Sign in to follow this  
yfic17

Raspberry 3 et astronomie

Recommended Posts

Bonsoir,

Depuis quelques semaines est sorti le Raspberry 3. En regardant les spécifications, je vois qu'il y a le wifi intégré et plus de puissance.

Par contre, ça tourne sous distribution Linux et aussi sous Windows 10 loT !
Est-ce à dire que les logiciels sous le monde Crosoft peuvent fonctionner directement dans la machine ?
Et qu'est que ce Windows 10 loT ?

Je n'y connais pas grand-chose en informatique, alors si vous pouvez m'éclairer, ce serait sympa :-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

IOT= internet of things


Tu devrais plutôt aller sur un forum Raspberry
https://www.raspberrypi.org/forums/viewforum.php?f=65
ou sur un forum IOT
http://iotforum.org/
ou tu trouveras des geeks plus pointus ( bien qu'ici il y en ait, ils sont moins nombreux)

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est interessant pour la capture surtout. Et là il y a des silution en lunux.

Attention au BT/wifi intégré qui semble avour quelques soucis. (Déjà ne rien mettre près de l'antenne, ça la désacorde)

Pas encore eu le temos de démarrer le mien, (reçu le jour du lancement, comme tout bon geek) mais ça ne saurait tarder...

Mais le 2 est déjà suffisament puissant pour faire plein de choses...y compris en profésionnel. IoT sous linux ça marche très bien avec ça.
Tu peux lui coller facilement un dongle BT4.0 par ex et faire du Bluetooth Low Energy (BTLE), connecter des capteurs distants, du traitement d'image temps réel (simple), et interfacer ça avec le net...

[Ce message a été modifié par olivdeso (Édité le 21-03-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à vous, mais j'avais une idée toute simple pour une utilisation du petit bidule : m'en servir comme relais entre le télescope et un autre ordinateur.

En gros, mettre en place la petite bricole sur le scope : c'est pas plus grand qu'une carte de crédit parait-il et faire une liaison par les ondes pour récupérer le tout sur l'ordinateur principal. Le tout afin d'éviter les problèmes de câbles autours du télescope.

Mais je fais peut-être fausse route.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Donc en gros tu veux te servir du RPI comme une serveur USB-Wifi simplement, pas comme ordinateur de capture.

regarde ici :

https://www.raspberrypi.org/forums/viewtopic.php?f=36&t=36851

http://www.virtualhere.com/usb_server_software

edit : payant 39 usd


Note que ça existe tout fait aussi, plus cher, forcément.

[Ce message a été modifié par olivdeso (Édité le 21-03-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci olivdeso.

Si je comprends bien, virtualhere demande une connection filaire entre l'ordinateur serveur et l'ordinateur client. Ça ressemble à un teamviewer ? Ou alors, on peut aussi le controler par le wifi.

Pour reprendre ce que je verrais, et encore une fois, je peux me tromper ou faire fausse route. Je suis nomade en astrophoto. Sur le terrain, une fois tout installé, il y a une foison de câble qui partent de l'ordinateur et vont vers le télescope : autoguidage, APN et vers la monture. L'ordinateur se trouve sur une table, proche, très proche de la monture. Je photographie un objet et au cours du temps, l'objet passe au méridien et la monture fait un retournement. Et là, ça peut être le drame si je ne suis pas à côté : observation dans le 400 mm un peu plus loin et/ou discussions avec les copains un peu plus loin. Bref, ça tire et au pire l'ordinateur glisse vers le sol.

Si le petit boitier d'une quarantaine de gramme était fixé sur le tube et que les liaisons se font par les ondes, je n'aurais pas le problème de gérer dans l'urgence l'ordinateur. Les câbles partant de l'autoguidage et de l'APN restant "solidaire" du tube.

Est-ce une vision utopique de ce que l'on peut faire avec ce boiter ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Simplement, faites attention aux volumes des données.
En météo on utilise des datalogger sur base de Rasberry, cela marche bien avec relativement peu de données (une ISS envoi toutes les 30 sec), le flux est fluide. Mais quand on rapatrie des gros volumes (2/3 ISS) cela pédale, Vu le poids des raw???
Je pense que cela soit une bonne idée pour relayer en astro.

Bonne journée

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui ça marchera en ciel profond (peu de débit) mais pas en planétaire.
Par le wifi on est limité à 300Mbits théoriques. En pratique c'est moins.

wifi ou ethernet filaire c'est pareil à part le débit.

Après ul faut quand même avoir de bonnes connaissances en informatique pour faire marcher ça.

Si c'est pas le cas autant prendre un système tout fait (comme le silex 300 par ex) qui fait le pont entre 2 USB et wifi. Il Suffit d'ajouter un hub USB à quelques euros si besoin de plus. Ça supporte jusqu'à 15 USB (avec un débit max théorique de 300Mbits pour l'ensemble, plutôt la motié en débit utile en pratique)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à vous.

Bon je vais regarder du côté des Silex.

C'est possible que ce soit alimenté en 12V. Sur le terrain, je n'ai pas autre chose et je ne voudrais pas utiliser des convertisseurs 12V/220V : le rendement est très mauvais. Et ça fait des frais supplémentaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonjour à tous, il y a aussi la série des "odroid".
Sur cloudynights, il y a un gus qui propose une image disque d'un linux avec toutes les applis astro integrées.
(il faut que je retrouve le lien ou l'mage que je dois avoir dans un coin du dd).
Sinon, il y aurait la possibilité de faire tourner sous linux un seven en machine virtuelle (mais je n'ai pas encore essayé)
à +

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello, perso, je suis en train de lancer la démarche de test d'un intel Nuc comme ordi embarqué qui piloterait tout le scope, le tout sur le dos du scope lui même.

Certes le prix est un peu plus élevé (euphémisme) et il faut un tablette ou un truc du genre en plus mais ça évite les câbles trop longs et qui pendent le long de la monture. Et puis si ça ne marche pas j'aurai essayé, mais je ferai un article dessus. Là je viens de recevoir le dit NUC, un NUC 6i3 version H

Je vous redirai. Le coup du raspberry en relais, je suis moins convaincu mais je ne demande qu'à me tromper ou à être bluffé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour moi, le rapberry a plus de sens en capture sous linux (indi) qu'en relais. Même boulot que ton NUC.

De mon coté j'ai pris un fit PC4 en AMD 4 coeurs à la place du NUC. ça consomme rien, ça s'allimente en 12V et ça a tous les ports utiles : USB3.0, gigabit, wifi.... C'est un tout petit peu plus gros que le NUC.
Un SSD de 256Go, 4Go de ram et win7/64.

Avantage par rapport au RPI : la puissance. Il permet de capturer en planétaire aussi.

Maintenant pour du ciel profond en nomade, le RPI a du sens.Il faut un peu le durcir et lui trouver une Alim.

On trouve des (bon) powertank 50000 mAh /185Wh avec sortie 20, 12V, 4x5V a un peu plus de 100eur. (Attention il y a aussi des daubes à 3 ou 4 fois moins cher). Tu peux ausdi la mettre sur la monture.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Question stupide: quelle est la différence entre Raspberry pi et Arduino?
Merci d'avance.

Share this post


Link to post
Share on other sites
a peu près comme entre Pc et Mac....
L'un soigne le graphisme, l'autre l'efficacité ....

Arduino est un super controleur qui arrive à jouer les PC...sans disque, mais ou les volts allument des led....
L'autre est un ordinateur réduit au quasi minimum mais qui sait ce qu'est un disque et un écran. par contre une tension a du mal a devenir une interruption...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Elles montent en puissance ces petites cartes ... voir aussi l'ODROID-C2 qui est un peu mieux fournie que la RPi3.

Pour le stockage, ODROID-XU4 avec un disque de 1000Go via SATA3 c'est pas mal aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oh là là ! Que de choix proposé : des NUC, des arduino, du ODROID, du fit PC4.

Bon, il me reste plus qu'à regarder tout ça et à établir un cahier des charges : bref, savoir ce que je veux faire.

Merci à tous pour votre aide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
OK, en somme, l'Arduino est un système d'acquisition de données analogiques et numériques et un controleur, alors que raspberry est un système linux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui c'est pas comparable du tout, on ne fait pas la même chose avec.

Le raspberry PI est un mini ordinateur, avec un processeur de smartphone qui tourne à 800Mhz voir 1Ghz, SOC quadricoeur ARM pour les version 2 et 3 (system on chip), une carte graphique intégreé, lecteur de carte SD (qui sert de disque dur), 4 USB 2.0, 1 ethernet 100Mbits. Bref ce qu'il y a dans un smartphone ou une tablette ou un PC très basique.

Le arduino est beaucoup plus basique et moins puissant. C'est pas un ordinateur, mais une carte architechturée autour d'un microcontroleur
C'est pratique pour faire des petits automates (roue à filtre, obturateur, régulateur de résistances chauffantes...) ou interfacer des capteurs et conditionner leurs données pour des systèmes plus complexes comme un PC ou un Raspberry Pi.

Après il y a plein de version de Arduino plus ou moins complexes, avec des shields (cartes d'extensions) plus ou moins complexes aussi.

https://www.arduino.cc/en/Main/Products

Edit : par exemple il y a le Arduino Yun qui est un hybride avec un deuxième processeur permettant de faire tourner une distribution linux (open WRT) pour interfacer à internet/Wifi plus facilement et faire de l'IoT
OpenWRT est une distrib typiquement utilisée dans les routers.
Le processeur MIPS 400Mhz single core est quand même beaucoup moins puissant que celui d'un Raspberry Pi et beaucoup moins de mémoire. C'est bien pour faire un routeur ou quelques petites bricoles, mais léger pour de la capture ciel profond. On le trouve aussi dans les mini routers pour clé 3G/4G qu'on peut hacker et faire tourner en OpenWrt, c'est plus pratique.

https://www.arduino.cc/en/Main/ArduinoBoardYun


[Ce message a été modifié par olivdeso (Édité le 21-03-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Tu as aussi la puissance de calcul d'un Corei7 en format carte de crédit :


Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est la NVIDIA Jetson TX1 avec un carrier "astro" de chez

Je sais pas si il y a beaucoup d'appli astro portées dessus...

C'est bien pour du traitement d'image évolué, maintenant pour mettre sur une monture et faire de la capture et autoguidage c'est pas très adapté.

C'est pas du tout la même structure qu'un core I7 ou processeur de PC. On est sur une architechture massivement parallèle (256 cores contre 4/8 dans l'i7 ou 4 dans le RPI) bien adaptée au traitement d'image, mais pas tellement à la capture. On peut pas tellement comparer la puissance de calcul avec l'I7, ça dépend vraiment de ce qu'on fait avec...

Les liens

[URL=http://www.connecttech.com/sub/Products/ASG001-Astro.asp?l1=GPU&l2=AstroCarrier]http://www.connecttech.com/sub/Products/ASG001-Astro.asp?l1=GPU&l2=AstroCarrier

Par contre, ça pourrait être interessant de faire tourner un logiciel de post traitement comme un autostackert dessus par ex

[Ce message a été modifié par olivdeso (Édité le 22-03-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, c'est bien pour des applis du genre drone intelligent qui te livre ton courrier ou pour la voiture sans chauffeur.

En astro c'est assez puissant pour analyser et recaler des images brutes en temps réel mais le coût reste encore élevé. Une ODROID-XU4 avec un GPU un peu plus puissant supportant OpenCL 1.2 pourrait faire l'affaire (une version 64bit de cette carte serait prévue pour 2016).

Dans tous les cas un portable avec Core i5 ou i7 et une carte nVidia (cc >= 2.0) fait l'affaire mais le coût reste là aussi élevé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
bonjour,

pour ceux que ça intéresserait, j'ai construit une image temps réelle linux à partir du noyau Vanilla 4.X et d'un patch temps réel mou (linux-rt) qui permet de construire des applications temps réelles linux, tournant sur les raspis,

l'avantage c'est qu'au repos, le Linux ne consomme rien au niveau CPU (aucun service ne tourne hormis les services noyau)

bien-entendu, il faut, pour faire ses propres développements installer une chaine de compilation croisée (en général le compilateur gcc n'est pas fourni avec les outils de build du noyau tel buildroot)


J'ai également développé un système de motorisation azimutale universel genre argoNAvis / stellarcat, totalement gratuit et open source, qui permet de commander en mode micro pas par modulation PWM les deux moteurs d'une monture azimutale

ça marche bien et il y a très peu d'électronique,

il me reste encore des tests à faire pour bien évaluer la qualité du suivi ainsi que de coder le mode GOTO (mais c'était pas la prioirité)

je n'ai encore posté sur les forums car il reste quelques réglages à faire
mais c'est gratuit et bientôt prêt.

en espérant que cela puisse intéresser la communauté astro,

toutes ces images tournent sur la raspi2,

stef

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour ce qui est du Raspberry PI 3, et comme l'indique Olivdeso
J'en réserve l'usage pour un serveur INDI.
Les clients tournerons sur un Linux en liaison IP (Ekos par exemple) ou un OSX.

A ce sujet, Olivedso as tu des pistes pour durcir un peu la carte du RPI3...
Un peu de laque en bombe ?

Pour ce qui est de l'USB, je penses qu'il faut impérativement un HUB alimenté car les différents équipements Focus/Cam guide vont pomper sur les port du RPI3.

Pour les courageux, a vos Raspian

[Ce message a été modifié par Hoxca (Édité le 22-03-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nickel ce que j'avais prévu de faire après le pilotage de ma vanne 3 voies de chaudières, le pilotage d'une monture !!
Et là c'est tout pret la magie d'internet .
Le noyau RT m’intéresse j'ai fait ça dans une autre vie sur du Psos.
depuis 2 ans mon raspberry est stocké sur mon étagère avec une rasbian dessus pas le temps ....

Share this post


Link to post
Share on other sites
@Hoxca : excellent le portage de ce noyau temps réel, c'est ce qu'il faut pour commander une monture.
Tu greffe deux controleurs de moteurs pas à pas du commerce dessus (voir le projet MCMT32) et roule.

Pour ducir la carte RPI plusieurs idées suivant que tu vuilles du définitif ou pas:

- définitif : tout noyer dans l'epoxy noire dédiée à cet usage. Tu trouvera ça chez radiospares par exemple, vendue en sachet. Les deux composants sont dans un seul sachet, séparés pas une pression qu'il suffit d'enlever pour les mélanger. Tu malaxes bien le sachet, puis tu fais couler sur la carte. Il faut faire un moule autour pour que ça ne déborde pas. ça s'apparente à un nappage de gateau !
- attention de ne pas noyer les connecteurs ou autres composants auquels tu aurait besoin d'accéder ensuite.
- attention au refroidissement des composants : il faut équiper les principaux composant de radiateurs, qui ne seront pas noyés.

- réversible : vernis dédié en aérosol, cire/parafine

Mais bon, pas forcément indispensable tout ça en mobile. Si le RPI est dans un boitier un peu fermé, il va chauffer l'air de ce boitier tant qu'il est en fonctionnement. Celà va éviter la condensation. En mobile, la carte sera toujours nettement au dessus de la température ambiante, pas de risque.

Par contre en fixe, si on coupe l'allimentation et donc la dissipation, la température de la carte va baissée et l'humidité va éventuellement pouvoir se condenser dessus. Là il faut faire plus attention.

C'est valable aussi pour les CCD : pas mal de CCD on une électonique à l'air libre. Tant que la CCD est en fonctionnement pas de soucis, par contre en poste fixe si on éteint la CCD, l'humidité peut s'installer sur le PCB.

Il faut préférer les CCD dont l'électronique est dans un boitier étanche en poste fixe.

[Ce message a été modifié par olivdeso (Édité le 22-03-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this