Sign in to follow this  
xavierc

Automne austral chilien : la boucle est bouclée. Nuit 5

Recommended Posts

Episode précédent :
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum15/HTML/002180.html

nuit 5 : 8 au 9 avril 2013 observations 6358 à 6370.

Des nuages venus du Pacifique contrarient par zones les observations de début de nuit.
Le Grand Nuage de Magellan reste assez épargné donc j'y farfouille côté Dorade à la découverte de nébuleuses diffuses et amas ouverts inédits. Hé oui, même au bout de 4 séjours, je n'en ai pas fait le tour de cette galaxie naine!

A 2° sud-est de la Tarentule, la nébuleuse NGC2074 s'avère assez brillante et verdâtre à 109x et 150x, nettement plus émissive en OIII qu'en Hbêta, et coupée en 2.

Juste à côté, NGC2081 mixe une nébuleuse très faible évidente et un amas ouvert faible. A 150x, la nébuleuse ne réagit qu'en OIII et moyennement.

Prochain point de repère, thêta de la Dorade. A 2° sud-ouest, j'éclate le brillant et très condensé (diamètre 3.4') amas ouvert NGC1850 à coups de forts grossissements (150x, 218x) pour distinguer ses étoiles très faibles à perceptibles (magnitude 14.3), extrêmement serrées. Très esthétique.

Dans le même champ à mon grossissement de recherche (75x), NGC1854 est du même acabit et assez brillant. Il aura le même traitement pour séparer ses étoiles très concentrées. En vision indirecte c'est une foultitude d'étoiles serrées (magnitude 14.2) qui piquotent la rétine!

Toujours dans le même champ à 75x, La nébuleuse NGC1858 presque faible évoque avec le très efficace filtre OIII un dragon diffus. Le Hbêta ne montre qu'une faible pâleur. Pas trace de chevalier, de gente dame à sauver ou de Hobbits ou Nains venant récupérer un trésor (dédicace à Bilbo le Hobbit).

A la fin, le Grand Nuage est trop bas pour mon dos, j'observe agenouillé à 1h pour ménager dos et cervicales.

Situé à côté de NGC1858, NGC1860 montre nettement moins de détails, nébulaire certes, mais faible et diffus à 150x. Surtout que c'est un amas ouvert de magnitude 11.0 et non une nébuleuse!

Arrive l'heure de la collation dans l'observatoire avec les autres. Moment privilégié et magique pour admirer la voûte céleste en grand angle en distinguant les sandwichs et tasses à la lueur de la Voie Lactée, c'est aussi l'occasion d'échanger sur les objets observés depuis le crépuscule.

La Croix du Sud me murmure à l'oreille de lui rendre visite, ah non c'est le vent d'ailleurs un peu gênant, mais l'idée est là!
Facile à trouver à 1° au nord de gamma, l'amas ouvert Ru165 brillant et lâche (diamètre 21') est dominé par 2 étoiles colorées brillantes (magnitude 7) à 75x. Les autres Soleils de cet amas sont assez brillants à perceptibles.

J'avais entendu parler par mes astro-potes de la belle étoile double Acrux, alpha de la Croix du Sud. Hé bien c'est une tuerie, la plus brillante étoile double que j'ai observée! Elle enfonce à l'aise Castor des Gémeaux. A 75x double serrée, elle se sépare en 2 étoiles blanches proches à 343x, extrêmement brillantes (magnitudes 1 et 2), à la limite du supportable, celle à l'ouest étant la plus étincelante de peu. Elles projettent une ombre sur un doigt en sortie d'oculaire placé devant une feuille! Où ai-je caché mes lunettes de soleil? J'en aurais grand besoin!
Le seeing est moyen.

Après avoir ébloui mon oeil gauche avec Acrux, il me reste l'autre pour regarder NGC4463, un amas ouvert de magnitude 7.2 dans la Mouche, à 2° au sud du phare précédent.
A 150x, ce petit objet de 5' rayonne sur le reste du champ avec ses étoiles assez brillantes à perceptibles (magnitude 8.3).

Le breuvage à la menthe poivrée fait parler de lui. Quelle est donc la composition pour atteindre le goût ultime de la première infusion? Jamais égalée ni même approchée de loin depuis! Comme quoi l'extase part aussi vite qu'elle est venue, instant trop rare et donc inoubliable.

A défaut de retrouver le goût du Saint-Breuvage, le sens de la vue est agréablement titillé par l'amas ouvert Ru94 du Centaure, inscrit à 109x dans un rectangle à 1° au sud de lambda du Centaure. Peu détaché de son environnement mais fourni en étoiles majoritairement assez faibles à limites (magnitude 10.0), il se rehausse de quelques-unes assez brillantes. C'est du genre galère à dessiner.

Le vent levé à 5h joue les trouble-fêtes.

Il ne m'empêche pas de pointer la galaxie IC5152 de magnitude 10.6 dans l'Indien à 4° au nord de delta. Assez faible, elle est collée contre une étoile brillante à 109x et aussi 150x, avec un aspect très diffus et une zone plus brillante.

A 5h30 j'enchaîne sur une petite sieste de 20 minutes me laissant le temps de rêver.
Enfin, jusque dans l'aube, c'est festival de galaxies dans la Grue, affectées par le halo de la lumière zodiacale! Ce n'est pas la meilleure saison pour les voir.
A 1° ouest de sigma de la Grue, NGC7307 très faible à 109x (magnitude 12.2) s'allonge beaucoup en vision décalée et montre une zone plus claire sur fond de ciel éclairci par le halo zodiacal.

2 fois plus loin de l'autre côté de sigma, NGC7368 de magnitude 12.3 est plus facile bien que très faible, grâce à son coeur plus marqué et ponctuel à 109x.

Jean-Christophe part, Jean-Luc reste et voit le lever de Mercure au dessus des montagnes. Le vent nous empêche de la regarder au Dobson, dommage...

[Ce message a été modifié par xavierc (Édité le 25-05-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Quelle moisson! Impressionnant.
Je reviens moi-même de Namibie (hiver austral) et n'ai qu'une envie, revoir le ciel du Sud, certainement depuis le Chili et pour d'autres saisons.
Ton post me donne bien envie.
Merci pour le partage.

Laurent.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben ça donne envie de faire la liste de tes cibles et de s'aligner sur la ligne de départ lors d'un prochain voyage...
Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this