Colmic

Test comparatif en bino : Delos, Nikon, Pano, Plossl

Recommended Posts

Bonjour,

étant depuis un moment à la recherche de bons oculaires pour compléter mes Televue Plössl 32, j'ai réussi à me faire prêter quelques jeux pour un test comparatif en vue d'un achat.

Je précise que je n'observe quasiment que le Soleil en Halpha et accessoirement en lumière blanche, donc mes critères de choix sont peut-être un peu différents de certains autres.

Pour moi les principaux critères de choix sont : le piqué, le champ, la planéité et le piqué jusqu'en bord de champ, important pour ne pas avoir à jouer de la raquette pour passer des protus à la surface.

Le matériel utilisé :
- Lunette TOA130 + Coronado Solarmax 90 + étalon de PST pour le double stack
- Tête bino Baader Mark V

Les oculaires testés :
- Televue Delos 17.3 (merci Rémi)
- Nikon Nav 17.5 (merci Rémi)
- Televue Panoptic 24 (merci Tatien)
- Mes Televue Plössl 32

Il manque à la liste les W.O SWAN 20 et les Pentax XW20. Merci d'avance à Olivdeso qui va me permettre de tester les Pentax, et merci à Super pour le prêt des Swan le mois dernier. A noter que j'avais des Panoptic 19 mais je trouvais leur piqué et leur luminosité très moyens, je les ai donc revendus.

Tout d'abord quelques images :

On constate une différence de taille énorme entre les Plössl et Pano d'un côté, et les Delos et Nikon de l'autre. Le poids est également d'une toute autre catégorie :
- Plössl 32 : 177g pièce
- Panoptic 24 : 235g pièce
- Nikon Nav 17.5 : 363g pièce
- Delos 17.3 : 408g pièce

Les voici maintenant une fois montés sur la tête bino. Ma crainte était de voir le BF15 tourner sous le poids, et cette crainte est justifiée, il m'a fallu bien serrer le Clic-Lock pour éviter que ça se dévisse avec les Delos et Nikon !!

Les Plössl 32 :

Les Pano 24 :

Les Delos 17.3 :

Les Nikon Nav 17.5 sans bonnette :

Et avec bonnette :

Je précise que l'écartement des oculaires est le même pour chaque photo, ils sont réglés à ma vue. J'ai les yeux relativement rapprochés et ma crainte là encore est justifiée que certains oculaires ne passent pas. C'est le cas pour les Nikon qui butent contre le nez, en revanche les Delos de par leur forme passent impeccable. C'est vraiment dommage pour les Nikon, pour la suite du test j'ai retiré les bonnettes vissantes et là ça passe nickel, mais c'est couillon quand même...

Test en simple stack TOA130 + SM90 + Glasspath 1.7x :

- Tout d'abord je positionne mes Plössl 32 car ce sont mes oculaires de référence. Ces oculaires ont un piqué et un champ formidable mais ils ne sont pas très confortables à utiliser, le positionnement des yeux étant assez problématique. Avec ces oculaires j'ai un Soleil halpha en entier bien large de façon à voir toutes les protus même les plus grandes. les spicules sont bien visibles, il y a 3 belles zones actives et un très grand filament. L'image est très belle et très lumineuse.

- Ensuite je monte les Pano 24. Le poids, la taille et le confort d'observation avec ces oculaires en fait vraiment un must-have en bino. Le soucis c'est que si je me décidais à prendre ces Pano24, ils feraient directement double-emploi avec mes Plössl32, ayant sensiblement le même champ (légèrement plus restreint sur les Pano24 mais vraiment chouïa). Là encore, piqué superbe, à noter que cette fois je dois tourner la tête pour aller voir les protus sur tout le tour, alors qu'avec les Plössl il me suffit de bouger les yeux.

- On passe aux Delos 17.3. La vache c'est lourd ! On serre bien le Click-Lock pour éviter que ça ne tourne. Le nez passe nickel sous les oculaires, on sent qu'ils ont été conçus avec ce soucis du détail en bino. Pour sortir et rentrer les bonnettes et régler ainsi le relief d'oeil, il faut desserrer une bague à la base des oculaires tout en maintenant la bonnette. C'est un peu chiant au début mais on finit par s'y faire. C'est pas super pratique car il faut le faire sur chaque oculaire à la fois avec les 2 mains, alors qu'avec les Nikon par exemple il suffit de visser ou dévisser la bonnette avec une main. Le champ est bien plus restreint que dans les Pano24, mais j'ai toujours le disque solaire en entier, avec un peu de protus. L'image est en revanche beaucoup plus sombre que dans les Pano24. Le piqué est excellent au centre et jusqu'à 80% environ du champ. Malgré cela on sent une perte de piqué sur les extrêmes bords.

- Je monte enfin les Nikon Nav 17.5, je me gardais le meilleur pour la fin pensais-je ! Première déception, les oculaires butent contre le nez, c'est très désagréable, mais je peux quand même observer. Après quelques temps d'efforts d'observation dans ces conditions, je décide de retirer complètement les bonnettes. Il suffit de les dévisser complètement. J'ai alors accès directement à la lentille d'oeil mais il faut faire attention à ne pas coller les yeux dedans sinon bonjour les traces de cils... Néanmoins je m'y fais assez vite et je dois dire que la vision dans ces oculaires sans la bonnette donne un réelle impression d'observer à travers le hublot d'un vaisseau spatial Première constatation, le champ est plus grand que dans les Delos, vous me direz 17.5 contre 17.3, mais 0.2 ça justifie pas une telle différence. Le champ apparent de ces oculaires est donc plus important, et pourtant ils sont donnés tous les deux pour 72° de champ. Alors soit les Nikon font plus que 72, soit ce sont les Delos qui en font moins ! Seconde constatation, ils sont plus lumineux que les Delos tout en étant un peu moins lumineux quand même que les Pano24. Enfin troisième constat, le piqué est superbe jusqu'à l'extrême bord de champ. Au centre en revanche je ne vois aucune différence de piqué avec les Delos.

Passage au double stack avec l'ajout de l'étalon PST, et passage au Glasspath 2.6x obligatoire pour conserver la MAP.

- Plössl 32. Bon je connais l'image qu'ils donnent mais c'est toujours bon de comparer avec une référence. En double stack les Plössl ne sont pas très agréables à utiliser car le champ est trop grand et comme le champ halpha du PST est très réduit, on se laisse déconcentrer par les bords flous. D'où mon envie d'investir dans des oculaires un peu plus forts. Piqué et luminosité toujours là, d'autant que le ciel est un peu voilé, peu propice au double stack.

- Pano24. Parfaits, ils sont parfaits ces oculaires. Piqué, champ plus réduit, mais il leur manque un petit quelque chose : pouvoir rentrer encore un peu plus dans les détails qu'on devine seulement à ce grossissement.

- Delos 17.3. Là ça devient vraiment très sombre, je retrouve cette angoisse que j'avais avec les Pano19, à savoir une image piquée mais bien trop sombre pour l’apprécier totalement. C'est dommage car le piqué au centre est vraiment excellent.

- Nikon 17.5. Toujours utilisés sans leur bonnette, la luminosité supplémentaire est cette fois d'une grande aide pour aller chercher les petits détails perdus dans les protus notamment. Cette fois à ce grossissement on sent vraiment la supériorité des Nikon, mais il fallait le Glasspath 2.6 pour s'en rendre vraiment compte. L'effet hublot est encore plus fort, car en double stack on a nettement cette impression de relief sur les filaments. Je reste un bon moment à observer, et finalement j'arrive à positionner les yeux correctement même sans bonnette et sans fatigue apparente.

Conclusions :

il a manqué dans ce test la présence des SWAN et des Pentax 20 pour bien comparer, j'espère être en mesure de pouvoir le faire la semaine prochaine avec Olivdeso notamment.

C'est très intéressant de pouvoir passer d'un jeu d'oculaires à l'autre et de comparer en live au même moment et avec le même matos.

- Panoptic 24 : j'avoue que les Pano 19 m'avaient laissé une mauvaise impression des Panoptic et ces 24 m'ont carrément réconciliés. C'est pas pour rien si la plupart des utilisateurs de bino ont ces Pano24. Ils sont juste parfaits, avec un confort extrême permettant de bien coller les yeux aux bonnettes et de rester ainsi pendant des heures sans aucune fatigue, contrairement à mes Plössl 32. Ils sont légers, petits, ils ont tout pour plaire. Si je n'avais ces Plössl 32, aucun doute je les achèterais sûrement.

- Delos 17.3 : Ils sont certes lourds, mais ça ne ressent pas une fois la bino bien arrimée. Ils sont très confortables à utiliser. Petit reproche à leur bonnette pas super pratique, avec desserrage puis coulissement, mais on s'y fait à la longue. Très piqués, ils ne le sont certes pas jusqu'à l'extrême bord du champ. Il faut de plus tourner la tête pour observer tout le champ visible. Enfin le point le plus délicat pour moi : ils sont un peu sombres.

- Nikon 17.5 : Mais pourquoi avoir construit des bonnettes aussi grosses ? Pour des oculaires de ce prix je suis étonné que Nikon n'ait pas fait de tests en bino... En dehors de ces bonnettes, rien à redire sur ces oculaires, ils sont juste parfaits, et c'est un minimum qu'on était en droit d'attendre pour des oculaires de ce niveau de tarif. S'il n'y avait pas ce soucis de bonnette, j'aurais certainement craqué, mais là c'est difficile de m'y faire.

Alors le choix final ?
Je n'ai pas décidé. il me faut une autre séance d'observation pour ça, peut-être étendre celle-ci sur Jupiter ou la Lune pour comparer autre chose, mais comme le Soleil est quasiment le seul objet que j'observe désormais, je me concentre là-dessus.
J'attends aussi de voir les Nikon combattre les Pentax pour juger. Quant aux SWAN 20, ils sont bons mais le souvenir que j'en ai c'est qu'ils sont quand même bien sombres.

[Ce message a été modifié par Colmic (Édité le 01-09-2013).]

[Ce message a été modifié par Colmic (Édité le 01-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
superbe.
Comment as tu fais pour réunir tous ces oculaires ?

J'ai envie de passer à la bino sur le XX14i très bientôt. Ce test est un délice.

Merci

Jm

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour ce teste ,

super , pas évident a les rassembler ces paires d'oculaires !..
j'attend avec impatience le teste des XW20 .. possédés également sur mon ancienne bino wo et les 2 swan 20 également .

maintenant , j'ai fait le choix des 24 panos avec la Denk2
A+ JP

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour ces impressions. J'avais l'occasion de mettre deux Pentax XL dans la même tête binoculaire et j'ai vite abandonné cette idée simplement pour le poids et les difficultés à maîtriser toute cette masse dans la bino. Aussi n'ai je point vu de grande différence dans la qualité de l'image par rapport aux deux Panoptic 24mm. Ces deux oculaires se marient en effet très bien avec une tête binoculaire.
J'aimerais cependant me faire une idée sur la qualité de l'image entre des Nagler 12 mm Type 5 et deux Delos 13 mm; je suppose que les Delos seront largement devant.

amicalement rolf

[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 01-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à vous. J'avais oublié les Nagler 16 que j'ai pu tester dans la Drôme cet été mais pas en solaire. Je les avais trouvés très bons.

Ce soir j'ai pu refaire quelques tests. Et a noter un truc gênant avec les Nikon : on a des reflets sur la lentille d'oeil assez embettants que je n'ai pas retrouvés avec les autres. Je pense que c'est surtout dû au fait que j'ai retiré les bonnettes et du coup la moindre entrée de lumière provoque ces reflets (j'utilise un voile noir bien sûr pour augmenter le contraste en halpha).

Autre point : ce soir le ciel était un peu meilleur, et j'ai trouvé que le piqué du Delos au centre était un peu meilleur que celui du Nikon. Peut-être est-ce dû au fait que j'ai l'impression que le Delos grossit plus. Néanmoins comme le Delos est plus sombre, peut-être qu'on joue sur les contrastes. Pas évident de juger.

Ceci étant dit, ce soir j'ai trouvé qu'au final c'était quand même le Pano24 qui me donnait les images les plus sympa. La turbulence étant de la partie, le critère n'est sûrement pas valable, le plus faible grossissement s'en sortant largement mieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bravo pour ce test. Ah oui l'écartement des oculaires, je n'avais pas pensé à cela pour les Nikons mais bon je n'ai pas les yeux trop rapprochés... à voir. Pano 24 c'est bien mais au final en 17,5 on est quand même susceptible de révéler plus de détails sur les objets du ciel profond.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très intéressant, ce test !

Mine de rien, les Panoptic 24 mm existent depuis à peu près dix ans et ont toujours été recommandés sur les têtes binoculaires, ce qui prouve que chez TeleVue ils sont très forts !

Je ne comprends pas trop pourquoi tu dis que le souci du 24 mm, c'est qu'il fait double emploi avec le 32 mm : s'il est mieux, il suffit de revendre le 32 mm. Ou bien tu estimes nécessaire d'avoir une plus longue focale ?

Et pour avoir une plus courte focale, as-tu envisagé d'ajouter une Barlow plutôt que deux nouveaux oculaires ? Ça coûterait moins cher.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le mieux est l'ennemi du bien.

Les Nikon 17,5 ont un relief d'oeil supérieur à 25mm ce qui veut dire que si tu enlèves leur bonnette tu vas avoir des entrées de lumière parasite.
Cet oculaire utilisé en mono doit être génial pour un porteur de lunettes bénéficiant d'un site où il peut s'exprimer pleinement.

Les Delos 17,3 sont lourds et plus sombres que les Panos 24 ... il te faudrait comparer ces 2 là sur plusieurs nuits et faire une moyenne au bout de quelques mois. Je pense que dans un site exceptionnel (peu de turbulence et beaucoup de transparence) les Delos seront devant mais dans un site dominé par la turbulence, tu seras presque toujours satisfait par les Panos 24.

Est-ce que les Radian (60°) se font toujours chez Televue ... le Radian 18 est plus confortable et transparent que le Pano 19 par exemple ... c'est peut-être cela la solution que tu recherches ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à vous.

Alors l'ajout de la Barlow, bien sûr j'y ai pensé en tout premier lieu. Le problème en halpha solaire c'est qu'il faut passer le BF15, du coup la Barlow ne peut être montée qu'après le BF et donc en coulant 31,7, juste avant la bino. Ca fait un montage bien branlant, surtout avec le poids de la bino et des oculaires.

Les radians, pas testés, je n'y avais pas pensé. S'ils sont bien lumineux pourquoi pas.

Ma crainte au final, et certains l'ont bien deviné, c'est de ne pas avoir des conditions idéales suffisamment souvent pour laisser s'exprimer ce genre d'oculaires. Ils sont sans doute très bons en planétaire et ciel profond, mais avec la turbulence diurne, je me dis qu'au final c'est peut-être utopique de chercher à descendre sous les 24mm.

Garder un seul jeu d'oculaires, pourquoi pas, dans ce cas ce serait sans aucun doute possible les Pano 24 en lieu et place des Plössl 32 (que je revendrais aussi du coup).

J'attends de voir dans les XW20 Pentax pour me faire une idée, ça ferait un bon compromis entre les 24 et les 17.5. Mais j'ai peur que là encore les XW butent sur mon nez comme j'ai pu le lire ailleurs.

Et j'attends aussi cette semaine avec impatience un ciel pas voilé le matin pour voir s'exprimer pleinement les 17.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Certes le mieux est l’ennemi du bien... mais c'est une formule qu'on utilise souvent quand on a pas trouver - de suite - la solution optimale... Visiblement c'est une question de nez... en clair pour les nikons il faut essayer... Et si c'est vrai que si cela ne passe pas en gardant les bonnettes il manquera quelques choses... Sur le fait que les delos sont plus sombres, la perception n'est-elle pas liée essentiellement à la différence de focale? Cela peut être trompeur. En particulier avec la présence de turbulence... bien entendu cela dépend de la focale de l'instrument mais je ne suis pas sûr qu'utiliser une focale de 17,5mm par rapport à 24mm affecte la perception des objets du champ... Je soupçonne même qu'on voit plus de choses Quand aux radians n'ont-ils pas la réputation de jaunisse?
Ensuite, il s'avère qu'il aurait peut-être fallu envisager l'essai avec une bino Televue. Sauf erreur de ma part, Haleboop a fait un essai comparatif de binos... résultat la bino Televue "enfonce les autres" pour reprendre sa phraséologie. Du coup sa combinaison de maintenant c'est bino Televue + delos... qu'il estime comme d'enfer et je pense qu'on peut lui faire confiance. Et comme tout est en Televue il est possible a priori qu'il y a penser, à supputer une certaine optimisation ... Donc j'en reviens à ma question initiale, est-ce que la combinaison bino televue + nikon n'est-elle pas la meilleure configuration du moment? Après effectivement l'adaptation à la morphologie nez + yeux est sans doute déterminante et rédhibitoire.
Ceci étant à ce jour je n'ai pas de bino mais en "mono" le passage aux Nikons a un peu occulté la qualité Pentax qui pourtant est extraordinaire... Que ce soit avec le 7mm Nikon NAV SW ou avec le Nikon NAV 12,5mm HW à 100° de champ (obtenu en occasion sur un coup de chance), le plus bluffant avec ces oculaires c'est la netteté jusqu'en bord de champ... Ceci étant comme l'a préciser Colmic c'est bien le moins que l'on attend à ce niveau de prix.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"résultat la bino Televue "enfonce les autres" pour reprendre sa phraséologie."

J'aimerais bien savoir un peu plus. Où as-tu vu ce point de vue?

amicalement rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je crois me souvenir du test de Halebopp, mais pas le souvenir que dans ce test il y avait la Mark V. Une Denk oui c'est sûr elle était enfoncée par la Televue. Maintenant la Mark V j'en suis pas certain du tout tant elle pique cette bino. Il me semble qu'il y a du Zeiss quelque part dans cette Mark V, uniquement dans le design ou aussi dans l'optique, je ne sais pas. D'ailleurs avant de s'appeler Mark V, elle s'appelait GroBfeld/Zeiss. (avec le S-dset au lieu du B !)

Pour l'aspect plus sombre des Delos, on en parle aussi sur forum d'en face.
J'ai refait plusieurs fois le test, en prenant soin de ne pas m'éblouir les yeux en changeant d'oculaires, et je constate les Delos plus sombres que les Nikon. Maintenant j'ai l'impression que ces Delos grossissent à mon avis plus que les Nikon et c'est pas qu'une histoire de champ plus grand pour les Nikon. Donc soit les Delos font moins que 17,3, soit les Nikon font plus que 17,5.

En tout état de cause, le gagnant de ce test est pour moi les Pano24 Reste à avoir un bon ciel pour les 2 autres. On verra demain matin... A suivre

Share this post


Link to post
Share on other sites
+1 pour Maire ,

Pas souvent débattue,et pourtant peut etre la solution ultime ou plutot optimale :
bino wo et ses swans 20
télévue et ses delos 17
denk et ses denk 21
....
Indépendamment des glass machin ou power truc ,
ce sont des ensembles parfaitement appairés non !..
Dans mon cas, un test avec denk sur denk sur ce forum a une époque,
j'aurait peut etre pas forcément choisi les 24 pan ...

jp

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ce qui est du test des bino par Hale Bopp, je peux y répondre puisque j'étais avec lui . C'était la Denk qui était à la ramasse .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Concernant la Baader je n'ai jamais entendu de réserves.

amicalement rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Dans tous les cas , pour l'ouverture des prismes , c'est bien la Mark V
qui détient le record avec ses 28mm, et peut déja couvrir le plus grand champ possible sur le ciel indépendamment des oculaires ;
Avec ses qualités intrinsèques, dans mon classement elle était en tete ,
mais c'est le coté pratique du switch qui m'a fait pencher
pour la denk2 .

jp

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tasson je ne changerai pour rien au monde ma Mark V lol, il est juste question des oculaires ici

Bon ce soir j'ai pu faire de nouveaux tests avec un ciel bien meilleur que ce week-end.

J'ai donc eu le temps d'observer dans de bonnes conditions avec les Pano 24 puis les Nikon (toujours sans leur bonnette malheureusement). Les Delos j'ai laissé tomber sur le moment, le clic lock n'arrêtait pas de se dévisser sous le poids et j'avais du monde à la maison, donc j'ai abandonné pour les Delos.

Néanmoins, ce que j'ai pu observer (et la personne qui était également là ce soir avec moi, pas du tout un astram donc totalement dépourvu de jugement partial) dans les Nikon m'a plutôt troué le cul si je peux utiliser cette expression. Là je peux dire que les Pano 24 étaient parfaits dans leur rôle, à savoir me donner une image globale du soleil magnifique. Mais alors une fois monté les Nikon, le spectacle s'est ouvert à nous. J'entends encore mon compère néophyte me dire "remets les Nikon stp, c'est trop beau !". Piqué exceptionnel et je peux confirmer jusqu'à l'extrême bord du champ. Là où les Pano24 me donnaient une image sympa, les Nikon me révélaient des détails pas même entr'aperçus.

J'ai essayé à nouveau avec la bonnette, mais c'est impossible, même en essayant de régler, le nez bute et on ne peut approcher les yeux, c'est quand même vraiment couillon... Sans la bonnette c'est magnifique, ça serait possible d'observer comme ça sans bonnette, le positionnement des yeux est naturel, pas comme dans les Plössl 32. Le truc c'est "est-ce que j'accepterais moralement d'acheter des oculaires de ce prix et de m'en servir sans bonnette" ?

Demain matin visiblement il fera beau, j'espère juste un ciel pas voilé, à la limite je veux bien des passages nuageux mais pitié pas de voile Je vais vraiment pouvoir comparer avec les Delos.

Quant aux Pano 24 dans ce cas précis, ils donnaient une superbe image, mais là avec ces conditions on en veut plus, on veut rentrer dedans, et les Nikon ce soir me l'ont donné !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Televue, Nikon, ou autres ce que tu cherches, en réalité, c'est trouver la bonne focale d'oculaire.
Ce ne sont pas les Nikon qui ton permis de voir tous ces détails mais leur focale.

Et là ma foi une paire de Pano 19 sera, à mon avis, très largement devant les Nikon pour le confort (EN BINO ! j'entends déjà certaines remarques ) et pour le poids... (et le prix...)

Mais y en a d'autres des cailloux.

C'est la focale et le confort que tu dois chercher.

Tu devrais jeter un œil à nouveau dans des Pano 19. Peut-être des Pentax 20mm (plus de relief d’œil)

Après si c'est vraiment du 17mm qu'il te faut, ben t'es bloqué ou alors les Délos... puisque tu dis qu'ils sont confortables.

Amicalement, Vincent

[Ce message a été modifié par Daube-sonne (Édité le 03-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui Vincent c'est ça, je cherche la bonne focale.

Les Pano 19 je les ai revendus, les miens n'étaient pas piqués du tout, je ne vais quand même pas réinvestir dedans lol.

Autre point, entre 24 et 19 c'est un peu trop proche.

Et lisez ce qui va suivre...

Ce matin, j'ai pu installer le matos de bonne heure et me faire enfin une vraie séance de comparaison dans des conditions presque parfaites, ciel bleu sans aucun voile, pas un nuage, turbulence relativement faible.

Tout d'abord montage du SM90 en double stack avec Glasspath 2.6x

- Pano 24, superbes comme toujours, piqué excellent, confort parfait.
- Nikon 17.5 : on groissit plus, c'est piqué partout, j'ai bien les bords nets comme le centre, on décèle des détails non vus aux 24. Toujours pas de bonnettes sur les Nikon. Effet hublot très sympa puisqu'on travaille sans bonnette, mais plein de reflets gênants.
- Delos 17.3 : ce que je soupçonnais hier se confirme ce matin. Le grossissement est plus important dans les Delos que dans les Nikon, c'est indéniable, c'est évident, le champ est donc plus petit, et surtout, on détecte PLUS de choses qu'avec les Nikon. Test fait et refait plusieurs fois, les Delos me montrent plus de détails au centre, mais avec le PST je ne peux travailler qu'au centre, donc le piqué jusqu'au bord ne peut être intéressant dans mon cas qu'avec le SM90 en simple stack ou en lunaire, ce que je fais rarement.

Montage ensuite de l'ERF135 avec l'étalon PST. On travaille cette fois non plus à 90mm mais à 130. Je commence avec le Glasspath 1.7x

Un belle protu gonflée bien lumineuse est là, en double stack 90 elle était belle, mais à 130mm elle devient magnifique.
- Pano 24 : image fantastique, la protu est ciselée, on voit de belles filandres à l'intérieur. J'ai néanmoins un reflet génant en bord de champ dû à l'ERF, avec ce champ immense il nous déconcentre beaucoup.
- Delos 17.3 : alors là je rentre réellement dans la protu, c'est de la dentelle, je note plusieurs filandres très fines et je les mémorise bien pour passer aux Nikon.
- Nikon 17.5 : Grossissement plus faible là c'est certain, champ plus grand. Les filandres repérées sont là mais moins évidents que dans les Delos, ils sont cette fois à la limite de la détection.

Je monte le Glasspath 2.6x.

Le grossissement cette fois est trop important, on est noyé dans la turbu qui commence à bien monter avec les Delos et Nikon, seuls les Pano 24 s'en sortent plutôt bien, mais je n'ai pas plus de détails avec les Pano24 + GP 2.6x qu'avec les Delos 17 + GP 1.7x.

A noter qu'à 130mm simple stack je ne constate pas d'assombrissement du tout entre les Delos et les Nikon, les Nikon ont juste un grossissement plus faible. Je ne sais pas quantifier ce grossissement, mais à mon avis ce n'est pas les 0.2 marqués. C'est plus que ça.

Pour finir j'ai remis les bonnettes des Nikon pour virer ces reflets gênants, et au final j'arrive tant bien que mal à m'en accomoder.

Cette fois je peux conclure :
- Les Panoptic sont bel et bien le must-have à posséder en bino.
- Les Delos sont vraiment super confortables à utiliser et montrent plus de détails que les Nikon, test effectué plus de 20 fois c'est une évidence.
- Les Nikon sans leur bonnette ont un très bel effet hublot de vaisseau spatial avec leur piqué jusqu'en bord de champ. Champ plus grand et grossissement moins important que les Delos.

Au final :

Concernant les Nikon, étant donné qu'ils n'en montrent pas plus que les Delos je pense que ce n'est pas pour moi. Ou alors pas en 17.5, mais peut-être en 14 ? Mais comme l'idée de base étant de prendre les Nikon comme uniques oculaires, ça l'aurait fait si leur confort avait été impeccable avec les bonnettes, mais là ce n'est pas le cas.

Il reste le cas des Delos. Ils sont super ces Delos, leur réputation n'est pas usurpée. Le soucis c'est qu'ils ne remplaceront pas des Pano24 ou des Plössl32 pour avoir le Soleil en entier avec les protus car le champ est trop faible. Donc ils ne peuvent intervenir qu'en second jeu. Et dans ce cas, là aussi peut-être que des 14mm seraient plus indiqués pour bien marquer le pas entre les 24 (ou 32) et un grossissement plus important.

Le dilemme est le suivant :
- Pano 24 seuls en remplacement des Plössl 32 en uniques oculaires ?
- Plössl 32 + Delos 17.3 (ou Delos 14) ?


[Ce message a été modifié par Colmic (Édité le 03-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Avec un jeu de Pano et tes deux Glasspaths, n'arrives-tu pas à tout faire.
Je veux dire est-ce que la combinaison Pano + GP 2,6x (simple stack) ne te donne pas quelque chose d'équivalent aux 17mm + GP 1,7.

Note que Denkmeyer propose des 21mm excellents (je crois en 70°) ; peut-être le compromis que tu cherches.

Vincent

Édit : ah mince 65° juste. Puis pas donnés...

[Ce message a été modifié par Daube-sonne (Édité le 03-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est evident; il te faut les Panoptic 24mm.
Les deux Delos tu me les envois et je le garderai à un prix d'occasion.

amicalement rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu as pensé à te faire refaire le nez pour garder les Nikon ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour un utilisateur de tête binoculaire les Nagler typ 6 s'imposent à mon avis. Très grand champ et surtout petit poids; je considère en effet la masse des Delos/Ethos/Pentax dans une tête bino très gênante, carrément rédhibitoire.
Cela dit, je suppose la qualité optique des Delos étant supérieur, j'aimerais bien faire un petit test ou avoir un avis d'un amateur.

amicalement rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai une paire de 13T6, j'ai constaté qu'en bino, on n'accédait pas aux 82° facilement.
Ils sont confortables si on ne cherche pas à attraper tout le champ. Même dans ce cas ça reste des oculaires légers donnant, en bino, au moins 70° "faciles". En plus ces 70° sont le "cœur de la meule", pourraient être pas si éloignés des 70° Délos ou autres...

Les 16T5 seraient surement intéressant mais encore moins de relief d’œil que les T6, ils ne doivent pas montrer beaucoup de champ apparent avec les deux yeux.

Amicalement, Vincent

[Ce message a été modifié par Daube-sonne (Édité le 03-09-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now