Sign in to follow this  
astro_rambo

Quelles cartes pour gros dobson

Recommended Posts

Bonsoir à tous,

Quelle(s) carte(s) utilisez vous pour vous repérer avec des gros diamètres, genre 300-400 mm ?

Il y a bien le PSA, mais sa magnitude limite le nombre d'étoiles pour faire des cheminements.

Merci !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Avec un Dobson de 450, je me sers d'un Telrad pour pointer les objets du ciel profond, c'est bien plus pratique à mon sens, qu'un chercheur.

Avec le logiciel " Cartes du ciel " (merci au passage pour leurs créateurs), je me suis fait des cartes totalement personnalisées, que je mets sous une feuille plastique. Une, verso avec un champs de 30° environ, qui permet de pointer avec le telrad et l'autre, recto avec un champs de 1°, vision à l'oculaire, soit ds mon cas inversée D/G et H/B. Cela permet également d'avoir d'autres objets proches et faciles à trouver.

Avec un peu d'habitude, c'est rare de dépasser une minute pour arriver sur l'objet du désir o)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben moi je préfère un chercheur, c'est bien plus précis à mon sens qu'un Telrad. Bref, chacun ses goûts...

Pour moi, aussi bien au 300 mm qu'au 500 mm, l'atlas le plus pratique est Uranometria. Il n'est pas assez précis pour trouver l'endroit exact où se cachent les petits objets, mais à la limite je préfère, car j'ai toujours peur que lorsqu'on connaît l'endroit exact, on finisse forcément par "voir" l'objet. Avec une carte imprécise, on sait que la petite galaxie (par exemple) est quelque part dans le champ, c'est tout, mais du coup ça m'apporte la certitude de l'avoir bel et bien vue (en faisant un croquis pour préciser). Cela dit il y a des situations où c'est quand même pratique d'avoir des cartes un peu plus précises, par exemple pour se promener dans un amas de galaxies.

Bref, pour les objets vedettes, j'utilise surtout le Pocket Sky Atlas. Il est effectivement imprécis mais suffit, et il est facile à utiliser en haut de l'échelle, contrairement à un gros atlas. C'est pour chercher les petits objets que je préfère Uranométria, ou éventuellement une carte préparée par un logiciel.

D'ailleurs à ce propos, il y a quelques années j'avais réalisé un petit programme qui fabriquait ce genre de carte : http://www.astrosurf.com/bsalque/cartes.htm . C'est exactement ce genre de carte qu'il me faudrait. Le but était que ça se fasse automatiquement : le programme lit le nom des objets dans une liste et, pour chaque objet, génère les cartes. Mais il faut toujours retoucher des choses à la main, genre les noms des astres, ou le cadrage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Cela fait des années que je n'utilise que les cartes de M. TAKI:
http://www.geocities.jp/toshimi_taki/ gratuites, très lisibles, imprimables en format A3, et placées sous pochettes plastiques. Aucune crainte de les abîmer, si nécessaire, il suffit d'en imprimer une nouvelle.

Il y a deux versions, magnitude 6 ou mag 8,5, très précises.

La version mag 6 me suffit amplement.

Je surligne au marqueur vert les objets que je connais ou veux trouver.

Pointage au telrad ou rigel, puis balayage avec un oculaire grand champ.

En quelque minutes, on trouve n'importe quel objet.

Je n'ai jamais pu utiliser la méthode des cheminements. Trop long, trop compliqué...

De toute façon, au chercheur, on ne voit pas les petits objets faibles. Donc, même si on positionne bien au chercheur, il y a toujours une erreur possible et il faut affiner avec un oculaire grand champ.


[Ce message a été modifié par Kentaro (Édité le 11-02-2012).]

[Ce message a été modifié par Kentaro (Édité le 11-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non, non, si on chemine au chercheur à l'aide des étoiles du champ, on peut obtenir une précision intéressante. Par exemple sous un ciel de campage, les étoiles d'Uranometria correspondent en gros aux étoiles vues dans un chercheur 50 mm. Si celui-ci est bien réglé, on peut pointer avec une précision de quelques minutes d'arc près. Sur l'atlas l'objet est située aux 2/3 du segment qui joint ces deux petites étoiles, un poil à gauche, alors on pointe exactement aux 2/3 du segment et un poil à gauche.

Je faisais comme ça du temps où j'utilisais une caméra CCD ST6 (375x242 pixels) avec qui j'avais un champ d'une dizaine de minutes d'arc, pas plus. Plus récemment, je m'étais fait une soirée amas globulaires au 495 mm en les pointant directement avec le XW 7 mm, c'est-à-dire à x290 (bon, je savais que j'avais intérêt à bien rester concentré...) La clé, c'est de régler le chercheur parfaitement.

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 11-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour Kentaro.

Je ne parle pas japonais.... existe t-il le même site en anglais ? Je n'ose imaginer qu'il puisse exister en français....

Merci

Cordialement

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pardon, j'ai corrigé l'adresse, il y avait une virgule de trop. Le site de Toshimi TAKI est en anglais.

Chercheur ou telrad, c'est une question d'habitude. Pour ceux qui ne savent pas, il vaut mieux essayer les deux. De toute façon, le chercheur, avant de trouver le champ d'étoiles près de l'objet, il faut l'orienter... On fait cela au juger ?

Pour les cartes, j'aime bien pouvoir les manipuler dans tous les sens, ne pas avoir à y faire attention comme à un livre, éviter que les pages ne se détachent, etc... Donc, page imprimée dans pochette plastique. L'avantage des cartes de TAki, c'est qu'elles ont un grand champ. Cela permet d'embrasser une bonne partie de ciel, sans avoir à faire l'effort de se repérer sur une carte de champ plus réduit. Il y a également des cartes précises de la région Vierge/Berenice.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mes cartes TAKI sont rangées dans des classeurs à pochettes détachables ( bleus pour les cartes, verts pour les index). Ainsi je peux les sortir et les mettre sur ma tablette lumineuse. Voici par exemple la comparaison entre le Sagittaire PSA et TAKI >

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aucun logiciel! Le comble serait que j’emmène un ordinateur portable sur le terrain... J'utilise le Bobroff

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 11-02-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir. J'utilise l'Astroatlas Herald-Bobroff.
Pour pointer, Rigel et oculaire grand champ.
C'est aussi une question de poids sur le secondaire. Falko.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kentaro :
quote:
De toute façon, le chercheur, avant de trouver le champ d'étoiles près de l'objet, il faut l'orienter... On fait cela au juger ?

Il faut viser d'abord une étoile proche visible à l'oeil nu. Par exemple pour M51 on peut viser Êta de la Grande Ourse. Pour ce faire, on regarde d'un oeil dans le chercheur et de l'autre à l'oeil nu, et on fait coïncider les deux images.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this