Sign in to follow this  
fred-burgeot

Bilan en dessins d'une semaine au T1000 de Stellarzac.

Recommended Posts

Avec les copains (Pascal Chauvet, Richard Tanguy et Carel Caumartin), ça faisait un an qu'on l'attendait, cette sortie à Stellarzac chez Fred Géa. En un mot : inoubliable !
Tous les ingrédients pour passer de bons moments étaient là : une ambiance joviale, un gîte très confortable et fonctionnel, des spécialités culinaires locales qui valent le détour, un paysage sauvage de causses et de gorges, et pour finir un propriétaire des lieux très disponible et d'une sympathie sincère. Grand merci à Fred qui fait preuve d'un total dévouement pour ses hôtes, courant toute la nuit durant du T800 au T1000 pour pointer à la demande, changer les oculaires ou installer un filtre.
Maïcé est venue nous rejoindre le lundi pour grossir ce joyeux groupe. Hors observations, on a passé un temps fou en discussions astro passionnantes

Une 'tite photo prise dans la cuisine, Carel avec son polo rayé, Pascal en T-shirt blanc, Richard en T-shirt jaune. On sent que les mecs sont excités et/ou fatigués

D'autres photos suivront.

Le ciel. Chaque soir, les quelques voiles nuageux de la journée se sont dissous dans le crépuscule pour laisser place à un ciel noir et calme. Un seeing de folie dès la tombée de la nuit : je me rappellerai longtemps de cette vision de la «blue snow ball» immobile et bien définie à 2400X. Aussi, cette image matinale de Jupiter à 800X dans la bino installée sur le T800 et le T1000. Des détails et des teintes comme jamais vus pour moi, sans forcer, une vision spatiale en somme. Hélas, pas de dessin de Jupiter, sur mon T406 ça me prend une grosse heure, alors là... il fallait penser aux copains.

Les télescopes. Toujours sur Jupiter, j'ai été surpris par l'absence de diffusion autour du globe qui se découpe sur un fond de ciel noir jusqu'au limbe de la planète, signe que les optiques sont dotées d'un superbe poli. Ici, le principe qui veut que les grands diamètres donnent forcément des images empâtées et agitées en prend un sacré coup dans la tronche. On a vu tout le contraire : les étoiles sont des piqûres d'épingles, les images sont contrastées, tranchées, guère plus mobiles que dans nos petits diamètres usuels. Pas besoin d'attendre le milieu de la nuit pour la mise en température, car les télescopes sont stockés dans un abri très isolé et les ventilateurs refroidissent efficacement les miroirs minces. Côté robustesse, on s'est surpris à se cramponner aux tubes carbone ou la cage secondaire sans s'en rendre compte, l'image à l'oculaire ne laissant paraître aucune vibration.
Au final, je crois qu'on a là le summum du grand télescope : des miroirs exceptionnels placés dans des structures qui ont été pensées et réalisées sans laisser de place à l'approximation, et un propriétaire qui sait exactement comment agir sur la mécanique quand il constate la moindre dégradation d'image. C'est bien simple, quand on est à l'oculaire, on oublie l'instrument et on contemple...

Les observations. Je ne ferai pas de liste exhaustive de tout ce qu'on a vu pendant ces 5 nuits consécutives, peut-être que les copains le feront, surtout qu'ils ont vu plus d'objets que moi. Le dessin, c'est bien, mais on y passe du temps et on ne peut pas voir la succession de cibles pointées dans le télescope d'à côté !
Tous les dessins qui suivent sont faits au T1000. Merci à mes acolytes d'avoir été patients quand j'étais ventousé à l'oculaire.

NGC 7008.
Sans filtre à 300X. Pas de teinte décelée. La forme d'embryon se décompose en une structure complexe de taches.


Pour les autres NP pointées, c'est le festival de la couleur et la débauche de fourrure

M57.
Sans filtre, 800X. Image immobile. Les contours habituellement lisses laissent place à une structure en filandres dirigés vers la centrale. Cette dernière est vue en continu, et l'étoile faible voisine se laisse percevoir par rares glimpses. Tout le monde a vu le cerclage extérieur marron-rouge, pour ma part j'ai aussi noté un dégradé du rouge au bleu en allant vers l'intérieur, comme le montre le dessin.


NGC 6543, la «cat's eye».
Sans filtre, 1500X. Image immobile et hypnotique ! La teinte bleue est frappante, tout autant que la structure en deux disques sécants. Là encore, les contours ne sont pas lisses, mais sont décomposés en une succession de tronçons filandreux qui pointent vers l'étoile centrale. Le halo qui environne la nébuleuse est bien plus étendu que sur mon dessin.


NGC 7662, la «blue snow ball».
Sans filtre, 1500X et 2400X. Même à ce grossissement, elle apparaît détaillée et lumineuse. Celle-là, elle m'a fait gueuler de stupéfaction en haut de l'escabeau. Du «C» interne part une série de poils fins orientés vers la centrale (encore). La couronne qui entoure le C est parcourue de longs filandres grossièrement centripètes. Une fois encore, le pourtour extérieur n'est pas vu tranché, mais hérissé de ce que Carel a fort justement appelé des mèches. Pour être bleue, elle est bleue, en comparaison le bleu EDF est tout pâlot.


NGC 7009, la nébuleuse Saturne.
Sans filtre, 1200X. Image immobile, mais faible hauteur sur l'horizon. Hormis la couleur bleue d'ensemble, une teinte rougeâtre a été perçue sur la périphérie.


M16 et ses piliers de la création.
Filtre OIII Lumicon, 205X et 270X. Au T406, on voit des formes sombre, dont une étirée en forme de doigt. Là, le doigt est évident, ses contours sont gondolés. Le petit juste à côté est très contrasté, lui aussi prend une forme sinueuse. Un autre grand doigt apparaît, proche du premier mais bien moins contrasté, plus spectral, il prend l'allure d'une tour branlante tronçonnée en segments un peu sombres.


NGC 6888, le croissant.
Filtre OIII, 205X et 285X. Commencé un mois auparavant au T406 sur champ pré-étoilé, pour gagner du temps de mise en place de l'esquisse. Les contours lumineux prennent des allures de Dentelles du Cygne. L'intérieur est parcouru de nuages étirés.


NGC 604.
Sans filtre, 915X. Quand on sait que cette nébuleuse appartient à une autre galaxie, ça laisse rêveur... C'est la plus lumineuse des nébulosités de M33.


NGC 7635, «la bulle».
Filtre OIII, 285X. La partie en forme de griffe apparaît aisément. Une vision très fine et délicate, vraiment très beau. L'aube qui arrivait ne m'a pas permis de détailler la nébulosité qui est juste au-dessus, d'autant plus qu'elle est difficile à décrypter.


NGC 891 dans Andromède.
205X et 270X. La galaxie barre tout le champ de l'Ethos, elle est peu lumineuse mais la partie centrale de la bande d'absorption est très facile en vision directe. Le dessin est en partie fait de mémoire, au pied du T1m. J'ai remis l'oeil à l'oculaire pour placer rapidement quelques étoiles et représenter la structure hérissée que j'ai perçue dans la partie centrale et par endroits le long du fuseau.


Voilà pour les dessins.

On a franchement vécu de grands moments d'échanges et d'observation. On reviendra !

Quelle aubaine d'avoir deux télescopes géants rien que pour soi pendant 8 jours. Et le plus beau, c'est que cette aubaine n'en est pas une, la structure est ouverte à tous.

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Salut Fred,
Je m'attendais à du lourd et franchement ça l'est !!!
Quelle profondeur pour tous ces dessins...jamais vu les piliers dessinés.
Ton croissant me fait penser à celui de Serge...il va apprécier, c'est poilu comme il aime !!
Encore bravo...un petit coucou à Carel que j'ai pu croiser en compagnie de JiBé à Puimichel l'été dernier avec mes enfants.
Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
D'habitude je suis plutot photo que dessin mais là je dis chapeau très bas.
L'observation et le rendus sont remarquables.
Admiratif je suis
Glob

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il faudra vraiment que je passe une semaine là-bas ! Observations extraordinaires, spécialités du terroir, et en plus, paysage du Larzac reculé... que demander d'autre ?

[Ce message a été modifié par Cédric Perrouriefh (Édité le 28-08-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah Coquin,
que j'attendais ce post !!!!!
tu m'as fait tirer une larme.

EX-TRA-OR-DI-NAIRE !!!!!!!!

du poil, du velu, de l'échevellé, de la flamèche, du caractère, du rapeux, et punaise de diou, des subtilités colorées remarquables....
Je suis en total osmose avec tes oeuvres, qui me remémorent mes plus belles observations. Quelle coup de pate ! On est dans du rare, de l'unique, assurément le pompon de la crême qui surnage. Jamais vu mieux, aussi bien observé, et torché.

MERCI !!!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
En effet c'est du lourd !! Bravo pour cette débauche de fourrures et de couleurs, avec un gros faible pour le croissant et toutes les NP choisies Les piliers sont égalements incroyables !!
Bref, les qualificatifs manquent, mais chose sûre c'est que toi et Carel m'avez clairement mis l'eau à la bouche. Je serai donc également un prochain client de Stellarzac

Vive l'obs visuel et l'astrodessin !!
A vendredi, Yohan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bon sang de bois, je ne verrai plus jamais M57 de la même façon avec mon 400...

Chapeau l'artiste!!!

JMarc

EDIT: j'dis ça j'dis rien, mais un de ceux là pourrait facile illustrer une page ou deux du bouquin non?

[Ce message a été modifié par JMBeraud (Édité le 28-08-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oups ! Ca fait mal par où ça passe !
Quel coup de patte ! et derrière la main... quel observateur et quel instrument... Du très grand, assurément!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voilà bien 20 fois que je regarde tes dessins et que j'y retourne sans arrêt! M57 mérite l'APOD!!!!!
Ce matin, bien reposée, je vois tout le subtil dégradé de couleurs vers l'extérieur, c'est fantastique.
Y a pas, la conjoncion d'un bon site, un excellent télescope et d'un observateur hors du commun, ça fait des étincelles.
Et même si on n'a pas ton oeil acéré, on peut s'envoyer au ciel du haut de cet escabeau!
Pour chercher des détails à observer, ce n'est plus les belles photos qui vont me servir de références, ce sont TES desssins!

Veuillez accepter, Monsieur, l'expression de ma plus profonde admiration!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mon séjour à Stellarzac avec les copains vendéens fut un grand moment d'astronomie. Observer à Stellarzac dans de tels diamètres (800 et 1000mm) est un moment réellement inoubliable pour un astram.
Le très sympathique propriétaire des lieux s'est investi à fond pour nous montrer un maximum d'objets connus et parfois plus "exotiques" tandis que Fred Burgeot "sauvait" par ses magnifiques dessins la vision que j'en avais aussi à l'oculaire.
Après cette visite "approfondie" du ciel d'été / automne, il me tarde d'attendre l'hiver.... pour repartir vers Stellarzac, son gite et ces deux exceptionnels entonnoirs à photons...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Grand merci pour les commentaires sympas !
Si ces dessins vous rappellent vos visions dans de grands diamètres, c'est un beau compliment.
Jean-Marc, il faut dire que le livre est déjà bien plein

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je confirme, super séjour à Stellarzac !
Avec ces instruments on redécouvre vraiment le ciel. Tout ce qui était deviné dans un plus petit diamètre devient tout de suite évident. On se surprend d'ailleurs au départ à ne pas utiliser - par erreur - la vision décalée tant l'image est facile . La quasi totalité des NP pointées présentait de la couleur et leurs structures étaient très variées. Le grand diamètre des instruments aidant, on hésite pas à pousser les grossissement quand la turbu s'y prête : 600x, 800x, 1200x et même 2400x (!).
Les dentelles dans le 1m avec l'Ethos 17mm étaient incroyables . On pourrait y passer à la soirée. M33 fait partie aussi des grands moments ! NGC604 prend tout de suite une autre dimension quand on se rappelle que cette nébuleuse se trouve dans une autre galaxie.

Quelques photos :

Fred "ventousé" au T1000

et les personnes présentes

Stellarzac : à recommander sans modération !

[Ce message a été modifié par PascalC (Édité le 29-08-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Superbe travail!
C'est très impressionnant comme le dessin reprend l'émotion de l'observation visuelle!
Et c'est aussi très intéressant de comparer les travaux entre-eux comme par exemple ton Cocon avec celui de Serge.
On a beaucoup moins cet aspect "radiographie de côtes", il y a beaucoup de subtilité dans le trait, due et à la technique et au diamètre qui permet de résoudre en nuances là où à diamètre moindre se retranscrit un trait plus grossier.
Chapeau.
Vous faites une belle brochette de fanfarons!
Un petit clin d’œil à Carel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sympa la photo de groupe.
J'avais oublié celles que Pascal a prises de nuit.
On dirait bien que Carel est une célébrité dans le monde astram !

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ooooh ! Ooooh ! Ooooh ! Ooooh ! Ooooh ! Ooooh ! Ooooh ! Ooooh ! Ooooh ! Ooooh ! Ooooh ! Ooooh !

Chaque dessin me fait le même effet ! Comme si Lord Rosse était revenu, et qu'en plus il dessinait en couleurs. J'aime beaucoup les couleurs des nébuleuses planétaires : le vert correspond bien à ce que j'ai l'habitude de voir. Par contre il y a du rouge que je n'ai jamais vu (si, ça me fait penser à M42...)

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est magnifique . J'aurais bien aimé que tu déssines IC 1296 à côté de M57 pour voir les bras spiraux, mais bon c'est mon côté jaloux qui râle...

Encore bravo à tous les protagonistes !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Impressionnant et très beau !
Je n'ose mème pas imaginer ce qu'on verrait à l'oculaire d'un telescope de plusieurs mètres de diamètre.

Share this post


Link to post
Share on other sites
MAGNIFIQUE!!! Grand merci pour ce CROA.

amicalement rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
ben moi j'ai vu les originaux, et bien comme dirait l'autre ça trou le fondement surtout quand on déécouvre que tout est dessiné en négatif couleur...
Grand respect l'artiste !!
A bientôt les cavistes
Yohan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Bravo pour le coup de patte, la description, et ces dessins fabuleux... La m57 est tout simplement hors normes... Ca donne effectivement envie.

J'ai eu la chance de voir les tout début de la construction du T800 du temps de Diabolo dans l'Orne, ainsi que la chance d'avoir observé dedans au moins une fois, déjà c'était fabuleux (ca l'était déjà avec le T560 auparavant...), alors là j'imagine avec le T1000.

Toujours une petite pensée Diab, quand je passe devant le "berceau" du T800 pour aller chez un autre Fred, on se comprend... Alors je me dis vivement que je puisse aller te faire un petit coucou un de ces 4.

Fabrice.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabrice et oui, 10 ans déjà !! A l'époque il était encore un peu à l'état de prototype le 800, il n'avait pas été réglé. Depuis, il c'est bien amélioré. Le T1000 ne m'a pas fait les mêmes misères mais sans le 560, pas de 800 et sans le 800, pas de 1000...

Encore bravo à Fred Burgeot pour cette formidable série de dessins ! C'est décidément une drôle d'impression de voir ces images depuis 1 an maintenant et de les voir se "matérialiser" sur le papier avec un tel soucis du détail !

[Ce message a été modifié par Diabolo (Édité le 02-09-2012).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this