Sign in to follow this  
Cédric Rosada

M52, Bubble, M31, NGC7331 et le Quintet... à la lunette de 60 !

Recommended Posts

Salut,

mes vacances dans le Verdon furent ensoleillées et... productives niveau astro

Tout d'abord je vous présente l'installation:

En configuration pour l'autoguidage

Le guidage se fait via une webcam non modifiée pour la longue pose.
La rotule Manfrotto 410 permet de viser précisément et confortablement une étoile brillante pour le guidage.
L'étoile guide peut être choisie éventuellement assez éloignée du champ visé sans engendrer de rotation de champ car l'axe de déclinaison n'est pas guidé (il n'est pas présent à l'origine sur la monture et est assuré par une rotule panoramique non motorisée).
En revanche, la durée des poses est limitée par la dérive en déclinaison: mise en station précise obligatoire !
A 400mm de focale, avec des pixels de 7.4 microns et mise en station au viseur polaire, la dérive est à peine visible sur des poses de 5 minutes.

Le comparateur mécanique servant à assister la mise au point est fixé via des colliers et des équerres

En complément de la batterie interne, le PC est relié via une alimentation allume-cigare à deux batteries sèches de 12V 7A/h en parallèle, pour assurer une nuit complète d'autonomie.
L'image de l'étoile guide prise par la webcam arrive par le port usb.
Les corrections de suivi générées par la version de démo d'AstroArt 3.0 sont envoyées par le port série à la raquette MTS3 via le câble multicolore.


-----------------------------


Passons aux photos maintenant.
Pour les apprécier pleinement, je vous invite à suivre les liens vers les versions en grand format:


Tout d'abord un petit tour vers Bubble, où les 300D non défiltré peine quand même un peu:

25 août 2006 - 21:56 TU - Esparron de Verdon (04)
Tele Vue 60 sur monture Perl-Vixen A 346GP - réducteur Tele Vue RPF2804 - EOS 300D - Vent nul, turbulence nulle
42 images de 300s autoguidées avec AstroArt 3.0 à 400 ISO en mode RAW compositées soit 3h 30mn de pose + sous Iris: dark, flat field, addition composit (2 sigma 1 itération), alignement des couches RGB, log, ddp 20000 2 2, seuils 22152 -7090 + sous photoshop: réglage des courbes, contraste +5, saturation +5
Amas ouvert M52 et nébuleuse de la bulle NGC 7635


Lien vers le grand format (1318 Ko) : http://www.astrosurf.com/rosada/images/060825fultv6eosdeepskym52ngc7635_42.jpg

Ensuite la classique galaxie d'Andromède, que j'ai enfin potablement (à mon goût) immortalisée:

27 août 2006 - 22:40 TU - Esparron de Verdon (04)
Tele Vue 60 sur monture Perl-Vixen A 346GP - réducteur Tele Vue RPF2804 - EOS 300D - Vent nul, turbulence nulle
44 images de 300s autoguidées avec AstroArt 3.0 à 400 ISO en mode RAW compositées soit 3h 40mn de pose + sous Iris: dark, flat field, addition composit (2 sigma 1 itération), alignement des couches RGB, log, ddp 18000 2 0.5, seuils 18058 1870
Galaxie d'Andromède (M31) et ses satellites(M32 et M110)


Lien vers le grand format (1513 Ko) : http://www.astrosurf.com/rosada/images/060827fultv6eosdeepskym31_44.jpg

Puis une petite folie que je voulais tenter depuis quelques temps, le quintet de Stephan, mais bon vu le zigouigoui obtenu, on va dire que j'ai shooté NGC 7331

30 août 2006 - 22:08 TU - Esparron de Verdon (04)
Tele Vue 60 sur monture Perl-Vixen A 346GP - réducteur Tele Vue RPF2804 - EOS 300D - Vent nul, turbulence nulle
31 images de 300s autoguidées avec AstroArt 3.0 à 400 ISO en mode RAW compositées soit 2h 35mn de pose + sous Iris: dark, flat field, addition composit (2 sigma 1 itération), alignement des couches RGB, log, ddp 20000 1.5 2.5, black, seuils 16586 -2650
Galaxie NGC 7331 et Quintet de Stephan


Lien vers le grand format (1647 Ko) : http://www.astrosurf.com/rosada/images/060830fultv6eosdeepskyngc7331_31.jpg

Une petite circumpolaire, je n'étais pas super motivé et l'installation est tellement plus facile à faire !
Le premier plan est pourri (bout d'arbre en bas à gauche, mais sinon c'était des allemands en short en train de jouer à la pétanque, alors ne vous plaignez pas )

01 septembre 2006 - 22:41 TU - Esparron de Verdon (04)
EOS 300D sur trépied - objectif EF-S 18-55mm réglé à 18mm et ouvert à 6.3 - Vent nul, turbulence nulle
32 images de 300s à 400 ISO en mode RAW compositées soit 2h 40mn de pose + sous Iris: dark, addition, clipmin 0 0, ddp 4500 2 0.5, balance RGB 1.35 1 1.25, seuils 6685 -845
Circumpolaire


Lien vers le grand format (1484 Ko) : http://www.astrosurf.com/rosada/images/060901fultv6eosdeepskycircumpolaire_32.jpg

Un petit mode feignasse car la météo était en théorie pourrie et qu'il faisait beau. Ca s'est couvert dès la première pose
Je suis content quand même du résultat vu que l'on ne voyait même plus Cassiopée en entier à l'oeil nu !

23 août 2006 - 22:37 TU - Esparron de Verdon (04)
EOS 300D sur trépied - objectif EF-S 18-55mm réglé à 18mm et ouvert à 6.3 - Nuages, dès la deuxième pose on ne voyait plus que 3 étoiles à l'oeil nu !
11 images de 300s à 400 ISO en mode RAW compositées soit 55mn de pose + sous Iris: dark, addition composit (2 sigma 1 itération), clipmin 0 0, ddp 2200 2 0.5, balance RGB 1.35 1 1.25, seuils 1900 -500
Constellations de Cassiopée, Céphée, Andromède et Pégase.


Lien vers le grand format (1416 Ko) : http://www.astrosurf.com/rosada/images/060823fultv6eosdeepskycassandpegceph_11.jpg

-----------------------------

Que retenir de ces quelques nuits passées dehors ?

1) Et bien tout d'abord que le jeu en ascension droite de ma monture, que j'avais volontairement réglé important pour minimiser l'erreur périodique à l'époque ou je ne voulais pas guider/autoguider est devenu gênant. En effet mon montage pour le guidage via la rotule est hors axe et fait varier l'équilibrage selon la hauteur visée. Lorsque j'approche le méridien une bascule se produit et j'obtiens des poses bougées pendant 1/2 heure.
J'ai donc réduit ce jeu et du coup sûrement obtenu une EP de 80" crête à crête (voir mes analyse d'EP ici: http://www.astrosurf.com/rosada/pages/vissansfin.htm ), mais en fait très bien corrigée par le couple AstroArt/MTS3.

2) Ces images ont été autoguidées sans que le PEC soit activé: je n'ai pas fait de différence avec mes précédentes sessions utilisant le PEC.
Ma courte focale de 400mm ne doit pas permettre de mettre les éventuelles différences en évidence...

3) Après avoir pratiqué deux ans sans PC portable, je le dis bien haut: c'est du masochisme !
Autoguidage, planétariums pour viser et choisir ses sujets, éphémérides, contrôle et assistance de la mise au point, visée, stockage des images, traitements, musique...
Et dire que je passais 1 heure par terre plié en deux et qu'après j'avais mal au dos...


Sinon comme d'habitude, si vous avez des remarques et commentaires, ils seront les bienvenus

That's all folks... et bon ciel !
Cédric
http://www.astrosurf.com/rosada

[Ce message a été modifié par Cédric Rosada (Édité le 15-09-2006).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Luce,

Ah ben ça y est, la série est traitée.

Et en plus, tu ne choisis pas les cibles les plus faciles pour une lulu de 60, chapeau.
Ma préférence va à la bubulle mais le quintet m'impressionne aussi pour une 60 toute televue soit elle.

Pas de critiques, ça se déguste tel quel, mais juste un commentaire supplémentaire concernant le PC : ya que les c..s qui changent pas d'avis :lol:

A+
Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Cédric
Je ne dirai qu'un seul mot : B R A V O !!

Je n'arrive cependant pas à comprendre pourquoi tu utilises un palmer (précision 1/100ième de mm) pour la mise au point sachant que d'une nuit à l'autre, vu ton montage, la valeur précise de la position de ton point de netteté n'est pas re-exploitable. Ce n'est pas une critique c'est juste pour comprendre.
Pat

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci

Pour les cibles, en fait j'ai shooté ce qu'il y avait là ou je pouvais shooter, pas dur

Pour le comparateur, le truc est très simple à comprendre: pour faire la MAP au poil près, les corrections à effectuer sont tellement fines que sans comparateur je ne sais même pas si le porte-oculaire a bougé ou pas.

Je passe au moins 30 minutes sur ma mise au point, à chaque scéance.
Je pars près de ma marque repère et je balaye par pas de 5 centièmes, et je repère la valeur de la bonne MAP.
Puis je recommence avec des pas de 3, puis de deux, voire même de 1 si je suis perplexe, puis je me decide enfin sur la valeur à adopter.
Selon les soirs la zone critique fait entre 4 et 10 centièmes (je suis à F/6.6).

En résumé le comparateur permet la reproductibilité du positionnement du porte oculaire dans la fastidieuse et itérative tâche de la recherche de la mise au point optimale... (ouf !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Félicitation pour cette description précise et des images et du setup !!

Pour le guidage avec la webcam, n'est il pas difficile de recupérer une étoile suffisament brillante ?


Amicalement

jean-luc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aucune difficulté pour l'étoile guide, je vais simplement chercher une étoile brillante qui ne soit pas résolue double par le mak 90.

Je la prends le plus près possible du champ que je photographie, mais il m'est arrivé de faire m81-m82 dans la grande ourse en prenant une étoile guide sur l'équateur céleste (J'insiste bien sur le fait que ça ne marche que pour l'ascension droite. Pour peu que tu guides en déclinaison, bonjour la rotation de champ !)

Sinon la rotule manfrotto est un petit bijou avec des réglages fins sur les 3 axes et une bonne rigidité.

Il me faut au maximum 15 minutes pour choisir l'étoile guide, la centrer dans le champ de la webcam, orienter la webcam (abscisses = AD) et démarrer le guidage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this