Sign in to follow this  
xavierc

Automne austral chilien : la boucle est bouclée. Nuit 7

Recommended Posts

Episode précédent :
http://www.astrosurf.com/ubb/Forum15/HTML/002208.html

nuit 7 : 11 au 12 avril 2013 observations 6381 à 6390.

Je débute la nuit au télescope 406 qui tient enfin la collimation suite à nos réglages du début du séjour. L'oculaire est souvent trop haut pour observer assis ce qui fatigue. Raymond, à quand un escabeau?

Respectivement de magnitude 12.1 et 9.9, le couple de galaxies NGC1531 et 1532 vers nu 4 de l'Eridan aura les premiers honneurs de la nuit. A 166x, NGC1531 est faible, son centre discret se démarque en vision indirecte. Sa voisine est un peu plus faible au centre, le reste se diluant progressivement dans le fond de ciel.

Haaaa!!
On a entendu un cri dans la coupole. Pierre a rattrapé de justesse le porte-oculaire du Célestron 14 qui a failli tomber au sol avec l'oculaire! C'était moins une! Il faut prévoir un gros matelas sur le sol pour la prochaine fois, et pas trop moelleux pour éviter que les oculaires rebondissent plus haut que les cloisons de l'observatoire et tombent sur les observateurs en contrebas!

Toujours dans le monde des galaxies, je prends la direction de l'Hydre Femelle. Le secteur visé entraîne une position haute malcommode.
A 3.5° à l'ouest de ksi, NGC3621 de magnitude 8.9 s'avère intéressante avec sa structure spirale assez faible visible par morceaux, un bras par ci, une bande sombre par là... Quelques nodosités perçues en vision indirecte se mélangent avec une bande sombre soupçonnée. La partie Nord est diffuse à 166x.

Plus loin dans la constellation à 4° au sud de gamma, NGC5101 est un amour de petite galaxie spirale de magnitude 10.4, que je dois grossir 228x pour séparer ses bras, vus uniquement en vision indirecte, de son centre assez faible. L'assymétrie des bras est évidente, celui à l'est s'élance assez fin, visible entre 75 et 100% du temps, tandis que celui à l'ouest est encore plus faible (vu 50% à 75% du temps ) mais plus épais.

Après une collation à 1h30, direction un objet bizarre formé de 2 galaxies en interaction à 2° sud de delta de l'Autel.
Ce n'est pas un champignon hallucinogène, mais un Champignon Sacré dessiné par les 2 galaxies ESO138-30(PGC60386) et ESO138-29(PGC60379) de magnitude 12.7. La première figure le très faible pied du champignon, incomplet d'ailleurs. La seconde forme le chapeau en 2 morceaux, avec son centre faible à zone plus claire et un pourtour très diffus vu 75% du temps mais sans la séparation visible sur les photos. Un champignon faible et incomplet décortiqué à 166x et 228x.

Après les champignons, je recherche un serpent sombre, la S nebula ou Barnard 72 dans le sud d'Ophiucus. Je suis un peu déçu car elle n'est pas évidente bien que haute, et pas très sombre. Que ce soit à faible grossissement à 46x ou plus fort à 114x, j'ai dû utiliser beaucoup la vision décalée pour la délimiter. J'espérais qu'elle ressortirait plus tranchée haute dans le ciel austral. Il faut sans doute grossir moins pour qu'elle se détache mieux du fond alors plus clair.

Je retourne dans l'Hydre Femelle dans une partie maintenant basse (1.5° sous mu) pour viser la célébrissime nébuleuse planétaire NGC3242, le Fantôme de Jupiter.
J'admire sa belle et brillante couleur turquoise à 166x avant de la détailler à 522x où la nébuleuse est assez faible mais montre sa structure interne en anneau oval élargi sur les bouts du grand-axe.

Pierre et Jean-Christophe vont dormir à 4h15. A 5h, je repasse au Strock 254/1200 car fatigué de l'inaccessibilité de l'oculaire du 406 en configuration confortable : rarement assis, debout en équilibre précaire sur le mini banc, ce n'est pas agréable pour dessiner et source de crampes et courbatures. A observer debout, j'y ai sûrement perdu des détails plus subtils.

La nuit se termine à la recherche des galaxies dans la constellation du Télescope.

A 2° sud de lambda, ESO183-G30 de magnitude 11.6 est faible et petite à 150x.

En remontant de 2° au nord de rhô, NGC6754 montre 2 légères nodosités dont la condensation centrale à 150x, sur un fond très faible et diffus. Magnitude de 12.1.

A 150x et un demi-degré sud-ouest, la fine NGC6754A reste très faible mais s'avère facile une fois repérée avec sa magnitude de 13.5.

Je dors debout à 6h30 mais résiste jusqu'à l'aube à 7h pour dessiner pas très loin au nord-est la dernière galaxie de ma liste dans cette constellation, NGC6761, très faible, très diffuse, de magnitude 13.0. A 150x, sa forme reste imprécise.

[Ce message a été modifié par xavierc (Édité le 25-05-2016).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Plein d'objets avec des détails dessinés, superbe !

Ta meilleure nuit de ce point de vue, non ?

Bon, le 406mm y est sans doute pour beaucoup par rapport au 254, c'est sûr.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Va bien falloir qu'il y passe un jour au 400, Xavier, maintenant qu'il doit avoir presque terminé le catalogue NGC au 250

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Yann

Il y a encore mieux au niveau détails, patience...

Indice : des objets si diffus vu de chez nous transcendés au Chili

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Den

Ca fait un bail.

J'ai commandé un 500 voilà un an, la construction commence tout juste (optique en cours)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le Nagler façon superbaballe, c'est excellent ! Et encore, ne te plains pas : il aurait pu retomber dans... ton strock ("paaanier" !)

Ah, si je pouvais y être, là-bas sur la colline sacrée.
Je crains d'avoir calé dans mon récit. Flûte... :-/

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut l'ami,

be, j'ai mis quelques-unes de tes cibles galactiques dans le carnet des prochaines visites, la config actuelle est idoine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
En effet Serge, 400 des 2 côtés. J'ai hâte de voir comment tu nous retranscriras NGC3621.

Fred, rythme ralenti par l'inconfort du poste d'observation et la quantité de détails au 400.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nooon Pierre, pas le Strock!

Allez, if faut que tu termines le récit que tu as entamé, l'hiver et son état d'hibernation sont terminés!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this