Sign in to follow this  
jacbag

Conception dob de voyage .

Recommended Posts

Bonjour, c'est encore moi.
Je m'interroge au sujet d'un choix technique fait par plusieurs concepteurs de ce genre d'engins, LiteScope http://www.litescope.net/Ross Sackett http://stardazed.com/index.html.
Ils suppriment une des "haches" et la remplacent par un pivot.
Pourquoi utilisent-ils cependant une deuxième "hache" et non un deuxième pivot ?
Y-a-t-il un intérêt technique, esthétique, philosophique?
Je ne vois pas. Quelqu'un, parmi les concepteurs/constructeurs chevronnés pourrai-t-il m'éclairer ?
Merci d'avance
Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Principe très intéressant....
Hache? Sans doute s'agit-il des tourillons. Cela permet d'assurer une précision de guidage et de la précision des mouvements. S'il y a deux pivots l'effort se reporte en deux points (comme un dobson bas de gamme), alors que là, sauf erreur de ma part, il est réparti essentiellement sur le secteur tout en gardant un axe de rotation favorisant l'équilibre de l'instrument. Maintenant je suis assez curieux de connaitre les conditions réelles de rigidité d'un tel instrument. Combien de temps avant l'amortissement d'une vibration? Maintien de la collimation au ras de l'horizon, etc... Il faut remarquer l'épaisseur des branches de l'araignée... Le diamètre du tube carbone, les optiques très ouvertes évitant les portes-à-faux qui manque pas d'arriver avec du mono branche très long... Ou alors certains mette des câbles pour reconstituer un pseudo effet serrurier, etc
Bon en fait j'aurais du construire comme cela mon dobs de voyage... Ce sera le prochain

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 31-01-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, hache c'est tourillon, je crois que c'est Pierre Strock qui utilise ce terme guerrier.
Je comprends mieux le choix d'un tourillon, mon idée était deux axes, donc une sorte de fourche, avec un système de frein pour régler la douceur de la course en alt.Peut-être trop compliqué.
Concernant le LiteScope, des photos le montrent avec des cables qui lient la pseudo araignée aux extrémités du tourillon. Ça doit pas mal améliorer la rigidité de l'ensemble.
Pour le reste, un dob facilement transportable impose des compromis, voire l'abandon de certitudes, on n'aura pas toutes les qualités souhaitées mais le strict nécessaire pour se faire plaisir ailleurs ou plus haut, ou plus loin.
En tout cas le LiteScope est trés agréable à voir, on perçoit une âme d'artiste chez la conceptrice et ça ajoute à la magie de la discipline.
A+

Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
Garder une seule hache permet d'avoir un freinage simple coté Hache, avec un système plus simple/compact/léger coté rotule. Par contre les systèmes de Ross Sacket ou Litescope tendent à tordre la caisse du primaire.
On peux aussi supprimer les 2 haches ;-)

D'autres systèmes sans hache:
6" de Mel Bartel

[Ce message a été modifié par zorgdotnl (Édité le 01-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ross Sacket a du être un des premiers à utiliser le principe du monotourillon + pivot. Litescope s'en est bien inspiré.

Sur le papier, c'est séduisant: on a 3 points d'appuis, donc on est toujours isostatique.
Et un tourillon de moins, c'est toujours cela de gagné en poids.

En pratique, la principale difficulté, c'est d'assurer une rigidité parfaite entre la barre verticale qui tient le pivot, et le flex rocker sur lequel elle est fixée. De même pour la barre qui relie le triangle du barillet et le pivot.

Ceci étant dit, pour un petit telescope, on peut se permettre pas mal de choses. Donc, c'est faisable. Surtout si tu le fais en utilisant tes merveilleuses techniques composites!

Pour le reste( monobras, araignée simplifiée), tu en sais plus que tout le monde...

Ah oui, pourquoi pas deux pivots ? parce que l'avantage d'un grand tourillon, c'est que cela permet de gérer les frottements -qui dépendent du rayon du tourillon - Si on a deux pivots simples, on se retrouve avec un tube en équilibre toujours instable, sans frottement pour le stabiliser, sauf à introduire un mécanisme de freins supplémentaires.
Mais la aussi, apparemment, tu as résolu ce problème sur ton gros instrument

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben la question est bonne. L'encombrement de deux haches c'est toujours plus qu'une seule.

Maintenant la critique de Pierre est judicieuse: Faut bien tenir le pivot et ça fait de la matière sur le socle et sur la caisse. Pourquoi serait-elle plus facile à ranger, à bien rigidifier, ... celle là... Faut voir à y réfléchir.

Pour la réponse, ben j'ai pas fait d'essais mais j'ai un avis. C'est lié à l'équilibre du tube optique quand on retire et remet un oculaire. Là ce sont les frottements qui tienne le tube et évite qu'il tombe ou se cabre. J'imagine bien que quatre patins, c'est quatre moments de frottement et ça stabilise le tube. Reporter ça sur deux patins est sans doute faisable. Mais j'ai tout de même l'impression que la non symétrie peu casser les pieds. Par exemple car le tube en mouvement vertical va tirer à gauche ou à droite si les moments ne sont pas égaux entre hache et pivot. Par exemple car il faut avoir un pivot particulièrement soigné pour ne pas qu'il induise des déplacements chaotique, ... bref de mauvaises impressions plus que des raisons fondées... faudrait essayer avec nos niveaux d'exigences de qualité en fait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierre S.: D'accord avec toi concernant le duo tourillon/pivot, ça fait bien trois points d’appui mais ça doit se comporter bizarrement en torsion proche de la verticale.Deux pivots semblent plus logiques à condition de résoudre le problème d'absence de frottement.
J'ai essayé sur le 600 avec une sorte de mini frein à disque sur un axe mais c'était insuffisant et j'ai dû créer un secteur circulaire sous la boite à miroir avec patin téflon réglable qui me donne entière satisfaction mais n'était pas prévu au départ.

Pierre D. : J'ai travaillé jusqu'à présent sur la partie haute du 350, la plus facile ! J'ai une araignée circulaire d'un poids ridicule (100gr) trés rigide et j'attaque le mat que j'espère télescopique en structure carbone pleine de...vide! J'utilise toujours le polyuréthane extrudé comme base mais je le fond à l'acétone une fois la stratification effectuée.J'en parlerais si ça marche bien.
Reste la partie basse qui m'interpelle toujours, je vais continuer à réfléchir en tenant compte de vos conseils.
A+

Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
jacbag:
"mon idée était deux axes, donc une sorte de fourche, avec un système de frein pour régler la douceur de la course en alt.Peut-être trop compliqué."

C'est comme ça sur les anciens dobsons skywatcher. Peut-être même sur les nouveaux également. Faudrait avoir des retours et connaitre les matériaux mis en oeuvre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jacques,
Je vois avec plaisir que tu te remets au boulot, vivement que tu nous présentes ça, je suis impatient de voir ton oeuvre, je suis un grand admirateur...

Aurais-tu un mail perso où je pourrais te joindre?

JMarc

Share this post


Link to post
Share on other sites
hola tu peut essayer avec des roulements de butées, , j'avais mis ça sur mon dob casserolles monté sur deux axes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jean Marc : c'est jacbag à worldonline point fr. Quand tu veux.
Salies : tu peux préciser ta pensée ? Peut-être un lien vers l'objet dont tu parles.
J'avais pensé à des butées à bille ou des roulements coniques, mais leur principe même c'est de supporter des charges axiales, donc si on serre pour freiner, ça continue à rouler et on est marron !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu écris "J'utilise toujours le polyuréthane extrudé comme base mais je le fond à l'acétone une fois la stratification effectuée."

ça alors c'est intéressant ! Il doit y avoir moyen de faire d'excellente chose sur ce principe.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En gros, tu vires l'âme avec l'acétone, tu gagnes du poids (minime vu que c'est du polystyrène) mais tu perds de la résistance mécanique à l'écrasement et possiblement des capacités sur l'amortissement des vibrations. Attention également a un point, ça doit pas franchement être respirable l'acétone qui bouffe le poly (déjà que l'acétone...). En gros, ça dépend totalement de ce que tu fais.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui c'est sûr que c'est un peu crado à faire, et pas toujours utile, ni même souhaitable.
En revanche cela permet de faire des choses originales. Jacques parle d'une structure télescopique donc creuse. L'idée de pouvoir virer l'âme permet d'ouvrir des possibilités intéressante de ce point de vue.

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'accord avec Fred sur la nocivité des vapeurs d'acétone. A faire quand on peut ouvrir les portes et fenêtre du local où l'on travaille ( pas vraiment le moment !)
Je compte utiliser ce principe parce que je veux faire un mat creux télescopique de forme non conventionnelle ( pas rond quoi,et à section évolutive)J'ai donc besoin de faire la forme en mousse pour stratifier puis la faire disparaitre.
Gain de poids négligeable mais l'effet caisson demeure et l'utilisation d'unidirectionnel devrait permettre d'atteindre la rigidité souhaitée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
hola jag! http://www.1001roulements.com/butees-a-billes-billes-acier/butees-a-billes/butee-a-billes-f6-12-m.html
a simple rangée de billes , tu fait passé une tige filettée et une manette qui serre et ça freine! tu augmenter le frottement de serrage en mettant deux grosse rondelles en teflon ou en alu (pour moi )!
j'espere bien voir comment tu fait ton mat télescopique!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu vois, j'étais persuadé que ce système ne pouvait pas fonctionner. Comme quoi vaut mieux un qui sait que....!
Merci pour l'idée.
Je parlerait du mat, si ça fonctionne !

Share this post


Link to post
Share on other sites
monsieur Jacques,
suis convaincu que tu vas nous pondre un truc réellement hors norme, et que ca va bien marcher.
1 ou 2 tourillons, l'important c'est que ce soit bien fait, comme tu le sais. plus c'est grand au niveau des tourillons et portées, mieux ca se gère au niveau de la qualité de mouvement.Une butée à bille, très bien, mais ça n'encaisse que des efforts axiaux. Fô quelque chose pour reprendre la charge radiale et la guider tîp-top.
Oui, l'acétone, le trichlo, ou l'ether pour disoudre des ames, ca marche du feu de dieux, et on obtient de magnifiques coques avec bien moins de difficultés que s'il fallait faire un moule. En plein air, pas de souci. Mais c'est bien crapoteux le jus qui coule de là, c'est une colle redoutable !!!! ca doit être du même genre que les colles plastique pour maquette.

Share this post


Link to post
Share on other sites
hola comme le dit serge il faut aussi quelques chose pour le soutien, sur mes casserolees j'avais un palier en plastique avec des roulements récuperer sur une jante, j'ai acoller un systhême d"embrayages avec la butée a billes et deux petits disques d'alu (style demie grosse rondelles )par la suitre et pôur faire plaisir a mon mentor mR DELFOLIE , j'ai rajouté un quart de rond garduer , car il adore avoir des hauteurs et angles pour faires des maths !
tien un lien avec quelques photos pour avoir une idées, mais rien de particuliers sur le systhêmes , j'e n'ai plus le scope sous la main, je l'ai donné le scope a un copain ! http://www.astrosurf.com/centaurus/william/william.htm

[Ce message a été modifié par salies (Édité le 04-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Là tu m'en bouche un coin, j'aurais jamais pensé à utiliser des casseroles, de pro, pour faire un sacré dob !
Je suppose que ça devait être assez lourd, mais le problème du transport était peut-être secondaire.
Dans mon cas, la difficulté essentielle c'est de faire léger et simple, pas trop encombrant et simple, beau si possible et simple.
Tu l'as compris , le plus dur ce sera de faire simple et ça n'est pas encore précis dans ma tête.
Merci pour toutes ces idées.
Jacques

Share this post


Link to post
Share on other sites
hola! oui trop lourd pour faire ce que je voulais (37kg pas possible la montagne avec sur le dos ...lolll, la deuxieme version 20kg c'etais mieux et la troisieme qui est en congitation (18kg)encore mieux , le tout toujour en alu !
mais j'aime bien ton aille avion mono bras sur tes scopes , je vais essayer de m'en inspiré, mais en alu bien sur !et si il est dépliable c'est encore mieux !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je suis en train de terminer un T300 de voyage, le poids total, miroirs compris, avoisinera les 13-15 kg. Je fais la chasse au poids actuellement sur la version finale, je vais remplacer la visserie vis inox n'ayant pas de contrainte forte par du nylon (éventuellement de l'alu) et adopter les tubes serrurier en carbone au lieu de l'alu.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vous voudriez pas nous en dire un peu plus tous les deux, ou un petit croquis ou ch'tite photo ? Ça serait sympa.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this