Sign in to follow this  
jm lecleire

Saturne le 15/01 au Cassegrain de 250

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Je donne raison à Serge qui a une très grande expérience, il a travaillé au Pic du Midi et à Meudon et il sait de quoi il parle, c'est un super observateur avec lequel j'ai souvent observé et nous avons eu dans le passé de longues discutions sur la photo et l'optique, donc je connais son niveau de compétence, qui maintenant observe beaucoup moins. Son analyse est juste et parfaitement fondée. J'ai fait cette nuit Saturne avec un 14'', vous la verrez peut-etre, Cassini est énorme et visible sur tout l'anneau et Encke est discrète.
Christian

[Ce message a été modifié par Christian Arsidi (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Oui...sur la dernière image postée de JM, Encke plus large et plus contrastée dans les anses que Cassini devant (oui, je sais, c'est justement pour cela qu'elle est moins contrastée... et plus fine ?)...voilà, voilà, le tout sur une image (peu contrastée, je sais, je me répète) à l'aspect vaguement flou...Bref, une image qui ne ressemble pas franchement à celle de Damian ou même à celles de Christophe (oserais-je dire même à la dernière que j'ai posté... jugée médiocre par certains "experts" de ce forum).

Ceci étant, ce n'est pas grave, perso je sais que je ne l'ai jamais eu sur mes images en 7 années d'imagerie webcam (d'un autre côté je n'ai pas trop d'artefacts non plus sur mes images et j'essaie, dans la mesure du possible, de ne pas avoir une Cassini 2 fois plus large qu'elle ne devrait l'être). Bon, c'est vrai que ce n'est qu'un 200, obstrué à plus de 33% et fabriqué en série... et que je n'observe pas depuis la région Parisienne.
Et puis, surtout, je ne suis pas une référence...

La vérité est ailleurs... et la diffraction sélective.
Bon, allez, finalement c'est clair, elle y est : Serge ouvre les yeux et rend toi à l'évidence !

Au fait, je n'ai pas eu ma réponse : aucune compression interne (codage du flux vidéo)pour la camera à 25 im/s et 33 ms ?

P.S. : Rolf, ce sont des images faites avec le T400 ?

François


[Ce message a été modifié par François Emond (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une petite info tout de même Christophe, car tu prends quelques libertés avec le matos :-))
Tu fais des images en IR sur une bande située au delà des 780nm, donc tu exploites une bande comprise entre 780nm et la limite de sensibilité du capteur qui doit être pas loin du micron....du moins si j'ai bien compris ton 780+ :-))...tu utilises un filtre genre RG780 c'est cela??
Bon sur tes photos je vois mewlon à f/d 40 donc je suppose que tu ajoutes à ton mewlon un dispositif optique réfractif, barlow ou oculaire....??
Alors une petit info tout de même, les barlow ou oculaires sont calculés dans le visible donc pour un repli du spectre sur les longueurs d'onde extrèmes (la plupart du temps les raies F et H soit 486 et 656nm)....y'a plus achromatisme dans la bande que tu exploites. Ca c'est pour le chromatisme. Il peut également y avoir apparition d'aberration géométrique (aberration sphérique)...bon ça peut être dans des proportions acceptable mais il n'empêche que de considérer que le comportement de ton montage est identique pour le spectre visible et l'infrarouge est une erreur. Tu attribues le flou/manque de définition à la seule diffraction, c'est peut être pas le cas. Paye toi un objectif de microscope type Schwarzschild (que des miroirs) et tu pourra bosser tranquille dans d'autres bandes (L'UV avec du réfractif non dédié tu fais une grosse croix dessus :-))
fab

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabrice, qu'il y ait un défaut supplémentaire d'optique qui interfère dans la diffraction ne me semble pas gêner le raisonnement ; quelle que soit la raison qui fait que la résolution est diminuée dans l'IR, on voit quand même Cassini.
Je tiens à préciser que ton scepticisme Serge ne me blesse pas du tout je discute ! Mais pour moi, Encke répond bien à un critère de ligne très contrastée. Même si le contraste n'est pas égal à 1, on est très, très au-dessus des bandes du globe par exemple...
Alors je vous propose encore un autre raisonnement.
1) Soit on dit que pour qu'on puisse voir Encke, il faut qu'on retrouve sur l'image et par le calcul, la taille de 0,05". Faites le calcul, il faut un télescope de 2,4 mètres. Dans ce cas, aucun amateur au monde n'a jamais eu Encke sur ses images, même pas m'sieur Legault, et Christian, pour ton image au C14, désolé mais tu peux te brosser :-))
Et pis sur les images au 1 m du Pic aussi, du coup, c'est un artefact...
2) Soit on accepte qu'étant donné les propriétés du détail (ligne... contraste...) il est visible avec des instruments plus petits. Dans ce cas, on est obligé d'accepter le fait qu'il soit visible avec des 250, 300, 350.
Pour moi, à l'aide de l'analogie Cassini, et parce que je ne crois pas à une terrible coïncidence qui voudrait que comme par hasard, y'a toujours un artefact pile au mauvais endroit, je choisis 2).

[Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
salut à tous,

je reviens sur l'image que j'ai postée plus haut, avec les mesures des détails en secondes d'arc, etc.
La tache d'Airy est un bon point de repère pour se rendre compte de l'échelle de l'image (et de la petitesse de Saturne finalement).

Serge, il est courant de percevoir des détails plus fins que la limite de diffraction à condition que ceux-ci soient suffisamment contrastés. Tu connais le vieil exemple des fils électriques qu'on aperçoit entre les pylônes à l'horizon. Sur un fond de ciel blanc, j'aperçois de ma fenêtre les lignes haute tension au dessus de la A104, à 2 km de chez moi. J'ignore la largeur d'un câble électrique, alors on va dire qu'il fait 5 cm de diamètre. Vu à 2 km de distance, la largeur angulaire du fil est 0.0015 degré, soit environ 5 secondes d'arc.
Comment se fait-il que j'arrive à voir ces câbles de 5 " d'arc alors que le pouvoir de résolution de mon oeil est théoriquement de 40 secondes d'arc (en fait c'est plutôt 1 minute d'arc à cause des imperfections ?
Et je ne suis pas à la limite de la perception, je pense qu'on peut "résoudre" des lignes beaucoup plus fines encore à l'oeil nu.

Il se passe le même phénomène avec la perception de la division de Cassini dans les petits instruments (ou d'Encke) sur Saturne.
Quant à la perception des très fins détails, ils ne peuvent pas être vus plus petits que la limite de diffraction imposée par l'instrument. Si les détails sont plus petits que la limite de diffraction, ils sont toujours visibles, mais perdent en contraste. La division de Cassini, sur mon image, est un bon exemple : aux anses, sa largeur est plus importante, proche de celle de la tache d'Airy du télescope. Résultat : elle est contrastée mais pas noire.
Près du globe, elle se ressere et sa largeur est inférieure à la limite de diffraction du scope. Résultat : elle paraît un peu plus fine mais jusqu'à une certaine limite, puis son contraste diminue fortement.

En ce qui concerne la visibilité de la division d'Encke, j'avoue que c'est un sujet passionnant ! Pour info, je mettrai quelques fichiers FIT en ligne ce soir pour que vous puissiez tester tous les traitements possibles dessus.

Concernant Encke, il ne s'agit pas d'un artefact de traitement. En revanche, est-ce que la division d'Encke aurait pu être accentuée par un phénomène de diffraction ?
Si l'on superpose la tache d'Airy au bord de l'anneau de Saturne, on voit que le diamètre du premier anneau sombre (de la tache d'Airy) correspond très exactement à l'espace entre le bord extérieur de l'anneau (de Saturne) et la division d'Encke. La division d'Encke se trouvant physiquement à cet endroit (ceci est valable pour un diamètre donné de Saturne et de l'instrument), pourraît-il s'agir d'une sorte de phénomène de résonnance ?
Cela expliquerait pourquoi elle n'apparaît pas dans un télescope juste un peu plus petit ou juste un peu plus grand.
Les paramètres sont les suivants : diamètre optique miroir = 245 mm, obstruction centrale 60 mm, longueur d'onde 550 mm (c'est sur les images réalisées à l'aide d'un filtre vert que Encke apparaît le mieux). Les dimensions angulaires de Saturne et des détails sont donnés plus haut sur mon image précédente. Est-ce qu'un logiciel comme Aberrator pourraît nous aider à éclaircir le mystère ?

Pour info :
Un grand nombre de phénomènes liés à la diffraction sont décrit dans le livre de référence "Lunettes et télescope" de Danjon et Couder, au chapiter III " Observation visuelle des astres présentant une étendue sensible".

La perception des fins détails est une question de contraste. L'oeil et la caméra vidéo n'ont pas la même perception des contrastes, la caméra étant avantagée grâce à l'aide de traitements informatiques adaptés (masque flou, ondelettes...)


Jipipi : le centre de Saturne est cramé car j'ai du forcer un peu sur les niveaux de visualisation d'Iris.

Jean-Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Bon, histoire d'être un peu constructif et objectif, voici une petite simulation sans prétention, que j'ai essayé de rendre réaliste.

La première image, j'imagine, n'a pas besoin d'être présentée. Hubble, donc, avec une inclinaison des anneaux un peu moins prononcée que maintenant, image mise à la même taille que celle de JM. Image de référence.

J'ai donc pris cette image que j'ai fait passer à la moulinette de Aberrator avec les paramètres suivants :

- instrument parfait de 250 mm de diamètre, obstrué à 25 % (23 % pour l'instrument utilisé par JM - j'ai aussi essayé à 20 % et, franchement, cela ne change vraiment pas grand chose), collimation et mise au point parfaite.

- j'ai ensuite généré 50 images avec une turbu. donnée (et en réinitialisant à chaque fois pour que la figure d'Airy soit modififiée de façon aléatoire) : les valeurs, en fraction de longueur d'onde (L=555 nm), de la distorsion du front d'onde incident ayant succesivement les valeurs suivantes :
* 0,15 L RMS (qui correspond ~ une turbulence de 5/10 échelle de Pickering)
* 0,10 L RMS (qui correspond ~ une turbulence de 6-7/10 échelle de Pickering)
* 0,05 L RMS (qui correspond ~ une turbulence de 10/10 échelle de Pickering)

- J'ai ensuite légèrement bruité chaque images individuelles (bruit blanc uniforme, simulation simpliste d'une image brute donnée par une webcam), recentré le tout puis empilé (Registax).

--> il n'y avait, certe, que 50 images "brutes" mais je n'avais pas trop bruité les images. Par rapport à ce que j'ai l'habitude de voir, le résultat final me semblait assez réaliste.

- Enfin, j'ai appliqué un masque flou raisonnable dans PSP pour ne pas provoquer de rebond (beaucoup plus facile à faire en simulation qu'en réalité !!)

- Pour terminer, et me rapprocher le plus de la dernière image postée par JM j'ai flouté (flou gaussien dans PSP) un peu la première image représentée ci-dessous de manière, à ce que, visuellement, elle ressemble assez à cette dernière :

Voici les résultats :

turbulence 5/10 :

turbulence 6-7/10 :

turbulence 10/10 :

(les 2 autres ont été laissée telles quel : la meilleure image ayant été traité, au final, pour ressembler le plus possible à celle de D. Peach)...

Voilà, ce n'est pas très scientifique.. mais ça à le mérite d'avoir été fait (et je ne suis pas motivé pour le refaire car Aberrator ne permet pas le traitement par lot... et c'est plutôt c...t à faire !).

J'ai essayé de rester objectif tout au long de mes traitements de manière à rester réaliste dans les résultats obtenus.

Ceci étant, il ne faut pas se leurer : il est évident, à la vue de ces résultats, qu'il est façile de basculer d'un côté ou de l'autre de la force (il est donc assez probable que j'ai perdu mon temps).

Mes conclusions :

- les images montrent pourquoi il est si difficile de trancher tant qu'on a pas un diamètre suffisant (j'ai quand même supposé l'instrument, la collim. et la MAP parfaites);

- Encke n'est pas large, y compris sur l'image "parfaite" de Hubble, à cette échelle ;

- Tout pourrait être pire ;

- D. Peach est un sacré veinard. Mù$£°% pour la turbulence !

A vos commentaires !

[EDIT] : et bien tu vois Jean Marc... nos idées se sont croisées. Comme quoi il ne faut pas désepérer de l'être humain !

Je rajoute une image...qui montre ce qu'on obtient quand la tubulence est encore moins bonne (~3/10, images très fluctuantes):

Autant aller ce coucher !
Alors Christophe, elle est réaliste celle-là ?? . Et là, tu là vois Encke ?

François


[Ce message a été modifié par François Emond (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Mes commentaires François, même s'il faut toujours se méfier d'une simulation, sur l'image avec turbu on retrouve quand même plutôt bien l'aspect visible sur les images amateurs...
J'ai encore un truc à dire sur la thèse du rebond.
L'hypothèse c'est qu'il s'agit d'un effet de rebond du au traitement en raison du contraste très fort avec le fond de ciel et le bord de l'anneau.
L'aspect de cette "chose" sur les images de JM et Peach ne cadrent pas avec cette théorie. Le contraste étant égal quelque soit l'endroit de l'anneau considéré (sauf devant le globe) on devrait avoir des artefacts sur tout le tour. Ici, et encore comme par hasard, "l'artefact" est mieux visible sur les anses...
On voit sur certaines images de Saturne ce genre de rebonds même en-dehors des anses, mais ce sont des images de qualité carrément inférieure...

Share this post


Link to post
Share on other sites
François, oui, avec le 400.
Serge, voici toute l'image (faite avec le 400).
Ce qui m'a toujours intrigué, c'est ce petit quelque chose au bon endroit, là où Encke est effectivement. Je ne parle pas des artefacts qui apparaissent plus à l'intérieur et qui sont plus gros.

à + rolf

[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Raaaaah !

Finalement chuis content d'avoir insisté lourdement ! Christophe c'est bizarre que tu ais fait semblant de pas t'en rendre compte, d'ailleurs, parce que quand même, c'est assez évidement, qu'il y a un "problème" avec cette Encke...

J.M, je suis très content que tu proposes une solution qui expliquerait cette bizarrerie. Chuis pas sûr du tout d'être convaincu, mais c'est une autre affaire...

Parce que je viens de recevoir la Saturne au C14 de C.A et là... il va falloir que Christophe P. sorte des argument hyper-méta-supra convainquants pour me montrer comment une image meilleure peut ne pas montrer Encke, alors qu'une moins bonne la montre................................

Finalement, C.A avait raison : c'est moi qui suit une fusée, C.P qui est une brêle : l'expérience, sûrement...

S

[Ce message a été modifié par SBrunier (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Re,

"il va falloir que Christophe P. sorte des argument hyper-méta-supra convainquants..."

Bah, j'en avais bien trouvé un... mais visiblement, en avance sur mon temps, je suis resté incompris --> censure.

Sinon, puisque personne ne veux commenter la simulation du type, là, plus haut... et pour qu'il ne sombre pas dans l'autosatisfaction, voici un complément :

Je pense "qu'en réalité" toutes les valeurs des seeing données plus haut devraient, en général, être réévaluées à un point de plus (5/10->6/10) pour obtenir de tels résultats sur les images.

En effet :

- d'une part le seeing est rarement constant.. il fluctue très souvent d'au moins 1/2, voire 1 unité pendant la durée d'une capture (enfin c'est ce que j'observe le plus souvent) ; un tri rapide ou inefficace des images conduira donc à une dégradation notable de l'image finale.

- d'autre part j'ai oublié un paramètre important dans mes simulations : les images brutes données par une webcam sont notablement moins contrastées (plus sombre : rapport signal/bruit bien plus défavorable que pour mes simulations) et la registration sera, inévitablement, moins efficace.

Je pense même que ce dernier point est fortement limitant pour voir apparaître, sans ambiguité, cette fameuse division... les 15 ou 16 bits de ces caméras peuvent alors, peut-être, être un avantage décisif.

François

[Ce message a été modifié par François Emond (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Euh...
François, nan, j'ai croisé avec ta simulation très belle, d'ailleurs, mais j'ai pas pigé ta conclusion ?

En phénomène de diffraction qui accentue Encke ?

Je reste un peu dubitatif, mais bon... Tant mieux si c'est çà : plus les télescopes sont petits, plus ou voit de détails, c'est génial...

Ca donne raison à tous ceussent qui trouvent que les images des lunettes Apo explosent celles de télescopes deux fois plus grands !
Supergénial !

Je blague....

Non, pour finir sur une note philosophique, Saturne est un objet singulier, les anneaux ont beaucoup fait parlé d'eux, à tous points de vue, si j'ai le temps, je vous fr'ais un p'tit résumé historique... qui montrera que de tout temps çà a été "j'les vois ! Nan, t'est une tanche ! Si j'les vois, nan !" etc... Tout çà vécu de l'intérieur, parce que effectivement, dans une autre vie, j'ai aussi observé pas mal Saturne...............

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jean Marc, très intéressant cette histoire de diffraction en fonction du diamètre de l'instrument, ça pourrait être effectivement une explication valable. D'autant que cette apparition d'Encke se fait TOUJOURS UNIQUEMENT dans les anses de l'anneau, avec une décroissance extrémement rapide de l'épaisseur de la ligne avant sa disparition, pas bizarre ça ? Si l'instrument détectait réellement la division d'Encke, je ne vois pas pourquoi on ne la verrait pas sur une plus grande portion, qui plus est si l'ouverture des anneaux est au maximum !!
Donc celà tendrait à prouver que ce qu'on voit n'a pas de réalité physique mais conséquente à la présence à cet endroit de la division. Cette idée me plait beaucoup et pourrait mettre tout le monde d'accord !
Valère

[Ce message a été modifié par VL (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je bisse sur ce que dit JM à propos de la diffraction qui grossit des détails... J'en suis venu à la même conclusion indépendamment, à force de regarder des images. Vous n'avez pas remarqué comme les détails déjà visibles avec un 200 deviennent plus fins avec un 250 ?
Serge, on verra l'image de Christian, mais ça se trouve, moi je la distinguerai :-)))
Et pour finir, excellente remarque de Valère sur la décroissance du truc dès qu'elle s'éloigne de l'anse... encore un truc pas compatible avec l'artefact. Sauf que la réponse à ta question Valère est simple : parce que trop loin des anses, le diamètre de Encke ne lui permet plus d'être visible même par contraste.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Normal Serge que tu n'ai pas compris ma conclusion... puisque je n'en ai pas fait une vraie . J'attendais justement que ce soit vous qui la fassiez.

Ma seule conclusion, à ce stade, c'est que cela me semble quand même très chaud pour un instrument de < 300 mm de diamètre... Parceque les images que j'ai obtenu (ok, c'est pas du pur jus de sciences, mais bon...) montrent qu'elle ne doit quand même pas sauter aux yeux, même quand tout est bien dans le meilleur des mondes, avec un 250 mm.

Surtout, j'aurais envie de rajouter, si l'image ressemble à celle proposée par JM... laquelle, bien que correcte, n'est quand même pas une image dont on va se souvenir longtemps.

(En gros, il semblerait, si je me réfère aux images obtenues par simulation, et avec les réserves que j'ai exprimé, qu'il faille un seeing de 7-8/10 avec un 250 mm pour pouvoir espérer montrer, de façon claire (enfin, cela reste à discuter) cette fameuse division. Les conditions décrites et l'image du post ne semblent pas vraiment coller avec ce scénario).

François

[Ce message a été modifié par François Emond (Édité le 27-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à tous!

Voici une image de saturne réalisée par un "amateur". Quand je vois les images du gars...c'est à tomber par terre!

Caractéristiques: Saturn Opposition 2005. Saturn seen here 41 minutes prior to exact opposition on January 13th, 2005. The brightening of the rings that occurs at opposition, known commonly as the "opposition effect" is well apparent. This terms refers to the sudden brightening of the ring system as the phase angle reaches 0°. Internal shadows cast within the rings are at a minimum, resulting in an almost two fold increase in ring brightness very close to opposition.

Celestron 9.25" Schmidt Cassegrain @ F39. ATK-1HS camera with RGB filters. South Buckinghamshire, UK

Difficile de ne pas y voir cette fameuse division, surtout qu'elle fait pratiquement le tour!. Cela dit je ne rentre pas dans le débat, je n'ai pas suffisamment de connaissances techniques.

EDIT: Vous remarquerez également le deuxième petit anneau à coté de la division de Encke également visible sur la photo d'Hubble!

[Ce message a été modifié par Lionel Besson (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lionel, encore un exemple intéressant et carrément "insultant" pour l'intelligence.
Parce qu'ici Encke semble effectivement bien visible, mais qu'en terme de diamètre d'instrument, on est encore plus bas : 235 mm.
Il faudrait que Serge et d'autres disent comment ils expliquent qu'un artefact puisse avoir les mêmes caractéristiques qu'un détail réel. Habituellement, c'est justement parce qu'il ne les a pas, qu'on peut le différencier...
Et puis question expérience, je veux bien la lui reconnaître mais bon en imagerie numérique sur les planètes je ne suis pas tout à fait un bleu non plus

Share this post


Link to post
Share on other sites
?? Cette image a-t-elle été faite avec son C9,25 ??

Je demande cela car, si l'image a bien été récupérée ou je crois, il me semble qu'il y avait un bug : la légende, générée "automatiquement" (ou machinalement) mentionnait l'utilisation du C9.25 alors, qu'en fait, il (toujours le même !!) utilisait son C14... Cela avait été, je m'en souviens bien, le cas pour certaines de ces images de Mars.

[EDIT] : finalement, non, il semble bien qu'il s'agisse de cet instrument. Mais, comme il le dit lui-même : perfect seeing ! Et, justement mes simulations n'interdise pas que cela soit possible... juste que cela nécessite des nuits parfaites ! (Ensuite, que le traitement élargisse et rende plus visible un détail perceptible... pourquoi pas)

D'ailleurs, depuis le début c'est ça mon problème : ce n'est pas le fait que cela soit impossible en général... juste que cela soit peu probable sur l'image proposée.

Question annexe : pourquoi D. Peach est-il un des seuls (sinon le seul) à obtenir ce genre d'image... qui plus est, depuis l'Europe (pour un bon nombre de ces images).

Question annexe de la question annexe : à qui a-t-il vendu son C9.25 ?!

François


[Ce message a été modifié par François Emond (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, c'est bien un C9 qu'il utilisait en 2005.
Oh, il n'est pas le seul à obtenir ce genre d'image (attention, il y a aussi un effet "agrandissement" qui peut donner l'impression que l'image est incroyable pour le diamètre) rien qu'en GB il y a aussi David Tyler qui peut atteindre ce niveau de définition.
Le "truc" François, c'est que Peach est beaucoup plus assidu que tous les autres pour le planétaire. Du coup, il s'est forgé une expérience supérieure, et il ne rate pas les bonnes nuits, vu qu'il observe tout le temps... Tu sais, c'est en forgeant...
Le C9 a été vendu à David Tyler, qui l'a revendu, il me semble, à Bruce Kingsley (un observateur moins assidu).

[Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 26-01-2007).]

[Ce message a été modifié par Christophe Pellier (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour à tous, mon image de cette nuit vous sera posté demain, mais ma nouvelle caméra a été modifié par Lumenera et du coup je n'avait pas les bon Drivers, ils ont été instalés ce soir avec l'aide de Jean-Marc, cela m'a empéché de pousser les ondelettes, autrement des lignes verticales apparaissent sur l'image. Les image étaient comprises entre 6 à 6,5 sur 10 au mieux pour se dégrader fortement 1h30 avant le passage au méridien, domage!
J'ai utilisé une Barlow 4x.
Amicalement à tous
Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui Christophe... mais, même si elles ne sont peut-être pas très nombreuses, visiblement Peach connaît, de temps à autre, des nuits vraiment excellentes.

Tu sais, je surveille pas mal aussi et le télescope attend au frais presque tous le jours de l'année.

Pour être clair il n'y a guère de jours ou je ne surveille pas de le ciel & la météo "technique" ; de plus je suis plutôt du genre couche-tard... mais, des seeing comme ça (>7 à 10/10) je n'en vois jamais (pas une fois en 7 ans de pratique de webcam). De ce point de vue, son site d'observation me semble largement privilégié.

(D'ailleurs, je suis bien certain que si son site était pourri il irait chercher du travail ailleurs : je ne crois pas trop au hasard).

Bref, il a le savoir-faire... et les conditions favorables pour le mettre en oeuvre.

P.S. : ok pour l'agrandissement... ceci étant, il faut quand même que l'image puisse le supporter. Il faut donc qu'elle soit vraiment impeccable.

François

[Ce message a été modifié par François Emond (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Christian, tu peux quand même poster ton travail ?
François, c'est sûr, sont site est bon, mais pas plus que tous les bons sites d'Europe... je ne crois pas que le mien par exemple soit plus mauvais.
Ce ne sont pas des endroits exceptionnels loin de là...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le savoir faire en planétaire ne me paraît pas bien compliqué. Si la nuit est bonne, les images seront forçément bonnes. Un instrument collimaté et bien mis en température, qu'est-ce qu'il faut de plus en dehors de la patience - évidemment? Le traitement est quand même largement plus facile que pour les images du ciel profond.
Si Peach sort de telles images, même en Angleterre, c'est parce qu'il est particulièrement attentif et ne rate pas les très bonnes nuits qu'il a eu visiblement rélativement souvent - ce fut particulièrement le cas pour sa formidable série de Mars. C'est un gars qui en veut - plus que nous tous - la preuve avec son déplacement de deux mois loin de son pays et une récolte à la hauteur de son investissement personnel.

amicalement rolf

[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 26-01-2007).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Halala, encke... encore et toujours un débat sans fin...
On pourrait avoir quelques images brutes? Si elle est dessus y'a plus de question a se poser...
C'est marrant, au début j'étais convaincu que c'était elle et maintenant j'sais plus trop... pitêtre-pitêtrepas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this