Sign in to follow this  
Eratosthene

dernière hésitation : la boutique

Recommended Posts

Bonjour, ma décision est prise, j'ai parcouru les topics de 2002 à maintenant traitant des tubes qui m'intéressent, évitant soigneusement les newtons avec lesquels je suis fâché à jamais (un 115/900 en 1985 fut un très bon moyen de me détourner de l'astro : ça branlait, mais ça c'est les montures de l'époque qui sont en cause, l'enluminure s'est piquée vitesse grand V, je devais recollimater assez régulièrement, et j'en passe). Je prendrai une achro 120/1000 sur eq5 pour l’initiation de ma mie et l'observation depuis notre parc et depuis la colline qui nous domine pour le sédentaire (à compléter plus tard par un bon MAK 127 avec bon pieds photo pour l'itinérant d'ici quelques mois).
Ce sera la skywatcher, la monture de la celestron étant plus proche de l'eq3.2 que de la 5. Tout ça pour plus cher pour une optique qui vient de la même usine. J'attends pour d'éventuels filtres en fonction de ce que je recevrai comme optique.
Je vais attendre la fin des fêtes pour passer la commande (pour éviter les rushs dans les expéditions et les transports.) Un achat fin janvier ou en février par exemple.

Reste donc un dernier choix à faire. Je pense la prendre soit chez la-clef-des etoiles, dont j'ai déjà pu apprécier la très bonne qualité de service, soit chez optique Perret, qui propose pour le même prix plus d'options (viseur polaire, contrôle de la lunette avant expédition). J'hésite encore pas mal, ne fut-ce que parce qu'OP est en Suisse, je ne sais ce qu'il en est pour d'éventuels frais de douanes (même si apparemment le magasin s'acquitte de la TVA pour l'UE lors de la déclaration à la poste), et surtout, j'apprécie bien plus les contacts emails que téléphoniques et nulle part je ne vois d'adresse email sur leur site.
Que me conseilleriez-vous?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour quitte à attendre attends le de stockage de chez Optique Unterlinden ,y a peut être une super affaire à faire
Quand au choix d une achromat de 120 puis plus tard d un mak de 127 je voit pas trop l'intérêt
Pourquoi pas unMak de 150 tout de suite?
Il t en montrera beaucoup plus qu une achromat de 120 fd 8

Bon ciel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sage décision d'attendre l'après-fêtes. Avec un peu de chance, une participation de la famille ajoutera un petit plus au financement de l'objet... Et puis il y a des magasins qui proposent des soldes à cette époque. Ca peut peut-être faire réviser ton choix pour une autre marque chinoise de même facture mais vendue par un autre magasin. Kepler/Skywatcher/Orion (pas Orion Optique)sont des marques chinoises équivalentes mais ayant des réseaux de distribution parfois différents.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
Pourquoi pas unMak de 150 tout de suite?
Il t en montrera beaucoup plus qu une achromat de 120 fd 8

Absolument d'accord ! En plus, moins de porte-à-faux car plus court, moins encombrant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Clair que le mak 150 me fait des yeux doux, mais le prix reste quand même très conséquent, et pour l'itinérant il est un peu moins approprié que le 127 (Trois kilos de différence, ça compte énormément dans un sac)... Pour son prix je peux avoir une lunette fixe et un tube itinérant, c'est un peu ça l'objet du calcul.
Je retiens l'idée des déstockages en tous cas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fâché avec les newtons?
Un parcours banal...

1) Achat newton 115/900. Constat: le miroir est une bouse(mais utilisable quand même) et la monture bloblote, une évidence c'est de la merde. Action: finalement on s'accroche et on exploite l'instrument au max. Création d'un pilier en béton, d'un régulateur de vitesse, etc
2) Achat Mewlon 180 sur EM2. Enfin du matos de qualité! Et la monture c'est plus important. Revendu cause besoin d'argent.
3) Rachat d'un mewlon 180 sur EM1s en occasion tellement on en redemande car c'était trop bien. Revente du mewlon. Une erreur...
4) Achat d'une lunette fluorite. Revendu très rapidement car diamètre trop ridicule et le ratio temps/emmerdements pour faire de l'imagerie est trop grand.
5) Fabrication newton T300. Enfin un bon instrument!
6) Fabrication d'une table équatoriale
7) Achat d'un dobson d'appoint pour les enfants (toujours un newton)
8) Fabrication d'un grand diamètre, toujours en newton

Morale de cette morale: quand tu détestes le newton prend garde de ne pas y revenir car au final le ratio plaisirs/prix-emmerdement est l'un des plus élevé

Share this post


Link to post
Share on other sites
En termes d'imagerie Cp (visuel et photo), je sais que les newtons exploseront toujours tout le monde : une courte focale, un grand diamètre= l'univers s'ouvre à vous (mais avec en plus une eq6, la lunette guide, le logiciel d'auto guidage etc. pour la photo)
300mm de diamètre en campagne, même sur azimutale (pas grave quant on n'est pas obsédé par le grossissement maxi)ce sont des heures de galaxies, mais ça tombe mal, je suis dans une (petite) capitale régionale, et sans voiture. Et seuls les plus baux messiers m'offriront leurs charmes de toute façon. Donc autant posséder l'engin le moins sensible à la turbulence, avec un champ assez large pour les messiers, tout en donnant un bon rendement en planétaire avec de jolis filtres. Bref, la classique 120. Le 127 plus tard en donnera beaucoup moins, mais au moins je pourrai l'amener partout dans le train (ce dont je doute pour un 150 déjà bien plus conséquent). La lunette aura le droit aussi à de très rares déplacements à la campagne avec des amis qui eux sont motorisés.
Cette dimension de la photo cp est fermée par l'acquisition d'une achro jolie en visuel, la photo céleste bof) ou le mak qui n'est pas franchement dédié à ça. Mais l'investissement est tel qu'elle n'est pas franchement accessible avant un bout de temps avec un beau newton (En plus, déjà que la 120 est limite en termes d'encombrement transportabilité, un gros newton ce n'est même pas la peine... En plus les petites focales et le grossissements planétaire tellement plus recommandable en ville ne sont pas forcément le meilleur calcul). Donc la lunette (polyvalence et un peu de photo planétaire-satellitaire au foyer ou en projection) et mak 127 sans eq (le plus transportable pour changer de cieux) sont je pense le meilleur calcul possible dans de telles conditions. Acheter un mak 150 fixe, plus un 127 itinérant serait bien plus étrange je pense

[Ce message a été modifié par Eratosthene (Édité le 17-11-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ça se discute deux pour le prix d un ,mais on sait tous ici bas qu,on paye toujours trop cher queque chose de moyen voire médiocre ,et que le prix du mak 150 sera oublié lorsque tu auras de belles images planétaire à l oculaire ce qui est improbable avec le style de lunette que tu as choisi, je rajoute que les Mak Orion ou Skywatcher ont excellentes réputation que je confirme leur rapport qualité prix est excellent


Ce n est que mon avis


Bon ciel à tous

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ton conseil est judicieux : mais sachant que les deux instruments visés ont leurs défauts (chromatisme et prise au vent pour l'un, le deuxième étant peu gênant depuis mon point d'observation qui n'est pas venteux, faible luminosité et faible champ pour l'autre) , ce sont quand même des instruments qui ont fait leurs preuves et qu'on peut difficilement qualifier de médiocres

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je prend le pari que le jour ou tu auras ton Mak 127 tu n utilisera plus la lunette...

Ce n'est toujours que mon avis .


Share this post


Link to post
Share on other sites
Comme les autres, choix étrange . Peut être un peu plus de réflexion ne ferait pas de mal, surtout que les arguments ne sont pas franchement convaincants et même erronés .
Pour ce qui est des boutiques, je suis client de la clé des étoiles qui me donne satisfaction et pas d'avis pour les autres .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour ce dernier retour : je pense en effet finalement en rester à la clef puisque le léger écart de prix ne justifie pas de partir vers l'inconnu, alors que je n'ai eu que de très bons contacts avec ce magasin. (Au moins c'est réglé pour l'objet du topic)

En fait, j'aimerais ici le témoignage des propriétaires de 120/1000, personne ne semblant en posséder dans le département 25 dans les contacts que j'ai pu avoir, ce qui serait pourtant l'idéal pour définitivement assoir ou rejeter le choix, qui semblent tous ravis de leur engin : la luminosité en semble incroyable par rapport au diamètre (l'éternel débat de la luminosité réelle d'une lunette en équivalence diamètre par rapport aux newtons et mak), le contraste très bon en dépit du chromatisme..
De mon côté au niveau différence miroir et lentilles, mon expérience récente est surtout celle de la photo : à rapports focales-ouvertures égaux, entre des photos prise au téléobjectif classique ou au catadioptrique (système optique proche du mak), seules celles prises au classique valent vraiment le déplacement autant niveau contraste que lumière. Après, les lentilles d'un téléobjectif ont un traitement, et un système de corrections optiques bien plus pointus qu'un doublet achromatique, donc difficile de juger sur ce seul critère. J'ai pu voir dans un mak 127, il y a peu, et cela semblait relativement peu lumineux pour pouvoir tirer son épingle du jeu dans un ciel semi urbain pour faire un peu de cp, mais à la campagne on peut bien s'amuser avec.
Les 6 kg en moyenne d'un 150/1800 sont peu compatibles avec des déplacements en transport en communs vitaux pour profiter de la campagne dans mon cas.
J'ai pu voir les résultats en photo lunaire et planétaire de synta 120/1000 franchement bluffantes (faut dire que le principal auteur de ces clichés, JB semble incroyablement doué), mais j'hésite à ouvrir un nouveau topic sur ce sujet, tant il y a déjà des pages de et des pages de louanges concernant aussi bien les versions kepler que skywatcher de la synta 120/1000...

Même si je suis bien conscient qu'un Mak 150 est bien supérieur à ces deux instruments (Son prix moyen de 900 euros sur eq5 aussi, mais si une bonne occase se présente d'ici Mars avec quelqu'un qui est prêt à assurer l'expédition et non un retrait sur place, why not)...

[Ce message a été modifié par Eratosthene (Édité le 17-11-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et si vous alliez visiter un club local un soir, pour "voir ce qu'on peut voir" dans différents instruments ? Le coup de la lunette revendue rapidement par manque de diamètre m'est aussi arrivé. Et comme tout le monde (qui ne pratique que le visuel), j'ai fini en dobson, incontestable meilleur rapport coût/diamètre. Mais j'ai toujours mon Mak180, et ça n'est pas un hasard non plus...

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est via un club que j'ai pu tester le mak127 et pu constater ses limites comme instrument principal. Malheureusement il semble qu'il n'y ait pas de 120/1000 dans ce secteur (pas plus qu'il n'y a de solution de covoiturage auprès des membres de ce club après renseignement, et donc mon joli 300mm serait condamné à capter la lumière des lampadaires ou serait intransportable en haut de colline.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le Maksutov 150 mm est plus difficile à transporter qu'une lunette de 120/1000 ? J'ai possédé un Intes 150 mm je suis persuadé du contraire (en tout cas il était plus facile à transporter qu'un tube de 115/900, la longueur du tube faisant la différence). C'est vrai que le poids n'est pas négligeable, mais je ne crois pas qu'une lunette de 120 mm soit beaucoup plus légère. Bien sûr, il ne faut pas l'employer avec une grosse monture. Mais c'est léger, ça tient sur les petites azimutales du type Giro ou Microstar.

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 17-11-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Non, non, je sais qu'un mak de 150 est plus transportable que la 120, et de loin, mais pour les déplacements en transports en commun, je pense que seul le 127n est gérable
J'ai quand mêle créé un autre topic pour l’instrument puisque la question de la boutique est réglée et qu'on nage en plein HS ce que n'apprécierait sans doute pas l'admin

[Ce message a été modifié par Eratosthene (Édité le 17-11-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
En dobson, vous pouvez très bien rester en 250mm. En monture strock, je vous garantis que c'est transportable dans un sac à dos...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah OK. Effectivement, s'il faut se déplacer en transport en commun, il vaut mieux ne pas être trop ambitieux.

Quand j'avais revendu mon Intes 150 mm, je m'étais déplacé à Paris en train puis un métro avec le télescope, mais c'était juste le tube. Avec une monture en plus, c'est effectivement trop compliqué. D'ailleurs même pour le 127 mm, il faudra faire attention avec la monture.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eratosthene :

Bonsoir,
j'ai une achro 150/1200 avec renvoi coudé televue Everbrite 2'' et oculaire de 26mm en 2'' a vendre. Si ça t'interesse.... mais faudra trouver une monture.

Bonne soirée.

Chris.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

J'ai répondu sur la lulu de 120 sur ton autre post.

Pour compléter le témoignage, après avoir utilisé cette lunette pendant 2 ans, je me suis orienté vers le planétaire et j'ai pris un Mak Intes M603 de 150mm. En planétaire, c'est vraiment top, mais en CP vicuel, ce n'est pas terrible, surtout à cause du champ réduit (j'aime bien avoir un champ assez large).

Pour le nomade, je me suis orienté vers une petite lunette AstroTech 70/420ED que je monte sur une EQ1 : Super pratique à transporter, bonne à tout faire et comme ils le clament sur le site d'AstroTech, c'est vraiment l'engin que tout astronome devrait avoir.
C'est sûr qu'elle n'est pas très lumineuse, mais comme je l'emmène en vacance sous de bons cieux, je compense le petit diamètre par un bon ciel...
L'idéal serait le gros diam avec le bon ciel, mais bon...

Cricri

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vivre dans les alpes dans un chalet éloigné de toute civilisation, ça doit être bien ça
Merci pour ces renseignements
C'est vrai une apo ou semi apo de petit diamètre sur petite monture peut être une idée sympa et plus judicieuse que le mak plus tard pour le nomade, puisque lorsqu'on se déplace c'est avant tout pour retrouver le CP (La lune on l'a toujours à domicile)...

Par contre pour la 150, j'imagine qu'on doit avoir un visuel époustouflant, mais que pour le coup l'engin est vraiment trop lourd et trop encombrant et qu'à partir de ce diamètre un newton redevient plus intéressant (elle fait 10 kg pour 1.20m PO Compris , c'est bien ça?)

edit : je viens d'y penser : pour le complémentaire nomade des 20x80 peuvent être aussi une solution, mais on ne reparlera dans quelques mois pour une la prise de conseil

[Ce message a été modifié par Eratosthene (Édité le 17-11-2012).]

[Ce message a été modifié par Eratosthene (Édité le 17-11-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je te remercie pour ta proposition, mais vu la prise au vent, je ne pense pas qu'un instrument de ce poids puisse être raisonnablement utilisé sur une monture trop légère. Et là, même pour notre petite colline ça deviendrait vraiment ingérable dans notre cas (la 120 sur eq5 est un peu le maximum raisonnable, mais avec ce tube on devrait viser une monture vraiment trop encombrante). Mais je ne m'en fais pas, elle trouvera vitre preneur

[Ce message a été modifié par Eratosthene (Édité le 17-11-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Eratosthène> merci pour l'"incroyablement doué", je pense que j'avais surtout un bon numéro dans les mains j'ai effectivement eu une kepler 120/1000, c'était mon 1° instrument. Il m'a permis de faire de belles observations grâce à sa bonne qualité (très belles figures d'Airy , d'ailleurs je l'ai revendu à un ami spécialiste des doubles!)
Le chromatisme est quand-même assez présent, sur les planètes brillantes c'est un peu génant, et pour la photo du ciel profond. En visuel CP par contre c'est vraiment peu visible, j'ai eu de très bonnes images...
A ta place je partirais plutôt sur un bon mak150 par exemple, ou éventuellement une ED 100/900 qui est souvent déstockée à bas prix chez OU, une très bonne lulu, manque peut-être un peu de lumière...Quel est ton budget?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour ta réponse,
Je vais tout reprendre afin d'être plus clair.
J'étais initialement parti sur 200 euros avec une 90/900, ce qui s'est montré être trop juste : on ne s'est pas fâché avec l'astro à cause d'un 115-900 pour retrouver la même chose 20 ans plus tard Donc j'ai élargi jusqu'à 600 euros : budget qui permet bien plus de choses. Après élargir immédiatement encore ne serait pas trop raisonnable vis à vis d'autres dépenses. D'où l'idée de différer un autre budget pour un tube nomade de moindre coût et qualité, mais qui en montrera pas mal sur un ciel merveilleux, même si ce sera très rare. En effet 99% des observations se feront "en ville" : l'expression est à modérer : nous sommes proche de Besançon, mais pas dans cette ville même, dans une de ses banlieues proches. D'un côté c'est la route, mais de l'autre une colline(Lumière contre colline, observation quasi impossible sur place). J'avais exagéré la distance qui nous sépare du sommet de la colline voisine ; en pleine journée il nous faut 5mn non chargé pour rejoindre le point d'observation. La pente est douce mais le chemin assez étroit sans être peu praticable. On voit le halo de la ville voisine, mais le zénith reste à peu près correct même s'il est loin d'être noir.
Budget compatible avec beaucoup de choses bon Dobson de 200mm, et même plus, telescope 150/750, newton sur eq 200/1000- ce que j'aurais pris avec moins de contrainte- mak 127, et lunette 120/1000). Après viennent les difficultés : je ne suis pas pur débutant, mais je dois faire la dépense pour deux, puisque ma compagne est attirée par l'astro mais n'y connait rien, je dois donc tout lui apprendre. Des logiciels comme stelvision m'ont permis de lui donner une vague idée de ce qu'on pourrait voir, mais évidemment, ce logiciel n'est qu'un modèle et ne peut se substituer à la réalité. Un petit tour en club d'astro, a permis d'élargir le champ, mais pour les non inscrits ils n'organisent qu'une soirée par mois en pleine ville de Besançon, et cette soirée fut peu encourageante niveau météo. et une demande de covoiturage pour leurs soirées d'observation en pleine nature, quitte à payer la cotisation du club n'a pas eu de suite.
Vue qu'il y a une pure débutante dans le couple, la polyvalence relative '(ne rêvons pas, si elle existait avec perfection, tout le mpnde se précipiterait dessus) est primordiale, avec une préférence pour le planétaire vu le site qui est loin d'être parfait.
Connaissant ma compagne une azimutale pour le planétaire est un peu hors de question. Je sais qu'à fort grossissement si le suivi n'est pas assuré par une mise en station au moins approximative, les belles soirées étoilées seront plutôt de belles occasions de stress. J'ai déjà pu voir ce que ça donnait de devoir pointer avec des jumelles, alors que le ciel lui est encore inconnu. Ca réduit le champ, même si ça n'est pas si rédhibitoire.
Niveau transport, je me chargerai de l'eq, je sais que je peux le faire d'après les charges que j'ai pu supporter lors de longues randonnées dans les Pyrénées, mais je préfère réserver un tube de moins de 7kg pour la miss, qui je pense supportera mieux une longue observation en position assise (Adieu les gros newton, à moins de faire plusieurs voyage en laissant la miss garder le matériel, au cas très improbable d'une visite là haut, surtout que le stockage du tube sera problématique.). Ca réduit encore. Ca nous amène donc à la lunette 120/1000 ou au mak 127. Le défaut de ce dernier est évident : trop peu de diamètre pour la formule. Après en allongeant 300 euros de plus on atteint le mak 150 : champ étroit (un oculaire grand champ ne peut pas tout résoudre de ce côté, même si ça élargit pas mal les choses) mais bien meilleure définition que la 120, contraste supérieur lié à son diamètre et sa formule. Mais bon, le budget est encore explosé, et j'en connais une qui va cesser de me suivre sur ce terrain si j'allonge trop la facture, et je la comprendrai. On peut aussi regarder du côté des occasions pour un mak 150 quitte à acheter seulement la monture (eq 5 vu le poids)séparément. Après l'occasion est toujours quelque chose dont on ne peut décider : il faut l'occasion, la disponibilité, le filling avec le vendeur, et la proximité géographique pour pouvoir regarder le matériel sans griller tout le budget en transport. Il a quand même un défaut majeur : le climat de Besançon et environs est vraiment pourri et il faut profiter de la moindre éclaircie ici. Une mise en température peut faire louper une soirée d'observation tant tout change vite ici.


[Ce message a été modifié par Eratosthene (Édité le 18-11-2012).]

[Ce message a été modifié par Eratosthene (Édité le 18-11-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this