Sign in to follow this  
AstroNOTE-Guillaume

Shifting C8

Recommended Posts

Bonjour à tous,
Comme l'indique mon titre je vais ici parler du Shifting de mon C8.

J'ai effectué dernièrement une petite sortie en visuel du C8 qui n'avais pas été sorti depui presque 2 mois en raison de la mété très mossade en auvergne durant ces derniers mois.

Lors de ma dernière sortie (avant cette fameuse sortie) je l'avais utiliser en fastar (donc hyperstar et démontage du secondaire) pour faire de la photo qui s'était plutot bien passer avec ne jolie M63 et je n'avais pas remarquer de Shifting.

Pour revenir a cette sortie en viseul j'ai été grandement surpris du shifting que j'avais alors que je ne l'avais jamais remarquer auparavent.
Certe je fais surtout de la photo hyperstar avec mais de là a le remarquer aussi franchemennt je ne m'y attendais pas.

Je grossissai a environ 118 fois (occulaire de 17mm).

Mon C8 a 1 ans, je n'ai pas pu déerminer le jeu exact que j'ai et je me pose la question (ne l'ayant jamais remarquer quand je faisai de la photo) si on peu l'observer lorsque je fais ma MAP avec l'hyperstar (donc focale de 425).

Je voulais aussi savoir ce que vous en pensez et si vous avez des retours sur des solutions pour le limiter.

Vu le temps du moment je n'ai pas pu faire d'autres tests.

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
la chaleur joue peut etre ; ie : sil il fait chaud la graisse plus fluide
joue moin son role tampon d'ou plus de shifting...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

Je réagis à ce sujet car il est évident que ce problème pourrait être résolu en gardant des miroirs fixes soigneusement positionnés selon les calculs minimisant les aberrations et en faisant la mise au point à l'aide d'un porte oculaire correctement positionné et ayant un débattement convenable. C'est ce que j'ai fait pour mon Mewlon 210.
Ceci dit, de manière imagée, les concepteurs de ce type de réglage préfèrent changer de vitesse en déplaçant le moteur plutôt que les pignons de la boite de vitesse. Je n'ai jamais vu un télescope professionnel dont on déplaçait le miroir principal ou secondaire, il y a certainement une bonne raison à cela!
Pourquoi faire simple si l'on peut faire compliqué?
Cordialement
Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un miroir fixe ne diminue t'il pas le nombre d'accessoire utilisable sur un système à deux miroirs.
Il n'y a qu'à voir les modifs à faire sur un newton pour utiliser une tête bino sans l'oculaire négatif !!! Ce qui n'est pas le cas sur un C8, qu'on me dise ce qui ne passe pas sur ce type de scope !

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Je réagis à ce sujet car il est évident que ce problème pourrait être résolu en gardant des miroirs fixes soigneusement positionnés "

Dans ce cas Adieu l'utilisation en mode Hyperstar

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hyperstar, oui, mais tu peux aussi ajouter à la liste : imagerie avec un réducteur 6.3, voire 3.3, imager avec une barlow x2, x3, faire de la projection oculaire, utiliser une roue à filtres, un adc, faire du visuel, utiliser une bino ... ca en fait des configuration de back-focus différents !
Ceux qui ont fixés le primaire de leur instrument ne peuvent certainement plus utiliser toute cette panoplie d'accessoires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

Oui, c'est vrai qu'il apparaît des back focus différents lorsqu'on change de configuration.
D'une part, chaque position de foyer est calculable en fonction de la configuration, laquelle ne varie pas un grand nombre de fois au cours d'une nuit et peut être optimisée avec un porte système ad hoc. D'autre part l'usage de tous les dispositifs cités est totalement indépendant du problème du shifting qui demeure, qu'on les utilise ou non.
J'ai donc fixé le primaire du M210, ce qui règle le shifting; les back focus dépendant des systèmes insérés continuent à exister, mais avec des valeurs légèrement différentes de celles correspondant au miroir primaire mobile. Sinon, il faut accepter d'avoir et le shifting et les back focus. Au lieu de X problèmes, on en a X-1.
Cordialement
Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans le cas de l'hyperstar, la mise au point ne se fait que par ne déplacement du primaire.

Starizona et/ou optec ont commencé à travailler sur une mise au point par déplacement du bloc secondaire sur C11, pas sur que ça soit applicable à l'hyperstar sur C8.

Mais dans le cas de l'hyperstar C11, le shifting se voyait très bien lors de la mise au point, cependant au final pas grave, ça ne joue pas trop sur la fwhm dans les coins et pour éviter ça, le mieux est de finir la mise au point toujours dans le même sens en ayant rattrapé le jeu dans l'autre sens avant.
Par contre pour moi il faut une mise au point électrique sur le primaire, (qui de plus bloque la molette) sinon c'est vraiment difficile à reproduire correctement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:

Je réagis à ce sujet car il est évident que ce problème pourrait être résolu en gardant des miroirs fixes soigneusement positionnés selon les calculs minimisant les aberrations et en faisant la mise au point à l'aide d'un porte oculaire correctement positionné et ayant un débattement convenable. C'est ce que j'ai fait pour mon Mewlon 210.

Ceci dit, de manière imagée, les concepteurs de ce type de réglage préfèrent changer de vitesse en déplaçant le moteur plutôt que les pignons de la boite de vitesse. Je n'ai jamais vu un télescope professionnel dont on déplaçait le miroir principal ou secondaire, il y a certainement une bonne raison à cela!
Pourquoi faire simple si l'on peut faire compliqué?



Des petits calculs ont été faits de façon indépendante par plusieurs personnes, et voici le consensus.
En gros, en visuel, le shifiting sur un C8 (à moins d'être monstrueux) est insiginifiant sur la qualité de l'image final. Tu peux avoir 1' de Shifting au foyer, c'est à dire que ton image se balade de 1' d'arc dans le champ de ton oculaire, et l'influence sur la qualité de l'image ne devrait pas être sensible, à moins d'avoir un interfero à la place de l'oeil et une atmosphère tip top. En visuel, le shifting est le dernier des problèmes à résoudre sur un C8.

Par contre un miroir baladeur est plutôt ennuyeux en photo, d'où le blocage des miroirs une fois la mise au point faite, et l'installation de PO à faible course pour une MAP fine.

Je n'ai pas de calculs pour un Dall Kirkham comme ton Mewlon 210, mais il y a de fortes chances pour que cela soit pareil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je comprends bien les arguments avancés et votre patience pour les écrire.

Si j'avais été employé chez l'un ou l'autre des fabricants, cela aurait été en déplaçant légèrement l'hyperstar sans changer son orientation spatiale sur une rampe hélicoïdale que j'aurais résolu le problème de la mise au point et non par déplacement du miroir primaire.
C'est la logique de ce déplacement du primaire qui continue à m'échapper avec tous les ennuis mécaniques attendus au retournement du télescope.
Chaque fois que dans mon travail j'ai entendu " c'est ainsi, pas moyen d'y échapper", j'ai cherché et trouvé que l'on pouvait faire autrement; l'optique se prête particulièrement à ce genre de solution.
Cordialement
Pierre
P.S. je me souviens avoir reçu un jour un rapport, concernant un manuscrit soumis à une revue d'optique, rapport disant " tout le monde sait que c'est impossible". C'était pourtant possible et bien d'autres l'ont refait depuis...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Y'a un énorme avantage avec un miroir mobile sur un SC ou un Mewlon:

Tu peux effectivement mettre un paquet d'accessoire sur ton PO sans que les performances optiques soient fondamentalement impactées, si tu restes dans les limites du raisonnable.

Et rien n'empêche de concevoir un système de translation de miroir sans shifting ou presque. Celestron le faisait dans les années 60 sur ses SC "bleus": 1 courroie crantée pilotant 3 vis à 120° et donc 3 écrous se translatant. Celestron a ensuite vu qu'on pouvait faire beaucoup moins cher (les SC actuels) et ne perdre quasiment rien en qualité optique. Rien n'empêche d'ajouter un système de blocage du primaire si on a besoin de cette fonctionnalité: ce sera beaucoup moins cher que de concevoir un système de translation du miroir primaire sans shifting, même si c'est un tel système sans shifting est beaucoup plus élégant, nous sommes d'accord.

PS: Je crois que les miroirs baladeurs, c'est en fait assez courant dans le monde pro. DU fait des dimensions et des masses mises en jeu, c'est plus généralement les secondaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Chez optec le système de mise au point par le secondaire s'appelle le FASTFOCUS. Compatible C11 et C14 fastar (et donc les edge aussi). Mais pas compatible hyperstar, puisque ça utilise le montage du secondaire prévu pour le fastar justement. (ça se monte en lieu et place du secondaire actuel, comme un hyperstar)
http://www.optecinc.com/astronomy/pdf/press_release_4-16-2011.pdf

Bloquer le primaire sur hyperstar, pas forcement une bonne idée...car il faut refaire la MAP très souvent (entre 3 et 10 poses max de quelques minutes) à cause des variations de températures, donc l'effet sera bien pire que le shifting qui n'est pas gênant au final.

[Ce message a été modifié par olivdeso (Édité le 06-07-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this