Sign in to follow this  
Christophe Pellier

Pluton est de couleur bleue

Recommended Posts

Oui, on tourne en rond.

Pourtant, c'est facile !

Y'a qu'à demander de l'aide à ceux qui savent mesurer des magnitudes d'étoiles. C. Buil, évidemment (voir ses articles dans la revue de l'association Aude), mais aussi Skywalker et Laurent51 qui passent de temps en temps sur le forum.

Help ! Venez aider Christophe !

Ensuite, c'est facile ! Sur chaque image, il "suffit" de mesurer (avec un centroïde) la magnitude de Pluton par rapport à l'étoile "B", dont on connaît très bien les magnitudes (elle est dans le Tycho 2).

Si je me souviens bien, il faut placer le centroïde à côté de l'étoile, appuyer sur un bouton, noter la valeur : c'est celle du fond du ciel. Puis idem en plaçant le centroïde autour de l'étoile. On soustrait alors les deux valeurs pour obtenir l'éclat (en pas codeurs) de l'étoile. Ensuite pareil avec Pluton. On a donc deux nombres, on en déduit la magnitude en faisant 2,5 log (E1/E2) (la formule classique). Si c'était l'image B, eh bien c'est la magnitude B.

Ensuite, il faut faire pareil avec les magnitudes V et R.

Je ne sais pas si Iris fait ça ? Prism, certainement, mais depuis que j'ai changé d'ordinateur je ne l'ai plus car l'installation est compliquée (il faut téléphoner pour avoir un code...) et je n'en ai plus besoin (j'ai arrêté la CCD). Donc je te laisse te débrouiller !

Mais bon, si un pro de l'exploitation d'images CCD trainait dans le coin...


Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Christophe, pour un spectre de Pluton voir les références suivantes consultables avec l'ADS.
-Fink U & MA DiSanti, The separate spectra of Pluto and its satellite Charon, Astronomical Journal Vol 95 p219-236 (1988)
voir le spectre p 235 et le tableau p 233 donnant l'albedo géométrique en fonction de la longueur d'onde (et Pluton réfléchit bien davantage de lumiére dans le rouge)
-Marcialis RL et al, The albedos of Pluto and Charon: wawelenght dependance, Astronomical Journal Vol 103 p 1389-1394 (1992)
Il existe d'autres références.
Si tu as besoin de plus d'infos...
Stéphane L

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Stéphane, j'ai trouvé l'article, mais le spectre indiqué ne commence qu'à 540 nm... Je ne comprends pas trop le tableau sinon, ou vois-tu que Pluton réfléchit mieux en R qu'en B avec ces données ?
Ceci dit l'albédo semble augmenter du rouge vers l'IR ce qui correspondrait à un astre rouge, effectivement. Mes images I doivent être un peu sous-exposées, ce qui pourrait expliquer le fait que Pluton apparaisse faible.
Mais, on retrouve la possible contradiction avec mes images B qui ne semblent pas terriblement surévaluées si j'en crois les calculs d'Achille...
Christophe

------------------
Christophe Pellier
SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
Observations planétaires :
astrosurf.com/pellier

Share this post


Link to post
Share on other sites

On trouve quelques éléments de réflexion aussi avec des expériences récentes. Sur le site de Bruno Sicardy (LESIA) on trouve une page expliquant que la pression atmosphérique sur Pluton aurait doublée par rapport à 1988 : http://calys.obspm.fr/~sicardy/pluton/pr_obs_fr.html
Je ne sais pas si deux fois plus c'est vraiment si important mais il y a peut-être eu des changements sur Pluton ? Même l'article de Fink et DiSanti date de la fin des années 1980...
Christophe

------------------
Christophe Pellier
SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
Observations planétaires :
astrosurf.com/pellier

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, encore un élément de comparaison. A la même époque, j'avais fait des images de M57, avec des temps de pose identiques (7 sec en R et V, 11 en B), et les mêmes filtres. J'ai passé en revue plusieurs images de cette nébuleuse et on l'étoile centrale semble bleue, or elle sort bien de cette couleur sur mon image RVB (et plus brillante en B).
La différence des trois couches est plus importante que pour Pluton (la hauteur sur l'horizon n'est pas la même non plus).

Donc, si Pluton sort bleue avec mes filtres alors qu'elle est rouge, dois-je en déduire que l'étoile centrale de M57 est rouge elle aussi en fait ? Contrairement à ce que montrent toutes les images en couleur, même celle du HST...
Christophe

------------------
Christophe Pellier
SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
Observations planétaires : http://astrosurf.com/pellier

[Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 09-11-2004).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention, Pluton n'est pas sensée être rouge mais jaune, puisque son B-V annoncé est de +0,8 et quelques. Rouge, ce serait +2 ou +3. Mais bon, ça en change rien au problème (juste que tu donnes l'impression d'exagérer le problème.)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment ça, j'exagère le problème ???
Jaune ou rouge, je n'ai pas l'impression que ce soit si différent. Ce sont deux couleurs qui ne passent pas dans le bleu...

------------------
Christophe Pellier
SAF - Coordinateur Section Mars et planètes telluriques
Observations planétaires : http://astrosurf.com/pellier

[Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 10-11-2004).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Souvenir, souvenir

Maintenant, nous avons la réponse
Ni rouge, ni bleu, ni jaune, mais un peu tous ça à la fois...

Passionnant, 12 ans après puis avec nos outils de 2015/16, c'est une expérience qui pourrait être relancé par les flèches du forum

Arno

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ah Arno, ça c'est du déterrage j'avoue que pour moi il reste une part de mystère à ce sujet, car les couleurs ont l'air effectivement très variées sur les images de la sonde ; en tous cas sur les rares RVB produites, car toutes les autres sont clairement ratées (monochromes rougeâtre)
Comme tu dis, ça vaudrait le coup de le refaire. De mon côté, je ne suis pas équipé pour malheureusement.
(et peut-être qu'à l'époque les conditions sur place étaient différentes ? On était plus proche du périhélie... pourquoi pas une vague atmosphère rayonnant dans les courtes longueurs d'onde ?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, d'ailleurs on pourrait appeler ça le bleu pluton, soit une sorte de sépia! ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this