Sign in to follow this  
Kaptain

Un nouveau dob 18"

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il me semble que le miroir est conique et nervuré mais peut-être me gourge
d'instrument.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir...
Oui ca a l'air chouette
mais le poids... pas trop

Encore l'invasion chinoise... ça casse vraiment tout
mondialisation... mondialisation

mais ... de ce que je connais de ce qui se fait en chine... les tolérances ben c'est jamais ça...
Il doit certainement y avoir du jeu dans toutes les jonctions...

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut,

ce télescope était aux RCE sur le stand O.U. C'est une structure tout en alu massif, il ne faut se laisser tromper sur son aspect ajouré, c'est du lourd du très lourd, la partie la plus lourde une fois démontée pèse dans les 50kg.
oui, le miroir est conique, comme malheureusement trop de miroir chinois.
Aux RCE, les mouvements étaient assez virils malgré les freins desserrés, est ce parce qu'il n'était pas équilibré avec un oculaire?

c'est un télescope pour poste fixe!

Yannick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur cloudynights, il y a un post où un revendeur précisait qu'une version motorisée goto sortirait aussi par la suite........un système de brouette semblait prévue aussi.
Faudrait que je retrouve le post.....

[Ce message a été modifié par chris29 (Édité le 05-01-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour le lien ! Voici une vidéo tirée de ce dernier :

https://m.youtube.com/watch?v=L5cNk7zxMJc&list=UU556ODrUZY7fzo4WN6o48mA

Euh, on dirait du russe... Sur Cloudy Nights, le vendeur a l'air de dire que les miroirs sont en fait des sandwichs, mais non collés, "fondus" ensemble au four ! Vague souvenir de l'avoir effectivement vu aux RCE, avec une impression d'ensemble très "mastoc"...

Share this post


Link to post
Share on other sites
je parie qu'ils ont laissé tomber les primaires alvéolés pour un truc un poil plus conventionnel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sur le descriptif de la Maison de l'astronomie (premier lien donné sur le fil), on lit :

"Le télescope complet ne pèse que 50 kilogrammes et l'élément le plus lourd est le miroir primaire parabolique allégé qui n' affiche que 12 kilogrammes"


Johann

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Yoyo !

C'est bidon, ces annonces de poids, il me semble que le 18" pèse 70 kg et le 20" 90 kg...

Sauf qu'il y a toujours une confusion entre le modèle basique et le modèle go-to, ce qui ne simplifie pas l'obtention d'informations précises.

De même, les photos montrées sont souvent celles du 18", même sur la page du 20" chez certains vendeurs, etc. !

Des reproches ont été fait au P.O., mais d'après la confirmation de certains utilisateurs qui ont acheté des modèles récents, il s'agissait des premiers modèles (P.O. blanc). A noter qu'on le trouve souvent encore en photo chez les vendeurs.

Ce qui est intéressant, c'est que si on regarde les forums américains, on constate que les représentants officiels Skywatcher Amérique du Nord qui y interviennent indiquent que les modèles distribués sur leur sol sont mieux finis que les modèles distribués en Europe et Asie-Pacifique, parce que la clientèle y est plus exigeante ! Sympa, les mecs !

Bref, il semble que depuis, lesdites améliorations aient été généralisées (comme souvent chez ce fabricant), et les nouveaux modèles, aussi bien le 18", que le 20", doivent présenter entre autres améliorations immédiatement visibles un crayford démultiplié type Orion (reconnaissable à sa couleur noire au lieu de blanche) et un P.O. placé à 80° (donc plus près du tube du bas) au lieu de 45° (plus près du tube du haut, et pas pratique du tout sauf peut-être quand le téléscope pointe proche de l'horizontale, ce qui n'est tout de même pas le cas le plus courant !)

Un reproche qui lui est souvent fait est son prix, mais n'oubliez pas que les modèles les plus chers sont équipés d'un go-to alt-azimutal et d'encodeurs sur les deux axes, qui permettent de pousser l'instrument à la main sans perdre le repérage de la position, ce qui est a priori une première !

Il convient donc de comparer ce qui est comparable...

Reste la qualité des optiques. Là encore, les gars de chez SW USA se vantent de meilleures séries distribuées chez eux, mais d'après les tests récents, il semble que la qualité soit très correcte et plutôt régulière sur les modèles récents distribués en Europe, donc là aussi, la production semble avoir été uniformisée.

De même, les problèmes tels que les poulies qui rouillent semblent avoir été réglés (les poulies sont à présent phosphatées).

On peut donc considérer que les modèles vendus en 2017 ont atteint une certaine maturité dans leur qualité de fabrication. Par contre, le prix n'a pas baissé... ^^

Mais dans l'absolu, si on peut éventuellement considérer que ces instruments sont chers par rapport à de la fabrication d'amateur en général, il faut tout de même prendre en compte :

- Les diamètres élevés et généralement très chers de toutes façons, avec malgré tout des miroirs allégés et sans problèmes de flexion (pas de support multipoints, le miroir est fixé par le centre)

- Le go-to + encodeurs pour environs 13% de prix en plus, qui rend a priori ces modèles plus intéressants en rapport performances/prix que les modèles de base.

Après, on retrouve toujours les mêmes défaut chez Skywatcher :

- La construction en fonte d'alu, inutilement lourde car plus épaisse que nécessaire à résistance égale pour de l'alu massif

- Les tubes Serruriers eux aussi en métal, qui ajoutent inutilement du poids

- L'habituel support de secondaire serré par une vis centrale, qu'il faut directement transformer en vis tirante en intercalant un ressort entre la tête de vis et le fond du noyau, et remplacer les stupides vis sans tête pour la collimation par des vis moletées

- Le porte-oculaire tout de même à la ramasse par rapport à ce qui se fait de mieux (mais sans doute déjà suffisamment potable. En tout cas, je ne vois pas comment il pourrait être pire que l'infâme crémaillère d'origine de mon 10" !)

- Et aussi le fait qu'ils n'aient pas pris trop de risque vis-à-vis du polissage en choisissant volontairement des rapports f/D relativement longs (f/4,1 pour le 18" et f/3,9 pour le 20"), ce qui place évidemment le P.O. un peu haut (et encore pire pour le modèle go-to).

A propos du contrepoids indigent (surtout avec des Nagler et un gros chercheur), macfly51 du forum Webastro ne s'est pas embêté et y a accroché ses batteries : même plus besoin de trimballer le contrepoids !

Bref, des petits problèmes, auxquels la marque nous a habitués depuis longtemps, mais facile à résoudre. En fait, c'est comme avec tous leurs autres instruments : on peut avoir un bon tromblon opérationnel tout de suite, et l'améliorer plus tard par petites touches.

Je gage que si on remplace tous les tubes Serrurier par du carbone, on n'a même plus besoin de contrepoids ! Ca fait un budget supplémentaire, mais on n'est pas du tout obligé de le faire immédiatement. Et puis le système de rotules et d'embouts vissants emmanchés à chaque extrémité des demi-tubes se prête très facilement à leur remplacement.

[Ce message a été modifié par Z80 (Édité le 18-05-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonjour,

beeuurkkk...

qu'est-ce qu'ils sont pas beaux ces Dobson chinois.
et d'une lourdeur...

Je comprends pas qu'on puisse être séduit par ces scopes.

Les tourillons présentent un immense porte-à-faux (visuels certes mais c'est moche). Les tubes sont reliés par des espèces de trucs en plastique

Le mien est mille fois plus joli et léger surtout

On me fait parfois le reproche d'avoir un déséquilibre sur mon Dobson mais ça ne choque plus personne dès qu'il s'agit de production chinoise pour les contrepoids,

il faut vendre ....

stef

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vrai, ils se vantent de la légèreté et du côté facile à transporter de ce télescope, par rapport aux modèles Flextube qui s'arrêtent à 16" et dont les plus gros diamètres sont très lourds, surtout en version motorisée. Mais bon, c'est de la pub, qu'en est-il en vrai ? Ce serait bien d'avoir l'avis de propriétaires de ce tube. J'ai discuté un jour avec quelqu'un qui était sur le point d'en acheter un mais je n'ai pas eu de retour pour l'instant.

Pour les modif à posteriori l'idée est intéressante. Il y a ceux qui fabriquent entièrement leur engin et ceux qui modifient le leur... ça peut être intéressant quand son matériel est perfectible mais qu'on ne se sent pas forcément le niveau de bricole requis pour concevoir entièrement un télescope en partant de zéro. Je crois que c'est là que ces appareils peuvent présenter un intérêt pour les amateurs un peu exigeants. D'autant qu'ils restent les plus abordables des 18 ou 20". Après certains préfèreront acheter directement de l'artisanal, et ils ont peut être raison

Bien sûr une des pièces à remplacer si elle ne donne pas entièrement satisfaction, sans doute la plus importante, c'est le miroir primaire. Avoir une belle image, c'est la première chose qu'on attend. Sur ce type de télescope il n'y a pas de retouche possible à cause du dos arrondi, d'après ce que j'ai pu lire. Donc la solution est d'acheter un nouveau miroir ou se le fabriquer soi-même pour les plus chevronnés (ce n'est pas mon cas )

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello, un peu d'actualité concernant les gros télescopes. Il y a la société taïwanaise Hubble Optics qui produit depuis quelques années apparemment des Dobson Serrurier de gros diamètre (300 à 600mm), disponibles depuis peu sur Astroshop.

Les optiques sont conçues par eux-mêmes. Ils se targuent d'avoir mis au point une nouvelle génération de miroirs très fins dits "sandwich" et même d'en avoir fourni à la NASA.

Aucune idée de ce que ça peut valoir niveau qualité au delà des effets d'annonce...
http://hubbleoptics.com/index.html
http://hubbleoptics.com/mirrors.html

Share this post


Link to post
Share on other sites
y a bcp de marketing dans les miroirs sandwich de hubble optics, car il faut vraiment oser pour les qualifier de fins et de légers qd on voit un 400m d’épaisseur 53 mm et de 11,5kg. C'est le mème poids qu'un 400 plein et 10mm plus épais.
Pour tous les diamètres c'est pareil, c'est très, très épais...
Diamètre Thickness (mm)
12.0" (F/5) ~49
14.0" (F/5) ~49
16.0" (F/5) ~53
18.0" (F/4.5) ~53
20.0" (F/4.2) ~53
24.0" (F/4.2) ~65


avoir un miroir sandwich permet peut être de gagner en temps de mise en température, mais il y a une inconnue sur la qualité/difficulté de polissage mais aussi sur le dessin des supports latéraux.

Yannick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Y'a un excellent faiseur d'optique bien de chez nous qui proposait un miroir vraiment allégé mais faute d'intérêt y'a pas eu de suite...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ouais, mais à quel prix ?

J'ai toujours les catalogues de JML en PDF : ben il faut multiplier par 2,5. Et ils datent de 10 ans...

A propos du miroir nervuré, j'ai vu que des gens se demandent s'il a été poli avant ou après fusion des lamelles...

Soyons un peu logiques : il serait strictement impossible de passer tout ça au four et d'appuyer les lamelles et le disque central au cul sans déformer la surface du primaire ! Rien que la forme en vagues imprimée au disque postérieur (sans doute pour le rigidifier, après tout il supporte tout le reste) est très vraisemblablement obtenue par pressage d'un gabarit pendant la fusion dans le four porté à haute température, donc il semble plus qu'évident que le blank doive être parfaitement plan et posé à plat sur la sole du four à ce stade.

Le polissage ne peut donc être effectué qu'après : il est strictement impossible qu'une surface pré-parabolisée ne subisse pas de déformations intolérables pendant la fusion des nervures et du disque postérieur. Sans compter que si le centre s'affaissait, les nervures ne seraient plus parfaitement en contact partout...

Ca ne peut donc être qu'effectué après et en aucun cas avant. Simple question de bon sens. Maintenant il est vrai que si ça avait été collé et non fusionné à chaud, les deux possibilités auraient été envisageables, mais ce n'est pas le cas.

Ca explique aussi très logiquement pourquoi aucune trace des nervures n'est visible au Foucault.

Corollaire : un tel miroir est forcément retouchable, puisque c'est ainsi qu'il a été poli. Il suffit de le boulonner au plan travail de la même manière qu'il est fixé au barillet : par le centre, et basta.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this