Sign in to follow this  
Maïcé

2ème nuit sous les étoiles du Larzac

Recommended Posts

Retour sur la plateforme d'observation pour une seconde nuit. L'humidité est plus importante qu'hier, la transparence un peu moindre, mais la stabilité excellente.(pour la soirée précédente lire http://www.astrosurf.com/ubb/Forum15/HTML/001735.html )

Pointage de NGC 6445 pour bien commencer... Tiens c'est bizarre, à l'oculaire, j'ai un amas globulaire. Décidément, 1m de diamètre, ça permet de trouver des astres qu'on n'avait pas imaginé observer. A l'éthos 21, on tient NGC 6440 l'amas globulaire et NGC 6445 la nébuleuse planétaire du pâté en croûte dans le même champ! C'est toujours un plaisir de voir ensemble 2 objets aussi différents! Et c'est un plaisir plus rare quand le champ sur le ciel est assez réduit par la focale de 3m. Recentrage sur NGC6445. Elle a gagné son surnom par sa forme irrégulière: au lieu d'être ovale ou ronde, elle a un côté "plat"(le fond) et sa croûte est renforcée aussi. En fait, on dirait une NP entre parenthèse et crochet! Je n'ai pas vu de centrale, juste sa forme caractéristique déjà accessible avec un plus petit instrument.

Ca semble être une nuit à nébuleuses planétaires; pour le plaisir maximum en observation de galaxies, il faut un ciel vraiment transparent, et il semble perfectible. La Voie Lactée n'est pas aussi contrastée que la veille et l'absorption sur l'horizon semble aussi plus importante.
NGC6781, belle bulle diaphane dans l'Aigle. Au T1000, elle ne paraît pas si diaphane! On dirait une bulle qui crève et se répand. Son enveloppe devient floue d'un côté.

NGC 7008 est une des mes NP préférées. Je trouve qu'elle ressemble à une oreille dont le lobe serait orné de 2 diamants. Le renforcement de son enveloppe dessine le haut du pavillon délicatement ourlé, d'ailleurs au T1000, on a cette impression de volume! La zone plus sombre autour de la centrale semble être le creux de cette oreille à qui je murmure mon bonheur d'observer sa beauté!

NGC 40 présente un faux air de petite soeur de NGC 7008! Avec son étoile en surimpression sur le bord de son enveloppe. Les parties brillantes de son enveloppe sont réparties différemment et entourent plus symétriquement la centrale qui se détache moins du fond nébuleux.

Avant de taquiner les galaxies d'automne qui montent tranquillement, petit passage obligé par la vedette du ciel d'été : Les dentelles.
Grand blanc, je retiens mon souffle. L'extase n'a pas d'expression! Où que se porte le regard, c'est fourmillement de filaments qui s'entrecroisent en un réseau tantôt brillant et bombé, tantôt diaphane et très fin. le champ de l'oculaire est toujours traversé de filaments entre NGC 6960 et 6992/95, outre le triangle de Pickering qui m'apparaît comme la petite dentelle dans un télescope plus petit, il y a quantité de petites peluches filandreuses.

Chacun son tour de s'y perdre, c'est l'occasion pour les autres observateurs de faire une pause calé dans un fauteuil, de s'emplir de la sérénité de la nuit. A cette heure, plus un bruit nocturne, pas même un oiseau ou une chauve-souris. Quelques étoiles filantes plus tard, Pégase va nous offrir ses plus beaux astres!
NGC 7331? Non, c'est M31 dans un télescope plus petit. On y voit une bande sombre et les galaxies satellites sont tellement faciles! Quel champ!
Sans quitter l'oculaire, il serait sympa de trouver le quintet de Stephan... Mais lorsqu'on ne connait pas parfaitement la direction, on finit par se perdre... Des galaxies, il y en a pléthore!!! Teepee vient de tomber sur un groupe, pas très compact, mais bien fourni en partant de NGC 7331. Ce n'est pas le quintet, mais la vision est bien sympathique! Autour de l'axe formé par NGC 7273, 7274, 7276, il semble bien que le champ s'enrichisse d'autres taches, faibles même au T1000.
Quand finalement on découvre le Quintet à l'oculaire, il est spectaculaire! NGC7320 est une large tache qui rejoint presque ses compagnoes, mais au noyau décentré vers le haut. NGC7318 présente ses 2 composantes parfaitement détachés. NGC7319 est une tache oblongue. Le triangle formé par ces 4 galaxies est nimbé d'une nébulosité sur laquelle se détachent quelques étoiles (je ne pense pas qu'il s'agisse de zone HII) mais ça donne à l'ensemble un aspect granuleux. NGC 7317 semble ne pas faire partie du groupe, car elle est plus éloignée. Pourtant c'est NGC7320 qui n'est qu'un rapprochement visuel.
Petit coup d'oeil à NGC7253, qui aurait mérité mieux mais le ciel pâlit déjà, c'est le moment de profiter de Jupiter avant le lever du jour. Parfois l'image se fige, même dans le T1000 et les détails sont extraordinaires. La couleur de Jupiter, son pôle jaune pâle, ses bandes ocre-brun avec des circonvolutions plus foncées, la zone équatoriale d'un blanc éclatant! Je laisse ma place à l'oculaire au moment de l'apparition de la GTR... Grand tort, je n'aurai pas l'occasion de la voir.
Demain est une autre nuit. Les prévisions sont toujours aussi favorables. Je vais faire la sieste!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Ah la déception est totale et maximale...
Avec un mètre, en "observation de galaxies, il faut un ciel vraiment transparent, et il semble perfectible"...

Le 'un mètre' n'est donc pas la solution à tout ?
Le ciel, les nuages, le lieu, l'oeil et le cerveau sont encore nécessaire!?
Déçu je suis !

Sérieusement... c'est du coupage de cheveux en quatre, le ciel était vraiment nul ou quoi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ciel était à 21.42 avec la Voie Lactée au zénith. Mais on s'habitue à l'exceptionnel et lorsque c'est seulement un pouième en dessous, on fait les difficiles
Mais ne t'inquiète pas, les galaxies vont venir demain !
(A suivre)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ah c'est bon à lire...
Si vous ne savez pas quoi pointer, je lirais bien un petit CROA de NGC 6822 (la galaxie de Barnard dans le sagittaire), et NGC 6302 (la nébuleuse de l'insecte dans le Scorpion)

Bonnes nuits !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Que ces CROA sont bons !
Continue à nous faire partager vos nuits d’observations !

NGC7008, j’adore également. Oui, bon, c’était dans un 200 mais cette NP m’a laissé comme une trace. Même dans ce petit diamètre elle est bigrement intéressante… alors dans un 1m, c’est du grand spectacle !

La demande d’Hale est sympa. On doit pouvoir voir des zones HII sur NGC6822. La galaxie, elle, doit remplir tout le champ.

A+
Fredo

[Ce message a été modifié par Fredo (Édité le 02-08-2011).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et non, on a pas fait 6822 ni le bug. Par contre on a fait d'autres choses, je prépare un croa sur quelques objets. Pour répondre à Pierre, oui, le 1m c'est vraiment puissant. Dans les zones où se trouvent des galaxies faiblardes qu'on ne remarque pas d'habitude, ça grouille. J'attends avec impatience le printemps pour faire la moisson dans Coma Bérénice.

La différence essentiel dans les observations est que perso, je n'ai plus envie de zapper en permanence. La, j'ai vraiment envie de "me poser", regarder un objet, le détailler, tester les différentes grossissements.. bref, encore un peu et je vais me mettre au dessin...depuis le temps que je le dis !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this