Sign in to follow this  
Lucien

Test optique d'un SC : comprendre un peu

Recommended Posts

Bonjour,

j'ai sous les yeux le résultat d'un test optique d'un tube SC (10 pouces), sans commentaire aucun.
N'étant pas sûr de bien les interpréter, je les soumets aux spécialistes.
En fait est-ce que certaines valeurs seraient disons faibles ?
Par exemple, il me semble que la valeur de Strehl est bien optimiste.

-----------------------------------
Ouptput WL (nm) : 632
Waves per fringe : .5
Peak to Valley : 0.186 (1/5.4 waves)
RMS : 0.036 (1/28.0 waves)
Tilt : Removed
Defocus : Removed
Astigmatism (low-order): 0.135 9.13 (degres)
Coma low-order : removed
Spherical Ab (low-order) : 0.100
-----------------------------------

Merci !

Lucien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Salut à toi,

est-ce un SC celestron ou meade?
As-tu une photo à montrer de l'interferogramme?
Car les résultats que tu donnes sont plutôt optimiste,surtout avec ce genre de scope

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Abdel,

c'est un Meade et je n'ai pas d'autres informations que celles ci-dessus.

C'est un instrument qui ne m'appartient pas mais, de bouche à oreille,
parfois on me demande mon avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans l'absolu, quelque soit l'instrument, c'est même exceptionnel vu le diamètre. La vraie question, c'est de savoir qui a fait la mesure, et comment.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ça doit être du bidouillage ce bulletin;en plus,si y'a pas de précision sur la méthode de mesure utilisée(zygo,ou autre...),pas d'interférogramme
et les résultats sont trop beau pour être vrai;mais possible avec certaines optiques d'exception triées.

[Ce message a été modifié par ABDEL (Édité le 31-08-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Attention au Strehl, qui ne tient pas compte de l'obstruction!

En admettant que ces mesures soient justes, encore faudrait-il que le mécanique soit en mesure de conserver la collimation en fonction de l'orientation du tube et de la mise au point. Mais on en a déjà débattu...

[Ce message a été modifié par bruno thien (Édité le 31-08-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
L/5.4 c'est très bon, mais moins déraisonnable qu'un récent post à L/16 (pour un newton). A relativiser, vu que c'est calculé hors coma. Conserver ce paramètre permet de se faire justement une idée de ce que tu obtiens en réel, pas ce que tu peux avoir avec une collimation "parfaite" (ou supposée, sur l'axe, hors coma donc).

Ensuite c'est comme tout, il faut voir la rigueur de celui qui mesure (que je ne met pas en doute "à priori").

Très intéressant, c'est le RMS à L/28, gage d'excellentes performances en imagerie haute résolution. C'est je pense, un honnête représentant due la moitié haute du panier.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"L/5.4 c'est très bon, mais moins déraisonnable qu'un récent post à L/16 (pour un newton)."

Tout dépend de la méthode de mesure. Avec tout résultat DOIT être mentionné le moyen de contrôle utilisé. Dans ce cas-la je suppose que c’était a l’interféromètre. L/16 c'est très bon au Foucault mais déraisonnable a l’interféromètre, tandis que L/5 c'est très bon a l’interféromètre mais moyen au Foucault.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce qui m'interpelle ce sont les valeurs de l'astigmatisme et de l'aberration de sphéricité indiquées. Je n'ai aucun repère concernant ces données.

Les données RMS, PTV ou Strehl, ne me posent trop pas de problème d'interprétation.

D'autre part, il semble que les mesures aient été faites à 632 nm.
Une longueur d'onde plus proche de 550 ou 500nm aurait sans doute diminué les valeurs obtenues qui semblent en effet bonnes (RMS, PTV, Strehl) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'après le titre sur le document, il s'agit de mesures interférométriques.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ces mesures dans le rouge sont typiques d'un bon SCT industriel.
L’aberration sphérique est "contenue". Il aurait été interessant de savoir si c'est fait au backfocus optimal dans le rouge d'ailleurs, car elle change avec le tirage (et donc la distance primaire secondaire. Il y a un optimum, rien ne dit qu'on y est ici, mais ça doit pas être bien loin quand même...)

[Ce message a été modifié par olivdeso (Édité le 31-08-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors...

-----------------------------------
Ouptput WL (nm) : 632
Longueur d'onde le la mesure, ici un laser HENE rouge.

Waves per fringe : .5
Mesure en double passage : les valeurs d'aberration sont divisées par 2 (car les défauts comptent deux fois vu qu'on passe deux fois dans le tube).

Peak to Valley : 0.186 (1/5.4 waves)
Valeur d'erreur PTV en lambda (1/0,186 = 5,37). C'est très bon, mais cela dépend de la méthode de mesure (tracé de frange, Phase shifting, FFT...). Cela montre un SC probablement câlé dans le rouge comme c'est souvent le cas.

RMS : 0.036 (1/28.0 waves)
Bonne valeur qui va avec le PTV.

Tilt : Removed
La tilt n'est pas une aberration, il est donc retiré.

Defocus : Removed
Idem tilt.

Astigmatism (low-order): 0.135 9.13 (degres)
Direction et module de l'astigmatisme de 3eme ordre. L'astig représente l'essentiel de l'erreur de front d'onde ici.

Coma low-order : removed
On enlève souvent la coma car on considère qu'elle vient d'un alignement imparfait (on travaille dans le champ et non pas sur l'axe). Mais c'est un peu trompeur, surtout en passant par un fit de Zernike.
Lors de mes mesures, l'alignement est fait et la coma conservée.

Spherical Ab (low-order) : 0.100
Aberration sphérique de 3eme ordre en longueur d'onde : 1/10 L soit 63 nm, ce qui n'est pas négligeable.
-----------------------------------

Frédéric.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour info, mon meilleur SC mesuré était à 100nm PTV dans le vert. Un Meade 10" ACF justement, qui appartient à un astrosurfeur qui se reconnaîtra

Share this post


Link to post
Share on other sites
Patry, Bruno, Abdel, Olivdeso, Vincent et Frédéric, je vous souhaite un bon ciel.

Frédéric ton expertise est d'une clarté cristalline !

Bon, finalement j'aurais envie de dire que ce tube n'est pas une daube: terme souvent redouté ici.
Le gars qui l'utilise en est assez content mais n'ayant que peu de références du même calibre, il a tendance à croire qu'ailleurs c'est mieux.
C'est ce que je comprends en tout cas.
Puis j'ai pas envie de tester tous les tubes des amis d'amis...


Share this post


Link to post
Share on other sites
A signaler : un très bon article sur le sujet dans le dernier numéro d'Astrosurf. (commandable à l’unité sur le site ou abonnement en 1 clic par paypal)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Venant de faire l'acquisition d'un scope avec miroir accompagné de son bulletin de controle et ne sachant pas le lire, je profite de ce post pour vous présenter les mesures. (je ne m'y retrouve pas dans celles du scope de Lucien.)
Il s'agit d'un miroir de 250 ouvert à 4,69, utilisé en newton.
Galss Remaining (nm^3) 0,227
P-V WaveFront Error 1/18,97
Transverse Error 0,401
Encircled Energy Ratio 0.995
Strehl ratio 0,993
Surface RMS Error (nm) 3,7
Ceci pour l'axe 1. Si je lis bien, ce test est fait selon la méthode Ronchi en autocollimation.
Je vous passe les chiffres sur le second axe, ils sont de mêmes valeurs...
Merci pour vos explications.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La vache, L/19 sur l'onde, 3.7nm rms sur la surface c'est plus de l’exceptionnel c'est du mythe...très optimiste je pense

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben c'est fait par Mirro-Sphére...sur l'axe 2 c'est quif quif.
Je pense qu'on peut faire confiance à ce bulletin délivré par cette société !?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nunky,

sans être spécialiste je dirais aussi que ça décoiffe comme performances.
Maintenant aux pros de l'optique d'en dire plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'attends aussi...il me semble pourtant que Mirro-Sphére a plutôt bonne réputation !?

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut
c'est un bulletin au foucault.
si c'est du mirro-sphère,le bulletin est sérieux;c'est ce qui ressort en règle général avec un foucault;par contre à l'interféro,c'est moins optimiste mais tout aussi excellent et c'est normal

[Ce message a été modifié par ABDEL (Édité le 03-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui enfin des mesures tellement basses sans donnée sur l'erreur de mesure, je ne sans pas ce qu'on peut en déduire...3.7nm rms...l'erreur de mesure est de combien 1nm rms?

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est dommage de s'obstiner de faire du Foucault alors que faire un interféromètre est si simple ! Rappelons que le Foucault fait une mesure selon une méridienne ou si l'on préfère, un diamètre. Dans ces conditions, un miroir astigmate peut donner d'excellents résultats...

Supposons que l'on mesure l'aberration longitudinale selon deux axes perpendiculaires à l'aide du Foucault. On trouve alors deux belles paraboles disons à lambda/50. Mais voilà, selon ces deux axes, les rayons de courbure ne sont pas les mêmes, ils diffèrent de disons 50u. Et comme le Foucault ne fait pas une mesure absolue mais relative, cela peut passer inaperçu si la différence est aussi faible mais susceptible d'amener un 250 F/4 à lambda/4 si ma mémoire est bonne. Il faut donc compléter ce test si l'on est réfractaire à l'interférométrie par un test d'étoile artificielle pour voir si elle est bien ronde, la figure de diffraction.

Je ne prétend évidemment pas pas que ce miroir/instrument soit mauvais, je rappel seulement que l'interférométrie donne un échantillonnage considérable sans rapport avec celui du Foucault et que en outre, elle est bien moins sujette au biais subjectif si l'on utilise la transformée de Monsieur Fourier comme le permet OpenFringe. En outre, la fourniture d'un interférogramme engage l'artiste factuellement bien plus que le Foucault donc l'interprétation des plages de gris reste des plus discutables.

Rappelons à ceux que cela intéresse qu'il y a deux bons articles sur l'art et la manière de faire un interféro de Bath dans le livre "Conception et construction des télescopes et astrographes amateur" et cela pour moins de 100E, livre compris.

Pourquoi s'en priver ?

[Ce message a été modifié par Rydel_Charles (Édité le 03-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this