Sign in to follow this  
astropixel

Articles Astrosurf-mag Courtes poses en ciel profond

Recommended Posts

Bonjour,

J'ai lu avec grand intérêt l'article de Stéphane Gonzales sur l'utilisation des caméras planétaires en ciel profond en effectuant des poses très rapides.

La question que je me pose est de savoir comment un logiciel(Registax, Autostakkert ou autre) peuvent effectuer l'alignement et le compositage des images à partir d'images individuelles noires puisque le signal sera très faible sur une pose unique. On ne peut pas cliquer sur une ou plusieurs étoiles de référence que l'on ne voit pas.

Si quelqu'un a une idée là-dessus ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
La réponse est un peu contenue dans la question. Il faut des étoiles dans le champ, sinon tu ne peux pas traiter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Astropixel,

Content que mon article t'a plu!
Je suis en plein dans l’écriture de la partie traitement pour cette technique ...

Tout d'abord il n'existe pas de solution dédié.
Ceux qui utilisent cette technique de pose rapide explorent differente maniere de procédé.
Pour l'instant je suis satisfait de ma procedure, c'est à dire:
plusieurs SER combiné avec PIPP puis passage par AS! (le 64b)avec retrait des DARK (s) ensuite un petit tour par Registax/Raw Therapee pour les details,IRIS pour les gradiens et finition CC.

Pour la partie AS!, j'utilise le mode surface je coche l'option "improved tracking" , je vais dans l'onglet "image calibration" je selectionne mon DARK maitre (calculé auparavant par AS!). Cette partie semble importante car il suffit que ton cadre se trouve sur un point chaud et là c'est le drame.

Avec ma souris je clique (en appuyant sur control) sur ma cible ( si elle est assez brillante, autrement une étoile environnante et seule fera l'affaire) .
Si ma mise en station est en mode tranquillou , mon plan capturé risque de se déplacer, donc avec le pavé numérique je sélectionne un plus grand carré qui englobe le déplacement totale de mon point d'ancrage.

Avec l'asi 224mc et un gain à 400/450 j'ai un bon comportement du logiciel avec le "noise robust" à 4 et "local".

ensuite j'appuie sur analyse, AS! mouline , une fois l'analyse terminée je vais sur ma fenetre du visuel.
En me servant de la molette de ma souris je fais defiler mon film et je supprime du stacking finale les mauvaises frames qui sont passées à l'as ( en un mot) grace à la barre espace.
Je depasse rarement 70% en stacking finale, cela depend des turbulences.

En tout cas si je n'ai pas assez de brute j'ajoute une nouvelle session pour augmenter ce nombre.
C'est par un nombre important de brute que tu pourras extirper ta cible de l’arrière plan bruité...

J'utilise cette methode car mon but est d'augmenter (d'essayer du moins) la resolution sur des cibles assez brillante.
Je sais qu'avec certaine cible sombre Registax 5 passe sans probleme ...

Stephane

[Ce message a été modifié par exaxe17 (Édité le 23-11-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,
Je pratique cette technique qui me plaît bien. C'est un peu exploratoire mais la ligne globale donnée par Stéphane procure d'excellents résultats.

Il faut au minimum quelques étoiles sur les brutes pour y arriver. Mais il y en a toujours car l'asi 224 est très sensible.

La régularité des darks est essentielle ainsi que la gestion de la balance des couleurs. Surtout sans filtre ir cut.

Jf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pareillement, je m'essaie de temps à autre à cette technique. http://www.astrosurf.com/patry/Ciel/M57_211016_195131_L_crop.jpg
(ASI 178MM + 80ED)

C'est très perfectible (il n'y a pas de dark, pas de flat, pas d'offset) mais pour moi qui ne fait pas vraiment de ciel profond cela me permet de jouer quand même sans me "prendre la tête" et sans devoir investir dans un matériel différent.


Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Stephane.

C'est bien ça, il faut au-moins une étoile qui serve de ref.
d'où l'intérêt d'avoir un champs le plus important possible
comme Marc avec une 80mm.
Il va falloir que je teste ça. Je suis pas sûr du résultat
avec une Inova Pla-Mx mais ça se tente.

Je suis à 30 km de Surgères. Il va falloir qu'on se voit un de ces jours.

Jean-Luc

[Ce message a été modifié par astropixel (Édité le 24-11-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jolie petite M57 Marc. Pourrais-tu préciser les données de prise de vue ? Je regarde attentivement les ASI 178XX en ce moment qui ont un peu plus de champ que les 224. Mais avec de plus petits pixels et un bruit de lecture un poil plus élevé.

Penses-tu que le filtre IR Cut natif est facile à retirer?

J'ai bien envie d'en commander une, mais je me laisse jusqu'à Noël pour décider.

JF

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Lyl, oui c'est ça avec des descentes à 1s voire 500ms si l'objet le permet. Je t'avais mis un petit commentaire d'ailleurs sur cette image. Pas évidente la gestion de l'amp glow avec la 185MC. Mais ça marche.

Je m'amuse bien avec ça pour le moment. Enfin, je reprendrai quand le couvercle nuageux qu'on a mis sur ma maison depuis 2 semaines se lèvera un peu. Pas facile la météo en Normandie.

JF

Share this post


Link to post
Share on other sites
ha oui Marc, c'est un aspect assez plaisant les poses courtes, pas d'autoguidage, mise en station pefectible et maintenant que les cameras sont sensibles et peu bruitées, on obtiens des clichés tres sympas!

Avec une pla mx c'est moins facile qu'avec une camera plus recente, mais en multipliant les brutes ....à voir ,tu habites vers où, Jean-Luc?

et JF, la 178 me semble pas mal aussi, mais je pense qu'il faut un correcteur de champs avec...Je pense plutot à la 290mm un poil plus grand (1936x1036) que la 224mc mais aussi sensible...

oui Lyl, et en plus ta M42 est pas mal du tout!

Share this post


Link to post
Share on other sites
De mémoire, c'était des poses de 4 à 8 secondes. Avec 600mm de focale sur une EQ6, l'autoguidage devient secondaire.
Toutefois avec des poses plus longues les déchets deviennent nombreux.

Ensuite pour le traitement, c'est fait comme en "lunaire". Une zone de référence avec des étoiles dedans, et roule ma poule.
Je termine avec Registax pour jouer sur le gamma.

Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ok, j'ai un peu oublié mes cours de traitement du signal, mais j'en étais arrivée là quand je me suis aperçue du niveau des darks sur ma 185.

Or de mémoire donc, il faut quand même que le Signal/Bruit ne soit pas trop enterré. Le stacking ne fait pas de miracle : il amplifie le delta des détails.

J'ai donc fait une batterie d'essai à la maison sur le niveau du bruit thermique total : mesure avec la cam dans le noir et un pain de glace dessus pour simuler la température nocturne.

On est dans une fourchette serrée entre le bruit thermique des cams planétaires (temps de pose/température) et le bruit d'amplification (amp-glow).

J'utlise Sharpcap pour les histogrammes et j'essaie de positionner gain et temps de pose pour sortir de ce niveau de bruit estimé.
Ca me donne un seuil bas, si c'est viable je peux shooter : intuitivement je prends le réglage double au dessus du seuil.

Je n'ai pas testé trop en avant l'augmentation des temps de poses/gain (quadrupler .. x8, x16), je me suis dis d'une part qu'il faut préserver la dynamique et donc rester loin du seuil de l'amp glow.
Et d'autre part, je connais le niveau d'erreur périodique de ma monture en fonction du pouvoir séparateur de la lunette. Sans autoguidage, pas la peine de dépasser 30s.

Pour la qualité de piqué, je continue en mode stacking, en surveillant le FWHM (je laisse assez large : 6/7) ça dépend des conditions de ciel. Sur Orion M42, au Semnoz à 1600m, j'ai gardé des bons FHWN de 2.71 à 3.49.

Je n'ai pas utilisé l'image stackée, j'ai repris avec DeepSkyStacker en post-traitement, en jetant les images qui ne supporte pas de pousser le contraste.

Je n'ai pas lu l'article et j'espère faire un compte-rendu appuyant ce que tu fais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this