Sign in to follow this  
ALTAIR01

Mesure parallaxe....

Recommended Posts

francis, dans des programmes modernes comme ceux rendus disponibles par astronomy.net tu n'as pas besoin de connaître la focale ou même les coordonnées approximatives du champ imagé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
asp06 : oui, sans doute. Tu peux détailler ?

Fais-tu référence à astrometry.net ? Je l'ai déjà utilisé pour "savoir où je me trouvais", là pas de problème, hyper efficace.
Mais je ne savais pas qu'il pouvait aussi donner les coordonnées ___mesurées___ de chaque objet (en particulier ceux qui ne sont pas tout à fait à leur place°. Mais c'est à creuser. A suivre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le webmaster/administrateur d'astrosurf devrait nous offrir bientôt un clone d'astrometry.net...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Patry :
quote:
J'avoue ne pas avoir bien compris la méthode décrite par Bruno pour arriver au résultat mais cela me semble toutefois peu évident à faire déjà pour une étoile "très" proche de nous !

Regarde les graphiques du deuxième article cité par Bernard, par exemple celui-ci :

On voit bien le mouvement d'oscillation autour du mouvement propre. C'est la parallaxe. Est-ce que tu comprends pourquoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Euh, désolé mais mesurer la parallaxe d'une étoile dans ce fil sert à quoi exactement?

Bien que j'ai tout lu, je n'ai pas tout compris, en fait je n'ai rien compris.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Mesurer la parallaxe d'une étoile permet ensuite de calculer la distance de cette étoile (distance entre la terre et l'étoile).
Voir :http://media4.obspm.fr/public/AMC/pages_galaxies/parall.html

A+

[Ce message a été modifié par ALTAIR01 (Édité le 20-07-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ok j'ai compris mais effectivement la "mesure" de la parralaxe nécessite de s'affranchir du mouvement propre et donc d'étendre la durée des captures. Là on a un résultat de 2 ans de mesures ce qui me semblait aussi un minimum nécessaire.
Par contre on est plus seulement contraint à mesurer aux positions extrêmes de l'orbite terrestre pour retrouver le mouvement d'oscillation cela permet d'ajouter des points de mesure utiles pour remonter à la trajectoire.

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
La parallaxe est détectable sur un an, il suffit d'observer 3 mois avant l'opposition, 3 mois après, et re-3 mois avant l'opposition suivante. L'observation sur plusieurs années a plutôt pour intérêt d'accumuler les mesures pour réduire les marges d'erreur, j'imagine.

(Si on suppose connu le mouvement propre, on peut même se contenter de deux observations, 3 mois avant et 3 mois après l'opposition.)

[Ce message a été modifié par Bruno Salque (Édité le 20-07-2015).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et surtout de savoir si on mesure du bruit ou une vraie valeur...

Share this post


Link to post
Share on other sites
c'est pour ça qu'on multiplie le nombre de mesures sur une période (ici pendant un an) et qu'ensuite on ajuste un modèle (le mouvement propre de l'objet qu'on soustrait puis une sinusoïde) : c'est ce qui est présenté dans l'article du jdso qui laisse entrevoir qu'on peut probablement mesurer des parallaxes de 100 mas avec un mètre de focale dans les conditions décrites.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this