Sign in to follow this  
Lucien

Test optique d'un SC : comprendre un peu

Recommended Posts

Pour avoir utilisé le foucault et le bath, je dirais que les deux sont biens

Facilité de réalisation : les deux sont faciles à fabriquer mais à mon avis c'est le bath le plus simple. Par exemple le premier que j'ai fabriqué est visible tout en haut de cette page : http://starryridge.com/mediawiki-1.9.1/index.php?title=Bath_Interferometer
Pas vraiment hight-tech !

Facilité d'utilisation :kifkif. La première fois que j'ai utilisé un foucault j'ai galéré et après ce fût simple. Le bath c'est pareil, première session galère et après simple.

Pour faire du qualitatif, avantage au foucault, on voit plein de truc, même si on est novice. C'est ça grande force.
Pour faire du quantitatif, avantage au bath, on mesure plein de trucs, même si on est novice, c'est sa grande force.

Par exemple : le mamelonnage. Très facile à voir au foucault, il n'est pas facile de le quantifier avec lui. Il faut avoir de l'expérience. Quelqu'un qui a vu plein de miroirs saura tout de suite que penser d'un mamelonnage vu au foucault. Un débutant lui aura du mal.
Avec le bath on peut le mesurer relativement bien ce mammelonage. Quand on compare un foucaultgramme réel et un foucaulgramme simulé à partir de plusieurs interférogrammes, la similitude entre les deux est vraiment impressionannte. Ce que l'on voit au foucault, on peut le mesurer au bath. Même si c'est le premier miroir de sa vie que l'on teste.

Les deux nécessitent d'être très riguoureux et méthodique pour ne pas faire n'importe quoi, mais le foucault demande en plus d'avoir du vécu ce qui n'est pas à la porté de tout le monde. Personnellement, c'est pour ça que je préfère le bath.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Constructor nous dit :

"reconnais quand même qu'avec le foucault photographique, les mesures tendent à une certaine objectivité et précision, enfin il parait que cela est présenté en détail dans un gros bouquin qui vient de sortir, donc je suppose que le maitre d'oeuvre aime bien quand même le père Foucault..."

* Elles tendent à l'objectivité, c'est sûr puisque l'opérateur disparaît. Cela répondait à un besoin du temps où j'officiais à l'atelier de la SAF ou le newbee dépendait trop des cadors, hélas c'était déjà trop moderne pour eux... Mais cela n'est pas suffisant car on suppose toujours que les défauts sont de révolution. Cela était peut-être vrai dans le temps mais aujourd'hui les abrasifs et soupes de polissage sont bien plus rapide et le moyennage se fait moins bien. Cette réalisation est néanmoins un grand progrès et une belle réalisation qui méritait amplement sa place dans le CCTAA, malgré ce que je pense du Foucault en général elle marque une étape.

Tournons nous vers Astrovicking maintenant qui nous redit ceci :

"Juste une question, peut être naïve : pourquoi cet acharnement à opposer les 2 techniques. Pour moi c'est plutôt complémentaire, j'aimerai bien avoir les 2 résultats, quitte à payer un peu plus cher.."

Parce que l'interférométrie est au pied à coulisse ce que le Foucault est au mètre de couturière. Il ne viendrait à personne l'idée de faire des robes au pied à coulisse ou mesurer des centièmes au mètre de couture. Et pourtant c'est ce que font encore trop d'Amstram à qui on a inculqué le culte pervers du lambda. Pour moi : 2+2=4 pas 5 ou 6 et 1mm=1mm pas 2 ou 3.

Ensuite, un curieux argument du même camarade :

"C'est vraiment très marrant de lire ça ... une des plus grosse, sinon la plus grosse arnaque sur la qualité des miroirs a été... réalisée par une boite d'optique... qui jouant sur la fameuse fiabilité de la "mesure réaliste et physique" de l'interféro vendait et vend encore des cul de bouteilles (rugueux comme du papier de verre en plus) comme étant des miroirs de qualité exceptionnelle (genre L/10 au Zygo)... bon nombre des bulletins interféro fournis par ces gugusses sont en fait com-plè-te-ment bi-dons !"

* Ben oui, l'intérométrie n'est pas inattaquable par les escrocs ! Rien ne m'empêche de vendre de la piquette dans une bouteille marquée premier cru et alors ça prouve quoi ? La différence avec le Foucault c'est que là on est obligé de trafiquer la mesure, avec le Foucault c'est inutile, ce qui est à peine plus honnête ! Si c'est toi qui fait la mesure alors pas de problèmes. Ce qui m'amène à un autre argument curieux...

"Ben oui, avec Daniel Palazy, on a aussi été plutôt emmerdé avec le bath à cause de la dalle de la salle du GAP47 qui fléchissait au moindre de nos mouvements... ainsi que par la turbulence (pourtant limitée) dans notre tunnel en polystyrène extrudé."

Incroyable lol ! "J'ai tenté de mesure mon miroir dans le grand 8 de la foire du trône et j'y suis pas arrivé ! C'est la faute de l'interféromètre !" Sinon le Bath est un interféro en mode commun avec des faisceaux A/R qui suivent le même chemin, il est donc peu sensible au courant d'air.

* donc :

"Maintenant on va essayer le foucault informatisé, ça, ça me tente bien..."

Les problèmes seront les mêmes ou réparer la dalle ;- )

* Sinon il y a M.Vernet qui continu dans l'imprécation, l'insulte et le dénigrement systématique, ce qui ne gène personne ici quand il s'agit de ma personne mais démontre une faiblesse argumentaire certaine. C'est dommage.

je ne le traite pas d'Ayattola du Foucault, je discute sérieusement et calmement avec des arguments factuels et je lui propose même d'écrire une article pour le T.2 du CCTAA sur son Foucault à roulette et les nombreux avantages qu'il y trouve lui, Je l'intégrerais volontiers, ce qui démontre une nouvelle fois mon sectarisme pro Bath évidemment.

Juste pour sa gouverne, je ne vois pas pourquoi un miroir à L/5 ne devrait pas passer aussi, non au foucault, mais au test de contraste de phase. Je vois pas où est le problème.


Share this post


Link to post
Share on other sites
« Parce que l'interférométrie est au pied à coulisse ce que le Foucault est au mètre de couturière. Il ne viendrait à personne l'idée de faire des robes au pied à coulisse ou mesurer des centièmes au mètre de couture. Et pourtant c'est ce que font encore trop d'Amstram à qui on a inculqué le culte pervers du lambda. Pour moi : 2+2=4 pas 5 ou 6 et 1mm=1mm pas 2 ou 3. »

Encore une belle caricature qui sous entend clairement que le Foucault est un moyen de contrôle insuffisant pour réaliser une bonne optique. Peux tu affirmer par exemple qu’il y a plus de bons miroirs en circulation réalisés au Bath qu’au Foucault ?

« Juste pour sa gouverne, je ne vois pas pourquoi un miroir à L/5 ne devrait pas passer aussi, non au Foucault, mais au test de contraste de phase. Je vois pas où est le problème. »

Quel est le rapport avec mon exemple qui avec un moyen de mesure plus performant avec quelques millions de point d’échantillonnage, te ferait dégringoler ton L/5 à 3 lambdas ? 2+2 = 4 disais tu ?
Et puis tu devrais cesser de te poser en victime, c’est un peu facile alors même que tu as ouvert les hostilités je te rappelle, et le coup du mètre de couturière est encore un bel exemple de ton sectarisme qui ne fait que se confirmer d'interventions en interventions, constatations n'est pas insulte Charles...

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 07-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
en même temps une mesure avec un mètre de couturière si la longueur d'onde est exprimée dans la même unité, ça marche quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Que vous dire d'autre sinon que l'on n'est plus en 1930 ? Bon allez, tout a été dit maintenant et cela me lasse ce soir.

Vous trouverez dans le CCTAA un article décrivant un Foucault automatique et deux articles écrits par J12 sur le Bath. J12 a aussi réalisé un filme montrant les réglages et l'utilisation du Bath pour vous faciliter les choses. Tout cela entre autre...

A termes vous éviterez ainsi de trouver des résultats numériques avantageux mais que déjà vous savez faux. Il ne me reste plus qu'à dire à bientôt et rappeler que le pied à coulisse, il faut le mettre en mm et pas en pouce ;- )

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Que vous dire d'autre sinon que l'on n'est plus en 1930 ? »

Pourquoi ils faisaient des bouses en 1930 ?
Ce que Danjon et Couder racontaient en 1930 n'est plus vrai aujourd'hui?

Je pense qu’on peut faire progresser les choses sans se sentir obligé de dénigrer tout ce qui a été fait avant soi...
Moi j’aime bien avancer en gardant le respect pour mes prédécesseurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai plus mieux compris grace A M'sieur Vernet le coup de l'echantillonage.

Vrais que si on le pousse a mort, ben le pv finis par remonter.
cependant ca doit etre asymptotique nan ?

une echantillonage sur masque de couderc donnant L/15 ptv, pouvant donner
L/5 avec un echantillonage interfero moyen donnera un L/4 avec un interfero a echantillonage fort ? (dans l'ordre d'idée du calcul de patry...)

bref, le moyen de mesure qui se rapproche le plus de la réalité
a quand même un bon avantage, pour ceux que les chiffres interressent.

Par ailleur un miroir mesuré a L/5 ptv foucault, c'est une daubasse ?
faut continuer a polir ?

Aut' chose, mon miroir oo mesuré L/15 a la saf(foucault)
se revele a L/4 ou L/5 a l'interfero( ce qui est déja bien meme si poli au marteau piqueur made in UK...)

tout ca me fait vraiment (re) dire que c'est une question d'echantillonage et qu'un foucault photo automatisé doit faire aussi bien qu'un interfero en terme quantitatifs.


[Ce message a été modifié par Famax (Édité le 08-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Vrais que si on le pousse a mort, ben le pv finis par remonter.
cependant ca doit etre asymptotique nan ? »

Non, Famax, car comme je tentais d’expliquer à Charles sans succès, si tu échantillonne suffisamment bien tu tombe dans les accidents de fluage (et sauf à travailler en salle blanche, tous les miroirs en ont un peu). En gros si tu fais une rayure ou même une petite filandre à ton miroir, après polissage, tu n’as que l’effet de diffraction lié à la rayure, mais si tu fais une rayure pendant le polissage et que tu polis par dessus, le verre au bord de la rayure, vas littéralement couler dedans pendant le polissage (il flue vers le fond de la rayure), les bords de la rayures qui sont polis, on vas dire sur 0.5 à 1 mm de chaque coté, vont donc avoir une pente très importante, un peu comme un extrême bord rabattu, et ca forme un vrai défaut optique très localisé, mais relativement profond. Si tu poursuit le polissage, la rayure elle même vas disparaître, mais la « trace » optique elle, vas subsister pendant encore un long moment. Ce genre d’accident de fluage, ne se mesure pas avec les interféros actuels, ils sont pas assez résolvants pour ca, sauf si la rayure de départ était vraiment importante.
Mais si tu augmente encore l’échantillonnage, les moyens de mesure pourront te donner une valeur sur ces défauts, et le beau L/5 donné au Bath dégringolera à 3 lambdas. Alors même si le défaut est très localisé et sans incidence réelle sur l’image, (sauf si t’en a plein) c’est lui qui donnera en toute rigueur les extrêmes de la mesure du PV, car la notion de PV est absolue, elle ne définie pas une taille minimum du point, même si en pratique, on peut dire à l’interfero d’écarter les points les plus aberrants.
C’est pour ca que de parler en PV sur la qualité d’un miroir est délicat, car même sans parler du Foucault, 2 moyens de mesure modernes comme un Haso qui échantillonne à quelques centaines de points et un interfero qui ecahntillonne de quelques milliers a quelques centaines de milliers, tu peux vite avoir un facteur 2 sur la mesure du PV suivant les défauts du miroir.
Par contre les RMS des 2 mesures se croiseront bien. Donc il vaut mieux parler en RMS, et le RMS du Foucault, bien utilisé est relativement fiable, sinon on pourrait pas sortir de bons miroirs avec.

« Par ailleur un miroir mesuré a L/5 ptv foucault, c'est une daubasse ?
faut continuer a polir ? »

Ca dépend du profil, si c’est un L/5 doux, régulier, c’est tout à fait utilisable, si c’est un profil en dent de scie, les aberrations transversales réduites vont très vite dépasser des tolérances.

« tout ca me fait vraiment (re) dire que c'est une question d'echantillonage et qu'un foucault photo automatisé doit faire aussi bien qu'un interfero en terme quantitatifs. »

Le Foucault photo (sans masque de Couder, et fait sur le ciel ou en autocollimation) est extrêmement résolvant, ca peut être des millions de points si tu couvre tout le capteur d’un APN, et si tu sait, en mesurant les contrastes, remonter à la valeur des pentes, tu pourrait tout à fait avoir des résultats quantifiables, sacrément sensibles. Le problème c’est l’étalonnage de ces contrastes, là faut être vraiment rigoureux. En tout cas c’est assez facile à faire en relatif, en gros si tu connais de manière certaine l’amplitude d’un défaut, c’est assez facile d’en déduire l’amplitude de tous les autres, en mesurant leurs contrastes et leurs tailles. C’est par exemple comme ca que tu peux obtenir au Foucault une valeur assez précise du mamelonnage sans mesure à l’écran de couder qui est trop grossier pour ca.

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 08-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon cher Charles
tu deviens pathétique dans le ton et la forme de tes propos.
Décidément, le monde est bien méchant, bien ingrat avec toi.
mouarffff !!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait Charles ne comprend pas qu’il est aussi vain d’expliquer aux utilisateurs de Foucault que ce test est désuet, que si il expliquait à un amateur de visuel qui en plus aime dessiner à l’oculaire, que son activité est parfaitement débile parce qu’on trouve des images vachement mieux sur Internet.
La force du Foucault, c’est que c’est le seul test en atelier permettant de voir le miroir avec ses yeux sans en passer par un ecran de PC, et ca, bin ca n’a pas de prix
S’en passer, c’est comme devenir borgne quand on y est habitué On perd quelque part le contact direct que l’on a avec l’optique qu’on est en train de faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai l'esprit d'escalier c'est pourquoi je revient pour rappeler qu'en termes de mesures mon ami Chonum a réalisé un comparatif pour le CCTAA entre d'un coté le Haso et le Zigo et de l'autre, le Bath. Ceux qui ont lu le CCTAA ont pu voir que les résultats à qq nm près sont identiques ! Le Bath hélas, n'est pas agréé pour les certifications.

Ils sont donc probablement débiles les labo qui achètent des Haso, des Zigo et des Wizo ou autres interféros à 50 000E alors qu'ils pourraient s'offrir quelques Cadors accompagnés de leurs vénérables masques de Couder. Hélas, les Cadors, ils ne sont que quelques uns par siècle, c'est sans doute pourquoi les labos doivent dépenser autant d'argent pour tester et certifier leurs optiques. Les vaporistes sont mes amis mais, pour voyager, je préfère le TGV. Pour le tourisme, c'est autre chose.

C'est pourquoi j'ai la certitude que l'interférométrie deviendra l'outil de prédilection des amateurs en France comme il l'est depuis longtemps en Allemagne ou aux USA et d'autres pays. Le Foucault ne sera plus un instrument de mesure quantifiant l'aberration sphérique longitudinale mais un instrument permettant d'observer les états de surfaces, ce qui est irremplaçable. Chacun n'y a qu'à gagner, amateur ou professionnels.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je confirme que le Bath donne des résultats très proches de la valeur vraie pour peu que l'opérateur est pris la peine de creuser le sujet à minima, et donc tout à fait comparables à des mesures pros nonobstant les quelques réserves liées à l'astigmatisme et au fait de travailler au rayon de courbure. Encore que pour l'astig, le maintien du miroir sur un support vertical pose des soucis autrement plus prégnants...
La mise en oeuvre est simple, les vibrations et les mouvements d'air ne sont pas un problème. Il faut juste avoir une bonne source laser pour éviter des interférogrammes spongieux qui ne passent pas en FFT. Il faut aussi utiliser le mode FFT qui est bien plus juste et résolu qu'un tracé de frange.
Le Bath en double passage sur un réfracteur est très performant et donne des valeurs très fiables : j'ai testé cela en croisant Bath, Haso et Zygo.

Le foucault c'est très sympa pour se faire une idée de la surface, en complément du test de Lyot, et comme le dit David c'est ultra sensible en autocollimation puisqu'on est sur une teinte plate. C'est comme cela qu'un opticien peut faire un excellent miroir sans aucune mesure chiffrée : c'est ainsi que Franck Grière peut voir à l'oeil des écarts que j'ai mesuré à 20nm PTV seulement !

Mais en revanche je suis complètement d'accord avec Charles : La mise en oeuvre classique en mesure au masque de couder au rayon de courbure est complètement dépassée.

Les résultats ne peuvent être comparés qu'à un autre foucault fait avec le même nombre de fenêtres, par le même opérateur et le même protocole. A moins de faire de la production comme Franck, c'est quoi l’intérêt pour l'amateur qui polit son miroir ? Mettre un chiffre qui ne veut rien dire peut rassurer peut être, mais autant faire un simple star test ou imager sa PSF avec une caméra rapide dans ce cas...

Ce n'est pas une querelle de type anciens/modernes : il faut relativiser la "nouveauté" de la mesure par l'interférométrie : le michelson n'est pas d'aujourd'hui et le Bath est un michelson avec un bras replié pour avoir une référence peu coûteuse. D'ailleurs le Twymann Green est largement utilisé par les fabricants qui ne veulent/peuvent pas prendre un Fizeau. Même LZOS teste ses optiques ainsi.

Frédéric.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Juste un détail concernant l'interférométrie de Chonum :

"Ce n'est pas une querelle de type anciens/modernes"

dans l'industrie évidemment pas puisque on voit les premiers tests d'objectifs par Kingslake vers 1932, mais chez les amateurs Français, si. La preuve ;- ) Pour les tests de grands miroirs pro voir par exemple ici :

http://lzos.ru/en/index.php?option=com_content&task=view&id=205&Itemid=80
http://lzos.ru/en/index.php?option=com_content&task=view&id=133

De même l'outil segmenté n'est pas une nouveauté aux US puisque décrit dans les années 30, mais il l'a été en France où les réactions ont été aussi épidermique que pour l'interférométrie sur laquelle trop de choses fausses ont été dite ici pour que l'on puisse toutes les réfuter. Pourtant l'outil céramique a été accepté maintenant par tous. Il en sera de même pour l'interférométrie.

[Ce message a été modifié par Rydel_Charles (Édité le 08-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ce que je ne pige pas c’est en quoi on vous emmerde à bosser au Foucault ?
Si le Foucault ne permettait pas de faire de bons miroirs je comprendrais, mais c’est pas le cas et Chonum est plutot bien placé pour le savoir.
Es ce qu’on vous explique avec quoi vous devez contrôler les vôtres ? Que chacun fasse comme il veut, choisissent le test qui lui convient le mieux, l’essentiel c’est le résultat, et vous oubliez un peu vite que la finalité d’un miroir, c’est pas un concours de chiffres, c’est de donner de bonnes images sur le ciel.
Es ce que je viens vous expliquer dans quel type de bagnole vous devez rouler ?

Votre comportement, enfin surtout celui de Charles, est le même que ceux qui expliquent à des gens qui font du visuel que ca sert plus à rien de faire du visuel depuis qu’on a inventé la CCD…

L’autre truc que vous zappez un peu, c’est la problématique de celui qui fabrique qui n’est pas la même que celui qui ne fait que contrôler des optiques finies. Sur 95% des tests que l’on réalise lors des retouches, on se fous pas mal d’avoir 3 chiffres après la virgule, on veut juste savoir quoi retoucher et comment.

Perso le Foucault lors du travail, me permet sans écran de Couder, de savoir si mon outil de polissage travaille bien ou pas, de déterminer si ma poix est trop dure ou trop molle, de savoir si j’ai du zonage même infime, en scannant la courbe caustique, de savoir si j’ai un bord rabattu, même très fin, qui ne serait même pas détecté par un autre moyen de mesure, je vois du premier coup d’œil l’astigmatisme, ca me permet de savoir si le produit de polissage que j’utilise est bien dosé ou non etc…
Et après ces examens, pour moi indispensables, je procède à la mesure. Et vous croyez qu’a ce moment là je vais m’emmerder à tout dérégler, virer le Foucault, pour mettre un Bath à la place, faire la mesure, puis rebelotte à chaque retouche ?
Un contrôle intermédiaire, tout compris pour décider d’une retouche, ca doit me prendre 5 mn, et ca me donne des infos indispensables qu’un Bath ne me donnerait pas pour me guider dans mon travail.
Donc désolé pour mon coté vintage qui vous dérange tant, mais c’est comme ca que je bosse bien et pas autrement.
Après je connais les limites du test, quand j’ai poli les 1.52m minces à F/1.7, je savais que le Foucault était pas jouable et j’ai alors tout fait au test de Hoffner.

Mais posez vous la question pourquoi pas mal d’artisans, et parmi les meilleurs, comme Grière en France, Zambutto, Lightolder ou Lockwood, aux US, même si pour certains délivrent des contrôles interferos, continuent à bosser en interne au Foucault ?
C’est parce qu’ils vont ont pas encore croisés et qu’ils n’ont pas vu la lumière de vérité qui vous irradie ?

Et encore une fois bosser au Foucault ou avec n’importe quel autre test ne dispense pas de faire des contrôles finaux en croisant plusieurs tests de principe différent.

« dans l'industrie évidemment pas puisque on voit les premiers tests d'objectifs par Kingslake vers 1932, mais chez les amateurs Français, si. La preuve ;- ) »

l’artisanat et l’industrie n’ont pas du tout les mêmes contraintes, sinon on ne ferait pas la distinction…
J’imagine que t’es du genre à rentrer chez un artisan ébéniste qui travaille ses meubles à la main, et de lui expliquer : « comment vous bossez encore à la main ? ? mais mon pauvre monsieur, vous savez qu’en Chine, ce que vous sortez en 2 mois, ils le sortent en 2 jours avec des machines numériques vachement modernes? mais vous êtes un parfait ringard mon bon monsieur, on est plus en 1930 voyons ! »
Et là j’espère que l’artisan aura le bon réflexe de te sortir de son atelier avec un pied bien placé sur ton séant

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 09-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pourquoi tout ramener à toi ? Pourquoi vouloir mettre des coups de pied au derrière de ceux qui ont une autre vision et qui propose des méthodes plus précises ? Combien d'amateur réalisent des miroirs de 1,5m ouvert à F/1,7 avec null-test de Offner, de Wayneo ou de Dall ? Crois-tu vraiment que dans cette discussion, c'est de toi dont il s'agit ? Non. Est ce que ta compétence a été discutée ? Non. Cela dit ton imagination te joue des tours.

Il s'agit simplement de remplacer le Foucault-Couder dont on connait toutes les limites par un test global et facile à mettre en oeuvre. Combien de fois faut-il le répéter ? Cette méthode est utilisé dans tous les labos du monde qui sont prêt à payer très cher pour cela.

C'est une chance pour les amateurs de pouvoir, pour un coût dérisoire, la mettre en oeuvre et obtenir de vrais résultats cohérents, comme l'a montré Chonum, et plutôt indépendant de l'opérateur et il faudrait continuer avec cette machine à vapeur de Couder quand on a le TGV de Bath pour le même prix ? Non, je ne le crois pas.

[Ce message a été modifié par Rydel_Charles (Édité le 09-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Il s'agit simplement de remplacer le Foucault-Couder dont on connait toutes les limites par un test global et facile à mettre en oeuvre. Combien de fois faut-il le répéter ? »

Le choix, la coexistence te sont à ce point insupportable pour vouloir à tout prix remplacer quelque chose que tu n’aime pas par quelque chose que tu préfère et l’imposer à tous ?
Si les avantages du Bath sont à ce point évident eh bien les choses se feront naturellement, pas besoin de l’imposer avec arrogance, ni de dénigrer les autres tests et les personnes qui les utilisent pour cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Pourquoi tout ramener à toi ? Pourquoi vouloir mettre des coups de pied au derrière de ceux qui ont une autre vision et qui propose des méthodes plus précises ? Combien d'amateur réalisent des miroirs de 1,5m ouvert à F/1,7 avec null-test de Offner, de Wayneo ou de Dall ? Crois-tu vraiment que dans cette discussion, c'est de toi dont il s'agit ? Non. Est ce que ta compétence a été discutée ? Non. Cela dit ton imagination te joue des tours."

Charles, tu ferais mieux de réfléchir un peu plus avant de sortir ce genre d'interprétations. Qui lit avec bonne foi ce post va finir par penser que ta motivation semble être de te frotter à quelques références et que le Barth en devient un prétexte. Vraiment pénible et désolant.

amicalement rolf

[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 09-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui Rolf, quand tu vois quelqu'un qui utilise des termes comme "terrorisme intellectuel" tout en battant le record toutes catégories du nombre de pubs pour son propre bouquin (5 fois dans cette page), et tout ça juste après s'être permis de te donner des leçons de savoir-vivre, tu te dis que tu as encore un peu de marge avant de rattraper le "cador"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quelle bande de gamins. Quand on sait que vous avez chacun plus de 90 balais bien tassés ...

Le titre du post c'est "comprendre un peu" pas "s'arracher les cheveux"

Il est possible que vous fassiez la paix? Charles pour quoi tu ne leur rend pas la poèle que ton arrière arrière arrière grand père avait emprunté à leur arrière arrière arrière grand mère, qu'on en finisse?

Si j'ai bien compris le test de Foucault donne des indications grossières et Charles Rydel est arrogant.

On attend la suite de amour, gloire et beauté version pappy de l'astro

Bonne journée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ça me parait difficile qu'ils fassent la paix, car ça manque singulièrement de bonne volonté, de pragmatisme et surtout de bonne fois + sens introspectif..
Qd C rydel explique maladroitement que l'amateur préfère le foucault car plus flatteur, je pense que c’était vrai y' 10 ans ou tout le monde (des grateurs de verres (débutants)) ne savait pas que les autres méthodes pouvait donner des résultats si différent.
au lieu de ça tout le monde s'est arque-bouté sur cette petite phrase, qui etait vraie, et ne l'est sans doute plus aujourd'hui, mais personne ne lui à pris la peine d'expliquer qu'au niveau humain qu'il avait sans doute tord ! tout le monde s'est engouffré dans cette petite faille pourtant pas dénuée de bon sens et finalement assez juste sur le mode de fonctionnement intime de la nature humaine

Bien sur D.V a parfaitement raison, tout comme chonum tout Rydel, mais ici il n'est pas question d'objectivité mais de posture. partant de ce constat y'a plus de discutions possible
c'est typique des discutions à passif, ou tout le monde a un compte a régler

[Ce message a été modifié par frédogoto (Édité le 10-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas de compte à régler avec Charles en ce qui me concerne Fredogoto.
Je l’avais rencontré à Valdrôme en 2009, et j’y avais alors rencontré quelqu’un de sympathique, d’ouvert, plein d’humour avec qui j’avais pu pas mal discuter.
Charles m’avait par la suite proposé de participer à son bouquin (me rappelle pas que c’était pour mon petit coté vintage qu’il m’avais sollicité…) et j’avais décliné essentiellement par flemme et manque de temps. Simplement la teneur de la discussion ici et pas seulement la petite phrase du début fait que je ne reconnais pas le Charles que j’ai croisé à Valdrôme, et c’est dommage…

Share this post


Link to post
Share on other sites
"ou tout le monde a un compte a régler"

Non, pas tout le monde. Fredo, lis bien ce post au lieu de vouloir ménager tout le monde.

amicalement rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut à tous;

il y a dérapage par rapport du sujet initial.
Bon pour moi,le foucault est INDISPENSABLE(visualise directement la surface,en DIRECT LIVE)
le bath est COMPLEMENTAIRE(affirme ou inffirme le résultat final au test de foucault)
mais je me vois mal faire un test interféro à chaque retouche,alors qu'au foucault c'est plus naturel,on voit de suite si on a pas massacré l'état de surface.
Allez!disons va pour les deux

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this