Sign in to follow this  
Eratosthene

Comment transformer un village en village étoilé? Appel à témoignages

Recommended Posts

Un conseiller municipal du grand Gevrey m'a demandé conseil pour savoir comment combattre la pollution lumineuse dans le secteur de Gevrey. La mairie est vraiment de très bonne volonté mais ne sait comment combattre les résistances "sociologiques" qu'elle rencontre dans sa volonté de préserver l'environnement (alors que ce serait un atout supplémentaire pour faire classer le site qui possède déjà une superbe réserve naturelle). Je les ai déjà averti des dangers du LED, mais évidemment je n'ai aucune expérience dans la mise en place d'une diminution notable de la PL et des difficultés qu'on peut rencontrer. Si certains ont donc été confronté à des difficultés particulières ou ont réussi à faire avancer les choses, n'hésitez pas à transmettre vos témoignages ici, et je transmettrai aux personnes compétentes(Maire, es-tu là? Tu es demandé à l'accueil...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour, un sujet sensible que celui de convaincre une mairie d'aller dans le bon sens. Mais qui semble bien parti dans ton village, car la volonté de bien faire est déjà là !
Le secret dans la réussite d'une telle entreprise est bien entendu la communication avec les administrés, et il ne faut pas hésiter à mettre le paquet via les bulletins municipaux et autres.
Pour apporter mon expérience en la matière, je suis maire adjoint en charge de l'environnement dans une commune de 2000 h du sud de l'essonne, à la limite de la zone urbaine et de la campagne rurale.
En 2008 après les élections, j'ai proposé à l'équipe nouvellement installée d'aller vers la réduction de la PL en proposant la coupure de l'éclairage la nuit de minuit à 5h30, en installant des horloges simple sur les armoires de commande de l'éclairage public. Bien sur des questions se sont posées quant aux conséquences de l'extinction: sécurité sécurité et sécurité ! Ayant lu pas mal de reportages et témoignages sur le sujet, nous avons commencé à communiquer, à expliquer que nous faisons une expérimentation, qu'il n'a jamais été montré que l'extinction nocturne favorisait les actes de délinquance etc... Et nous avons coupé le 18 juillet 2008. J'ai eu quelques plaintes, des personnes âgées qui a priori avaient peur de sortir. Mais vous sortez souvent la nuit après minuit ? euh... non... et évidemment comme prévu il ne s'est rien passé, et même mieux, nous avions pas mal de plaintes rapport à des bandes de gamins qui erraient la nuit et se rassemblaient sous les lampadaires pour faire du bruit. Du jour au lendemain ça a été terminé et les rues du village sont redevenues tranquilles et étoilées.
Au niveau économies, cela nous a permis d'économiser entre 8 et 10.000€/an, et je réinvestis chaque année cette somme (en plus des subventions obtenues auprès du PNR du gatinais français), pour améliorer l'éclairage existant, nous avons notamment remplacé tous les ballons fluos qui dataient des années 70 par des lampes sodium de 70W, qui polluent bien moins et qui sont bien moins gourmandes.
Notre expérience a fait école, nous avons témoigné et porté la bonne parole et depuis ce sont des dizaines de communes du coin qui coupent l'éclairage la nuit, certaines mêmes de plus de 10.000 habitants ! et le constat est le même partout, corroboré par les statistiques des gendarmeries: moins d'actes de malveillance la nuit. Les cambriolages de jour n'ont bien sur pas diminué

Voilà, témoignage un peu long mais qui je l'espère montrera à tes élus que ce n'est pas si compliqué à partir du moment où l'on communique avec la population. Des râleurs il y en aura toujours mais avec des arguments démontables rapidement !

Si tu le souhaites, je te propose de me contacter à l'adresse jf point brunelli arobase free point fr, et je pourrai fournir à tes élus des exemples de communication dans le bulletin municipal, un exemple d'arrêté réglementant l'éclairage et tout document ou renseignement utile. N'hésite pas et bon courage pour cette belle entreprise. Amicalement.

edit: un petit reportage qui date de 2010 si je me souviens bien : http://www.youtube.com/watch?v=YEp9hZNmyyU

[Ce message a été modifié par epsilonzéro (Édité le 30-11-2013).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Eratosthene,

Connais-tu l'Association Nationale pour la Protection du Ciel et de l'Environnement Nocturnes ?
Je te conseille d'y adhérer et de te rapprocher d'un de ses correspondants locaux.
Je ne doute pas de la sincérité de ton initiative et de la volonté qui t'animent mais l'expérience accumulée de l'ANPCEN pendant plus de quinze années fait d'elle LA référence nationale. Légitimité uniquement consacrée à contribuer à la prise de conscience de la pollution et des nuisances lumineuses, ensuite à créer les moyens d'un dialogue constructif avec toutes les parties prenantes des éclairages extérieurs.
Le concours "Villes et villages étoilés", une de leurs actions plurielles, aujourd'hui en est à sa cinquième édition. 216 communes ont été labellisées pour 2012, les résultats 2013 seront connus début 2014.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Toutes ces informations vont être transmises à l'élu qui m'a posé quelques questions dès qu'il a appris que j'étais astram, en seulement deux posts il y a déjà des renseignements bien précieux qui devraient bien l'aider. Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
En espérant pouvoir lui être utile. Un petit conseil en passant: d'un point de vue bassement électoral, et sachant les échéances qui arrivent, je lui conseille de ne pas se lancer dans la coupure d'éclairage avant les élections, et également de ne pas trop en dire à ce sujet dans les documents et plaquettes électorales.
C'est un sujet très sensible au niveau de la sécurité car les a priori sont tenaces, et même si des multitudes de témoignages de communes pratiquant la coupure de nuit peuvent venir étayer cette entreprise, une opposition pourrait se servir de cette proposition pour allumer les vieilles peurs de l'insécurité... Par contre il faudra communiquer sur l'aspect de la maîtrise générale de l'énergie dans la commune, qui est liée directement au portefeuille, eh oui on est dans la politique, l'environnement n'est malheureusement pas la préoccupation numéro un des électeurs, le portefeuille oui !
Ensuite une fois réinstallés, on lance tranquillement les opérations de communication, puis de coupure. On a 6 ans pour que ça rentre dans les moeurs, et c'est parfait. Je peux te dire en connaissance de cause que depuis au moins 4 ans, je n'entends plus parler de l'éclairage public, c'est acquis, terminé !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Eratosthene,

La démarche pour faire changer les mentalités, et convaincre les élus et la population est longue. Pour ma part (et je suis le maire), il m'a fallut plusieurs années. Le résultat, c'est juste une coupure de l'éclairage de nuit : http://www.obs-vignotte.fr/?p=828

Si tu veux, tu peux inviter ton maire à prendre contact avec moi pour ce qui est de la démarche à envisager et de la manière dont il peut présenter tout ça à son conseil municipal. Evidemment, il y a l'Anpen, mais attention de ne pas faire trop "peur" d'emblé...

Bon courage.

Mickael
www.obs-vignotte.fr

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir Erathostène
Effectivement l'ANPCEN peut t'apporter son aide.
Nous sensibilisons les communes t collectivités depuis 15 ans sur cette problématique.
En France 6000 communes éteignent tout ou partie de leur éclairage public en milieu de nuit, pour des tailles de communes comprises entre 11 et 36000 habitants, sans avoir constaté d'augmentation de la petite délinquance ou des incivilités, confirmé par la gendarmerie.
Le concours Villes et Villages Etoilés est une excellente opportunité pour médiatiser cet engagement.
Plus de 300 communes ont obtenu ce label.
Les gains sont bien sur économiques mais ont aussi une incidence sur la protection de notre environnement.
N'hésites pas à consulter notre site www.anpcen.fr, également contacter Epsilonzéro qui est un élu, et le correspondant ANPCEN de la Côte d'or, Jérémy Balledant.

Bien cordialement,
Michel Deromme, administrateur ANPCEN

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this