TeBilePas

DMK 21 - 31 ou 41

Recommended Posts

VL > ton expérience ne correspond pas à la mienne, ni à celle de pas mal d'autres qui sont au top en imagerie lunaire et/ou solaire ;-)

Est-ce que tu as jeté un œil aux liens que j'ai donné.

Cela étant, chacun voit midi à sa porte et est libre de faire ce qu'il veut ;-))

Share this post


Link to post
Share on other sites
"ton expérience ne correspond pas à la mienne, ni à celle de pas mal d'autres qui sont au top en imagerie lunaire et/ou solaire ;-)",
j'ai bien compris où tu te situais, mais si tu n'es pas d'accord avec le principe cité plus haut c'est fort de café !!!
Je t'espique mieux : tu prends un AVI moyen de fenêtre maxi 1024x768 ( DMK31 ), bon OK tu ne connais pas les AVIS pourris ni les cams pourris, mettons quand même. Sous Iris, la registration multipoints est de 600 points maxi sur toute l'image.
Maintenant, je partitionne l'AVI en trois zones ( 1 AVI = 3 AVIS ), je sais compter, ça fait 1800 points au total avec en plus l'avantage de points plus serrés autour du centre de gravité des trois zones, et ben le résultat est mieux, même des fois beaucoup mieux.
Astrovicking, tu as été toi même témoin de cet état de fait puisque tu m'avais signalé il y a quelques temps un gros progrès dans mes images lunaires, ben oui je partitionne déjà depuis un p'tit moment, mon scope n'a pas changé.
C'est pourquoi je disais que sur le papier qu'une cam de 600x480 présentait une fenêtre idéale pour le mosaïquage. Mais c'est plus long, c'est un choix. Opter pour une DMK41 par exemple ne m'intéresse pas par exemple puisque maintenant je partitionne ( ou je joue du roi ) sur la fenêtre d'acquisition.

Loin de moi de marcher sur les plates bandes des uns et des autres, et j'en n'ai pas l'intention, ça m'énerve de devoir expliquer ça à un cador me semble-t-il, excuse de ce mot très péjoratif mais faut pas trop me prendre pour une tanche quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Valère,
tu as donné ton avis, souffre que Christian donne le sien (qui est similaire au mien)...

Je ne vois aucune raison de s'énerver ainsi...

Share this post


Link to post
Share on other sites
On n'est pas dans le domaine de "l'impression", de "l'avis" ou de je ne sais quoi, c'est un fait constaté pour un logiciel donné !!!
Je crois davantage les résultats de la machine que les raccourcis, les généralités que je lis ici et là !
Donc, tu m'as raconté n'importe quoi ( enfin nan en fait ), c'est du propre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"c'est un fait constaté pour un logiciel donné !!!"


Oui, mais ce n'est pas le sujet! Pour faire du multi-point on n'est pas contingenté à Iris!

Ce que dit Christian est tout à fait valable: un grand capteur est préférable pour la lune et le soleil avec Avistack et Registax qui gèrent très bien le multipoints, là non-plus ce n'est pas qu' une impression: les images de Christian (pour ne parler que des siennes) le démontrent amplement...

[Ce message a été modifié par astrovicking (Édité le 09-05-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Astrovicking, ce que tu écris est hors sujet.
Et pi même, mettons que Avistack soit meilleur qu'Iris ( j'ai des doutes par le rendu parfois zarbi et les artéfacts, pour Registax c'est tout vu ), là n'est pas le sujet de la question.
Ce logiciel n'est pas exempt à fortiori du principe évoqué ci-dessus. Si ça marche pour Iris, je ne vois pas pourquoi Avistack ne travaillerait pas mieux sur 2 AVIS ( ou plus ) issus d'un AVI plus gros !
Tout ceci indépendamment de la cam utilisée.
Pourquoi donc j'ai si peu d'échos sur mes cratères lunaires, pas de dédoublement zarbi ? J'ai du bol ?
Moi je vois souvent ces artéfacts à différentes intensités sur des images ( excellentes au demeurant ) au moins égales à 1200x760 et issues de traitements avec Avistack et Registax, j'y peux rien, j'observe, je compare, je constate.

Bon, je veux bien retirer le mot "cador" à l'encontre de Christian, m'enfin sa première phrase est d'une condescendance, et puis ça ne souffre pas de discution !
J'ai (re)visité tes images lunaires Christian, bon y'en a qui ne sont pas rognées et tu pourrais ( peut-être, ne brusquons pas ) améliorer certaines zones.
Visite à ton tour ces quelques liens récents d'images lunaires issues du traitement par partition T250 et DMK31 ) : http://astroanimations.pagesperso-orange.fr/mapage/apennins-80-010212.jpg
http://space-music.net/astro/copernic120511-100-.jpg http://www.space-music.net/astro/lune100411a-100-.jpg http://www.space-music.net/astro/lune100411a-100-.jpg http://space-music.net/astro/term290212-100-.jpg

Y'en a d'autres sur cette page : http://astroanimations.pagesperso-orange.fr/mapage/index.html


[Ce message a été modifié par VL (Édité le 09-05-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bien sur qu'on peut faire du lunaire en 640x480 mais c'est plus "facile" de le faire avec un grand capteur !
Ensuite, il faut surveiller aussi la couverture du champ car le mieux est l'ennemi du bien et selon les formules optiques, tu peux rapidement voir de la coma (ou autre) dans les coins. Alors que la coma normalement on s'en cogne un peu en planétaire (si on est collimaté bien sur).

En gros vous avez tous raison ... j'ai bon ?

Plus facile donc, comme d'utiliser une CCD couleur, voire un APN pour faire du planétaire (aïe pas taper).


Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Marc,

merci beaucoup...Dès qu'on discute avec un "expert" on se sent souvent un peu seul malheureusement, c'est comme ça.
Oui, évidemment le gros capteur apporte la facilité, tout dépend où on met la barre au niveau du traitement.
Pour l'APN au niveau planétaire, ce n'est pas moi qui vais te taper dessus, j'ai découvert l'utilité de mon Canon pour Jupiter, toujours dans le but de faire de l'imagerie couleur, ce fut une révélation pour les conditions par rapport à la SPC900 !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui pour le planétaire couleur, c'est bien de toi l'hérétique que je pensait. Moi tu sait bien qu'en dehors d'une CCD noir et blanc, je ne sais pas ce qui existe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Euh nan rien, j'ai dû oublier mes clés par ici.

[Ce message a été modifié par VL (Édité le 10-05-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mheuuu non, reste !
T'est trop sympa, on y perdra au change. Et puis si on peut plus te chambrer on va faire quoi ?

Et pi je sais très bien ce que tu fait avec ton équipement, c'est très bien même !

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nan j'ai dit que je sortais du post ! Pour y revenir après, c'est pas malin.
M'ouarf, elle n'est pas née la minorité qui guiderait mes choix, pas de soucis Marc !
Et bien sûr que tu peux me chambrer, y'a pas de mal, je le fais bien pour d'autres !
Je vais modifier le message précédent, un peu violent et en plus je passe pour un branleur par dessus le marché.

[Ce message a été modifié par VL (Édité le 10-05-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour chers Astro passionnés,

 

Je suis arrivé sur cet page web, car vous échangiez au sujet du capteur CCD sony ICX618. 

Je cherche à utiliser ce capteur assez loin dans l'UV (longueur d'onde la plus coutre : 257.5nm)

Je doute bien que personne ne fait des images à ce genre de longueur d'onde (quoique ?).

 

Par contre est-ce que quelqu'un a essayé vers les 300 ou 350nm pour observer une autre transition radiative veant du soleil ?

 

Merci pour tout retour,

Que les étoiles veillent sur nous (ce soir par exemple...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Marc Z a dit :

Je cherche à utiliser ce capteur assez loin dans l'UV (longueur d'onde la plus coutre : 257.5nm)

Je doute bien que personne ne fait des images à ce genre de longueur d'onde (quoique ?).

il sera aveugle à 257 nm.

Dans la plage 300 à 350, l'IMX533 est répond sans doute encore un peu. 

On a cette courbe, mais ça ne dit pas la fréquence de coupure vers le bas sous les 350

Saturn-M-SQR-QE-Curve-1024x567.png

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, Marc Z a dit :

Je suis arrivé sur cet page web, car vous échangiez au sujet du capteur CCD sony ICX618. 

C'était il y a 12 ans xD

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

il passera peut être quelque chose de détectable à 257.5nm mais puisque ça a l'air d'être une fréquence d'un laser avec une fréquence quadruplée (?) je m'inquiéterai de la non linéarité de la réponse si le laser est pulsé. je m'inquiéterai aussi de la densité d'énergie au niveau du pixel, son espérance de survie à l'expérience en dépends.

 

Edited by a s p 0 6
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

ça ne nous rajeunit pas...xD

C'est rigolo de voir mes premières impressions sur les "gros"xD capteurs de l'époque avec la partition d'AVI que je ne fais plus maintenant xD.

C'était un avant goût de ce qu'il se passe aujourd'hui pour le coup sur les vrais gros capteurs d'aujourd'hui. Pour la lune, il me semble clair que la taille du capteur présente une limite inhérente au type d'instrument utilisé, l'aberration de sphéricité par exemple mettant son grain de sel à partir d'une certaine taille du capteur.

Bon, à priori c'est moins grave pour un instrument de très longue focale, genre un cassegrain de 250mm ouvert à F/D 15.

Sans avoir essayé, je dirais que pour faire une mosaïque lunaire de haut niveau, il vaut mieux faire plus de films avec un capteur genre 1920x1080, qu'avec un très gros capteur genre 4096x2300 qui à la limite présentera le croissant entier avec un seul ser, mais avec d'éventuels soucis de MAP sur tout le champ en fonction de la focale de l'instrument entre autres...

Qu'en pensez vous ?

Edited by ValereL

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Merci pour vos réponses !!!

Pour un sujet qui a 12 ans : quelle réactivité !

 

Merci à Jean-Luc pour les courbes du IMX533, c'est bon à savoir, je vais creuser cela. Je suis étonné car c'est un capteur CMOS, j'avais plutôt vu des détecteurs CCD qui étaient capables de détecter de l'UV. Bon après...je me réfère à une Pro EMCCD 512+, c'est pas du CCD standart.

 

Merci à a s p 0 6, et pour te répondre :

Oui, tu as bien compris la chose !! C'est notre longueur d'onde "limite" : un Laser Ytterbium quadrulé, pulsé. 500µW, à 6KHz de taux de répétition : cela nous fait ~83nJ/pulse.

Mieux vaut atténuer, c'est certain, surtout pour observer le profile du laser après focalisation par une lentille convergente (f=150mm typiquement).

 

Début de sciatique pour moi ce matin (je crois que ma visée polaire aura besoin d'un renvoi coudé...)

 

Edited by Marc Z
qq. oublis

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Marc Z a dit :

j'avais plutôt vu des détecteurs CCD qui étaient capables de détecter de l'UV. Bon après...je me réfère à une Pro EMCCD 512+, c'est pas du CCD standart

Je ne connais pas bien tout ça. Mais le substrat d'un CMOS est de même nature qu'un CCD donc je ne pense pas que ça change grand chose. Et il me semble que certains capteurs CCD sensible en UV on un traitement particulier. C'est peut être le cas de l'EMCCD que tu évoques.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Le capteur CCD Pro EMCCD 512+ est une CCD à multiplication d'électron distribué par "Roper Scientific" (celui que j'utilise date de 2014, Woops déjà 10ans d'âge...). Il est possible, avec un gain élevé permet d'abaisser le bruit de lecture, ou d'utiliser un mode "Kinetic" : Très pratique pour analyser temporellement une émission de lumière transitoire (une fluorescence par exemple). C'est un équipement pour des expériences de laboratoire. de physique/photonique/optique.

Edited by Marc Z

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now