étoiles, était donné les lumières parasites directes et la maniabilité extrêmement faible d'un si gros instrument sur un balcon. J'ai eu un astigmatisme assez important, qui s'est avéré ne pas provenir du miroir (ouf!). Au fil des mois j'ai procédé à quelques modifications sur le barillet astatique et le support du miroir secondaire. Octobre dernier, tout était prêt mais je n'ai as eu l’occasion de l'essayer au grand air.

Il faut dire que la mise en œuvre d'un instrument aussi gros et aussi lourd n'est pas des plus simples. Première étape : charger l'instrument dans la voiture. Il faut d'abord enlever les sièges. Le système de rampes et de brouette initialement prévu a du être abandonné (impossible de pousser les 60 kg dans le coffre, la pente et le grip de la rampe sont trop importants). Il faut donc tout charger à la main. Le miroir est stocké séparément, dans une boite. La partie la plus lourde, la cage primaire, nécessite deux personnes pour être soulevée. Il faut donc être à deux, et être sûr que le ciel va être bon, vu l'investissement de temps.

Hier soir était donc le bon. A noter que le ciel n'était pas des plus sombres (magnitude limite 5 environ), les résultats en ciel profond ont donc été loin du potentiel de l'instrument. Le test sur une étoile montre un très léger astigmatisme, plus ou moins "masqué" par la turbulence. Lors de chaque test, il y en a moins! Ce télescope va donc nécessiter encore du travail avant d'atteindre sa pleine puissance, mais ce soir, place à l'observation. La collimation semble tenir mais elle est plus délicate qu'avec le 300à f/4,7. L'achat d'un collimateur laser en 2 pouces facilite les choses, mais je vais devoir peaufiner le collimation de ce dernier!

Première cible : Jupiter. La mise au point est difficile à obtenir, peut-être à cause de l'astigmatisme, de la collimation sans doutes perfectible, de la turbulence, ou des trois. Pourtant à 233X l'image n'est pas vilaine du tout. 4 bandes sont visibles, la bande Sud se divise en deux, et quelques détails sont évidents dans la Nord. Le transit de Ganymède est bien visible. C'est sans doutes bien en-deçà du potentiel maximal d'un T500, mais c'est déjà pas mal, en quelques années d'observation avec le T500 j'avais rarement eu çà! Je n'ai pas remarqué de diffusion.

Ensuite c'est le tour des galaxies M65 et M66 qui sont bien brillantes à 93X, toute de suite en vision directe on distingue parfaitement e noyau du halo. La galaxie NGC 3628 est bien brillante mais contraste remarquablement, et par instants il me semble apercevoir une bande d'absorption.

Et enfin, M51! A 93X ou 128X, les bras spiraux sont visibles, comme je ne les avaient jamais vus, même avec le T300 et un superbe ciel! Certes en vision décalée, mais sans aucune ambiguïté. Voir les bras spiraux des galaxies était ma principale motivation pour construire cet instrument, on peut dire que l'objectif a été atteint!

La recherche d'autres objets a échoué (chercheur Quickfinder), il faut dire qu'avec 93X de grossissement minimal le champ n'est pas des plus grands par rapport à ce dont je suis habitué, je vais devoir affiner ma technique.

Voilà pour cette première lumière, j'attends la prochaine sortie avec impatience!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Bruno,
bravo, éclate toi bien la rétine!
je suis content pour toi.
Chris.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bravo pour ta constance et ton courage ! Tu vas à présent en récupérer tous les fruits.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Excellent, bravo.

L'astigmatisme arrive très vite sur ces miroirs grand et fin. Parfois il suffit juste de bouger le miroir pour liberer des contraintes dans le barillet (un triangle ou un adtatique qui colle) ou les butées latérales.

Butés latérales, ça a été dit plus haut, les roulements sur balancier sont une bonne solution, il faut que ça soit hyper rigide et positionné parfaitement. Pas facile à réaliser. 2 roulements à 90 degrés sont déjà pas mal. Là ton primaire est quand même bien fin...

Autre point important : centrer parfaitement le primaire sur le barillet, avec une précision meilleure que le mm.

(Pas su retrouver les photos de ton oeuvre, peut être que mes commentaires sont obsolètes)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à tous, et merci pour vos commentaires.

Le récit de l'aventure et les photos sont ici : www.astrosurf.com/danslalune/T500

mais la page n'a pas été mise à jour depuis longtemps, et je n'ai pas encore fait de photos du télescope complet et terminé. Je le ferrai prochainement.

Je pense avoir trouvé la cause de l'astigmatisme : les contrepoids du barillet astatique ne "pousseraient" pas assez. Ils sont déjà au bout de la tige de réglage, je dois donc les remplacer par d'autres un peu plus lourds.

Share this post


Link to post
Share on other sites
merci pour le lien !

Encore bravo pour le boulot et merci le partage d'info. ça prend du temps à mettre en ligne.

J'aimerais bien voir ton araignée finie...j'aime bien les araignées à 3 branches...

Concernant l'astigmatisme je vois 3 points sur les photos: (avant modifs donc)

- les vis antirotation des triangles : attention quelles ne freinent pas la rotation des triangles, à vérifier en début d'observation (ça m'est arrivé...)

- les écrous borgnes de 10mm pour les 3 triangles fixes : ça me parait un peu beaucoup. J'aurais mis plus petit comme les 5mm que tu as mis sur les tiangles astatiques

- butées latérales : elles sont réglables en diamètre mais pas en hauteur. Vue la finesse du miroir, il faut faire super gaffe à ce qu'elles poussent pile sur le centre de gravité et ce après la collimation. c'est au mm près, peut être même moins. (cf cruxis)

Pour moi c'est le point le plus critique.

edit : un petit coup de Cruxis indique que 2 roulements à 90° sont suffisants. (et bien plus faciles à bien réaliser que les leviers 45° double roulements)

Par contre il faut bien les placer au mm près effectivement. 1/20 de décalage (1.75mm) va déja se voir en astig.

edit 2 : vu ta config, si les astatiques ne poussent pas assez, tu devrais avoir du tréfoil avec le téléscope au zénith.

Une possibilité pour estimer la poussée est d'accrocher une bouteille d'eau pile sous le piston puis tu la remplis progressivement. Quand le piston décole tu pèse la bouteille.

Bon c'est pas super évident à faire, car il faut bien acrocher la corde qui tient la bouteille pile sous le piston, sans que ça applique un couple au levier.
à répeter plusieurs fois et secouer un peu le levier pour le décoler. Tu le vera en répétant les mesures, on ne trouve pas toujours la même chose, faut faire une moyenne.

Ensuite tu sais que chaque levier doit pousser 1/6 du poids du miroir dans ta config.

edit 3 : mince, ça parait trop compliqué à faire sur tes leviers. Il faudrait mieux appuyer par le dessus et mesurer la force d'appui

[Ce message a été modifié par olivdeso (Édité le 09-05-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

ayant du temps, le beau temps et la bonne phase de la Lune, j'ai à nouveau observé cette semaine avec le T500, dans un champ bordé de forêts sur le plateau d'Argovie. Mon collègue Markus s'est joint à moi, il n'avait jamais vraiment observé dans un tel instrument.

La Voie Lactée était bien visible mais n'avait rien d'exceptionnel, et l'horizon Est était pollué par des lumières. Des hiboux et quelques perséïdes nous ont accompagnés du début à la fin.

L'observation a commencé vers 20H TU. Dans l'excitation de la découverte, j'ai peut-être vérifié un peu trop rapidement le bon positionnement de tous les triangles du barillet avec d'installer le miroir. Quoi qu'il en soit, j'ai trouvé le piqué des étoiles perfectible à 93X (mon grossissement minimum), et la turbulence était trop forte pour mettre en évidence un éventuel astigmatisme à 233X. La validation de la dernière modification du barillet attendra donc la prochaine fois!

La première cible était Saturne, juste pour la fun car elle est vraiment basse et qu'il tel instrument n'est pas fait pour observer les objets trop bas (astigmatisme de pliure du miroir, très fin). En effet, l'image manqué cruellement de piqué. Toutefois, 4 lunes étaient bine visibles en plus de Titan.

Après cette première déception annoncée, on pointe Albireo, juste pour se rassurer. Les couleurs de cet astre baignant dans un champ d'étoile sont magnifiques! C'est ensuite le tour de la nébuleuse M57. A 234X c'est un beau spectacle, les irrégularités dans l'anneau sont évidentes. L'étoile centrale n'est pas visible mais il aurait fallu pousser le grossissement pour celà, et on est impatients de découvrir la suite!

La nébuleuse M 27 est bien détaillée mais on ne s'y attarde pas.

L'amas globulaire M13, quelque soit le grossissement utilisé, est un enchantement! Il est totalement résolu (mais bon, avec le T300 et un bon ciel également, d'après mes souvenirs) mais en vision directe, et la galaxie NGC 6207 est brillante. L'amas globulaire M 92 est quelque peu différent, avec un centre plus fourni, mais valait également le déplacement.

L'observation la plus impressionnante a été sans contexte les Dentelles du Cygne. A 93X avec le filtre OIII, les fins détails sont vraiment impressionnants, il y a de quoi y rester pas mal de temps! Là il y avait vraiment un gain significatif par rapport au T300. Le champ de l'instrument étant limité, il faut le déplacer pour les admirer en entier.

Puis on fait un petit tour dans la Grande Ourse. On profite du filtre OIII pour regarder la nébuleuse du Hibou, M97. Elle est assez basse, les conditions ne sont donc pas optimales. Markus voit les yeux, moi pas. Les galaxies M81 et M82 ne montraient pas plus de détails que d'après mes souvenir au T300, et avec le champ en moins. On essaye aussi M51, qui montre assez bien sa structure spiralée. Le gain est vraiment significatif par rapport au T300, car ce genre de détail était difficilement visible, même lorsque cette galaxie était haute dans le ciel.

Malgré la pollution de l'horizon Est, on a tenté quelques galaxies du ciel d'automne. Les images n'étaient pas à la hauteur de ce qu'on est en droit d'attendre d'un T500 (seule NGC 7331, un peu plus haute que les autres, se démarquait un peu), pour preuve la galaxie d'Andromède aux jumelles n'avait rien de spectaculaire. Soudain, une petite lumière jaune apparaît au raz de l'horizon Est : c'est la Lune qui se lève! Il est presque 23h30 heure locale, il est temps de remballer.


[Ce message a été modifié par bruno thien (Édité le 28-08-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Bruno,

Milles excuses, je ne n'avais pas vu ton message.

Oui, je l'ai récupéré mercredi dernier á Nevers tout aluminé de neuf, chez Franck Griere.

Reste plus qu'à faire faire le télescope car je n'ai pas ton courage et tes compétences.

Du coup Franck l'as contrôlé et retouché.

Bravo pour ta réalisation, il est super ton dobson.

Bien amicalement

Olivier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sympathique croa d'observation, belle réalisation que ce 500, bravo ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this