Sign in to follow this  
cbuil

La détection d'une explanète (le cas Tau Boo)

Recommended Posts

Il ne faut pas dire "accessible aux amateurs", il faut dire "accessible à des astronomes de haut niveau avec des moyens d'amateur"...nuance.
Impressionnant, en tout cas!

Amicalement.

JF

Share this post


Link to post
Share on other sites
Et ben! Détecter une exoplanète!!! Avec un C11 en ville! Je n’en reviens pas!!!

C’est très fort…

Bravo Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Super et félicitation Christian.

Ta manip est impressionnante. Elle ouvre effectivement la porte à de nombreux amateurs pour le recherche d'exoplanètes et pourrait ainsi booster ne nombre de découvertes.
Un point point pour tous le monde : amateur très avertis comme pour les astronomes pro.

Bravo !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut

J'ai la même perceuse à colonne à 49,90 € chez casto....

Pour le reste....respect..et encore et toujours merci pour ton dévouement et ta passion.

Gilles

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le mot "amateur" au sens le plus noble!
Très courageux d'avoir essayé et ... réussi!

Share this post


Link to post
Share on other sites
moyen amateur un peu fortuné quand même, mais amateur quand même!
et le résultat est superbe!

bravo christian, c'est toujours un plaisir de découvrir les résultats de tes manips!

a+
stéphane

Share this post


Link to post
Share on other sites
Un mot en reponse au message de danielo, qui pose une bonne
question : vaut-il mieux aborder la questioin des exoplanetes
du coté spectro (vitesse radiale tel que je le montre ici) ou
du coté photométrie (transit) ? Je serais tenter
de dire les deux !!!

Bien sur ce ne sont pas les mêmes techniques, il faut se
répartir le travail. Mais il y a une forte complementarité.
Je suis en contact avec des pros qui nous sollicite fortement,
nous amateurs, à travailler sur ces sujets. J'ai voulu jauger
où on pouvait aller coter vitesse radiale. A vrai dire ce n'est qu'un
début, mais cela permet de bien situer la place des amateurs vis a vis
des pros, et ceux-ci une fois de plus, nous disent que l'on peu faire
un job utile et important (spectro et photométrie).

C'est un vaste sujet, qui dépasse un peu le cadre d'un tel fil
(mais très interessent d'en parler !). Notez, c'est vraiment
important, que du 26 au 29 octobre de cette année ce déroulerons à
La Rochelle une rencontre entre pro et amateurs (sous légide du CNRS).
Ce sera un des sujets abordé. Ces rencontres sont passionantes et quelque
chose de rare.
C'est même une école pour apprendre, et vous n'avez pas besoin
d'être matheux ou astrophysiscien pour suivre. C'est ouvert
à tous. C'est un véritable creusé à idée et a perspectives pour vos nuits d'observations. Ceci est une pré-annonce, mais pensez à réserver ces
dates !

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Messier63, l'info va venir (page d'info en cours...)

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo Christian !

Oui, les deux, tu as raison : récemment, l'OHP a utilisé le 2 m et le 1.2 m pour observer SIMULTANEMENT une exoplanète avec les deux techniques, c'est superbe...

S

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'était HD 80606b... (Vmag~9)

Son transit est d'ailleurs accessibles sans aucun problème aux amateurs et je vous encourage à surveiller son prochain transit car il nous manque toujours une parti de son transit principal! Cette information manquante permettrait de pouvoir mieux caractériser son rayon, son inclinaison et son excentricité!

RDV la nuit du 13 au 14 Fev' + 111 jours!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello

Superbe manip Christian !!!
Question, la fibre c'est pour simplifier l'utilisation de la CCD et du spectro et conserver un montage sans y toucher durant tout le run d'observation?

Plus ça va, et plus ça devient tentant la spectro...

Coté observation d'éxo-planètes, concernant la méthode du transit, la manipe A-Step Sud que nous avons installé à Dôme C l'an passé est constituée de matériel accessible aux amateurs.
http://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00324026_v1/

Une lunette de 100mm et une camera CCD FLI (ok dans notre cas, pour de la recherche c'est un 4000x4000 afin d'avoir du champ mais on pourrait le faire avec un capteur plus petit pour de l'observation).
l'an prochain ça sera un télescope Newton de 400mm ouvert à 5 (conception laboratoire fizeau, optique et vision, optique primaire avid Vernet) sur monture Astrophysics 3600 toujours avec cette même CCD, qui sera installé.
Comme quoi on reste dans le calibre des instruments accessibles aux amateurs ou aux associations (même si le télescope sera de très haute qualité).

Et pour couronner le tout ça fait deux ans que ce sont des amateurs qui conduisent les observations

Bonne journée et encore merci Christian

Erick Bondoux www.antarcticaonline.org

Share this post


Link to post
Share on other sites
Erick, la stabilité du spectro est importante dans l'affaire comme
tu le suppose.

Pendant 10 jours je ne l'ai même pas effleuré pour évité
de déplacer un élément. J'ai bien fait attention de faire
les mesures alors que la pièce est stabilisé en température
(dans l'avenir, j'ai bien l'intension de m'acheter une "Cave à vin",
vous savez les trucs à Pelier vaguement régulé en température, et
de mettre le spectro dedans, on ne le verra donc qu'au travers
d'une vitre !).

Noter que 50 m/s, c'est en gros un déplacement du spectre de 1/100 eme
de pixel. C'est comme si on vous demandez de recentrer les images
de galaxies à cette précision !

Donc oui, la fibre est importante, car il serait très difficile de
réaliser ces stabilités avec le spectro sur le télescope.

Ceci étant fait, le reste est relativement facile, je vous assure.

Christian

[Ce message a été modifié par cbuil (Édité le 09-04-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Christian,

Bonne idée l'idée de la cave à vin (meilleure que mon idée de congélateur), mais ...

Tu gagnerais assurément en stabilité en température et pression, mais tu risques d'avoir quelques problème lorsque le moteur de ta pompe à chaleur se mettra en route. Ca risque de secouer le spectro, et ça au final faire plus de mal que de bien !

Ou alors, tu bricoles ta cave à vin afin de désolidariser le moteur et en assurant les connections par des tuyaux souples. Après, il ne faut pas avoir peur de la plomberie!

... et n'oublies pas d'enlever les bouteilles de St Emilion de la cave pour ne pas avoir des raies taniques dans tes spectres


Sinon, une première solution rapide à mettre en place serait de mettre le spectro dans un tupperware lui-même dans une glaciaire afin de réduire les variations de température et pression. Tu pourrais également y mettre une sonde de station météo qui pourrait te permettre de surveiller la température et la pression autour du spectro en temps réel et ainsi pouvoir exclure les points trop éloignés en température et pression...

[Ce message a été modifié par Alexandre31 (Édité le 09-04-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
J'ai quelques bonnes bouteilles succeptibles d'absorber n'importe quelles vibrations si ça t'interresse. Demande à Tosi...
Sinon tu as le protocole et un tutoriel pour la detection d'exoplanète en photométrie avec du matériel d'amateur? (par exemple un 200 ouvert à 1.8 ou un 500mm ouvert à 4 CANON et une CCD Atik 314L).
Merci pour tout ton travail (Tests, IRIS...) et pour notre emerveillement devant tes résultats...
Je suis impatient de te voir en octobre au congrès.
jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hello,

Merci Christian pour la réponse, c'est bien ce que je pensais.

Salut Alex en fait l'idée de la cave c'est bien, je crois qu'elle sont sans compresseurs mais avec des peletier justement pour éviter de secouer le vin. Sinon on peut assez facilement faire uns régulation dans une enceinte isolée avec des régulateurs gérant une voie de chauffage et une vois de refroiddissement. On peut faire un truc assez stable, mais la cave c'est tout fait, pas beaucoup plus cher et en plus c'est jolie lol
IL reste donc plus qu'à découvrir le module de connexion de la fibre, tu peux nous en parler un peu Christian? j'ai pas trouvé d'info en cherchant un peu sur le net.

Je crois que des jeunes de planète science Paris ont en projet de faire de l'observation d'exoplanete dans les mois qui viennent. Si cela intéresse des gens je peux passer les contacts.

Bonne journée

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Je confirme, il existe des Caves à vin a Peltier qui
sont stables mécaniquement. Maintenant
faudra tester la stabilité tehrmique vraie. Il faudrait
mieux que le degré, et je ne sais pas si c'est la
perfo atteinte (pas absolument obligatoire pour du vin ... !).
Si quelqu'un a une telle cave, tests bien venu, car
aussi étonnant que cela puisse paraitre, ca compte
énormement sur le résultat.

Ce n'est pas l'indice de l'air qui est le plus critique
(mais faut faire attention), mais plus les déformées
thermo-élastique du spectro.

Pour la fibre, on a fait un truc bien : un trou
de 50 microns fait dans une lame couverte de chrome
(sorte de sérigraphie, faite spécifiquemet), une optique
de reprise (ensemble de doublets), focalisation sur
la fibre avec dispositif précis de réglage (et qui
s'avère très stable, on a fait un système très sur
malgré les exigences micrométriques d'alignement).
La lame est incliné pour que l'image de l'étoile soit
envoyé vers la caméra de guidage (sauf la partie qui
passe dans le trou). L'observation est triviale :
on voit un expèce de trou noir dans l'image est on maintient
l'étoile dedans. Ca s'autoguide sans soucis majeur.
Quant on voit pas l'étoile c'est quelle entre dans la
fibre. C'est très cool coté observation.

Le petit module blanc que vous voyez sur la photo,
accroché au télescope, est un petit bijou, quasi
aussi important que le spectro, et en tout cas,
qui a demandé autant de développement.

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut,

Ok pour la cave à vin alors, il faudra juste faire un trou quelque part pour faire passer les fibres et les cables!

Sinon Christian, je ne sais pas si tu es au courant du développement d'un module d'Aude'LA pour le guidage sur fibre sur le 193 de l'OHP. J'imagine très bien que ce module pourra être adapté (mise à part quelques ajustements) pour un guidage sur eShell! Un bon guidage est aussi très important afin de limiter les erreurs de VR.


A+

Alex

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lors de ce fil, il a été évoqué des rencontres
entre pro et amateurs qui doivent se dérouler
à La Rochelle au mois d'Octobre de cette année.

J'ai le plaisir de vous communiqué un lien qui
présente cet évement :

http://astrosurf.com/aude/rochelle2009/annonce.htm

C'est ouvert à tous, faut pas hésiter à vous inscrire !
On y parlera spectro, bien sur, mais de plein
d'autres chose aussi.

L'école est organisée sous l'égide du CNRS (et aussi
subventionné). Par expérience
c'est une occasion rare d'échanges
efficaces et conviviaux. Difficile de ne pas s'y rendre !

Christian Buil

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour Christian,

Superbe manip, que tu te devais de faire, forcément !

Donc encore une passerelle qui s'ouvre entre la recherche pro et amateur: comètes, asteroides, novae, supernovae, et donc maintenant exo-planètes. Les occupations à réelles valeur scientifique ne manquent pas pour les astrams motivés ! Même si dans le cas présent, la technique demande quand même un petit bagage scientifique à mon avis !

Stéphane

Share this post


Link to post
Share on other sites
Manifique manip. Christian!!! Bravo à toute l'équipe!!

Consernant le transit d'exoplanete en photometrie, c'est une manip. qui demande une bonne dicipline et quelques astuces. mais au final, c'est plus facile que de faire une belle image:-)
Et franchement "voir" le transit en temps qu'amateur d'une exoplanete ca reste un moment inoubliable pour ma propre experience. On m'aurait dit, il y a 10 ans que ca serait possible en amateur, je pense que je ne l'aurait pas cru.
Un grand avantage, c'est que ca reste de la photometrie differencielle, donc avec un peut d'expérience, il est tout a fait possible d'ateindre une précision de 0.003mag avec un T200 sur une etoile de mag 8 par exemple. Il y avait un exposé tres sympa à Paris la villette sur le sujet avec un astromone Italien si je me souvient bien.

Bonne astro a tous!!!
Laurent Bernasconi

Share this post


Link to post
Share on other sites
De plus en plus fort, je ne pensais pas que c'était possible.
Techniquement qu'est ce qui empêcherais de descendre en dessous de 50m/s ? Outre le nombre d'étoiles accessibles limité avec une plus grande dispersion, est ce que c'est la stabilité de l'instrument qui peut poser pb ? D'ailleurs dans ta configuration qu'elle est la magnitude limite de l'étoile observer en restant dans des temps de pose raisonnables ?

Ceci étant dit, la taille du spectro étant proportionnelle à celle du télescope, je me dis naïvement qu'il doit être plus simple de concevoir une enceinte régulée pour des petits spectro comme ceux utilisés par les amateurs que pour celui du 3,6m de la Silla.
Est ce que ça aurait un sens par exemple pour les pro de laisser le suivi des étoiles les plus brillantes aux amateurs ? Voir qu'ils apportent leur savoir faire poru faire une chambre régulés à installer à St Veran, au Pic ou a Buthiers ?

Jluc

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this