Sign in to follow this  
xavierc

Automne austral chilien : la boucle est bouclée. Nuit 4

Recommended Posts

Episode précédent :
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum15/HTML/002166.html

nuit 4 : 7 au 8 avril 2013 observations 6344 à 6357.
------------------------------------------------
Ce sera une belle nuit.
Je poursuis l'écumage des quelques objets pas encore vus dans le Lièvre, ils courent vite du coup vers l'horizon!
D'abord la galaxie NGC1886 de magnitude 12.8 à 3° au sud de bêta du Lièvre. Elle apparaît à 150x très faible, allongée avec un centre discret détecté en vision indirecte. Ca correspond bien aux dimensions annoncées de 3.3' par 0.5.

En allant jeter un coup d'oeil à M79 à proximité, déjà dessiné le précédent séjour, je tombe sur une étoile double sympathique.
HJ3752 de coordonnées 5h21 -24°45' est une belle étoile double dans le champ du globulaire, serrée (3.4") à 75x et brillante et colorée à 343x, de magnitude estimée à 5 (en fait 5.44 et 6.58!). La turbulence était moyenne mais les couleurs bien saturées dans ce ciel de folie.

Raymond teste la monture du Célestron 8 qui fait un bruit de mouleur de café et semble KO. Ca me rappelle le dernier séjour où elle pointait le sol.


Direction une nébuleuse diffuse et des amas ouverts dans le Grand Nuage de Magellan, côté Dorade!
La nébuleuse de la Mouette NGC2032-35-40 avait déjà fait l'objet d'un dessin en 2011 mais je n'en étais pas satisfait. Cette nébuleuse détaillée méritait mieux. Je pense lui avoir bien rendu justice cette fois-ci.
Elle se situe 1,5° au nord-ouest de NGC2070 la Tarentule, qui doit être la plus lointaine zone HII visible sans instrument!
Très émissive en OIII et nettement plus discrète en Hbêta, cette belle nébuleuse complexe me semble moins brillante que dans mes souvenirs. Ah les embellissements de souvenirs ont encore frappé!
Je la dessine en variant les grossissements 75x, 109x, 218x.

Les 2 amas ouverts NGC2127 et NGC2125 se côtoient dans le champ de l'oculaire, vus de si loin, de notre belvédère plongeant dans l'intimité de leur galaxie hôte, alors que sûrement séparés de quelques dizaines d'années lumière. Il faut descendre d'un degré au sud-est de la Tarentule pour les voir. Le premier est assez faible et le second vu uniquement et facilement en vision décalée. Il me faut un grossissement de 150x pour les approcher (diamètre d'1 minute d'arc seulement) et de 343x pour un peu les détailler.

Le télescope bouge imperceptiblement vers un autre duo d'amas ouverts de cette galaxie, NGC2136-37. NGC2136 assez brillant grouille de granulosités à l'orée de la résolution en étoiles et NGC2137 par contre faible à très faible montre quelques étoiles. Tout ça à 150x et 343x. On tape dans les grossissements des dessins planétaires là vu le diamètre d'1' de ces amas.

A un diamètre lunaire vers l'est, la vision de la galaxie NGC2150 à travers les nuées du Grand Nuage de Magellan remet en perspective les dimensions de notre univers. La première est plus lointaine d'un facteur 100 au moins! Petite, faible (magnitude 13.1) et condensée à 150x.

Pour clôturer cette série sur le Grand Nuage, l'amas ouvert NGC2214 de magnitude 10.9 commence à se résoudre en étoiles (mgnitude 14.5) en vision indirecte à 343x. Il est assez faible, petit et du coup très concentré à 150x, à 1° au nord-est de nu de la Dorade. J'adore ces petits amas ouverts qui se la jouent globulaires à ces distances inhumaines après que leurs photons aient traversé le vide intergalactique!


Puisque je suis dans les mises en perspective, gagnons donc un rapport 100 dans les distances, mais dans l'autre sens cette fois! Sus aux amas ouverts dans la constellation des Voiles!
A 1.5 au sud-ouest de b Veli, IC2395 de magnitude 4.6 est fourni mais peu brillant, hormis son étoile principale de magnitude 5.5 à 109x.

VdB-Ha47, Van den Berg Harrington 47 plus précisément, malgré son matricule de nébuleuse, est à 109x un bel ensemble stellaire lumineux plus spectaculaire qu'IC2395. Il n'était pas dans ma liste d'observation, je l'ai trouvé fortuitement à proximité de ce dernier.

J'ai bien merité une petite collation dans l'observatoire à 2h.
Au retour je suis bien forcé d'abandonner Tr20 de la Croix du Sud tellement riche d'étoiles faibles qu'il en est indessinable! Ah sale bête, un jour je t'aurai!

Je remonte de 4° au nord-ouzst de delta Crucis (Decrux). NGC3960 du Centaure sera une cible plus facile (magnitude 8.3), mais d'un chouilla car là encore contenant des étoiles faibles de même éclat (magnitude 11.5) même en l'éclatant avec des forts grossissements (150x et 218x).

Réglé comme une horloge, Pierre nous quitte encore à 4h30. Il faudrait qu'on trouve un truc dopant à mettre dans son infusion de menthe poivrée!

Après cette gabégie d'amas ouverts, je me repose sur les galaxies de l'Indien.

A 1° sud de delta, NGC7141 de magnitude 11.9 est très faible et très diffuse à 109x. Son centre stellaire est plus facile.

NGC7205A est limite et difficile en vision décalée (magnitude 13.8, vue environ 30% du temps) mais accompagne la nettement plus intéressante NGC7205 assez faible (magnitude 11.1) et diffuse dans laquelle je soupçonne une structure spirale mais uniquement un quart du temps en vision décalée à 109x et 150x. Un soupçon de bras, de bande sombre. Son centre flou se détache plus brillant en vision décalée à 1° sud d'epsilon de l'Indien.

Jean-Christophe part à 5h30. Je me suis un peu allongé dans l'observatoire pendant 20 minutes pour laisser s'échapper le sommeil. Jean-Luc dort sur la chaise longue posée près des télescopes.

Quelle joie de terminer sur une belle galaxie très effilée malgré son éclat faible à très faible (magnitude 10.7), NGC7090! Décortiquée à 75x, 109x et 150x, elle part en pointe du côté sud-est et s'élargit à l'opposé symétriquement à son coeur faible et ponctuel. Une galaxie-angle aigu (8.1 x 1.4') à 3° ouest de delta!

A 7h, Mercure dans le Verseau se lève derrière les montagnes mais Jean-Luc n'échappe pas à l'attraction de la chaise longue et il dort si bien que je n'ose pas le réveiller. Je la photographie accompagnée de la Lune puis la dessine à 480x, il faut ça vu son faible diamètre de 6.7".

Mercure et le Strock

Voici quelques photos d'ambiance au cours de la nuit :

Le télescope 406

Mercure, le Strock et la lumière cendrée de la Lune



Le Célestron 14 au petit matin du 8 avril 2013

Le Célestron 8 témoin du lever du Soleil

[Ce message a été modifié par xavierc (Édité le 25-05-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Ah la menthe poivrée, madeleine de Proust de la Canelilla !
Il y a des lieux de coeur, celui-ci en est un.
Retourner au pays magique, un peu comme on rentre chez soi.
Le plus tôt possible, de tout mon possible...


Share this post


Link to post
Share on other sites
Superbe travail exaustif. C'est surtout ça qui le rend remarquable !
Comme tu le dis, le boucle est bouclée.
Tu as donc quadrillé l'intégralité de la voute celeste avec ton T250, tout ce qui était accessible, et ce qui l'était moins.
3 questions :
- ca représente combien d'objets dessinés ?
- te restes-t-il des cibles "oubliées" ?
- que vas-tu faire désormais ????? sauf à tout refaire avec un T400 ou mieux un T600....

amitiés

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this