Sign in to follow this  
skywatcher

vis de serrage lame de schmidt C8

Recommended Posts

salut,
un ami possède un C8 orange, il vient de remarquer que l'une des 3 vis de serrage de la lame de schmidt tourne dans le vide !
il a également remarqué que l'image s'est dégradée...
que faire pour remettre tous ça en place et comment procéder,
j'ai lu quelque part qu'il y avait un repère sur la lame pour l'aligner au tube ,quand est il ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

tu parles des 3 vis de collimation ?
A ton avis elle est foiré ou seulement dévissée ?

Si elle n'est que dévissée, il faut la revisser. Éventuellement en resserrant d'abord les 2 autres.

Ensuite refaire la collimation.

Si elle est foirée c'est une autre paire de manche. Pour le constater il faudra ouvrir. Oui il y a des repère et si il n'y en a pas il faudra en faire pour remettre la lame à sa place. C'est pas trop compliqué à faire.

Mais attention. Si vous dévissé les 3 vis de collimation, de ne pas faire tomber le secondaire sur le primaire.

Jm

Share this post


Link to post
Share on other sites
===> Albanc ,

En voulant ( par curiosité ) démonter le système fastar sur mon C8 , le support du secondaire a tourné aussi ( je n' ai pas démonté la lame )
Comme c' est une occasion , je me dis que le précédent propriétaire ( s' il est curieux aussi ! ) a du rencontrer le même problème .
La question que je me pose est : même si le support n' est plus tout à fait à sa place , cela devrait pouvoir se rattraper par la collimation .
Est-ce que je me trompe ( sûrement , mais pourquoi ? j' ai quand même une petite idée en lisant l' article de C.et E.)?

( Mon C8 est un Celestar deluxe ) .

[Ce message a été modifié par Great gig in the sky (Édité le 28-03-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Great gig in the sky,

Si tu es satisfait des images que te donne ton C8, alors effectivement ne touches à rien et vérifies juste ta collimation.

Le problème avec cette méthode, c'est qu'on ne peut mesurer en temps réel la qualité optique sur un banc de test, comme c'est le cas sur la ligne de production de l'usine.
Ma page décrit l'opération parce que je me suis lancé dedans et j'ai voulu partager ce savoir avec les autres bricoleurs, mais en l'absence d'un test pour mesurer le avant / après rien n'indique que la qualité optique de mon tube se soit améliorée.
Mon champ en photo est plus homogène car au passage j'ai dé-tilté mon tube (qui l'était sérieusement), mais la qualité d'image en planétaire n'est pas terrible (elle n'a jamais été bonne avec ce tube d'ailleurs).

Donc dans le doute, moins on touche à la position de la lame et mieux on se porte. En effet, la lame est appairée avec le primaire pour corriger son aberration de sphéricité. Il y a donc un lien d'alignement très fort entre ces 2 éléments. Le secondaire en revanche, bien qu'il soit lui aussi supposé être appairé, est sphérique, et donc très tolérant en alignement par rapport au primaire qui est lui aussi sphérique : si tu le fais tourner sur lui-même, alors on aura théoriquement la même position de surface au même endroit. Par contre si tu déplace ta lame latéralement (droite/gauche, haut /bas) par rapport au primaire, l'épaisseur de la lame ne sera plus la même en face d'un point donnée du primaire, et ça il faudrait pourvoir le mesurer pour savoir si ça a un effet positif ou pas.

Quand à Skywatcher, dans le cas de ton ami, si tu le peux, ajoutes juste une calle en papier pour prendre la place de la vis manquante et laisse le C8 dans sa configuration d'usine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Albanc ,

Le gros hic , c' est qu' en tant que débutant en observation , je n' ai aucun point de comparaison avec d' autres C8 .Et même avec d' autres modèles d' ailleurs re !!!

Mais j' apprends tous les jours ( enfin quand la météo le permet ), et c' est bien là le principal .

Et comme tu le dis :" Le tout est, comme dans beaucoup de domaines, de parvenir à maîtriser la technique pour en tirer le meilleur. « Y’a plus qu’a » comme on dit… " .

[Ce message a été modifié par Great gig in the sky (Édité le 28-03-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
en fait c'est une des 3 vis à 120° qui tient la lame qui tourne dans le vide !
est ce un écrou qui s'est détaché ou le filetage qui est abimé ?
il va ouvrir pour voir...

Share this post


Link to post
Share on other sites
En fait c'est le secondaire qui est appairé avec le primaire.
Certains outre atlantique ont pris le temps de faire la manipe de mesurer l'instrument, de tourner la lame d'un angle quelconque puis de tourner de la même quantité dans l'autre sens le support du secondaire (avec le secondaire évidemment) et la seconde mesure était égale à la première (à la tolérance près). En général on ne tourne effectivement pas le support mais la lame (avec le secondaire) d'où cette confusion.


Attention il y a eu plusieurs générations de "Oranges". Les premiers (depuis Celestron Pacific) avaient 4 vis, 3 poussantes et une tirante au milieu. Voir cette photo de mon premier SC daté de 79 ou 80 environ : http://perso.magic.fr/marc.patry/Instruments/Dsc03590.jpg

Puis le système a été simplifié avec 3 tirantes et un ergot central en appui sur le support du secondaire. C'est le cas des SC modernes à priori
Exemple du C8 ultima (1995) et du C11 (~2000) : http://perso.magic.fr/marc.patry/Instruments/Pict6738.jpg

Maintenant, si une des 3 vis est libre c'est qu'elle a été trop dévissée et qu'elle est libre du support du secondaire. C'est pas grave, il suffit de la revisser, elle trouvera son chemin toute seule normalement.


Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut


Ayant un C8,que je me suis amusé à le démonter pour l'améliorer et contrôler les optiques au passage(primaire et lame);je tenais juste à préciser que l'appairage primaire-lame sert à minimiser l'AS mais égalementà réduire au minimum l'astigmatisme car lorsque j'ai contôlé au foucault le primaire;celui-çi était sphérique mais avait un peu d'astigmatisme et la lame étant très mince doit en avoir;il est très difficile d'avoir une lame avec un astigmatime nul car il faudrait qu'elle soit épaisse pour éviter les fléxions au polissage et respecter une épaisseur au bord constante;ce qui ne doit pas être le cas ici
voilà

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Certains outre atlantique ont pris le temps de faire la manipe de mesurer l'instrument, de tourner la lame d'un angle quelconque puis de tourner de la même quantité dans l'autre sens le support du secondaire (avec le secondaire évidemment) et la seconde mesure était égale à la première (à la tolérance près). En général on ne tourne effectivement pas le support mais la lame (avec le secondaire) d'où cette confusion."

Non. Les défauts que je rencontre sont plus souvent liés à la lame qu'au secondaire sphérique.
Notamment des astig parfois copieux comme le dit Abdel et qui ne sont pas liés à des contraintes.
J'ai eu un cas de C5 pour lequel le défaut du primaire était quasiment compensé par celui de la lame, coup de bol

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fred> Tu a essayé ce que je viens de dire ou c'est simplement en tournant la lame (et le secondaire) que tu porte ton affirmation ? Comme en général le support est collé à la lame, la "rotation" du secondaire ne peut se faire que sur des modèles mis en condition (support décollé ou bien ceux pour lesquels la colle ne fait plus son effet). Ce serait bien que tu nous présente tes conclusions en tout cas ! Sur ton site je n'ai rien lu de tel, ni dans tes procédures de test. Tu peux bien sur ne pas croire ce que d'autres on fait avant toi, après tout c'est humain, remarque on a tous ce droit !


Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'abord je tourne l'ensemble. Et si cela ne va toujours pas, je tourne secondaire/lame de manière différenciée pour savoir d'où vient exactement le défaut (lame/secondaire/primaire). Et c'est soit la lame, soit le primaire. Ce qui n'est jamais un souci tous les Celestrons que j'ai passé ont l'ensemble secondaire baladeur grâce à ce ridicule anneau de papier qui remplace le liège depuis quelques années.

Si tu ne le voit pas sur le site c'est normal : je mets rarement en ligne les rapports sur les tubes qui ne marchent pas, et ils sont la majorité de ceux qui me sont confiés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this