Sign in to follow this  
legalet

De l'intérêt de l'alignement multi-points pour les images lunaires ...

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Suite à discussion sur un autre fil de ce forum, j'ai essayé d'estimer l'intérêt d'un alignement multi-points avec Registax4 sur des images lunaires. Cela tombait bien : j'avais sous la main plusieurs AVIs faites hier soir par conditions médiocres (turbu assez forte avec seulement qq "trous", avec de larges ondulations à grande échelle)
Conditions : M603 + Barlow 2x (F/D voisin de 20), DMK 31AF03, 15 FPS, G=600, E=1/38eme, Gamma=12

Traitement : Registax4, alignement 1, 4 et 10 points, 200 images retenues sur 2500. Légères ondelettes niveau 1 et 2 seulement (malgré cela le bruit ressort nettement : il ne faut pas espérer mieux avec seulement 200 images additionnées...).

Voilà le résultat (région de la Mer des Pluies - Autolycus, Cassini, Rimae Fresnel, Les Alpes ...)

[désolé pr le poids des images, c'est du PNG pr pouvoir s'affranchir de la compression jpg]

Alignement mono-point

Alignement quatre points

Alignement 10 points :

Comme vous le voyez, l'impact est évident. En particulier lors du passage de la version mono-point à 4 points (sur la 1ere, la registration a été faite sur Cassini). Il est plus subtil, mais perceptible quand même quand on passe de la version 4 pts à la version 10 pts..

Voilà. Vos avis et commentaires sont les bienvenus..

Jocelyn

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

On voit une différence mais la comparaison est difficile comme on peux pas les voir en meme temps a l'ecran.

[Ce message a été modifié par futurgrenoblois (Édité le 15-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Très convaincant!
Je vois une nette différence entre la deuxième et la troisième.
Bon c'est décidé, maintenant j'utilise Registax4 pour la registration de mes photos lunaires!

Au fait: très belle ta photo (les ombres...)

[Ce message a été modifié par CASTOR78 (Édité le 15-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
futurgrenoblois> Pour faciliter la comparaison, j'ai découpé l'images en zones.

-------Zone 1

* 1 point

*4 points

* 10 points

-------Zone 2

* 1 point

*4 points

* 10 points

-------Zone 3

* 1 point

*4 points

* 10 points

Jean-Yves> le seul inconvénient, c'est que le multi-points allonge sérieusement le temps de traitement : pas loin de 20mn pr 10 pts dans mon cas.. Ceci dit, je crois que ces images montrent que le jeu en vaut la chandelle , surtout quand en cas de turbu assez forte.
Je crois que c'est aussi possible avec Iris, ceci dit.

Jocelyn

Share this post


Link to post
Share on other sites
Perso, j' ai essayé, mais je me confronte à deux problèmes:

Primo, des espèce de traits apparaissent à la jonction des zones de registration

Secondo, il arrive (trop souvent à mon goût) que des point de registration se baladent de façon anarchique et fichent tout en l'air...

Quelles sont mes erreurs???

Share this post


Link to post
Share on other sites
Astrovicking>

J'ai eu les mêmes pbs au début. C'est vrai que ce mode est assez "capricieux" et qu'il faut pas mal tatonner pr l'apprivoiser (j'ai piqué des crises quand après avoir mouliné sur 6 ou 7 points pdt 1/4 d'h, le dernier point part en sucette et oblige à tout reprendre au début ..)
Même encore aujourd'hui, je tatonne encore pas mal - surtout que les algorithmes utilisés sont très sensibles à la qualité des images en entrée (contraste et sutout turbu).

Ceci dit

> Pr éviter les traits, il faut activer l'option "feathering" dans l'onglet "Stacking", avec comme paramètre 5 à 10 pixels. Pour cela, il faut dissocier la phase d'optimisation et de stacking (et donc ne _pas_ faire un "Optimize AND stack" après l'alignement initial. En général cela marche pas trop mal. Mais il peut arriver que ces artefacts subsistent même avec cette option. C'est en général le signe que les images étaient pas mal chahutées et que, après registration séparée, Registax n'a pas réussi à "recoller" les morceaux. On peut alors essayer, en désespoir de cause un autre jeu de points, mais sans garantie de succès.

> Secondo, il arrive (trop souvent à mon goût) que des point de registration se baladent de façon anarchique et fichent tout en l'air...

Ca, c'est que l'algorithme de corrélation qui sert de base au tracking n'accroche pas. Comme le disait futurgrenoblois, il faut choisir des zones bien contrastées (cratères, pics) avec des transitions bien franches. La taille de la fenêtre joue aussi. Si ca décroche avec une fenêtre de 128, essaye avec une fenêtre de 256.


Voilà, en espérant t'avoir aidé - et convaincu que le jeu en valait la chandelle.

Jocelyn

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci beaucoup, je vais faire encore des essais... Bon, ce n'est pas bien grave, je m'en sort avec Iris:

...Mais bon j'aimerais bien arriver à utiliser aussi Registax correctement ...

[Ce message a été modifié par astrovicking (Édité le 16-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour

Je suis tombé par hasard sur MoonStack, gratuiciel français écrit par un membre de ce forum.

A essayer?

[Ce message a été modifié par Nebulium (Édité le 16-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour.

Merci Jocelyn.

J'étais comme Astrovicking. Du coup j'avais renoncé au multipoint.

Je vais revoir tout ça

Paul Théo

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vrai que le problème avec Registax, ce sont les zones frontières. Certaine fois elles sont visibles, d'autres fois non (quelque soit la valeur donnée en feather) :-((
Ensuite, c'est limité à des fichiers de 2 Go ce qui est très pénalisant.
Au bilan, je fais tout maintenant avec Iris ... et en plus on peut faire des scripts pour traiter les fichiers en séries ce qui est très utile quand on à 50 Go de fichiers en une nuit ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Arf, c'est vrai que la différence est flagrante. Meric pour toutes ces infos. Et en plus l'image est belle.

As tu comparé avec le mode "distor" d'iris ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vrai que le principal pb de registax c'est de ne pas être scriptable (il y a bien un mode "batch" mais il est très restreint).

Ceci dit, même sous Iris, tout n'est pas scriptable - et donc automatisable : le choix des points d'alignement, par exemple, doit bien se faire manuellement, non ?

futurgrenoblois> ton 2eme exemple est encore plus démonstratif !

tegea> non, je n'ai pas essayé le mode distor sous Iris - il faut

Jocelyn

[Ce message a été modifié par legalet (Édité le 16-03-2008).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
pas de doute , le traitement multi points est bien plus efficace. je l'utilise systematiquement sur la lune .

pascal

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour,

Ta comparaison est très intéssante et pour la compléter il serait instructif de montrer aussi la meilleure brute de la série. En effet j'ai souvent constaté que la registration des photos lunaires, faites avec le Canon 1D Mark3 et la DSI Pro 3 de Meade) produisait des composites de moins bonne qualité que les meilleures photos de base. Et ce par comparaison visuelle mais aussi avec le critère de qualité mesuré par Registax (ou Iris). Je me demanque si quelqu'un a déjà observé cette anomalie ou si je rate un truc?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un grand merci Jocelyn pour ta démonstration qui m'a donné l'envie d'utiliser enfin registax 4. Car auparavant j'étais exclusif sur la version 3, plutôt hermétique à la version 4.
Je m'appercoit qu'en utilisant la version 3, en dehors du point de registration c'est flou. Voici un exemple flagrant de l'utilisation de la version 4 avec 7 points et qui me permet d'avoir une netteté sur tout le champ de l'image.
Adieu la version 3, j'ai pu qu'à retraiter toutes mes images.

Jérôme Grenier

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas de quoi, Jérome !

La démonstration est flagrante sur ton image.

Pour info, avec quel matériel a t elle été faite ?

Jocelyn

Share this post


Link to post
Share on other sites
OMC 300 et caméra 31AF03
C'est juste une partie de l'image
http://www.astrosurf.com/grenier/index.htm

J'avais fais la registration avec registax 3 sur le cratère atlas. Donc avec la nouvelle image il n'y a pas trop de changement sur ce cratère. Par contre autour il n'y a pas photo.

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ooops. Désolé je n'avais pas fait le rapprochement de ton nom avec ton site, que je connais bien par ailleurs. Je devais avoir la tête ... dans la lune !

J'en profite donc au passage pour te féliciter pour tout ton travail sur la cartographie sélène et en particulier l'atlas des cratères. Quel boulot !
Merci d'avoir mis tout cela en ligne.

Bon cieux

Jocelyn

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Jocelyn

je vais bientôt accoucher de la nouvelle version de l'atlas avec les images de mon 300.

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ajouterais que quand on veux faire des mosaïques lunaires, il est préférable de travailler en multipoints pour ne pas avoir d'effets de "flous" sur chaque bords.
En 640x480 (type webcam) c'est déjà important.

Ca l'est aussi quand le detecteur est grand (on commence à voir pas mal de capteur 1/3 puis 1/2 pouces) et là, la nettetée sur un tel champ est compromise. Dans ce cas, la registration multipoint peut sauver une image.

Par contre, pour les artefacts, il n'y a malheureusement plus de miracle et le filtrage qui suit fait souvent apparaître un défaut le long des lignes de jonction. J'ai parfois beau passer de 5 à 7 ou 10 pixels de large, cela n'y fait rien !

Sur IRIS, la fonction Distor fait "à priori" la même chose, mais de façon bien plus complexe et me semble plus "limitée" et n'a pas la "facilité" qu'offre Registax 4 (et bientôt la 5).

Enfin, pour les pertes de synchro sur les points, c'est long, mais tu peux éliminer manuellement les images "à problème" (point d'interet en bordure, voire hors champ). Tu selectionne "select frames", et tu décoche les frames une à une ou via selection multiples.
La galère c'est la "sauvegarde" des paramètres pour reprendre un traitement ultérieurement ! Ca ne marche pas toujours bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites
> J'ajouterais que quand on veux faire des mosaïques lunaires, il est préférable de travailler en multipoints pour ne pas avoir d'effets de "flous" sur
> chaque bords.

C'est même indispensable, à mon avis !

> Par contre, pour les artefacts, il n'y a malheureusement plus de miracle et le filtrage qui suit fait souvent apparaître un défaut le long des lignes de > jonction. J'ai parfois beau passer de 5 à 7 ou 10 pixels de large, cela n'y fait rien !

Pareil. En fait cela dépend des images. Je crois avoir lu sur un forum anglophone - sais plus où exactement - que c'est inévitable si la turbulence "à grande échelle" est importante : le déformations des différentes zones peuvent alors devenir incompatibles. Et là, effectivement, le "feathering", même à 10 pixels, n'y peut rien. La seule chose est à tenter est de changer l'ensemble des points, mais sans résultat garanti..

> Sur IRIS, la fonction Distor fait "à priori" la même chose, mais de façon bien plus complexe et me semble plus "limitée" et n'a pas la "facilité"
> qu'offre Registax 4 (et bientôt la 5).

Cela fait un moment que je dois essayer Iris. Juste pas eu le temps (quoique si ce p... de temps persiste ... En même temps, je ne souhaite surtout pas lancer un comparatif Registax-Iris.. Trop polémique à mon avis.

> Enfin, pour les pertes de synchro sur les points, c'est long, mais tu peux éliminer manuellement les images "à problème" (point d'interet en
> bordure, voire hors champ). Tu selectionne "select frames", et tu décoche les frames une à une ou via selection multiples.

C'est ce que je fais. Pr les décrochages sur les points qui restent ds le champ, j'augmente en général la taille de la fenêtre d'intérêt (256).

> La galère c'est la "sauvegarde" des paramètres pour reprendre un traitement ultérieurement ! Ca ne marche pas toujours bien.

Alors là, c'est effectivement le point noir de registax v4. Soit c'est carrément impossible - comment par exemple, ne pas refaire la registration sur l'ensemble des points quand on change juste un - soit c'est possible en théorie, mais en fait cela ne marche pas, comme tu l'indique. C'est clairement un point sur lequel Iris semble plus fonctionnel. Espérons que cela règlé ds la v5.

Concernant la v5, au passage, j'ai contacté C. Berrevoets, afin de lui demander si elle intégrerait un support pr le multi-processeurs (avec la généralisation des bi et des multi-coeurs, cela pourrait être sympatique). A priori non. Dommage.

Bon cieux - sans la neige, c'est mieux ...

LG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this