Sign in to follow this  
jmpg86

Perçage miroir

Recommended Posts

Bonsoir,

Ma question va vous paraître incongrue, mais je la pose quand même, peut on percer un miroir
aluminé sans détruire l'aluminure bien sur?

Le pourquoi c'est que j'ai l'intention de fabriquer un Gregory, un proto pour commencer, avec un miroir du commerce pas cher, un 300 Kepler par exemple.

Pas taper s'il vous plait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
hola ! un fois la forme et l'aluminure faite un miroir ne ce perce pas , tu detruis toutes ça forme!
tu peut toujour essayer un gregory de 300 avec un miroir du commerce sans percé son centre, il te suffit d'ajouter un troisieme miroir, mais je pense que tu ne pourra pas faire l'economie de la taille d'un secondaire dédie a cette formule ! voila un lien vers un discution sur un forum d'en face ! celui çi est a foyer nasmyth, un peu comme tu veut faire !
http://forums.futura-sciences.com/materiel-astronomique-photos-damateurs/163736-un-gregorien-un-dobson-2-1-a.html
par contre celui là est un vrai gregorien! http://forums.futura-sciences.com/materiel-astronomique-photos-damateurs/180603-objectif-newton-gregorien.html
et la tu as un petites histoire de cette formule optique
http://www.optique-astronomie.com/historique-du-gregory/
petite anecdote ! il exciste a notre connaissance que trois gregorien amateur au monde , un au canada et deux en france et les deux sont en paysss catalan , ce qui fait 66 % de la production amateur , 66 etant le code du departement! lolll mais bienvingut si tu fait le tien on baisseras a 50% ... LOLL

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a un gros risque de voir le miroir devenir astigmate.
on peut alors repolir les parois du trou pour essayer de libérer les contraintes du verre suite à ce perçage mais il est peu probable de revenir à la forme initiale.
il faut protéger l'aluminure par un vernis protecteur et pelable, et doubler cette protection avec de l'adhésif épais. malgré cela il ne faut pas s'étonner ensuite de voir l'aluminure se dégrader autour du trou fraichement percé, même si celui ci a été chanfreiné et le chanfrein repoli.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Question difficile mais discussion intéressante: C'est dans le commerce des vernis pelables ? Où ? vraiment applicable sur une aluminure ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce que tu peux toujours faire c'est le percer à la cloche diamantée et re-polir la surface pour le ré-aluminer ensuite.
C'est d'autant intéressant que redonner un coup global sur le miroir ne peut que lui faire du bien (état de surface par trop souvent rugueux pour du miroir "commercial").
Sinon, comme pierre, c'est intéressant de savoir où on peut se procurer ce type de vernis

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour vos réponses mais comme je n'ai pas trop le choix je vais quand même tenter l'expérience avec la procédure suivante.

-Vernis pelable puis 1 cm de paraffine, paraffine directe si absence de vernis ou incompatibilité.

-Après carottage passage du miroir au four, T° ?, pour essayer de libérer les contraintes de l'usinage.

Si ca foire et ça devrait foirer, ben j'ai plus qu'a construire une machine à polir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir,

Pourquoi seulement un proto d'emblée, pourquoi pas directement un projet sérieux. Il n'y a pas de risque d'échec...

Pour le primaire, le percer dans l'état je ne sais pas.... Faut essayer. Mais pour avoir déjà percé des disques faut être prudent lorsque la scie cloche descend, surtout vers la fin. Cependant, je suis arrivé à faire un disque très propre de cette façon. Tu trouveras la manip sur mon ancien site concernant la fabrication du secondaire gregory : http://optique-astro.populus.org/rub/2

JP

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourquoi un proto, ben par réalisme, cela fait deux ans que je suis vos travaux salies et toi, après avoir lu l'article de Monsieur Rydel sur les Gregory.

Mais vous, vous avez de la bouteille, vous n' êtes pas à vos premières réalisations alors que je ne suis même pas débutant, je n'ai jamais construit de télescope.
La mécanique ne me fait pas peur, pas trop, mais les optiques me terrifient.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et une découpe jet d'eau par une boité équipée??
Pas possible!? Peut être moins de risque d'écaillage mais pour ce qui est des contraintes résiduelles??

Share this post


Link to post
Share on other sites
Par proto, j'entendais :

Si ça marche, j'en fais un second. Pourquoi doubler les frais en période de crise ??

Les seuls risquent c'est que le disque t'échappe et vienne faire de petits sur le sol ou que tu te décourages. Il n'y a aucun autre risque !

Si ça peut te "rassurer" on galère toujours autant pour paraboliser (sauf que moi, contrairement à salies , je suis capable de faire du jardinage pendant plusieurs semaines lorsque le donut en verre m'énerve... lui c'est pas pareil, c'est un pitbull contaminé par la diamétrite, un truc incurable )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ca m'interesse ton histoire de trou. Je te propose de passer ton miroir en mesure gratuitement avant et après le trouyotage pour en avoir le coeur net.
Tu peux me contacter à fjabet@airylab.com

Frédéric.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce qui est certain c'est qu'à la sortie débouchante de la cloche, la surface risque de présenter de très nombreuses écailles.
Donc une solution c'est de sandwicher le miroir entre des planches de bois, éventuellement un bout de verre en contre perçage côté débouchant, serrer tout ça et percer tranquillement.
Autre méthode: sur le miroir que je polis en ce moment, le carottage a été effectué par les 2 côtés, il y a un petit palier de raccordement pas bien méchant mais les surfaces ont été de ce fait protégées des éclats de sortie.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je me demande si je ne vais pas percer le miroir totalement immergé dans de l'eau sans protection de l'aluminure.

Il y a juste à fabriquer un bac étanche pour le maintenir fermement sur la fraiseuse, bonne idée dans cette mauvaise idée?

Merci chonum pour cette superbe proposition , j'ai répondu par mail.

Bricodob300, si je parle de proto c'est qu'au début je voulais faire un 400, j'aime oser mais il y a des limites.

Share this post


Link to post
Share on other sites
""Et une découpe jet d'eau par une boité équipée??
Pas possible!? Peut être moins de risque d'écaillage mais pour ce qui est des contraintes résiduelles?? ""

Attention pour la découpe jet d'eau du sable est ajouté au jet haute pression!
je ne sais pas si l'aluminure va aimer?
Jean François.

[Ce message a été modifié par lamotrosse (Édité le 02-12-2011).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Du temps ou j'étais opticien, pour carotter proprement un disque de verre on collait de chaque coté un "martyr" c'est à dire une plaque de verre à vitre avec de l'arcanson (colle d'opticien qui colle et se décolle à 70/80°).

Comme ça, quand le trépan débouchait, il tombait sur la vitre collée :

Du coup la carotte restait collée et il n'y avait que très peu d'écailles.

C'est certainement applicable en collant cette vitre au dos du miroir et en la décollant après ?

A plus

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
La détente des contraintes au four.... c'est cela...

-1- Une fois détendu la forme parfaite n'est pas pour autant retrouvée... donc de toute manière on refait la parabole ou la sphère; et comme ça se fait aussi bien sur un verre contraint (mais j'ai jamais compris s'il y avait une limite en niveau de contraintes tolérables) il n'y a donc pas de nécessité de détendre.
-2- La détente n'a pas grand chose à voir avec les contraintes provoquées dans l'acier par un cisaillage ou une soudure. Dans le verre on fissure en coupant mais je ne pense pas que l'on contraigne ni beaucoup ni dans la masse du verre. C'est à peine et en surface. Toutes choses qui sont traitées par le doucissage, voir le polissage de la tranche.
-3- Enfin pour détendre un verre, c'est 550° Une heure puis 450° une heure puis... et c'est très dépendant du type de verre, de son épaisseur et de ce qu'il a vécu avant. En plus chaque verrier a ses courbes et c'est tellement évident de trouver la bonne qu'il faudra un verre d'essais voir plusieurs.
-4- J'ai jamais entendu parler de traitement thermique de verre après découpe tant pour le cercle extérieur que pour le trou centrale.

Donc la détente au four, c'est à murir...
Pierre

[Ce message a été modifié par Strock Pierre (Édité le 06-12-2011).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour vos réponses, vous allez finir par me dissuader de faire une bêtise.

Share this post


Link to post
Share on other sites
le vernis pelable c'est pour protéger l'aluminure et ce n'est pas forcément du collodion, il existe des solutions commerciales mais il faut s'adresser à des fournisseurs professionnels pour l'optique dont je n'ai plus aujourd'hui les références.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben vala j'l'ai fait, le Gregory est pratiquement terminé, je verrai bien ce que cela donne sur le ciel.

La salle de torture.

Le résultat.

Ce qui m'a étonné c'est la facilité du perçage, ça rentre comme dans du beurre mais bon c'est un miroir GSO.

Share this post


Link to post
Share on other sites
bien arrosé pour éviter la chauffe et sans forcer tu as du percer ça en trente minutes maxi non?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tiens justement la semaine dernière j'ai percé deux dalles, j'ai fait le chanfrein du trou avec une boule de pétanque avec du C 230 puis du C 400 en moins de dix minutes pour chaque miroir. Mais cela avant l'ébauche ! je suis curieux de voir ce qu'est devenu ta parabole, envisages-tu de le passer au foucault ?

[Ce message a été modifié par bricodob300 (Édité le 23-09-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
15 minutes de perçage et j'y allais molo, mm par mm, en tout la procédure m'a pris 2 heures
j'ai commencé par attaqué la face aluminée sur 20mm, vidange du bac, nettoyage, retournement
du miroir, réglages, les écailles coté aluminure sont apparues après l'extraction de la carotte et un
passage du trépan sur toute la profondeur du perçage.

Pour le trépan, pas question d'utiliser de la daube bricomachin, j'ai utilisé ça. http://www.outils-diamant.ch/index.php?route=product/product&path=1_3&product_id=41

[Ce message a été modifié par jmpg86 (Édité le 23-09-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui Bricodob300 je suis aussi curieux que toi , je verrai sur le ciel, je n'y connais rien en optique.

J'ai fait les chanfreins avec le fusil pour aiguiser mes couteaux de cuisine, à croire que ce miroir est
vraiment très mou...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this