Sign in to follow this  
kitt

Où trouver un concepteur de télescope ?

Recommended Posts

Bonsoir,

je me tourne vers vous pour m'indiquer, si à votre connaissance, il existe une entreprise / bureau de conception (France ou étranger) capable de m'étudier un télescope (i.e. calculs optiques, mécaniques, informatique, etc.)et de me fournir un cahier des charges techniques et plans associés. J'assurerais la partie exécution des différentes pièces (hors optique)sur plusieurs années pour étaler les coûts.

C'est donc une prestation de conception complète que je souhaite acheter.

L'instrument que je veux construire est un 600 RC.

J'ai récemment consulté deux sociétés (France) qui m'ont indiqué que cela ne les intéressaient pas d'où ce message que je porte à votre attention.

Soit dit en passant, si un Astram compétent se sent une âme d'ingénieur- concepteur, je pense qu'il pourrait trouver une petite place dans le paysage actuel des instruments amateurs à semi-pro ?

Dans l'attente de vous lire.
Très bonne soirée à tous.

kitt


Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Bonjour,

je vous remercie pour vos retours.
je contacte cette société.

bonne journée,
Kitt

Share this post


Link to post
Share on other sites
EDIT
"C'est donc une prestation de conception complète que je souhaite acheter."

j'avais mal lu, desolé... je comprends alors pourquoi il y a peu de reponses. C'est un projet perso ou pro ?

[Ce message a été modifié par Cavadore (Édité le 20-11-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut à tous,

Il me semble que SkyVision n'est pas loin de faire du sur-mesure, vu ce qu'ils nous ont montré aux RCE.
Tiens-nous au courant si tu les contactes!

Phil

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ne crois pas que ta démarche va te faire faire des économies.
Le travail de conception, c'est ce qui coûte le plus dans une entreprise. Et ce n'est "rentabilisé" que par la production en série.

Alors, sauf si tu es prêt à payer une somme très rondelette pour ce "service", je doute que tu trouves une entreprise susceptible de te faire cette étude, d'autant qu'ils auraient tout intérêt à produire eux-même le télescope issu de leurs recherches, pour ne pas voir leurs idées exploitées par d'autres qui auraient fait l'économie de l'étude.

Share this post


Link to post
Share on other sites
+1,

Autant faire l'étude soi-même et confier la réalisation à un atelier, ça a du sens, mais là... je vois mal l'intérêt économique pour la boîte.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tout dépend à quel prix elle vend l'étude, mais ce genre de prestation ne peux pas se faire à faible coût (pour un travail sérieux j'entends, avec des calculs de déformation et de tolérances optomécaniques).

Le plus simple est peut être de trouver un amateur qui en a déjà fait un et lui demander si il accepte de partager ses plans. S Montagnac en a fait un par exemple : http://www.obs-psr.com/astro/spip.php?article3

La bonne question serait plutôt : pourquoi vouloir faire un RC de 600, il aura forcément dans les 5 m de focale, à moins de mettre ça à Calern ou au Pic du Midi, il va faire des images d'étoiles très patatoïdes.

Un bon Newton, il n'y a que ça de vrai. C'est facile à faire donc bien moins coûteux, et pour ça on trouve tout ou presque sur le web en cherchant bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir à tous,

merci pour vos réponses : en retour quelques précisions :

Cavadore : oui, il s'agit d'un projet privé.
Phil91590 : c'est fait ! ;-)
Maïcé : je comprends le raisonnement. Il y a de facto compétition entre coût de conception+fabrication tel que je le conçois et un achat standard néanmoins, les personnes que j'ai contactées ne m'ont pas donné de chiffre d'étude ou d'enveloppe même très évasive. Pour ce qui concerne la confidentialité de construction ... oui, jusqu'à un certain point : est il sorcier d'expertiser finement un télescope en service pour approcher sa conception... ?
Kirth : lorsque l'on dispose de l'atelier, il est aussi judicieux de se poser la question inverse d'autant que faire l'étude soit même ne s'improvise pas, qu'il faut en avoir la capacité et que cela plaise. Moi, cela ne me passionne pas du tout. Maintenant "l'intérêt pour la boite" c'est à elle de le décider. Je cherche un archi : la réponse est simple : c'est oui ou non. Pour le moment c'est non pour les contacts que j'ai eus. C'est un choix que je respecte complètement. Par ailleurs, n'étant pas au fait de la stratégie de développement qu'ils mènent pour conduire leur société, je ne peux qu'acter.
jldauvergne : tout à fait, vos réflexions sont justes. Lorsque l'on est prêt à mettre des billes dans un projet, le produit doit être à la hauteur. Cela se règle rapidement par un CCTP au départ et des dispositions financières de bon achèvement. Concernant le type d'instrument, c'est un choix très personnel et bien évidemment son lieu d'affectation est en adéquation avec la qualité attendue.Merci pour le lien ! :-)

Bonne soirée à tous et merci encore à tous pour vos réflexions ... si des idées vous viennent ou des liens, je suis toujours preneur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu recherches une étude pour le tube seul, ou également pour la monture (dans ce cas, quel type de monture ?)

Le problème si tu recherches quelqu'un pour te faire l'étude, c'est que tu vas payer plein pot les heures d'études et conception, sans que le concepteur puisse espérer les amortir par une production de série. Comme dit par d'autres, cela va te coûter plus cher qu'un telescope clé en main.

Soit c'est quelqu'un qui n'a jamais conçu de télescope, et dans ce cas, il va reprendre à zero, et cela va prendre du temps, donc ce sera très cher, soit c'est quelqu'un qui réalise des instruments, et je ne vois pas l'intérêt de donner (même en faisant payer), les plans détaillés et l'expérience acquise...
D'autant plus que sa production et ses choix techniques dépendent de ses moyens de production propres ou de ses sous-traitants, qui ne sont pas nécessairement ceux que tu as toi...

En tout cas, des architectes en instruments astronomiques, cela n'existe pas, à ma connaissance...


Ceci étant dit, pour le tube, ce n'est pas si compliqué que cela à concevoir. Il y a pas mal d'exemples sur les forum et le net, de 400 ou 500, extrapolables à un 600. Tu peux également regarder ce que font des boites comme Alluna ou Astelco pour t'en inspirer. Avec un peu de réflexion, tu devrais pouvoir concevoir cela.

Tu peux également essayer de t'associer avec d'autres amateurs constructeurs, de manière à mettre en commun les savoir-faire, mais ce ne sera pas une démarche mercantile.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir Kentaro,
il s'agit en effet d'une conception globale - monture à fourche en première instance.
pour le coût, c'est ce qui est avancé régulièrement comme argument. Je le comprends mais l'ordre d'idée ne m'est pas communiqué ...
Il est juste de dire que la conception est en phase avec les moyens dont dispose la société pour produire : il en va de même dans tout domaine d'activité hormis si le concept est totalement innovant. Ce n'est pas mon cas.
J'avais la même réflexion que vous en soulignant que s'inspirer serait une solution potentielle ... je pense ne pas y couper en vous lisant tous !

Merci pour votre approche en tout cas.
kitt

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le truc c'est que ce n'est pas trivial du tout si tu veux que ça fonctionne bien. Faire des plans et des dessins n'est presque pas suffisant, généralement on fait un prototype pour voir ce qui a échappé sur le papier avant de revoir sa copie. Et encore même en procédant ainsi il n'est pas rare que des soucis se posent toujours sur des instruments de plus de 500 mm.
Dit autrement, celui qui pourrait te dessiner ça est celui qui a de l'expérience, et celui là n'a aucun intérêt à te vendre son fond de commerce. Ou alors à un prix fort qui dépasse le prix d'un télescope lui même. Du coup, tu as plus vite fait d'aller commander un télescope aux gens qui savent faire ça.

En même temps je ne vois pas ce que tu ne peux pas faire toi même là dedans, c'est qu'une question de patience. Même pour le calcul des surfaces optiques et des tolérances optiques, tu peux t'y essayer avec le bouquin dirigé par Rydel. Si tu es concepteur de A à Z tu verras facilement ce qu'il faut modifier pour corriger les défauts de jeunesse. Si quelqu'un d’autre a fait la conception avec des défauts tu n'auras pas forcément acquis les compétences pour les corriger.
La monture c'est peut être un peu plus sioux (encore que), mais le tube comme dit Kentaro ce n'est pas si compliqué.

Vu que tu as des moyens limités, j'insiste sur le fait que partir sur un RC est un mauvaise idée. Tu va vite te retrouver à 0,3"/pix, c'est un bon échantillonnage pour un site où le seeing longue pose est à 0,6 ou 0,8", or ça n'existe pas en France.
Un Newton avec un bon correcteur on a pas trouvé mieux Au pire si ton site est exceptionnel tu mises sur des pixels de 5 ou 7 µm au lieu d'un classique 9 µm. un RC, rien que pour calculer le barillet d'un miroir percé c'est compliqué. Tu veux en faire quoi et le mettre dans quel coin ce télescope exactement ? Qu'est ce qui motive vraiment cette envie de RC ? Croire qu'un RC est supérieur à d'autres formules optiques c'est une erreur, il a lui aussi besoin d'un correcteur pour la courbure de champ, ... Il vaut mieux un Newton qui marche bien (et dans ce domaine il y a un gros savoir faire amateur), qu'un RC qui ne sera jamais optimisé.
Accessoirement, rien que pour trouver un fabricant capable de faire un bon miroir secondaire pour RC de 600, ce n'est pas simple. Il y en a qui ont essayé, ils ont eu des problèmes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
...maintenant, c'est vous qui voyez!

Je ne peux qu'abonder dans le sens de Jean-Luc.
Si je n'avais pas une crise de flemingite, c'est à peu-près ce que j'aurais écris aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
entiérement d'accord avec Jean-Luc aussi!!!! un 600mm avec une telle focale je ne vois pas de lieu en france ou se serait vraiment exploitable!!! il faut d'abord déterminer le seeing du lieu d'implantation du télescope et agir en conséquence
dans mon cas j'habite ds la vallée du rhone ou le seeing est rarement bon , c'est pour cette raison que dans mon nouveau projet je suis resté sur un Newton ouvert avec une focale n'excédant pas les 2 mètres

Share this post


Link to post
Share on other sites
Doublon

[Ce message a été modifié par jmr (Édité le 24-11-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
La réalisation d'un cahier des charges pour une complète sous-traitance est excessivement difficile à formaliser surtout dans des domaines restreints comme l'astro amateur. En effet un projet tel que celui-là n'est pas compliqué dans son principe mais complexe dans sa réalisation par le fait de la nécessité de la prise en compte d'un grand nombre de détails qui en soit ne sont pas insurmontables mais qui devront être décrits. Cette description pourra être de différentes natures d'un simple rappel aux normes que devra suivre le réalisateur jusqu'au descriptif complet de la fabrication intégrant les caractéristiques des matériaux dans certains cas particuliers.
C'est cette description qui peut être impossible à formaliser car dans certains cas les mots n'existent pas et le remplacement par un assemblage de mots ne sera peut-être pas interprété complètement comme il faudrait.

Le refus de certains vient peut-être tout simplement de leur impossibilité de spécifier ce que tu demandes. C'est l'erreur fondamentale des oligarches de l'éducation nationale de croire ou pire faire croire que tout peut être traduit en mots, je dirai même réduit en mots. L'intelligence du touché, des odeurs, des bruits, des rythmes,... et même de certains mécanismes est difficilement traduisible en mots. Et oui, la communication ne passe pas que par des mots...

Pour un projet tel que le tien, j'irai voir par exemple Valmeca (Serge Deconihout) pour en parler avec lui. J'ai été très impressionné par sa dernière réalisation (lunette de 435) et de la vitesse de réalisation de son projet. Il est vrai que toute l'équipe devait avoir plus d'un siècle d'expériences cumulées.


PS : J'ai passé ma vie professionnelle à mettre en place une méthode et puis des softs pour palier aux "défaillances" des cahiers des charges dans le monde des procédés chimique, pharmaceutique et alimentaire...

Share this post


Link to post
Share on other sites
le prend pas pour toi Mikael je ne pense pas que ça t'était destiné, sauf si tu te considère oligarque, mais si tu es enseignant et seulement enseignant, on ne peut pas te ranger dans cette catégorie (et c'est tout à ton honneur)

Je pense qu'il fait plutôt allusion à ceux qui jugent utile de remplacer le mot ballon par "référentiel bondissant" dans les circulaires de l'éducation nationale. On peut aussi évoquer "la motrice aquatique" (la natation) ou encore "les géniteurs d'apprenants" (les parents). Ceux là sont des nuisibles, ils justifient leurs salaires par un travail de régression du système.

Share this post


Link to post
Share on other sites
M.Porte...

Je crois que JLDauvergne a particulièrement bien traduit ma pensée et j'ai bien rigolé avec le "référentiel bondissant","la motrice aquatique","les géniteurs d'apprenants" c'est trop bon...

Plus sérieusement, quand j'ai fait mes études techniques (bac E en 1970) mes profs d'atelier et de technique m'ont fait passer leurs connaissances autrement que par des mots : le bruit des outils des machines,l'odeur de l'huile de coupe,le touché de la surface, son reflet, l'économie des gestes,l'utilisation des abaques et même la régle à calcul... Tiens, Je me souviens d'un cours exceptionnel sur l'analyse de la planéité d'un marbre avec un niveau d'eau. Il fallait toucher pour comprendre... vraiment impressionnant

Pour en revenir au projet initial, pour moi un RC de 600mm est un ensemble de détails difficilement traduisible en mots...

http://www.astrosurf.com/cavadore/observations/Valmeca/run_May2003/index.html

[Ce message a été modifié par jmr (Édité le 24-11-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Baaahhh...

Jean-Luc, Jmr... je le prends pas pour moi... pas de problème pour ça, c'est juste qu'on entend souvent dire « l'EN est responsable », ou encore « C'était mieux avant »...

Bon je crois vraiment qu'il y encore des profs exceptionnels, qui font leur métier avec passion et transmettent le goût des choses bien faites... même si c'est bien notre rôle de « traduire en mots », ce qui veut bien dire analyser, comprendre, conceptualiser et faire !

Allez retour à la discussion de départ ;-)

Bon week-end !

Mickael

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir à tous,

un grand merci pour vos retours, toujours très instructifs dont je vais tenir compte.

Oui, le cahier des charges risque d'être coton à écrire ! Mais je ne doute pas que je trouverai quelqu'un qui pourra venir avec un seau de Tippex (ortho ?) pour venir effacer toutes les âneries que j'aurai pu y écrire :-)et pourtant je fais des efforts en essayant d'intégrer toutes les subtilités du livre de Charles Rydel !

Plus sérieusement, je vais remettre tout à plat pour faire le cahier des charges et décrire le projet de deux manières : ce que j'attends de l'appareil et ce dont je dispose comme outils pour le réaliser. Si le concepteur me fait des remarques techniques comme certains d'entre vous l'on fait ici j'en tiendrai compte. Je pense que nombre d'entre vous avez un niveau "de fou" sur le domaine ... je me trompe ? ;-)... très égoïstement j'en profite en tout cas.

Le seul bémol effectivement, passer par la case "proto" ... sur le principe c'est un réflexe naturel et même plein de bon sens mais qui devient un investissement ...

Oui le 600 de S.Deconihout ... (pfffff !!!) D'ailleurs, le ou les ? il me semble que de celui de Ludiver en est un ?

En tout cas super pour vos retours même si une pression, bien vite dissipée a traversé telle une comète, cette suite d'avis.

Bonne soirée et bon dimanche
kitt

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this