Sign in to follow this  
zorro

que sa passe t'il ?

Recommended Posts

je vais essayer de repondre dans l'ordre, outre l'observatoire 90% se sont des sorties en groupe, elles sont fréquentes quand le temps le permet.
Thierry, sympa ton proverbe, que mon observatoire brule et la maison aussi , je m'en moque foncierement, depuis mon accident de moto et les 2 ans d'hopital crois tu relativises, surtout quand tu perds ton bras droit.
peut ete que j'ai une traversée du desert, mais moralement ca va bien.
je vais tenir compte de vos témoignages il y a surement une solution de ceci.

merci a tous

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,
Tu n'aurais pas également un traitement avec des effets secondaires ?
J'ai connu plusieurs personnes à qui cela est arrivé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je confirme...

Après la 16 ou le 51, j'ai envie de dormir, pu envie de faire de l'astro.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Rémy,
tu me semble passer par un petit passage à vide côté astro. Cela m'est déjà arrivé quelques fois. J'ai déjà tout revendu et tout racheté plusieurs fois

Je me suis posé pas mal de question sur ce sujet l'an dernier. J'ai décidé de prendre le problème autrement. J'ai réfléchi à la différence entre l'astronomie telle que je la rêvais et telle que j'arrivais à la pratiquer. C'est évident que la différence était importante.

La conclusion a été pour moi est qu'il fallait adapter mon matériel à ce que je pouvais faire en pratique. Je n'ai rien revendu qui soit problématique à retrouver. Je me fais plaisir et j'arrête de couiner que j'arrive pas à faire de l'astro :p

Amicalement

William

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une passion ça évolue. Enfin j'en vois qui sont content en faisant tout le temps la même chose, mais ce n'est pas mon cas. Ce qu'il faut c'est avoir de l'imagination pour faire évoluer sa pratique, et ça ne passe pas forcément pas une course au gros matériel. On peut s'éclater à faire des time lapse par exemple, ou faire de l'observation que une semaine par an, en se posant tranquillement à un endroit avec du matériel.

En tout cas quand sortir dans les champs avec sont télescope devient une contrainte c'est le signe qu'il faut arrêter et passer à autre chose .
Et ce n'est pas une maladie, c'est chiant et contraignant de trimbaler tout ça.

Si j'étais ton médecin je te ferai une ordonnance du genre une semaine de vacances au T60 du Pic ou à Saint Veran , on verra après si tu as vraiment pas envie d'observer

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Pas de panique, ça peut arriver ! Mon crédo : ne pas se forcer, il faut que cela reste un plaisir. Quelques semaines d'abstinence et cela va revenir...;-)


C'est vrai que varier la pratique est déjà une bonne chose : visuel pur, dessin, astrophoto : quand tu sature de l'un passe à l'autre.

Revoir son matos par rapport à sa pratique est parfois aussi salutaire : pour ma part, j'aime toujours mon Intes, mais des fois faire de l'astro minute avec ma petite 72 est vraiment sympa : simple, rapide 15 minutes d'observation et hop! On remballe ; c'est parfois bien agréable.

Si malgré tout les symptomes persistent, hé bien, pour quoi ne pas passer à autre chose...L'astro n'est pas un sacerdoce ;-)

Cricri

Share this post


Link to post
Share on other sites
eh bin, eh bin remy, un petit coup de blues ?
remarque c'est vrai qu'a force d'acheter des cul de bouteille !
nan allez passe à la maison, on en parlera ! et pis t'as meme pas encore zieuté dans la tec, ca va te remotiver!
je suis à lamaison toute la semaine!
à+

Share this post


Link to post
Share on other sites
zorro
la motivation à pratiquer l'astro (ou l'astrophoto) passe aussi par un matériel que l'on maitrise, quel que soit le matériel.

Tu changes tous les 5min de matos. Tu ne trouves jamais un truc à ton gout.
Tu demandes tous les 5min sur AS quel est le dernier APN ou la dernière caméra à la mode, si ce n'est telle ou telle optique (TSA120, AP140, j'en passe et des meilleures). Du coup tu ne fais pas d'images (si l'astrophoto est ta passion, je n'ai pas trop vu d'images faites par toi), si c'est le visuel, alors prend un dobson.

Donc, toujours des problemes avec tel ou tel matos qui te font changer. Tu n'as pas le temps de maitriser un setup que tu changes aussitot pour repartir presque à zero, en espérant que le prochain matos sera mieux que le précédent...

Ouais ça use Et au final ça saoule !

Trouve un setup qui te convient.
Si tu as un problème pour porter le matos, choisi une config légère mais de qualité.

YL

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut à tous
Je crois que tout ceux qui observent depuis longtemps ont ces passages à
vide... qui peuvent durer (chez moi 8 ans, de 95 à 2004).
Ce "vide" peut être lié à des changements de vie, ou de lassitude aprés de nombreux changements de matériels et puis on arrive au bout financièrement... donc plus de progrés possible (en diamêtre).
Je dois dire qu'avec l'Age, je suis moins tenté par la course au diamêtre
, J'ai la même lulu depuis plus de 4 ans. Autrefois, je gardais guère mon instrument principal plus d'un an et demi.... Inutile de vous dire que j'en avais jamais tiré le maximum. Même aprés 4 ans avec le même appareil, je sens bien que je pourrais faire mieux...attendant la soirée
sans turbulance...
Relire les vieux bouquins qui nous ont donné le feux sacré, c'est pas mal non plus.
Maintenant, si chaque soir on s'enfile un litron de rouge avant l'observation, la motivation et la volonté peuvent en prendre un coup....non ?
A+
Joseph

Share this post


Link to post
Share on other sites
"depuis mon accident de moto et les 2 ans d'hopital crois tu relativises, surtout quand tu perds ton bras droit."

Quand on a des soucis de santé ce n'est pas que la passion qui en souffre, c'est sûrement tout ce que l'on fait dans la vie.
Quand ça ira mieux tu verra que tu reprendra gout à l'astro, si tu as été passionné ça reviendra obligatoirement :-)
Attends un peu pour tout vendre !!

Fred

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut !

Euh, bah, il pleut tout le temps, voila !

Sauf les nuits de pleine lune, évidemment...

Share this post


Link to post
Share on other sites
ILs sont venus, ils sont tous là...
tous les astrams pour le p'tit gars...
...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Visiblement pas mal de monde à qui cela arrive ... . A un moment je croyais pouvoir retrouver le feu de mes débuts en astro en me projetant vers la CCD ciel profond, question d'évoluer. Raté, l'idée de rester devant l'écran pour traiter les images des heures durant m'a vite refroidie. Mais je n'ai jamais totalement abandonné tout contact avec l'astronomie amateur, car j'avais toujours un projet par-ci et par-là. Les sorties nocturnes ont certes diminué en nombre, mais pendant ce temps des heures ont été consacrées à modifier les instruments pour les parfaire, à construire une remorque, à imaginer la construction d'un local pour observer de chez moi à l'abris. Une personne m'avait dit il y a un certain temps déjà que l'astronomie permet de toucher plusieurs disciplines; le bricolage en serait le plus important. En ce qui me concerne c'est certainement vrai, c'est un passe temps somme toute agréable. J'ai aujourd'hui un superbe équipement dont la mécanique faite en grande partie de mes mains qui fonctionne à merveille mais qui est notoirement sous-exploité étant utilisé à faire du visuel planétaire neuf fois sur dix pour, là aussi plutôt la Lune. Mais que dire, les quelques sorties me donnent à chaque fois des sensations émouvantes. Et si un jour la lassitude devient plus grande, alors on arrête pour passer à autre chose; ce n'est pas si dramatique que cela.

amicalement rolf

[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 15-04-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui Rolf je suis sans doute dans la même vision que toi... Moi aussi j'ai essayé la CCD... J'ai même participé à un colloque astronomes amateurs /professionnels. Quand on tente le diable on va jusqu'au bout J'ai pu sentir de près ce qui animait par exemple un Christian Buil, qui au passage apporte énormément à la communauté si je puis dire, et qui est à fond dans la spectroscopie qui est sans doute la forme ultime de l'évolution en passant par la pratique de l'imagerie CCD Ce fut en fait une révélation pour moi au final... pour ne plus y toucher! Même si je ne dis fontaine je ne toucherai jamais de cette eau... Et puis à l'époque, de l'imagerie... j'en faisais déjà pas mal en professionnel... donc basta! Je n'ignore rien des fondements théoriques de la déconvolution d'image, j'ai fais ma thèse dessus mais, là, comment dire, c'est enfouie sous une chape de béton façon coffrage de Tchernobyl Place à la poésie! Je me dis même que j'ai assez perdu du temps avec la science dure! Place aux sciences plus humaines, professionnellement aussi d'ailleurs, mais c'est une autre affaire... Se retrouver en observation sous un bon ciel c'est toujours un moment émouvant en fait... Et aussi.... j'ai beaucoup de plaisir à construire un télescope... presque qu'autant que d'observer. Par contre j'écarte d'un revers de main l'usage ubuesque du mot "bricolage"... (et encore moins un passe temps! comment on peut dire cela.... ) car en fait, dans bien des cas, on s'en éloigne franchement... C'est sans prétention mais dans la construction, et je l'ai vu chez nombre d'amateurs, on voit souvent des procédés de constructions innovants dont la qualité est largement au dessus de ce qu'on peut trouver chez les pros.... qui s'en inspirent d'ailleurs. Tant mieux pour eux.
En tout cas, chaque fois que j'ai essayé d'abandonner l'astro c'est revenu plus fort, donc je n'essaye plus d'abandonner
Allez je retourne à la fabrication d'une araignée.

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 15-04-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
je vois que cela n'arrive pas qu'aux autres, il est vrai qu'il y a une grande tendance pour la photo depuis quelques années, mais c'est souvent démotivant
la prise en main n'est vraiment pas simple aussi bien avec l'apn ou la CCD.
Pour ma part je pense avoir une solution qui se nome plaisir : je vais craquer mes économies est partir sur une TEC 160 ou une TAKA 150.
de plus je suis plus visuel qu'imagerie.
Enfin j'espere que le bonheur d'observer va revenir rapidement.

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Maire,

tu as raison. Si pour moi ce sera toujours du bricolage, on voit sur le forum certains qui font des calculs poussés avant de faire la pièce; là c'est une vraie démarche scientifique. Je me contente de récupérer les solutions éprouvées et de faire de mon mieux pour les réaliser.

zorro,

si tu veux faire du visuel, franchement, mettre autant d'argent dans une lunette de préstige relève du gaspillage. Tu serais mieux servi par un plus gros diamètre nettement moins chèr genre Dobson 250 à 300 ou plus encore. A moins que tu cherches un instrument polyvalent pour faire du soleil ... .

amicalement rolf


[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 15-04-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
rolf

j'ai deja un C11 EDGE,mais le dobson je ne peux pas le manipuler avec un bras

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi aussi depuis quelque temps je n'utilise pratiquement plus ma lunette Orion, Dobson et autres , je trouve qu'admirer le ciel avec ses yeux c'est beaucoup plus enrichissant de plus j'aime les grands champs . Me balader la nuit en pleine nature et regarder le ciel c'est MAGIQUE !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voilà, je rejoins tout à fait Dva : on peut sortir des tonnes de matos informatique et faire des photos de fou (si on y arrive ), y a rien à faire, il n'y a que l'observation directe qui me colle des émotions.

L'année dernière, j'ai acheté d'occase pour une bouchée de pain une vieille tête bino celestron (pas celle en plastique chinois de maintenant, mais vous savez, la vieille coudée à 60° avec les PO qui coulissent latéralement pour régler l'écartement... Optique Baader signée Carl Zeiss, s'il vous plaît ! ), et depuis, je m'amuse comme un petit fou, du moins quand il ne pleut pas.

Quand m@s amène son Ethos 8, on s'en fait une paire, avec des visions de fou en planétaire, lunaire et autres...

Du coup, je me suis fait un petit plaisir pour Noël : les zoom Baader 8-24 mark III étaient en promo chez La Clef des Etoiles, alors j'ai craqué...

Il ne me reste plus qu'à trouver un OCS adapté, parce que son ancien propriétaire l'a conservé. J'utilise pour le moment la barlow Skywatcher livrée avec la Grosse Bertha, en vissant soit l'élément divergent seul, soit avec le tube inox d'origine, ou encore toute la barlow (elle est filetée M42 au sommet), ce qui me permet de faire varier les grossissements.

Mais les Plössl 25 mm livrés avec on un champ un peu étroit et je n'ai pas d'autres oculaires par paire, donc à moins de trouver un OCS variable qui coûte un oeil, finalement, il était aussi simple de confier la variation du grossissement aux oculaires...

En tout cas, rien que la redécouverte du ciel en vision binoculaire (un confort remarquable, déjà) rend de l'intérêt à l'observation. Pour les plus blasés, je recommande chaudement.

[Ce message a été modifié par Z80 (Édité le 16-04-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Les passions, ça va, ça vient... Le propre d'une passion, c'est qu'on ne maîtrise pas, on a la gnaque ou pas... mais le virus revient souvent!

Donc, faut pas s'inquiéter!!

Une suggestion: tu as un Edge, donc sur monture équatoriale, et tu songes à une lunette. Il faut donc la monter. Je suppose donc que tes instruments sont en poste fixe, et que la question du montage/démontage nomade ne se pose pas.

Dans ce cas, si tu veux te mettre sérieusement au visuel, un dobson n'est pas inenvisageable: il suffit de fixer sur l'anneau supérieur une poignée style cabestan. Dans ce cas, l'instrument est manipulable et pilotable facilement d'une seule main.
Sinon, une motorisation sur un dobson pourrait te faciliter la vie.

Le dobson pourrait être sous abris roulant, quite à motoriser l'abris pour que tu n'aies pas à le pousser.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Z80 le ciel nocturne doit être magnifique à Nouméa ; ici avec la pollution lumineuse je suis obligé d'aller en altitude pour admirer notre voie lactée .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Zorro,

Je ne sais pas si c'est toi que j'avais croisé l'été dernier à Valdrôme. Je crois que oui. Moi j'étais le mec qui faisait les sondages pour les batteries...

J'avais été frappé à l'époque par ta boulimie de matos, le niveau très important des sommes investies (rien que sur le site tu avais déployé un C11 edge, une titan, une G11, une lulu de 130 (Astro Physics ?), 2 énormes pelicases, bref, tout au top !). Je m'étais alors demandé comment tu trouvais le temps pour exploiter tout ça, et comment tu trouvais le moyen de le financer.

En fait je suis un peu dans la même boulimie que toi (j'espère que je parle au bon gars, là !!!) parce que je me rééquipe après 15 ans d'arrêt, et l'astro siphone depuis 2 ans tout mon compte en banque, à tel point que je n'ai pas de problème pour acheter un jeu de colliers CNC à 400€, mais ça me fait du mal de lâcher 50€ dans un jean ou un restau. Je viens de lâcher plusieurs milliers d'euros dans un tube alors que le truc dont j'aurais le plus besoin en ce moment, c'est de prendre des vacances dépaysantes avec ma famille. Pire, ce tube que j'ai acheté d'occasion était déréglé et il s'avère que c'est l'une des formules optiques les plus dures à régler qui soit (Klevtsov) et j'ai passé l'intégralité de mes dernières vacances à le comprendre et essayer de le collimater (sans succès), ce qui m'a valu de reprendre le boulot épuisé nerveusement et intellectuellement. A ce moment là j'étais dégouté et j'ai eu envie de tout envoyer bouler en pensant "C'est quoi se loisir qui m'épuise, me pompe tout mon fric, me crée des soucis et me rend frustré et malheureux ?"

Du coup je prend conscience en ce moment du décalage qui existe entre ma passion qui prend des formes compulsives et démesurées et mes besoins fondamentaux. Je m'efforce de revenir à une certaine réalité, même si c'est pas toujours facile. Aussi j'ai décidé de me donner du temps et de ne plus laisser l'astro prendre le pas sur tout le reste (et ça va beaucoup mieux depuis).

D'une part, je vais me concentrer sur un seul instrument que je veux léger, polyvalent et d'excellente qualité mécanique et optique. Et ce sera tout. Ensuite ce sera entre lui et moi, et a moi de lui tirer les tripes.

D'autre part je vais réa-louer une partie de mon budget et de mon temps pour moi et ma famille, pour se faire du bien (restau, vacances, sport) et laisser l'astronomie à la place ou elle doit être : un loisir et non pas un mode de vie. Peut-être que c'est ce dont tu as besoin toi aussi et que ton inconscient te le dicte : prendre du temps pour toi, te donner du répit. T'offrir le loisir de vivre d'autres centres d'intérêts parce que la mono-culture est stérile, et que ton âme à besoin de choses variées pour se nourrir et trouver un équilibre... En fait, vivre pour l'astro 24h/24 c'est comme bouffer du riz tous les jours. Ca devient vite fade, même si l'univers et le champ des techniques est immense.

Alors peut-être que ce que tu as de mieux à faire, c'est de garder ton ou tes 2 meilleurs instruments : le plus polyvalent (observation / photo), le plus léger, celui qui te donne le plus de satisfactions et te cause le moins de frustration... Ainsi tu pourras te recentrer sur l'essentiel. Et pour les autres, et bien pourquoi ne pas les vendre pour financer un voyage au bout du monde, des massages, un tour de circuit au volant d'une Lamborghini et quelques excellents restaurants gastronomiques ? ;-)

[Ce message a été modifié par albanc (Édité le 17-04-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alban,

en effet j'etais bien au Valdrome, un rituel annuel, bon depuis j'ai vendu pas mal de matos AP 140 et losmandy G11 et Titan.
un grand coup de balai, qui m'a amené a me poser pas mal de question, j'ai un post fixe que je n'utilise pas, je sors plus avec les copains du club.
erreur de choix a un certains moment ou j'ai commencé l'imagerie il y a 10 ans et pendant 5 ans et arret brutal : divorce déménagemnt la panoplie habituelle.
depuis c'est la quette du graal, de nombreux changement de materiel, quasiment jamais essayé pour un certains nombres.

donc j'ai stoppé les achats, et grande reflexion sur la tournure a prendre.
le gout de l'astro revient,c'est déja une bonne chose.
reste a trouver le type de materiel a acquerir et l'orientation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kentaro,

et bien justement un dobson de 500mm, est toute a faite envisageable, je dois juste trouver le modéle, GOTO bien evidement , je suis incapable de pointer un objet avec la main gauche, j'ai deja essayer plusieurs fois.

un dobson deja tout fait ou construire un modéle ?
Que peux tu me conseiller,avec une optique fabuleuse ?

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Zorro, tu peux me contacter par mail.

[Ce message a été modifié par Kentaro (Édité le 22-04-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this