Sign in to follow this  
Benj Poup

[Lune] D'un mur à l'autre : Rupes Cauchy & Rupes Recta

Recommended Posts

Devant ma feuille et mes crayons, il ne m'a pas fallu longtemps pour me rendre compte que côté dessin lunaire, j'avais un peu perdu la main. Il faut dire que mes derniers coups de crayon lunaires remontent au printemps ... 2011. Les premiers traits posés et les premiers bords de cratères sont d'ailleurs encore hésitants et imprécis. Après avoir tâté du Soleil et du ciel profond pendant ces derniers mois, je continue à penser que la Lune reste l'objet le plus difficile à rendre. En tous cas, à "bien" rendre.

Mes retrouvailles avec notre satellite ont eu lieu le 4 septembre, au 18ème jour de la lunaison. Le long du terminateur, je tombe sur une région qui m'est inconnue : s'y trouve un petit cratère, encadré par deux rainures qui progressent en parallèle.

Derrière le T410 de Beine-Nauroy, la turbulence est très forte ce soir-là. Je me lance néanmoins dans le croquis de cette région anonyme, alternant les grossissements : 100x, 200x, 400x. A 400 fois, l'image est d'ailleurs passablement moche.


Le cratère Cauchy, dessin réalisé le 4 septembre 2012, à 21h30 TU. Instrument : T410 / 2450 de l'observatoire de Beine-Nauroy

De retour au chaud, je consulte l'Atlas Virtuel de la Lune, pour découvrir le nom de ma cible : le cratère Cauchy (12km de diamètre), encadré par Rima Cauchy (la ligne sombre - 210 km de long) et Rupes Cauchy (la ligne claire - 120 km de long).

Quatre jours plus tard, je repars à la conquête de notre satellite. Nous sommes au 22ème jour de la lunaison, quelques heures après le dernier quartier. Il est un peu plus de minuit, et la Lune est encore très basse sur l'horizon. Pour l'occasion, j'ai troqué le T410 contre mon Flex-tube de 250. Sous cette lumière inhabituelle - pour l'observateur vespéral que je suis, s'entend - je redécouvre Rupes Recta. Et à ce moment précis de la lunaison, le changement de lumière a des conséquences évidentes : le Mur Droit n'apparait pas sous la forme d'une ligne sombre, mais bien au contraire... brillante :

Rupes Recta, dessin réalisé le 8 septembre vers 23h30 TU. Instrument : T 250/1200 et occ. 10 et 5 mm (120x et 240x)

Benjamin Poupard

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Etonnant, mais comme toi, je préfère mon 250 en planétaire, plutot que le 400.(des Dob tous les deux) Moins sensible à la turbulence, images plus piquées. Beaux dessins, moi, j'en suis incapable. Falko.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Benjamin. Mon terrain d'observation CP se trouve en gros dans l'immense foret de la pointe de Givet, un peu au nord de Monthermé.
C'est encore bien préservé de la PL. Il n'y a rien à 15/20 km à la ronde. Pour la petite histoire, j'ai résidé dans le 02 dans les années 70 (Crépy), où j'ai de la famille.
J'ai traversé ta petite ville en vélo l'année dernière, venant de Fère en Tardenois, allant vers le sud. J'ai encore un souvenir de cette terrible côte!!! Falko.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Falkostar et Benj Poup, je suis tombé sur ce post par hasard car mes visites sur Astrosurf se font rares par manque de temps.

Falkostar, serais-tu l'un de mes voisins ?
Je suis également de la région de Givet (Aubrives) et travaille chez Electrolux à Revin.

Benj Poup : Je me souviens des images observées au T406 de Taissy (à l'époque de Raymond Heimann / Gilles Sautot / Alain Klotz...). Il y avait à l'époque pas mal de thermiques se dégageant de l'observatoire en béton => Seeing >1.5" (jamais dédoublé Pi de l'aigle), l'instrument n'était d'ailleurs pas collimaté. J'ai cependant en mémoire une belle observation de Gamma Boo au T400 diaphragmé à 150mm hors axe.

Se pose aussi la question de l'état de l'aluminure, des courants thermiques traversant le chemin optique et des contraintes excercées sur les miroirs par le barillet et le support du secondaire. Ce sont peut-être quelques pistes de réflexion à explorer pour améliorer la qualité des images du T400.

Bonnes observations.

Jean-Noël http://www.astrosurf.com/whoswho/fiche.php3?id=10206794653cd6552950928


Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this