Sign in to follow this  
Christophe Pellier

Vénus sous un ciel plus stable (UV + qqs expériences)

Recommended Posts

Frédéric :
>Pour une fois qu'une planète te résiste !
MDR !! Je l'aurais à l'usure . C'est vrai que là on est dans l'inhabituel...
Pour les artefacts dont tu parles, le problème c'est qu'ils ne sont pas visibles sur les brutes (et puis ils apparaissent comme des sortes de courbes de niveaux, ils ne sont pas spécialement "sombres"), et puis j'ai justement bien fait attention à adopter des réglages qui normalement permettent de les éviter : il suffit (en ce qui me concerne du moins, car apparemment chez d'autres observateurs les conditions sont différentes) de monter le gain au-delà de 40 %...
Asp06 : le temps de pose était de 1/33ème (en réalité 1/10ème de seconde à 5 i/s). Tu penses à quelque chose de précis ?
Sur les autres planètes je suis obligé de passer en mode longue pose (0,5 à plusieurs secondes).
Christophe
PS : je vais entamer le paquet de smarties

------------------
Christophe Pellier
SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
Observations planétaires :
astrosurf.com/pellier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

j'ai une idée fumeuse ... il faut se mefier de mes idées fumeuses je suis régulièrement à coté de l'explication alors que la réponse est beaucoup plus simple ...

bon en gros l'idée c'est qu'à 1/10ème de seconde de temps de pose tu réalises une image figée de la turbulence et la pupille d'entrée (le primaire) est en moyenne comme morcelée en cellules ayant pour diamètre le r0.
à la grosse louche tu as une poignée de cellules à 0.8 micrometres et au moins 4 fois plus à 0.4 micromètres.
toujours en gros dans l'uv l'ouverture est donc constituée d'un réseau d'ouvertures et l'arc serait la diffraction associé au bord mais vu par une cellule unique répété par le nombre de cellules ...

bon ok j'arrete de fumer et je sors ---> []

Share this post


Link to post
Share on other sites
Si tu bouffes déja les smarties, c'est que ton problème n'était pas très important .

Allez, attends encore un peu .
Question : Un C14, c'est sûr que c'est étudié pour l'UV ?
Il a déja été question de sphérochromatisme pour les SC, autrement dit une apparition de l'aberration de sphéricité dès qu'on s'éloigne du vert. Qu'est ce qui nous garantit alors que dans l'UV l'image de diffraction n'est pas complètement bizarroïde, sans rapport avec la figure de diffraction classique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Quand j'observe Vénus, souvent l'image est tellement turbulente qu'elle se dédouble. J'ai vu ça dans ma lunette de 60 de mes débuts comme au C8 la dernière fois que je l'ai observée. L'arc ressemble un peu à la frontière qu'aurait une deuxième image de Vénus qui s'additionnerait (mais ça n'a pas le bon rayon de courbure...)

Sinon, si on analyse logiquement les choses, et que ce n'est pas une formation réelle, alors ça vient forcément de l'optique. Comme l'arc est mieux vu en UV, j'en déduis que :

- Soit c'est un phénomène optique qui s'accroît en UV (style le chromatisme).

- Soit il est dû au filtre lui-même.

Est-ce que ça ne pourrait pas être un reflet, par exemple ? Lorsqu'on place un filtre, celui-ci a une certaine épaisseur, d'où reflet possible. En général, aucun astre n'est assez brillante pour mettre à défaut les traitements anti-reflets de nos optiques, sauf... que Vénus est l'astre le plus brillant par unité de surface après le Soleil (il est plus brillant que la Lune). Le fait que le reflet soit plus visible sur les images UV viendrait alors d'une plus grande épaisseur du filtre, ou d'un plus long temps de pose.

Ou alors le reflet vient de la webcam et est plus sensible aux UV ? Pourrait-il venir du renvoi coudé ? (tu utilises un renvoi coudé ?)

(En tout cas, vue sa forme, il serait quand même étonnant que ce soit une formation réelle de l'atmosphère vénusienne.)

Share this post


Link to post
Share on other sites
clair que c'est tres bizarre ton arc, de meme je trouve que tes details dans l'atmosphere son stranges, a la place du fameux Y j'ai plutot l'impression de voir des genres de bandes !
reste un truc a verifier: si tes details bougent en fonction des jours alors oui le doute sera lever...

------------------
http://www.astrosurf.com/demeautis


Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci à tous pour votre contribution... Mais mes dernières images (post suivant) permettent je crois de clore la discussion...
Ulysses : oui le C14 est "bien étudié" pour l'UV, j'ai des images des autres planètes dans cette longueur d'onde qui sont sans appel. Je devrais faire d'autres posts à ce sujet...
Christophe

------------------
Christophe Pellier
SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
Observations planétaires :
astrosurf.com/pellier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this