Sign in to follow this  
vjac

Eclipses de géostationnaires

Recommended Posts

Bonsoir,

Comme à chaque équinoxe et pendant quelques jours encore les géostationnaires s'éclipsent dans le cône d'ombre de notre planète.

Mardi soir j'ai donc choisi un groupe de 4 Astra :

source : calsky.com

Captures à la L80 + Atik 16IC la nuit complète soit 859 x 30s, le côté pratique c'est que ça bosse tout seul pendant que l'on dort, c'est la planète qui guide !

Les vidéos :

Toutes les images sans correction du fond de ciel qui varie du fait du passage de la Pleine Lune à proximité, pour limiter les reflets j'aurais dû mettre le pare-soleil, enfin le pare-Lune 18 Mo :

http://vjac.free.fr/skyshows/satellites/geostat/2010march30-31_astra/2010march30-31_astra_xvid4500_mp3.avi

Avec ajustement du fond de ciel (17 Mo) :

http://vjac.free.fr/skyshows/satellites/geostat/2010march30-31_astra/2010march30-31_astra_offset30_xvid4500_mp3.avi

Notez le passage d'un géosynchrone dans le seconde partie de la vidéo.

En ne conservant qu'une image sur 2 ou 8 on peut apprécier plus facilement les trajectoires de ces drôles de boules de billard :

http://vjac.free.fr/skyshows/satellites/geostat/2010march30-31_astra/2010march30-31_astra_decimate2_xvid4500_mp3.avi

http://vjac.free.fr/skyshows/satellites/geostat/2010march30-31_astra/2010march30-31_astra_offset30_decimate2_xvid4500_mp3.avi

http://vjac.free.fr/skyshows/satellites/geostat/2010march30-31_astra/2010march30-31_decimate8_xvid4500.avi

http://vjac.free.fr/skyshows/satellites/geostat/2010march30-31_astra/2010march30-31_astra_offset30_decimate8_xvid4500.avi

L'addition de toutes les images dévoile les trajectoires elliptiques :

On notera également :
- Le morceau manquant dû à l'éclipse de 60 min
- l'effet d'opposition à l'approche du cône d'ombre
- l'absence de flash, dommage

L'entrée dans le cône d'ombre :

La sortie :

Alors que tous les satellites entrent en même temps dans l'ombre, on devine que ceux en haut à gauche sortent un poil en avance sur les autres, ce qui semble cohérent avec la forme du cône d'ombre au niveau des satellites, le point rouge symbolise les 4 Astra en question :

Belle prise de tête au passage pour situer et dimensionner la section du cône : Thalès, angles, intersections

Du fait de l'inclinaison de la Terre, la durée des éclipses va se réduire au fil des prochains jours jusqu'à ce que les satellites restent constamment au Soleil, enfin jusqu'à septembre prochain !

Vincent

[Ce message a été modifié par vjac (Édité le 01-04-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonsoir.

TOTALEMENT éducatif !!
Excellentes démonstrations et superbe présentation !!
20/20 ;-))

Bien cordialement.
SOULIER Jean-François

Share this post


Link to post
Share on other sites
Superbes animations ! J'adore l'image qui montre les trajectoires des 4 satellites !

Et quel boulot, bravo !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,
très beau travail très instructif comme toujours
deux questions:puisque les satellites sont géostationnaires ,pourquoi
observe t'on une ellipse?
connaissant l'altitude des satellites ,et leur position on pourrait
calculer la forme de la terre? comme le post: occultation d'une etoile par un astéroide?
polo

[Ce message a été modifié par polo0258 (Édité le 02-04-2010).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonjour et merci à tous pour vos remarques !
Les questions :
Polo, ils ne sont pas tout à fait géostationnaires, leur orbite n'est pas exactement circulaire et de plus légèrement inclinée / équateur, oh mais de vraiment pas grand chose, au vu de l'image compilée je dirais 5 à 10' tout au plus !
Pour la forme de la Terre, je suppose qu'en relevant les positions (alt az) d'entrée et de sortie d'un satellite donné (pour une distance donnée donc) sur la vingtaine de jours (pendant lesquels les éclipsent se produisent) on arriverait à dessiner le profil du cône d'ombre de notre planète, mais peut-être un peu déformé quand même par la perspective résultant des différences de distance entre entrée et sortie, pas si simple tout ça
Armand, à 163° d'azimut et 38° de hauteur !
a+

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci pour ta réponse vincent
je comprends mieux ces ellipses .merci
polo

Share this post


Link to post
Share on other sites
Superbe et très intéressant... des plous en plous compliqué ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Messieurs !
Jean-Pierre, cela ne saurait tarder...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comparaison intéressante entre pratique et théorie :

Entrée dans l'ombre :
Calsky 22:16:59 TU Images 22:16 +-30s

Sortie de l'ombre :
Calsky 23:16:50 TU Images 23:20 +-30s

Pour Calsky hip hip hip ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comment explique-t-on le mouvement de ces satellites supposés géostationnaires?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Bonsoir, comme précisé plus haut je suppose que le balancement E-O est dû au fait que l'orbite n'est pas tout à fait circulaire et le balance N-S au fait que l'orbite est très légèrement inclinée.
a+, Vincent

Share this post


Link to post
Share on other sites
Vincent, bravo pour ton « petit quart d‘heure scientifique ». Très vivifiant et instructif.

Pour ce qui est des mouvements des satellites géostationnaires, tes remarques sont judicieuses. Mais ce n’est pas tout. En fait le point où le satellite est situé ne représente pas un point de stabilité d’orbite (genre point de Lagrange…). C’est un point théorique de parking défini par pas mal de contingences commerciales (disponibilité selon une attribution soumise à accord, zone à couvrir…). Et de plus il possède des caractéristiques géostationnaires en ce sens qu’il tourne à peu prés à la vitesse angulaire correspondant à la rotation terrestre. Et ce malgré pas mal d’approximations dues aux imprécisions du lancement et pas mal de perturbations dues aux anomalies gravitationnelles du géoïde, aux différentes perturbations gravitationnelles (Lune…) et au vent solaire sur les panneaux solaires.

De fait le satellite n’est géostationnaire que parce qu’il est procède régulièrement à des corrections de trajectoire grâce aux ergols embarqués. Jusqu'à la grande dérive finale en fin de vie où ils rejoignent l’orbite cimetière. Sniffff

D’ailleurs, un peu d’imagerie sur l’orbite cimetière pourrait donner des images de trajectoire intéressantes

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci Antoine et Bernard pour ces précisions !!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Une petite recherche à propos de l'orbite cimetière semble indiquer que les satellites s'accumuleraient à 75°E à cause de l'Himalaya, ce serait en effet intéressant de shooter à cet endroit, un peu bas dans notre ciel de France mais à tenter...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this