Sign in to follow this  
Olili

Observatoire "fait maison"

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonsoir à tous,

Pour répondre à la première question concernant l'écartement. Je ne sais pas, l'avenir me le dira. J'ai quand même un peu de marge sur le roulement et puis dans ma région, je n'ai pas beaucoup d'amplitude thermique. C'est plus l'humidité et le vent qui peut faire bouger la structure.

Ouah, que de beaux observatoires, un au bord de la piscine. Attention quand même de ne pas tomber dedans à la fin d'une soirée astro .

Très belle construction tout en hauteur, le tout dans un magnifique cadre.
Par contre, les 2 poutres qui tiennent la structure coulissante sont assez rigides? Car il y a quand même une sacré hauteur. Remarque, tu n'as peut-être pas trop de vent dans ton coin. Tu vas mettre quoi à dessous ?

Jean-Christophe

[Ce message a été modifié par Jean-Christophe Dalouzy (Édité le 12-07-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
... ou plus simplement, une jambe de force à 45° (entre le poteau et la poutre) pour assurer le contreventement.

Sinon, ce type de construction surélevé me plait bien (moins de turbulence qu'au sol).

Share this post


Link to post
Share on other sites
ms, tu penses vraiment que 2 ou 3 mètres de hauteur au-dessus du sol peuvent faire la différence au niveau de la turbulence locale? Si c'est vraiment le cas, c'est bon à savoir.

Share this post


Link to post
Share on other sites
La structure extérieur est stable, légèrement souple mais stable !
j'ai envisagé la croix de St André ou les renforts a 45° comme le souligne MS
Pour la croix il faut des portées de + de 5M donc flexions.
Et les renforts a 45° entres les montants et traverses j'ai laisser tomber après avoir constaté de la rigidité de l’ensemble, dans ce sens ca ne bouge pas d'un poil.
Jai donc rajouté ma dernière poutre 200x100 entre les deux piliers en l'entaillant a mi bois et en la rentrant en force
vous pouvez la voir sur cette autre vidéo: https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=wKtHX79-1FI

Je suis conscient que ce point est a surveiller, pour l'instant l'élasticité résiduelle est dans le sens de cette dernière poutre, elle ne me dérange pas est permet un alignement naturel lors de l'ouverture
JF.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
ms, tu penses vraiment que 2 ou 3 mètres de hauteur au-dessus du sol peuvent faire la différence au niveau de la turbulence locale?

Ici c'est plutôt 4m et je pense que plus c'est haut, mieux c'est.
Maintenant au raz du sol au sommet d'une colline avec un écoulement laminaire.
Il faudrait voir aussi dans quelles directions soufflent les vents dominants car cela génère une turbulence locale en toiture ... quoique quand le bâtiment est ouvert et la toiture dégagée, c'est moins problématique.
De jour (solaire) ce type de conception me semble très intéressante.

Share this post


Link to post
Share on other sites
je suis menuisier artisan et ebeniste !! ...!
Tu es menuisier ? Pourtant il y des petites erreurs de structures auxquelles tu aurais du penser !!-)
C'est sympas comme conception !!
Regardes bien , car avec une telle hauteur sans renforts , la déformation se fera latéralement et verticalement !!
Combien d’écart as tu entre les roulements ?
Je dis ça pour toi ...après ....!!!

a++
@lex.

Share this post


Link to post
Share on other sites
attend les poutres sont des 200x100, les 200 vertical, les hommes debout portent seulement 60/70kg chacun, il ne faut pas exagérer quand même !
en plus un système a six roues fonctionne moins bien qu'a quatre
flexion il y aura mais modérée elle sera
JF.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour a tous,
Je pense que tu devrais mettre une croix de saint-andré plus deux jambes de force car tu le sais bien le bois travaille toujours.En tous cas beau boulot et bonne continuation.
amicalement Eric

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ne vous inquiétez pas je surveille la chose!
Les flexions et autres efforts ne m'inquiète pas plus que ca mêmes si le risque peut subvenir!
je vous rappelle qu'une nouvelle poutre à été rajoutée pour rigidifié dans le sens transversal.
longitudinalement rien ne peut bouger de manière grave, en plus les piliers sont sur des supports réglables en hauteur.
Le risque le plus important est le gauchissement des poutres, mais là ni les croix , ni jambes de force ni feront quelque chose.
il faut savoir que des porte à faux compensent certains efforts mécaniques.
Je comprend vos craintes, je vous en remercies, mais je préfère cent fois une structure souple a un bloc qui fini par travailler quand même et n'a pas la plasticité pour compenser
c'est un choix assumé, si des problèmes surviennent, je vous tiens au courant car je ne prétends pas avoir la science infuse
Encore une fois merci pour votre attention envers mon projet.
Jean François.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On voit des plots béton isolés dans la plupart de vos conceptions (sous les 2 poteaux extérieurs). Est-ce que le déplacement de ces plots est bien bloqué (butons, dallage ou autre dispositif) dans les 2 directions principales ?
Ceux qui habitent en zone sismique feraient peut-être bien de regarder cela d'un peu plus près.

Autre problème, quand l'observatoire à toit roulant est ouvert, la toiture offre une prise au vent. Comment redescendre les efforts horizontaux dus au vent aux fondations ? En général, on crée une palée de stabilité (portique de stabilité, Croix de St André ou autre dispositif).

Bref, que ce soit pour le sismique comme pour le vent, la stabilité longitudinale et transversale de certains de ces observatoires "fait maison" n'est souvent que partiellement assurée.

La vérification des sections d'un ouvrage est une chose, la vérification de sa stabilité en est une autre.

[Ce message a été modifié par ms (Édité le 15-07-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour le sismique on a déjà donné ici mag 5.6 on était sur l'épicentre
Les plots béton font presque 0.8 mètre cube chacun enfoncés dans le sol, seule la platine de réglage est hors sol.
Pour le vent : quand il y a du vent le toit reste fermé!
J'ai quand même laisser le toit ouvert ses jours ci quand on a eu des petits coup d'orage (avant la pluie bien sur), le garage est assez protégé des vents d'ouest, ca na pas bouger mais c'est sur que sur un gros coup ...
A la limite le toit contribue a maintenir l'équerrage de la structure.
JF.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il me reste encore du boulot et des points interrogations quand même :
Comment protéger efficacement les poutres horizontales, elles ont protégées en partie part le rail qui fait 70/75 mm de large reste 10/15mm de chaque coté ?
Protéger le rail du gel et de la neige ?
faut il faire un système anti soulèvement pour le toit en position ouvert ?
Le bardage est en mélèze, je le laisse griser ou je passe un saturateur ?

Mais pour l'instant il me faut remettre des munitions de coté
JF.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En général les parties exposées à l'eau sont protégées par une couvertine en zinc ou éventuellement un bardage bois.
Pour éviter toute protection, l'idéal serait de prendre un bois naturellement classe 4 comme le robinier ou éventuellement un bois traité classe 4 à coeur comme le pin sylvestre (le douglas et le mélèze ne s'imprègnent qu'en surface donc à éviter).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this