Sign in to follow this  
bboulant

Occultation facile en France d�une étoile de magnitude R 9,1 par 168 Sibylla

Recommended Posts

Bonjour,
Une partie de la France pourra voir cette occultation facile.
Sibylla 168, le 14 avril 2016 vers 21h42 UT, occultera HIP 54675

Les infos sont dans le titre de la carte

A+
From Aude

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Salut à tous,

je rebondis sur ce message pour vous montrer les mesures que nous avons obtenues avec la lunette Clavé 130/1908 de l'Observatoire de Nice, avec l'association Aquila. J'ai mis un filtre jaune pour réduire le chromatisme, et j'ai utilisé une bonne vieille Audine en mode drift-scan. Un jour, peut-être, j'aurai une camera vidéo avec un dateur GPS

L'occultation devait durer environ 4", soit 160 pixels. Mais elle s'est étalée sur 658.5 pixels, soit 16.46". En gros, ça correspond en gros à la durée théorique au centre de la ligne de totalité, ce qui veut dire qu'on ne devait pas être loin du centre (ou alors l'astéroide est passé devant l'étoile sous sa plus grande longueur ('face' à la Terre, et non 'de profil')).

Je vois sur le forum d'en face que Florian, Jean-Marc et Laurent ont obtenu le même résultat (~15")
J'ai envoyé tout ça sur Euraster.

Sinon, je vous mets aussi les résultats obtenus le 11 avril, sur 164 Eva:


Durée de l'éclipse 2.30".

Le 15 avril, j'ai tenté de suivre l'occultation de Chriseis, mais il y a eu des nuages, alors je galère pour tirer quelque chose de mon scan...

A+
Matthieu
-- http://www.aquila.free.fr/actuastro1.htm

[Ce message a été modifié par Matthieu Conjat (Édité le 18-04-2016).]

[Ce message a été modifié par Matthieu Conjat (Édité le 18-04-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bravo,
y en a qui suivent

Comme quoi avec beaucoup de savoir faire et une ""antique"" Audine certains arrivent à faire des belles manips.

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
-- y en a qui suivent

Ouais, ben figure-toi que j'ai trouvé ton post grâce à Google, car je l'avais raté
Faut faire comme certains: en titre, il faut écrire 'évènement exceptionnel sur Jupiter, venez voir!'...

Sinon, mon Audine, je ne la vendrai pour rien au monde... Si Quelqu'un parvient à faire un dateur GPS qui code sur chaque ligne du scan le temps exact à la milliseconde près, ça sera une tuerie !

Matt

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un dateur GPS repose souvent (99.99%) sur un module GPS du commerce.

Deux types existent:
1- ceux qui donnent un signal PPS au changement de seconde (1E-6) qui est à traiter comme une interruption dans le contrôleur numérique en aval (et chacun sait que traiter une interruption sous windows est costaud).

2- ceux qui vous transmettent seulement un message "Ascii" (Norme NMEA) à 4800bps sur la voie asynchrone.. On peut s'en servir pour savoir dans quelle seconde on est.... et faire confiance au temps système réactualisé ainsi toutes les 2 secondes....[Une boucle d'actualisation de l'horloge locale peut chercher à faire converger les Millisecondes résiduelles vers zero par rapport au signal PPS].

Mais il reste à savoir si l'on date le début, le milieu ou la fin de la pose... Quand on fait 25ips, on date au mieux au 25ème de seconde.. Mais c'est déjà bien ...

Le projet est réalisable sur Arduino...
Airylab commercialise un produit de ce type qui (à l'époque) ne marchait qu'avec GENIKA

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

J'ai essayé de mesurer cette occultation à l'aide de la méthode du filé d'étoile, voilà ce que cela donne :

J'ai un doute sur la manière de réduire les données peut être pourrez-vous me renseigner ; voilà la méthode utilisée :

Je calcule l'échantillonnage de l'image à l'aide de carte du ciel et d'une image du champ, puis je calcule l'équivalence entre arcsec et temps en considérant que la terre fait un tour sur elle-même (360°) en 23h56mn 4.1s soit 86164s (j'ai hésité à prendre 24h00 soit 86400s), je trouve la correspondance entre 1 arcsec et un temps en secondes et donc puisque je connais l'échantillonnage entre pixel et temps.

La suite est simple, je mesure la longueur de l'occultation sur le filé en pixels et je transforme cette longueur en secondes de temps.

Pour déterminer l'heure de début et de fin de l'occultation, je prends comme référence de temps la fin du filé dont je connais le moment grâce aux données enregistrées dans l'en-tête du fichier image par le soft de prise de vue.
L'horloge du PC est synchronisée avec Dimension 4.

Mon principal doute vient de la correspondance entre arcsec et secondes de temps.

Merci de votre aide

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

J'ai aussi tenté cette occultation avec ce que j'avais sous la main.
Comme Matthieu j'ai aussi une audine USB mais je n'ai plus de PC pour la faire fonctionner en Driftcan ! quel dommage, car c'est super précis à moindre coût !

J'ai donc utilisé le SBIG-Sti installée sur la partie guidage d'un spectro Alpy600 afin d'avoir un peu de flux.
J'utilise CCDOps le seul logiciel que je connaisse qui "donne satisfaction" pour le mode "vidéo, mais avec 2 problemes, le flux vidéo n'est pas précis (réglé à 0.2s) et l'entete FIT limité à la seconde.
J'ai essayé Prism pendant les 2 mois d'essais et Astroart5 mais sans conviction.

Pour finir j'ai utilisé AstroImageJ fait pour la réduction photometrique !
Je sais c'est n importe quoi mais j'aime bien faire simple !
Cela m'a permis de voir quelques finesses de réglages de ce superbe soft.

Ca donne une idée du transit, mais en rien la précision compte tenu des remarques ci-dessus (18s estimée mais au moins 2s d'erreur !).

Cdt

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Astrild,

ta méthode est correcte. Comme toutes les méthodes basées sur une datation avec l'horloge de Windows, il faut faire juste attention à la datation absolue (on m'a toujours dit qu'il y avait une erreur de 1", même si le pc est synchronisé le soir même. J'ai quand même l'impression que la précision est meilleure que ça malgré tout).
En tous cas, la durée du transit est toujours précise, s'il y a suffisamment de pixels entre le début et la fin, car c'est une mesure relative. Dans ton cas, si tu prends la durée du jour sidéral (86140") ou celle du jour solaire (86400"), ça ne changera pas grand chose, car ça fait une différence de 3 pour mille.
Pour faire ta mesure de durée, tu utilises la méthode 'l_add' de Iris?

Attention, sur ton image, tu donnes une heure de début de 21h43m53.2s. Ca devrait être 21h46m50.6s. Et 21h46m53.2s pour la fin.

Pierre, de chez toi, comme tu es sur la même trajectoire de l'éclipse que moi à l'Observatoire, tu devrais avoir à peu près 16.5" aussi. Moi aussi j'ai voulu tester mon Asi 174mm pour suivre le transit en mode vidéo, mais j'ai peur que la sensibilité ne soit pas idéale si je veux un peu de précision temporelle. A tenter une prochaine fois, d'autant qu'on doit bien être aussi sensible qu'une bête Watec si on augmente bien le gain...
Le 23 mai au matin (à 2h40 tout de même), Klotilde occulte une étoile de magnitude 9.9...

Ciao
Matthieu

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Pour faire ta mesure de durée, tu utilises la méthode 'l_add' de Iris? "

Je ne connais pas cette fonction d'IRIS, tu peux en dire plus ?

je me suis contenté de compter l'écart en pixel entre les deux parties de la trace de l'étoile sur le capteur, en tenant compte de l'inclinaison de la trace par rapport aux axes(dans ce cas l'écart est très négligeable).

PS : faute de frappe corrigée merci

[Ce message a été modifié par astrild (Édité le 18-04-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
-- PS : faute de frappe corrigée merci

Oui, mais tu as toujours interverti les secondes entre le début et la fin. C'est le début qui s'est produit à 50.6s, et la fin à 53.2s

Compter les pixels, à l'oeil, ce n'est pas suffisant. Il y a du bruit, puis selon les seuils de visualisation, ça peut fausser un peu l'impression. En plus, la chute de luminosité ne se fait pas instantanément, mais elle peut être progressive selon la rapidité du filé. Il faut alors prendre le milieu de la montée ou de la descente, comme sur la figure ci-dessous (ça commence juste avant le pixel 232)

Tu peux obtenir cette courbe avec la commande 'l_add' sous Iris. Si ton scan est visible entre les lignes 40 et 48 sur ton image (par ex), alors Iris va sommer tous les pixels compris entre ces lignes, puis va afficher une bande de ~15 pixels de large, avec le profil de ton scan (normalisé à 32768 pour le point le plus lumineux). Il faut que ton filé soit ~horizontal, au moins autour de l'éclipse.
Regarde la page http://www.astrosurf.com/buil/iris/lecon25.htm pour voir ça en détail.

En tous cas, ça te mesure numériquement les valeurs des pixels, c'est sensé être plus précis qu'à la main.
Matthieu

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci pour tous ces détails. J'ai essayé le traitement expliqué dans le lien, pas de soucis pour les commandes, mais je pense que mon image est pas mal bruitée d'où un résultat qui est loin d'être aussi net que l'exemple que tu montres.

Share this post


Link to post
Share on other sites
N'hésite pas à faire un petit flou gaussien pour enlever un peu le bruit. Pas trop fort, du style 'gauss 0.7' sous Iris. Je fais souvent un flou de 0.6 sur mes courbes. Ca ne change pas les chutes ou les montées de magnitudes, mais ça lisse un peu le signal. De toutes façons, il existe des outils qui ajustent automatiquement une courbe lissée sur ton signal, et qui te permettent de calculer les durées de l'éclipse à mieux que le pixel près si le signal n'est pas trop bruité.

A partir de ton image jpg, j'ai obtenu la courbe ci-dessous. J'ai fait une rotation de 0.8° sous Iris, j'ai tapé la commande 'gauss 0.6', puis 'l_add 25 32'. Iris normalise ensuite à 32768 (bon, là c'est 98000 car l'image jpg est en 3 couleurs (je n'ai pas transformé en niveaux de gris...)).
Sous excel, je trouve un seuil de ~63200 hors éclipse, et ~36500 pendant le transit. La moitié se trouve à 50000, entre les pixels 102.5 et 144, soit 41.5 pixels de transit. Bon, les incertitudes sont ~grandes, et il faudrait analyser cette courbe avec d'autres outils mathématiques, mais l'essentiel est là, Iris reste un outil puissant pour mesurer ce genre de chose numériquement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this