Sign in to follow this  
maire

Encore un cahier des charges pour dobson T300 F/4 ultra léger de voyage !

Recommended Posts

Mon 300 F/4 n'en fini pas d'être modifié... Il a vu le jour en 2004... il pesait 35-40kg... Transformé à la va vite en 2011 en version de voyage... et refait totalement fin 2013... Cette fois, changement complet, il s'agit de faire encore plus simple, plus léger, plus transportable...
Je vais prendre mon temps, aussi ce fil ne sera pas alimenté tous les jours...

Voici donc les nouvelles contraintes que je m'impose :

-Totalement démontable et aucun élément ne doit excéder 50 cm de long de manière à pouvoir entrer dans une petite valise
-Principe du télescope monobras avec triangulation intermédiaire type "trépied"
-Principe du télescope à un seul tourillon
-Bras en carbone pultrudé tant pour le monobras (gros diamètre)que pour la triangulation intermédiaire (petit diamètre)
-Toute la visserie en inox ou laiton et quelques vis en nylon
-Garantie sans rivets (non démontable...) et presse-étoupes pour les raccords (disgracieux)
-Large utilisation du composite CTP bouleau aviation/nida/balsa et quelque plaques d’aluminium
-Compatible cercles digitaux Sky Commander
-Collimation par le haut pour ajustement à l’oculaire
-PO léger mais pouvant recevoir les oculaires les plus lourds
-Lame araignée 2 branches en carbone
-Bafflage en plaquage CTP bouleau
-Poids total de l’instrument inférieur à 12 kg, optiques comprises
-Vernis marin en 4 couches minimum pour les pièces de bois
-Précâblage électrique pour ventilateur de mise en température, antibuée miroir secondaire et oculaires.
-Batterie au lithium intégrée dans la cage du primaire. La recharge s’effectuera par panneau solaire ou chargeur dédié.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Salut,


Tout démonté le monobras (250 à F 6.2) que tu as vu à Valdrome pèse 12kg (mais le miroir initialement dans un autre tube) fait presque 50 mm d'épais). Le seul pb c'est que je n'ai pas voulu couper le tube donc, démonté, il y a un morceau de plus 50cm. Avec un raccord bien pensé je pense que ça doit être faisable.
Je te remets les images si tu peux y prendre les idées du monobras et du simple tourillon (note au passage le système de poulies et câble qui permet de ne pas ajouter des contre-poids dont je suis assez content)
Il y a la jante de vélo aussi qui fait plus de 50, mais il faut de la stabilité tout de même.
Note le système de roulettes en pom C inspirée du 600 de William -Dobcat66- : http://youtu.be/QloIfOIxBZ4


jp

[Ce message a été modifié par bricodob300 (Édité le 16-11-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Par contre utiliser du pom C dans le PO pour tenir l'oculaire est une erreur. Dès que la température baisse l'oculaire est coincée dedans. Ça doit trop bouger thermiquement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Jean-Pierre
Merci pour tes commentaires. Effectivement je me souviens bien de ton instrument qui m'a bcp plus et j'aime bien sa philosophie et constitue donc pour moi une source d'inspirations, même si je suis plutôt bois, composite alu plutôt que tout alu, mais rien n'est figé Pour l'équilibrage, si je peux éviter au maximum un système avec ressort/courroie de rappel je préfèrerai.

Share this post


Link to post
Share on other sites
"-Vernis marin en 4 couches minimum pour les pièces de bois"

Tu crois que çà en vaut la peine, sachant que tu reconstruit ton instrument tous les deux ans?

Je vais suivre le post avec intérêt, çà me donnera peut-être des idées car je vais devoir refaire mon 250 d'ici quelques temps!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yo !
intéressant, affaire à suivre.
3 trucs :
- tu parles d'un truc transportable, et ne parles pas des dimensions générales hors tout en mode de transport Lxlxh (et pas seulement une longueur)
- pour le gain de poids, la visserie et quincailleire est une plaie, que dis-je, un fléau !!!!!!! je sais que tu aimes le démontable, mais c'est à considérer. A mon sens, un truc de voyage DOIT éradiquer tout gramme supperflux (et aps seulement en faisnt des tous !!!!), et surtout tout risque de perte, ou de démontage/dévissages involontaire à l'insu de son lpein gré. En mode voyage, c'est dingue comme les vibrations arrivent à foutre un satané bazar. c'est pourquoi (mais tu sais comment je pense) je pense que pour ces trucs spécifiques, rien ne vaut le collage. Seul ce qui DOIT être indispensablement démontable doit l'être, et en imaginant toutes les astuces possibles pour diminuer au maximum la visserie. De plus un montage soigné "d'usine" est par définition indéréglable, ce qui n'est pas désagréable à l'usage et fait gagner du temps.
Cela découle tout simplement de la vraie vie, du constat de nos trucs M78 qui ont baroudé sur tous les continents. Le bilan est réel : des vis se perdent, des truc se débinent, et réciproquement, AUCUN collage ne nous a encore trahit.
- sinon comme Bruno, tu envisages une protection "lourde" avé 4 couches de marine. Un simple coup de lasure suffit simplement pour un gain de poids significatif.
mais pour sûr, on va suivre ton aventure
bon courage !

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Effectivement Phil, LiteScope pourra être une de mes sources d’inspiration. Toutefois 2 choses me chagrinent sur ces instruments : les haubans câblés et le manque de protection relative du miroir primaire. Il y a aussi la question du bafflage sur ce type d’instrument qu’il faut bien travailler. http://litescope.net/litescope%20products.html
On continue les sources d’inspiration :
Il y a aussi le télescope de Jean-Pierre Gelabert vu à Valdrôme. Voir le lien donné par l’auteur lui-même (bricodob300)
Il y a (défiler les images jusqu’à la fin)
https://www.flickr.com/photos/8315630@N04/
D’autres :http://www.deep-sky-images.de/thumbnails.php?album=21
Pour Serge, oui je ne parle pas de dimension générale, je devrais sans doute mais comme je fais rarement des plans (sauf pour un barillet et l’implantation des pièces stratégiques comme une araignée et/ou points d’ancrage des tubes) je ne me mets pas spécialement de contraintes de dimensionnement général aussi paradoxal que cela puisse paraitre...
Je suis assez d’accord que la visserie est une plaie question poids mais pour certains liens, je vais privilégier la visserie nylon et alu. Bien entendu pour les connexions stratégiques je garde l’inox… Bref cela promet une belle prise de tête avec la visserie. Oui les vis qui se perdent, tu as mille fois raisons mais avec l’expérience j’ai pris l’habitude d’adjoindre une petite boite avec visserie élémentaire de rechange dédiée au télescope. Cela évite les mauvaises surprises sur le terrain, même si le mieux est de ne jamais ouvrir cette boite Oui je vais coller au maximum mais en cherchant à conserver son caractère démontable par élément. Disons que cette fois je vais essayer de ne pas faire des trop petits morceaux comme pour le précédent T300... ! Merci là, de m’avoir fait avancer dans ma réflexion.
La lasure pour un télescope ? c’est pour les volets ou la clôture ça

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 19-11-2014).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben oui, c'est ce machin, le lithescope je m'en suis inspiré pour le tourillon unique et le 'pied' qui supporte le troisième point d'appui/pivot. Ça marche assez bien ce truc d'ailleurs. Bon après, ça n'a pas la stabilité d'un serrurier en ctp sur patin en teflon.... mais maintenant j'ai un instrument que je peux trimbaler un peu partout sans me péter le dos.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello la compagnie :

joli projet, très ambitieux de surcroît.
heureusement que le 300 est à F/4 parce qu'avec un FD plus grand, cela me semble difficile à faire.
la contrainte du poids est une chose mais cela me semble faisable vu ce que tu as fait précédemment. Après, le plus grand challenge est pour moi en haut :
tout est dans l'équilibre de l'instrument sans et avec oculaire (1kg300)
le CG va être très chaud à déterminer.
et aussi l'ensemble va être difficile à équilibrer.
si tu ne veux pas de système de rappel (ressort et poulies) comment comptes tu t'y prendre???? car inévitablement, il y aura contre-poids.

jc

Share this post


Link to post
Share on other sites
j'oubliais
concernant le démontable ou non.
j'aime bien le démontable. cela permet d'intégrer le tout dans une valise sans sac supplémentaire et donc moins de risque de perte (je pense à l'avion là avec un rangement à part pour les tourillons par ex)

le problème du démontable n'est peut être pas dans les vibrations. Car arrivé sur les lieux, on vérifie un à un les segments et le serrage.
on peut faire du démontable mais il faut s'assurer comme tout ce qui peut prendre du jeu de la technicité de la fixation en faisant en sorte que l'insert ou les vis par exemple, pourront supporter une très grande série de montage/démontage sans aucun jeu. (inserts filetés/ visserie inox...etc)
l'avantage du démontable est que tout peut se séparer mais aussi que suivant l'utilisation, on peut laisser quelques éléments montés (gain de temps par exemple sur place - dans le cas du 300 d'Eric sur la structure de 2013, on peut par exemple suivant les circonstances laisser l'aragnée et son porte secondaire montés)

je trouve que le démontable est un luxe utile lorsque cela est bien pensé et bien fait

jc

Share this post


Link to post
Share on other sites
oui,
mais entendons-nous bien sur la notion de "démontable".
Evidement qu'un engin de "voyage" ne peut être par définition QUE démontable pour optimiser le volume du transport, avoir un colisage dont les lots conviennent au cahier des charges, voir que les lots s'emboitent entre eux comme sur le Strock en un seul coli.
Mais sur chaque "lot", moins c'est "sous-scécable", plus c'est monobloc, ben moins c'est chiant à l'usage. Bien sur, la boite a vis de rechange, les p'tits outils, la colle et chaterton, oui. Mais quel bonheur de ne plus s'emmerder avé ça !!!! et ce sont de précieux grammes gagnés, qui ont vite fait de faire des héctogrammes, voir davantage.
Un exemple sur mon T400-c,
hormis les 9 vis d'assemblages (imperdables) qui solidarisent l'ensemble (et pas une de plus !!!!), reste 3 vis collim secondaire (dont une bridée définitivement), et 2 vis collim primaire (imperdables). Les autres sont les 12 vis nylon d'articulation de la structure triangulée, (indémontables), et les 4 qui fixent le PO monlite. Ben le verdict est simple : ya 2 de ces foutues vis de PO qui se sont "perdues" quelque part dans l'Atacama, probablement déjà désserrées par les vols, puis les milliers de km de pistes.
Bref,
fô que je rende ces 4 vis impérables (matter le dernier filet par exemple)
ou mieux, que je colle le PO !!!!! (mais a-t-on déjà vu un PO collé ???? ya un début à tout).

C'est aussi dans la même logique que sur ces engins specifiques, ces trucs de "voyage", j'ai éradiqué tous ce qui est tributaire du courant. Par exemple ne plus avoir de chercheur genre "point rouge" à cause d'une soudure pétée ou d'un composant foireux est vraiment source de bonheur. La réciproque provoque une frustration de premier ordre, et probablemet même des gaz.... ëtre sous un ciel de la mort-ki-tue-sa-race lors d'un voyage exceptionnel au milieu de nul part et se retourver sans chercheur ne peut que donner l'envie de se faire une vinaigrette bien corsée pour se bouffer les roubignolles.... vive les chercheurs optiques !!!!!!!!!!!!!
restera la frontale et lampe à dessin qui à elles seules sont déjà suffisamment chiantes à garder à l'optimum.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon je reprends le fil... car je vais attaquer très bientôt la construction... avec la construction de la cage primaire. Des photos viendront. Si pour un télescope dobson classique c'est intéressant de commencer par le haut, à savoir la cage secondaire, pour un mono-bras c'est moins évident. Quant à l'idée de Serge du chercheur optique pour un monobras... oui cela fait son chemin... Certainement en complément d'un chercheur léger type Rigel system. Après faut choisir le chercheur optique... avec l'habitude du 10x60 Baader du T600 difficile de redescendre sur Terre... 9x50 ? 7x50, de toute manière réticulé. Bon à chercher en occasion... Mais rapidement car le poids du truc sert à l'équilibre...
Qu'en pensez-vous?
Sinon si qq à des lien pour du monobras je suis preneur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu devrais essayer d'intégrer le chercheur dans le monobras : ça ferait déjà un truc de moins qui dépasse

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai essayé de réaliser récemment un monobras, pour un 250. Sur le papier, cela marchait bien. J'avais trouvé plein d'idées pour réaliser une boite primaire autorigide, et une fixations du mono-bras la plus rigide possible, avec des contreventements adéquats, etc...

Au final, cela donnait une structure fort esthétique, mais plus lourde et plus encombrante qu'un 250 serrurier ultra léger optimisé, et bien moins rigide. Une petit tape en haut, et cela vibrait... Et il y avait de l'élasticité quand on pointait. On aurai pu s'en contenter, mais cela ne correspondait pas à mes critères. J'ai abandonné.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Effectivement, je m'attends à quelques choses avec une certaine élasticité.... Et c'est sans doute un des principales enjeux de la conception d'un tel instrument... Ceci étant, c'est pour faire un instrument d'appoint donc je pense que je serai un peu tolérant envers moi même... Peut-être c'est à relativiser car je suis à F/4 ce qui est relativement court.
Pour le poids, je passe en quasi totalement en CTP aviation, ce qui me permet d'utiliser des épaisseurs plus fines. Au besoins je fais des morceaux avec une feuille de fibre de verre entre deux plaques de CTP. Je compte réduire le poids ainsi, aussi. Le bras reposera essentiellement sur l'utilisation d'un tube en carbone pultrudé de diamètre 38 (épaisseur 2mm)... le plus drôle c'est que cela correspond au diamètre d'un seul tube du T600!
Après pour le poids, je pense aussi faire du tourillon large farci au nida et balsa.... en fonction de mon inspiration et de mes matériaux qui me reste....

Un premier travail:
De la poutre alu vissée, contre-collé à l'epoxy sur du CTP aviation 5mm.
Aux extrémités des poutres alu, on aura une poignée (elle même en alu, à venir) qui se connectera au bras. La poignée est justement volontairement longue, car effectivement je cherche une assise large pour une meilleure stabilité. Ce sera plus encombrant à la base mais bon ...
Au centre de la poutre il y aura le triangle de flottaison fixe en hauteur.

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 26-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour préciser, j'ai commandé pour le rocker de ce T300 une plaque d'ebony star correspondant à un... T400! Justement pour cette histoire de stabilité...

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'avais pris un tube de 38 également pour le bras. Ce n'est pas le bras qui va plier, aucun risque, mais la fixation du bras sur la boite à miroir. On a au maximum une dizaine de cm pour fixer le tube (la hauteur de la boite à miroir), avec ensuite un bras de levier de 1M... Et en plus, il faut que cela soit démontable. Mécaniquement, cela ne peut pas tenir.

Sauf à mettre des tubes en contreventements, mais alors, on se retrouve avec une structure presque aussi compliquée qu'un 6 ou 8 tubes... et aussi lourde.

Ou alors, on fait une boite à miroir haute, cubique, pour bien tenir le monobras, mais la aussi, cela devient très vite très lourd et encombrant.

Il y a aussi la solution Civeta, avec ses superbes monobras que j'adorrrre, mais le monobras lui même est très large, avec un gros renflement à la base, ce qui le rend pas mal encombrant...

De plus si on coupe le tube du monobras en deux (parce qu'il est trop long pour le transport), alors la, c'est même plus la peine d'en parler...

De plus, avec un monobras, je ne sais pas comment on fait pour les mouvements fins quand le tube est au zénith. On a aucun bras de levier...

Pas facile...

Si l'objectif, c'est de gagner du poids, on peut facilement faire un 300 de 10 ou 12kg en composite bois fin/polystyrene et 8 tubes serrurier bien rigide et stable. On peut même faire bien plus léger, si c'est du composite carbone.

Mais je conçois que l'on soit intéressé par l'"étude de style" du monobras.

Je suis très intéressé par ce que tu vas sortir, connaissant le niveaux de tes attentes habituelles...

[Ce message a été modifié par Kentaro (Édité le 26-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui il faut que ce soit démontable... mais cette fois je suis moins sectaire et moins exigeant, le cahier des charges peut changer Mais bon je fais comme d'habitude... je n'ai qu'un plan de la cage primaireà l'échelle surtout pour l'implantation des triangles, pour le reste pas de plans, donc parfois le résultat final ne correspond pas à ce que je voulais au départ... Mais bon je fais des croquis à la main...
Des tubes de contreventements, ben oui justement j'en ai prévu. 2 tubes carbones pultrudé de 15 mm de diamètre dont la connexion se fera entre la cage du primaire et le deuxième niveau du tube principal.
En fait c'est aussi un monobras métal que j'ai vu à Valdrôme 2014 qui m'a décidé... Pris en main pour regarder Saturne le résultat m'a parut assez bluffant.

[Ce message a été modifié par maire (Édité le 27-03-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Arf Jean-Pierre... ça va lentement, je dois faire des choses indépendantes de ma volonté... mais ça va venir

Share this post


Link to post
Share on other sites
maire,
toi qui, comme moi, aimes bien le bois, voilà un gros plan sur ma "cage Secondaire" :

Je continue à avancer... lentement sur ce projet que j'aimerais bien finaliser avant l'été pour l'emporter et l'expérimenter en vacances...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oh, mais qu'est ce donc ???

Mais ce sont des lattes !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ouiii!! Toutiet, j'aime le bois mais seulement pour la structure de la caisse du primaire, du rocker.... Mais ton principe de raccordement de tes lattes est un peu le système auquel j'ai pensé sauf que la connexion se fera à mi-hauteur et avec du tube carbone.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this