Sign in to follow this  
cbuil

Cas A (3C461)

Recommended Posts

Il y a quelques temps j'avais lancer un appel à image concernant
le remanant de supernova Cassiopée A. Merci à tous ceux qui ont
repondu (Jean-Luc, Martial, ...) :

http://www.astrosurf.com/ubb/Forum3/HTML/031565.html

C'est un travail utile, car lorsqu'on veut faire le spectre d'un objet
que l'on ne voit pas dans la camera de pointage,
car trop faible, autant savoir pointer
en connaissance de cause par rapport au champ d'étoile.

Les images sont importante pour cela. Elles donnent aussi lorsqu'elles sont
en couleurs une indication sur des zones d'intérets.

La supernova a explosé en 1680. On en voit les restes
(c'est en fait le plus jeune remanant de supernova connu dans notre Galaxie).

Bref, voici le résultat en spectro, toujours avec un spectrographe LISA,
un C11 et les lampadaires :

Le document full : http://astrosurf.com/buil/forum/poster_3c461.png

Le spectre est cette fois complexe. On retrouve les traits caracteristiques des nébuleuses,
vu dans les posts précedents. Mais ici il y a aussi l'effet de la vitesse
d'expension de la nébuleuses. Les gaz vont jusqu'à 10000 km/s.
A cause de l'effet Doppler les raies sont considérabement déformées.

Au passage, remarquez que la raie Halpha est quasi absente. Donc
quant on fait une image de cet objet, on voit tout, saut la fameuse
raie rouge.
D'où du reste la curieuse couleur qui se révèle dans les images
(la raie verte de l'oxygène dommine assez largement l'ensemble, mais
à cause des vitesses, il ne faut pas utliser un filtre étroit).

Christian B


PS : bon, pour une fois j'ai décrocher le spectro du télescope pour
faire moi aussi une pose non guidée sur cet objet avec le C11 F/10, sur le pouce

[Ce message a été modifié par cbuil (Édité le 05-11-2011).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bonjour Christian,

Très intéressant tout ça et superbe travail.
Le challenge est bien relevé avec ce genre d'objet qui ne se laisse pas faire.

Dans le même genre il y a Abell 85, se serai marrant de voir ce que ça donne aussi ce genre d'objet.

Le décalage des raies est impressionnant, j'aurais l'air de quoi avec mon OIII en 3nm moi !!!

Nicolas Outters

Share this post


Link to post
Share on other sites
Salut Christian,

Très bon sujet encore une fois.
J'ai une petite question sur la vignette en bas à droite où tu indiques la vitesse d'expansion de 7700 km/s:
On voit une ligne horizontale qui doit être le spectre d'une étoile dans le champ.
Et on voit de part et d'autre de ce spectre d'étoile, le spectre en émission de ce rémanent de supernova, 1 spectre au-dessus et 2 en-dessous.
On voit bien que les raies du doublet [O III] ne sont pas au même endroit sur ces 3 zones.
Dans ce décalage, le second spectre (trait vertical de gauche) semble représenter une partie avec une longueur d'onde plus petite et le troisième spectre (trait vertical de droite) lui avec une longueur d'onde plus grande, le tout en comparaison avec le premier spectre (au-dessus de l'étoile).
Est-ce que cela veut dire qu'on visualise une zone qui s'approche de nous (2nd spectre) et une zone qui s'éloigne de nous (3ieme spectre) ?

Merci
Marc

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour christian et merci de nous faire partager ta passion
pourrait-on à partir d'un balayage spectral de cette zone reconstituer une image 3D de ce rémanent de supernova! et ainsi de déduire la position de l'étoile au moment de son explosion?
merci
polo

Share this post


Link to post
Share on other sites
On voit effectivement le champ de vitesse des objets qui sont dans la fente. Donc oui, il y a des zones qui s'approchent et d'autres qui s'éloignent. La mesure de vitesse (ici plus de 7000 km /s) indique donc
le différentiel entre ces parties de la nébuleuse en
expension.

Faire une sorte d'image spectrale en 3D en balayant en quelques sorte
les différents points de l'objet est quelque chose qui se pratique
en effet.

Il manque cependant de l'information pour traduire tout ceci dans
le volume, bien que l'on puisse s'en
approcher en faisant une hypothèse sur la loi d'expension des gaz.
Les pros font cela. On peut aussi s'y atteler en amateur, mais
c'est un gros travail.

C'est en plus difficile sur Cas A car l'objet est constitué de petits
grumaux qui ont
des vitesses très différentes. Faut vraiment faire une "image"
reconstruite à haute résolution, donc faire beaucoup de spectres.
Pas simple avec notre météo, et quant on sait combien le ciel
est riche en spectres interessent... !

Christian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this