Sign in to follow this  
ms

Nouvelle camera ultra sensible chez Watec

Recommended Posts

Thierry, par contre tu peux ramener la réponse en mV à une même unité de surface de pixel ( le µm² par exemple ) pour comparer les capteurs sony entre eux ( si les conditions de test sont les mêmes càd les fameux 706 cd/m² à 3200K, f/8 et derrière un ir cut ... ).
si tu veux des rqe sony il faut aller chez basler, ils y sont dans leurs tests emva.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

asp06, où est le problème, tu as un capteur qui "ratisse" vers l'IR et l'autre pas ... même sans filtre IR cut ce dernier n'augmentera pas sa sensibilité de façon significative.

La sensibilité est d'autant plus grande que le QE sera élevé sur une large plage de longueurs d'onde. On doit pouvoir la mesurer par la surface délimitée par la courbe QE.

En fait, on fait quoi avec la caméra Watec 910HX : on applique le gain le plus élevé possible (x100) dans le temps d'intégration le plus court possible (quelques secondes). Que fait-on avec une EMCCD : on applique le gain le plus élevé possible (x1000) dans le temps d'intégration le plus court possible (quelques dixièmes de seconde).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Discussion super interessante

+1 avec ms

le RQE est indépendant de la surface du pixel. C'est une mesure du taux de conversion des photons en électrons, indépendante de la surface. Autrement dit, à surface de pixel équivalent et F/D constant (éclairement des pixels) pour faire une calibration, il y a 2 modes permettant d'augmenter la sensibilité intrinsèque du capteur. Soit on augmente la taille du pixel, soit on élargi la bande passante du capteur pour avoir plus de photons a convertir en électrons (le tout en supposant que la chaine de numérisation à le même gain pour 2 capteurs différents).

Dans les EMCCD, on joue sur le nombre d'électron a numériser (on les multiplie avant l'arrivée dans le convertisseur. Intrinsèquement, on n'augmete pas la sensibilité du capteur, on joue juste sur l'amplification de la chaine de conversion photon/électron.

Ici, entre le 429 et le 249, à taille de photosite et F/D constant (pour la calibration), le gain semble vraiment venir des photons du proche IR qui sont converti en électrons. Comme le dit Frederic :

>"Quand on regarde les courbes des deux capteurs, on voit que le nouveau présente deux pics de QE à 500 et 620nm contrairement à l'ancien.
Donc il est probable que la sensibilité intégrée soit largement supérieure : l'intégrale d'une surface varie vite avec la courbe qui la définit. "

Il est probable que le gain sur la surface intégrée soit cohérent avec un facteur 4 dans la réponse de la chaine de numérisation (on parle de surface intégrée, et pas de valeur max du QE). Ca se calcule, mais c'est pas forcément trivial.
Après un déficit de gain se compense peut être par une amélioration des performance de la chaine de numérisation (gain a l'entrée). C'est bien ce que l'on fait en EMCCD d'ailleurs.

Bernard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le gain vient de 3 facteurs (le bruit de lecture est sensiblement le même pour les 2 capteurs) :
- des photons du proche IR qui s'ajoutent aux autres,
- de la technologie EXview HAD CCD plus performante que Super HAD CCD,
- des micro-lentilles mieux maîtrisées permettant de perdre moins de photons en bordure des photosites.

C'est pour cela que la méthode de mesure de la sensibilité de Sony est pertinente parce qu'elle intègre tous ces facteurs et permet de comparer les 2 capteurs à partir d'une seule valeur.

En fait le calcul exact c'est :
0,00002 x 1100/4200 = 0,0000052 lux
qui reste à vérifier sur le terrain.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben moi il me plaît bien ce topic! Je ne fais que du visuel sur ma monture az Mini Tower Pro, et je me suis essayé en digiscopie sur la Lune avec des petits bouts de films que j'ai traité avec Régistax et j'avoue que ça me plaît bien.
Aucune envie de faire de la photo avec l'appareil sur le tube toute la nuit.
Alors pour moi le visuel assisté est une bonne alternative. Ma monture possède un suivi parfait, lors d'une journée publique, avec la Lunthe je suis resté 6h sur le soleil toujours centré dans l'oculaire, donc pas de problème avec une caméra sensible et les poses courtes.
J'attendais la dernière génération de camera Inova qui sait tout faire(papa/maman) mais beaucoup de retard dans la mise au point.
A part celle-ci le choix pour un novice devient difficile, et le tuyaux de "ms" est très intéressant! reste pour moi à relire 100 fois les interventions pour y comprendre quelque chose. Un autre problème, trouver le portable basse consommation avec des USB2 ou USB3 (pour les futur Inova)???

Je pense qu'il y a beaucoup d'astram qui sont intéressés par le visuel assisté très utile aussi pour les journées publiques.

Merci ms pour tes infos!

[Ce message a été modifié par JP60 (Édité le 17-10-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
- des photons du proche IR qui s'ajoutent aux autres,
- de la technologie EXview HAD CCD plus performante que Super HAD CCD,
- des micro-lentilles mieux maîtrisées permettant de perdre moins de photons en bordure des photosites.

C'est pour cela que la méthode de mesure de la sensibilité de Sony est pertinente parce qu'elle intègre tous ces facteurs et permet de comparer les 2


Si dans un cas on prend l'IR et pas dans l'autre c'est un peu biaisé comme mesure non ? Ou bien j'ai mal compris ?
Je ne comprends pas bien leur protocole de mesure, si quelqu'un a une explication de texte?
"Les fameux 706 cd/m² à 3200K, f/8" pour moi ça n'a rien de fameux, je n'ai jamais entendu parlé Ca se présente comment ? C'est une optique à f/8 qui regarde sur surface qui fait 706 candelas par m² le tout avec une source à 3200K ? Ou bien c'est 706 cd/m² sur le capteur ?
Pourquoi 3200K, c'est représentatif de quoi ? Ne devrait on pas être centré sur le spectre plutôt que décalé comme ça vers le rouge ?

Les micro lentilles ça va pas jouer de la même façon en fonction du F/D.

Et dans tous les cas un facteur 4 ça m'étonne. Si on superpose les courbes on ne voit pas de surface 4 fois plus grande dans un cas que dans l'autre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Filtre CM500s :

Incidence du filtre sur la courbe du bas :

Pour l'ICX285AL, tu as la même courbe QE que l'ICX249AL mais avec une capacité moindre (surface des photosites plus petite) 18ke- vs 30ke- :

[Ce message a été modifié par ms (Édité le 17-10-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut à tous
heu , ms, sur le premier et sur le 3, pour moi le mieux, c'est la courbe rouge: non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
GG tu vas finir par rouler en vélo si tu commences à lorgner ces capteurs Marconi qui coûtent la peau des fesses.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Réponse de Watec (Japon) :
quote:
Thank you very much for taking time to contact us about our products.
In response to your inquiry about the CCD sensor on the WAT-910HX,
We are afraid but we could not disclose the exact part number of the sensor itself.
But the WAT-910HX mounts same CCD sensor of WAT-902H2 ULTIMATE.

Le gain de sensibilité entre ICX419AL (1100mV) et ICX429AL (1400mV) exprimé en mV ne reflète pas le gain de sensibilité entre ICX419AL (0,00002lux) et ICX429AL (0,000005lux) exprimé en lux. A mon avis, Watec a ôté le filtre IR dans son nouveau modèle ce qui permet de booster la sensibilité du capteur ExView (apport des photons du proche infrarouge). Cette technique est déjà utilisée par les amateurs avec certaines caméras de vidéo-surveillance ExView de chez Samsung dont le filtre IR cut est amovible (mode Jour/Nuit). Si Watec a conçu un bon circuit DSP (3DNR) pour contenir le bruit et les yeux de merlan, il n'y a aucune raison que les performances ne soient pas au rendez-vous.
http://www.watec.net/english/bw/download/WAT-910HX.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'aimerai pouvoir poser une question , j'attendais de voir les dernières générations Inova de M42 qui hélas ne seront dispo qu'en 2013,pour la principale raison que le logiciel fourni corrigera la rotation de champ, indispensable pour une monture AZ pour permettre des temps de poses un peu plus longs.
En effet, malgré le suivi très précis de ma monture az, au cours des 6H d'observations du soleil, j'ai vu les protubérances tourner autour ce qui bien normal!
Question: Est-ce que ces cameras WATEC possèdent ce type de logiciel qui corrige la rotation de champ? Ou est-ce que ce sera l'exclusivité de notre ami M42 quand ce sera au point?
Quand je vois le niveau de vos connaissances en CCD, cette question va vous paraître bien élémentaire désolé!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je n'ai pas de problème avec la rotation de champ en altaz pour la simple raison que je me limite volontairement à 40s de suivi.

Si je devais faire plus long, je ferais un script avec l'excellent logiciel IRIS de Christian BUIL qui contient la commande "rregister" permettant de contrecarrer la rotation de champs.

Ma prochaine étape c'est justement de trouver la caméra (Watec 910HX ou UI-1240LE-NIR) me permettant de passer de 40s à 10s, le problème de la rotation de champs se posera alors encore moins.

Dans le cas de la caméra UI-1240LE-NIR (capteur e2V Ruby), il faut gérer l'accumulation sur 10s à l'aide d'un petit logiciel qui devra prévoir la sélection des bonnes trames pour tenir compte de la turbu.

[Ce message a été modifié par ms (Édité le 19-10-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ok merci ms, je n'ai pas l'intention de faire des poses longues,le problème se poserait peut-être pour aborder le ciel profond, mais ma monture n'est pas faite pour cela!
C'est bien le visuel assisté qui m'intéresse avec une cam sensible ça devrait suffire!

[Ce message a été modifié par JP60 (Édité le 19-10-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Finalement je vais partir sur ce modèle à coût raisonnable (moins de 700 euros) parce que ce type de CMOS e2v c'est l'avenir :
http://www.ids-imaging.fr/frontend/products.php?cam_id=180

Un QE de 40% à 850nm (proche IR) et un QE maxi de 70% bien étalé de 500nm à 700nm c'est dissuasif.

Je posterai les résultats en février 2013 (je pourrai comparer en terme de sensibilité avec les capteurs que j'utilise déjà). J'en profiterai aussi pour faire un petit soft (à partir de leur SDK) permettant d'aller au delà de 2s.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Est-il possible de visionner le signal sur une tablette sur ce modèle (je vois qu'il y a une sortie USB)?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, si c'est une tablette Windows XP/Vista/7 ou Linux 2.6

Pour Androïd, il faudrait leur poser la question.

La camera demande un port USB2 "full powered" (500mA) et non "low powered" (100 mA).

Le logiciel fourni (uEye Cockpit) permet de capturer AVI/BMP/JPEG.

Un kit de développement (VC++/C#/ActiveX) permet de créer ses propres applications. Par exemple, je veux faire une appli qui superpose les objets de la base de données SAC (Saguaro Astronomy Club) avec l'image de la portion du ciel affichée puis y ajouter les objets du moment (planètes, comètes, astéroïdes, etc...), un espèce de visuel très assisté.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je viens de releaser un pilote ASCOM pour IDS, tu pourras t'en servir
Par contre limité à 2s de pose.

Faudra que je vois avec IDS si on peut faire plus long...

J'ai aussi fait des pilotes pour Basler (nouvelle version qui marche enfin bien) et AVT-Prosilica : http://www.airylab.net/index.php?option=com_content&view=article&id=46&Itemid=76

J'ai une Prosilica GC1290 qui pose jusqu'à 60s avec un ICX445 et je commence à la tester en guidage avec MaximDL


Share this post


Link to post
Share on other sites
J'utilise Python (j'ai déjà écrit le soft qui pilote le télescope et qui accède à la base de données SAC en Python) et j'ai 2 façons d'accéder aux objets d'IDS (ActiveX et PyUeye) :
- la première me convient dans l'environnement Windows,
- la seconde (wrapper pour les cameras uEye écrit avec Cython) fonctionne sous Windows et Linux, c'est pas mal aussi.

Pour les acquisitions supérieures à 2s, il me suffit d'ajouter les poses, mon but reste l'accès à un maximum d'objets du catalogue SAC en un minimum de temps (2 à 10s maximum car au-delà c'est plus du visuel assisté).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this