Sign in to follow this  
Patrick Sogorb

Que devient SBIG?

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je trouve le site de SBIG, de plus en plus pauvre, notamment lorsqu'on regarde les capteurs disponibles:

- Le Kaf 402 pour les cameras ST (un très bon, mais tout petit capteur)
- Le Kaf 8300 pour les STF et STT (un capteur moyen)
- Le Kaf 16803 pour la STX (le seul capteur sexy de l'offre)
Et rien d'autre...

Bref, ou sont les superbes capteurs d’antan (E2V, Fairchild, toute la panoplie des KAF...)? Est-ce que SBIG est une boite qui tiens encore la route?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Sur le groupe Yahoo SBig, il y a plus d'info (il faut s'abonner pour voir les documents)
Le nouveau modèle STT est prévu pour supporter les KAF 1603, 3200 et 8300.
Mais bon, comme le 8300 devient LE capteur à la mode, ce n'est pas étonnant que pour le moment on ne voit pas grand chose sur les 1603 et 3200.

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir

"...Je trouve le site de SBIG, de plus en plus pauvre, notamment lorsqu'on regarde les capteurs disponibles..."

Tiens, je me suis fait la même reflexion.
Sbig n'a pas été racheté récemment ?

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens moi aussi... et je ne suis pas le seul autour de moi...

Je ne sais pas comment une boite peut tenir en retirant de la vente la plupart de ces modèles sans attendre la sortie des nouveaux modèles... C'est vraiment du suicide.

M'enfin, c'est pas pour rien que SBIG s'est fait racheté...

C'est incroyable comment SBIG a pu perdre son leadership des années 2000... S'ils avaient continué à innover, jamais une marque comme QSI n'aurait pu émerger...

Tyco

Share this post


Link to post
Share on other sites

ah oui, Sbig, rachetés il y a 1 ou 2 ans
Rien sorti depuis pas mal de temps puis quelques annonces récentes de nouvelles caméras mais on continue dans l'ancien (KAF8300 le CCD du moment, KAI11002, KAI6303, KAF16803)
Meme pas les nouveaux CCD TrueSence Imaging notamment le KAI16070 (intéressant car c'est un KAI4022 en 24x36 contrairement à la serie "050" en 5.5um qui a un QE assez bas)
Meme pas les nouveaux CCD Sony (ICX694 pourtant très sensible )
Meme pas des capteurs prestigieux comme E2V (mais attention à la condensation sur ceux là, sous peine de cramer le CCD )

Concurrence sur les grands capteurs : FLI, Apogee, Moravian...
Concurrence accrue sur les petits CCD : QSI, FLI, Apogee, Atik, Starlight, Moravian, et pas mal d'autres en Europe...)

Tout ça pour dire qu'à une époque, il y avait Sbig et... Sbig (quasiment)
Maintenant, on va trouver une 10aine de concurrents et le marché ne se fait pas sur les gros CCD mais effectivement sur la guerre du 8300.
Le marché n'est pas extensible (on reste sur des budgets élevés lorsqu'on veut acquérir une camera CCD, typiquement à partir de 2000€)
La conjoncture mondiale n'aide pas non plus.

Certaines boites vivent sur leurs acquis (Sbig en fait partie) mais il devient urgent qu'ils reviennent sur le marché en réaffirmant leurs différences.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait c'est bien expliqué sur le site qu'il suffisait de parcourir pour avoir l'info (honte à moi...). Sbig est associé à Aplegen qui développe également des CCD, entre entre, pour des applications scientifiques.
Au catalogue ils proposent 2 CCD, "Hermes" et "Zeus" équipées de capteurs également proposés par Sbig. Tout cela présage une restructuration à moyen terme, dans le sens qu'il faut espérer.


Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Je profite de ce post pour vous informer des dernières nouveautés de SBIG
La nouvelle gamme Sbig s’articule autour de trois modèles de cameras.

1/ le modèle STF camera mono capteur basé sur le KAF 8300 n&b et couleur.
Les particularités sont :

- vidage très rapide < 1sec, delta T -40° air, USB2, port I2C, choix du prétraitement interne

- en options, Off Axis Guider optical port recevant la camera planétaire SBIG STi, roue à filtres FW-5 ou FW-8 filtres 36 ou 31.75mm, adaptateur imagerie avec objectif photo.

2/ le modèle STT possède les capteurs 8300 – 1603 – 3200

- delta T -50° air en 300 sec seulement, liaison camera PC éthernet avec serveur web intégré, liaison USB, port I2C, full frame downloading d’un 8300 moins de 1sec.

- En options, roue à filtres 8 positions avec autoguideur intégré en avant du filtre, positionnement haute précision des filtres qui améliore bcp l efficacité de vos flats, buffer interne full frame pour le prétraitement, connection camera de guidage externe RGH, compatible AO8.

3/ le modèle STXL possède les capteurs 11002 et 6303

- Delta T -60° air en 300 sec, web serveur intégré liaison éthernet et USB, full frame low noise downloading pour une 6303 < 4 sec , port I2C.

- En option, roue a filtres haute précision de positionnement pour de meilleur flat, water cooling intégré, self guiding dans la roue à filtres avec dispositif de mise au point étoile guide, guidage externe avec port RGH, compatible optique adaptative, buffer de prétraitement des images en interne avant downloading.

A venir le guidage différentiel suivant le brevet SBIG de 2011.

Franck Valbousquet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Franck de ses précisions ! C'est effectivement intéressant.

J'ai une question à propos de la chambre CCD (dessicant, argon, vide...) car une descente de 50/60°C en 5min impose une tenue aux risques de condensation. Sais-tu si Sbig a enfin adopté une nouvelle chambre CCD hermétique (voire garantie à vie comme chez Apogee par exemple) ?

Faisant actuellement le tour des sociétés souhaitant intégrer les KAI16070 en les contactant directement, j'ai des réponses positives pour certaines (mais hélas pas avant 2013) et pas encore de réponse pour d'autres.

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ces infos

Question technique : je lis un refroidissement à -50 en 5mn. Donc plus de paliers à respecter pour la sauvegarde du chips (choc thermique) ?

Christian

[Ce message a été modifié par christian_d (Édité le 28-08-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui +1 avec Christian, ça parait violent une telle différence de température en si peu de temps sur un grand capteur...

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui le nouveau site web de SBIG est un peu vide. l'ancien est toujours accessible, encore qq temps ici http://sbig.impulse.net/

Il y a qq jours sur la liste sbig yahoo, M. Barber le moderateur disait que SBIG etait a la recherche d'un nouveau web designer pour reprendre le nouveau site web... ca devrait evoluer dans le bon sens dans les semaines qui viennent ?

je suis personnellement rassure de voir que SBIG va qd meme continuer a faire des cameras a base de KAF1603 et 3200, meme si c'est plutot le 8300 qui domine actuellement. D'ailleurs dans les annonces des nouvelles STT il y avait des erreurs de copier coller qui suggeraient bien que les documents n'avaient pas ete aussi soignes qui pour le fer de lance STT-8300 ...
A suivre cet automne, a la sortie des STT.

L

Share this post


Link to post
Share on other sites

La descente rapide en température n'est pas un probleme en soi ; dans ma boite on descend un CCD de -100°C en moins de 10min et on le remonte en 2-3 minutes en coupant le peltier mais le CCD être sous vide poussé et chambre hermétique.

Le seul CCD que j'ai vu se casser était refroidi à l'azote liquide à -140°C et le vide à été cassé subitement à cause d'une erreur de manip. De l'air à 20°C qui arrive sur un gros CCD à -140, c'est vrai que ça aime pas !


Par contre, sur les caméras style SBIG "ST" et "STL" (pour ne citer que cette marque) une descente rapide en température favorise l'apparition de condensation sur le CCD, alors qu'une descente lente par paliers ne posera pas de problèmes majeurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Philippe, tu dis:

"Faisant actuellement le tour des sociétés souhaitant intégrer les KAI16070 en les contactant directement, j'ai des réponses positives pour certaines (mais hélas pas avant 2013) et pas encore de réponse pour d'autres. "

Tu peux nous en dire plus sur les sociétés qui travaillent la dessus??

Stef

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui, j'ai des réponses "positives" de QSI (mais qu'en 2013) et Starlight Xpress (intéressé par de nouveaux modèles depuis qu'ils ont racheté leur propre boite)

J'attends des réponses de Moravian, FLI, Apogee...
Je contacterai Sbig.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Philippe!!

Bonne nouvelle! Je pense que c'est LA remplacante de ma 4000 (si le capteur passe bien sur le c11edge)

Atik n'est pas interressé?

Stef

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Atik n'est pas interressé?

Là c'est moi qui ne suis pas intéressé

Atik est très bien sur les petits capteurs et fait de très belles choses avec les CCD Sony en particulier.
Maintenant, passer sur des grands capteurs est une autre histoire et je n'ai pas forcément toujours de bons échos de leur 11000.

Pour les grands capteurs, c'est vrai que ceux qui ont une expérience reconnue sont surtout Sbig, FLI, Apogee et un peu Starlight avec leur H35/H36. Il y aussi Moravian qui intègre des gros capteurs.


Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour

Phil

"...La descente rapide en température n'est pas un probleme en soi ; dans ma boite on descend un CCD de -100°C en moins de 10min et on le remonte en 2-3 minutes en coupant le peltier mais le CCD être sous vide poussé et chambre hermétique..."

Fraudrait vous mettre d'accord, hein ?
L'année dernière sur ce même forum plusieurs connaisseurs CCDéistes brandissaient la sacro sainte montée et descente en t° en maintenant des paliers pour de nos chéres CCD, afin de les garantir d'un choc thermique.

Maintenant "ce n'est plus un problème en soi".

Bref je veux bien croire et suivre les recos, mais j'avoue que j'y perds mon latin

Hors sujet off....

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Christian

Sur la majorité des cameras astro amateur actuelles, il est conseillé de faire des paliers de descente et remontée sous peine d'avoir de la condensation sur le CCD.
Ce n'est pas du tout un risque de casse dû à un choc thermique mais vraiment pour cette flotte qui traine dans la chambre CCD.

Chez FLI (et maintenant chez Sbig), ce n'est plus forcément nécessaire car elle descend en qq minutes de 60°C

Meme ma starlight H694 descend en quelques secondes de 30°C !
Ma QSI540 descend plus lentement et je ne fais aucun palier. Jamais eu de pb de condensation en 4 ans et demi.

Tout depend de la chambre du CCD. S'il y a une cartouche de dessicant qui traine, alors c'est quasi foutu... Si c'est hermétique, rempli d'argon (voire sous vide), pas de soucis ça roule.

D'autres sociétés comme Apogee choisissent la prudence alors qu'ils ont une chambre hermetique avec des descentes de plusieurs 10aines de minutes. C'est un choix.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonsoir
les nouvelles cameras SBIG STT et STXL sont pourvues d'un détecteur de givre et la descente de temperature est optimisée par le logiciel.

les cameras restent sur la soloution epprouve et efficace du changement de capsule dessicant pour la chambre de capteur.

a+
Franck Valbousquet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous,

Je suis désolé, CCD1024, mais je ne suis pas d'accord avec toi...
Je ne conseil absolument pas de faire une descente rapide de la température sur les grands détecteurs (dans le style kai11000, kaf16802...) Le risque d'une rupture du hublot du détecteur est une réalité. J'ai eu ce problème, il y a quelques années sur un KAI11002, en début de nuit après une journée très chaude (la plus chaude de l'été...)
Oh, il est clair que ça ne cassera pas à chaque fois, et même pas forcement avec tous les détecteurs. (Détend aussi des contraintes sur le CCD à l'époque du collage du hublot).
Je sais aussi de manière sur que Kodak a constaté ce type de problème lors de voyages en avions dans des soutes dépressurisés alors que les détecteurs n’était pas dans des caméras, mais simplement en livraison.

Quand à dire qu'il y a givrage systématique quand on refroidit rapidement une caméra sous déssicant, là aussi je n'ai vraiment pas le même avis. Si vous remplacer le dessicant, ou si vous le régénéré une fois par an (de mon côté, je le fait tous les 2 ans environ), alors vous ne devez pas avoir de problème. Et j'en ai utilisé des caméras de ce type en particulier chez Sbig. Avec des petits, voir moyens capteurs (format APS-C), j'ai toujours pratiqué à 100% le refroidissement sans problème, sauf si le dessicant est à renouveler. Entre une caméra garantissant à vie son enceinte étanche (ce qui est très bien!), mais avec retour de la camera chez le constructeur en cas de problème... et ça arrive! Et une caméra, ou simplement, je me contente de remplacer le déssicant tous les ans, je pense que ça mérite quand même réflexion. Pour moi, les deux systèmes sont valables dans les bonnes cameras, et son compatible à 100% avec un observatoire automatisé.

Ma conclusion est simple: si vous voulez préserver votre camera avec grand détecteur, faite un refroidissement contrôlé, je vous le conseil.

Laurent Bernasconi
Observatoire des Engarouines

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah, le débat passionne, comme l'année dernière.

Si je résume : la condensation dans la chambre du CCD est évitée par le renouvellement du dessicant. Cela me semble du bon sens. Quand ça givre il faut agir sur la cause, sur la présence d'humidité dans la chambre.
Bref un peu de préventif et zou... on est tranquille. Je pratiquais de cette façon avec ma Sigma et je pratique de cette façon avec ma ST10. Jamais eu de givre.


La question importante c'est la montée et la descente en t°. Elle doit être fractionnée avec des paliers surtout pour les grands capteurs, exemple : le format 24X36. Plus c'est large et plus le risque de casse est évident.

Bref, si je pige bien, les capteurs de petites et moyennes dimensions, disons jusqu'au format APS, ou équivalent, peuvent être refroidis en une seule fois, sans palier. A la fin d'une session on peut faire remonter la température en une seule fois, également sans palier. Ok ?
Chouette, je vais gagner du temps pour aller roupiller...

Cette fois c'est bon ? Rien à dire sur cette façon de faire ?


Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this